Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Epysode II : la classe, 14 octobre 2013
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fantasmagoria (CD)
Dans le genre "artiste européen qui aime bien s'entourer pour l'enregistrement de ses concept albums" l'Allemagne a Tobias Sammet, les Pays-Bas ont Arjen Lucassen... et la Belgique a Samuel Arkan ! Ce dernier, guitariste de son état, révélé par le groupe Virus IV il y a quelques années, a lancé son projet Epysode en 2011 avec un premier album très réussi nommé Obsessions. Deux ans plus tard, voici le deuxième épisode de... euh... Epysode. Cette fois-ci, l'album s'appelle Fantasmagoria, la trame développée au fil des quatorze pistes proposées est encore celle d'un sombre thriller surnaturel, et le casting a pas mal changé. Il y avait du beau monde en 2011, le cru 2013 est également bien fourni. La section rythmique est tenue par le batteur Léo Margarit (déjà présent sur Obsessions) de Pain of Salvation et Mike Lepond de Symphony X (basse). Comme sur l'album précédent, c'est Julien Spreutels (Ethernity) qui est en charge des claviers. Niveau guitare, en plus de lui-même, Samuel Arkan a opté pour une recrue de choix en la personne de Simone Mularoni (DGM, Empyrios). N'oublions pas les vocalistes : Tom Englund (Evergrey), Henning Basse (ex-Metalium, ex-Sons Of Seasons), Matt Marinelli (Borealis), Ida Haukland (Triosphere) et Tezzi Persson (Between The Silence). Alors oui, il ne s'agit peut-être pas de grosses superstars comme celles qu'on a pu croiser sur certains disques d'Avantasia ou Ayreon, mais quand on connait les noms sus-cités on sait que le talent est de la partie et que ça ne va pas rigoler !

Et d'ailleurs, avec Fantasmagoria, le moins que l'on puisse dire est que, en effet, on ne rigole vraiment pas ! Le premier album était sombre et heavy. Celui-ci l'est davantage. L'étiquette metal progressif est peut-être un peu trompeuse, certes la prestation est hautement technique et parfois complexe mais la musique reste très directe et percutante. Pour vous donner une idée, disons qu'Epysode peut évoquer une rencontre entre Beyond Twilight, Evergrey et Kamelot. Les ambiances dark, mélancoliques ou inquiétantes propres à la musique de Beyond Twilight sont là et les gros riffs carrés et autres passages costauds à la Evergrey également mais Mr. Arkan arrive à ne pas rendre le tout trop plombant en distillant des mélodies enlevées ou catchy (comme celles que l'on peut entendre chez Kamelot). Fantasmagoria joue la carte de la puissance et cela est décelable dès la première "vraie chanson" (comprendre après l'intro de rigueur, très réussie soit en dit en passant) intitulée The Arch. Le tempo est rapide, le riff est puissant, l'ensemble est à la fois percutant et mélodique. C'est Tom Englund qui chante... et après avoir écouté d'autres chansons sur lesquelles il officie, je dois dire que c'est un véritable plaisir de le retrouver sur un album d'une telle qualité (je n'ai pas été très emballé par les derniers Evergrey). En écoutant les autres titres de Fantasmagoria, le constat est clair : c'est technique et sombre, mais les mélodies sont au centre et Arkan en a écrit de belles. Ces dernières étant portées par un casting en forme, pourquoi faire la fine bouche ? Ida Haukland brille sur Morning Rose, Henning Basse ne démérite pas non plus sur la plus lourde et hypnotique Venom, en duo avec Tezzi Person, sur la solide T.H.O.R.N.S., ou sur Living Fortress aux mélodies plus marquées et... marquantes. J'ai découvert Matt Marinelli qui, lui aussi, ne s'est pas déplacé pour rien, et livre une performance habitée, parfois proche d'un Rick Altzi ou d'un Russell Allen (qu'il imite plutôt bien sur les quelques passages plus doux de l'album). J'ai beaucoup aimé cet opus car il fait preuve d'intensité et une atmosphère forte s'en dégage. La puissance est quasi-constante (beaucoup de compos sont très directes), ce qui n'empêche pas la musique de se poser un peu de temps en temps et de laisser l'émotion poindre comme sur la chanson titre, ballade mélodramatique accompagnée au piano pendant plus de sa moitié. Le tout est technique sans jamais tomber dans l'esbroufe... et le son signé Jacob Hansen (Volbeat, Amaranthe, Pretty Maids, Mercenary...) est aux petits oignons.

Peut-être un peu trop dense et homogène dans sa composition, Fantasmagoria, avec ses quatorze pistes et sa bonne heure de musique, aurait sans doute gagné en efficacité s'il avait été très légèrement écourté (remarque déja valable pour Obsessions) mais la qualité de l'écriture fait que notre attention ne lâche jamais totalement prise. L'ensemble demeure de très haute tenue et force l'admiration. On résume : un album particulièrement heavy et rythmé, du gros son, de belles mélodies, de la technicité, des vocalistes complémentaires avec quelques très beaux duos (ou trios) à découvrir... Il serait dommage que les fans du genre passent à côté de cette sortie qui, dans son style, est assurément l'une des meilleures de l'année. Classe.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 23 février 2014
Par 
Ditchovitch "Ditchovitch" (Belgique) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fantasmagoria (CD)
Le précédent commentaire est suffisamment informatif sur ce projet et je vais éviter les redites. Cela fait tout de même du bien de voir enfin un projet belge (qui rassemble tout de même une brochette internationale de pros de la discipline) à un tel niveau de qualité. Le maître de cérémonie, compositeur principal est en effet Namurois (B)... Toutefois, les cinq étoiles ne sont là que pour souligner la qualité de l'œuvre : Un disque racé de power-prog mélodique enfermant une histoire noire de manière conceptuelle. Tous les chanteurs sont vraiment excellents de même que les instrumentalistes. On a en prime une voix féminine puissante subtile et agressive comme il faut, plus grave qu'à l'accoutumée qui fait plaisir à entendre dans un disque de métal (son timbre change des voix lyriques ou plus neutres des albums de métal sympho). Les douze" vrais" titres de l'album sont extrêmement réussis; bien travaillés, interprétés divinement et joués à la perfection. Nappes de clavier, rythmiques ou soli de guitare se suivent ou se chevauchent avec la plus grande limpidité. On sent que Samuel Arkan s'est entouré de membres de groupes qui lui sont chers car les pattes de Symphony X ou Evergrey notamment touchent clairement plusieurs titres (dans le dernier cas évidemment, surtout ceux interprétés par Tom Englund). Et puis il y a le titre éponyme "Fantasmagoria", duo homme/femme entre Tom Englund et Ida Haukland de toute beauté, sans doute un des plus puissant et solide entendu depuis longtemps. De surcroît, la production et le son sont de premier ordre. Cet album, même si l'influence de ses pères est évidente, est une grande réussite à classer dans les références du genre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 De la musique comme je l'aime, 29 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fantasmagoria (CD)
La Belgique aurait-elle enfin trouvé un artiste métal capable d'une renommée internationale?
Il faudra sûrement attendre un 3 e album mais s'il est aussi bon voir meilleur que ce fantasmagoria alors Samuel Arkan avec son Epysode peut voir avenir métallique des plus dorés car à part dans le métal extrême(aborted,Ancient rites,enthroned),il n'y a pas beaucoup de groupes belges de haut niveau dans le métal.
Comment résister à des titres tels que Morning Rose,Venom,The black parade,Thorns,Raven's curse ect...
D'excellents titres de heavy progressif,c'est puissant et accrocheur à souhait.
Il faut dire qu'il a su s'entourer de la crème de la scène progressive européenne,inutile d'en faire la liste cela a été fait par les avis précédents.
Si vous aimez les groupes Beyond twilight,star one,evergrey,DGM alors vous pouvez acheter ce Fantasmagoria les yeux fermés.
Un must du genre!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fantasmagoria
Fantasmagoria de Epysode (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit