Commentaires en ligne 


21 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 KoRn frappe fort
A chaque fois que KoRn sort un nouvel album, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. Évidemment, les fans purs et durs connaissent la teneur du nouvel opus sur le papier (grâce aux annonces du groupe et aux interviews données dans la presse) bien avant la sortie. Mais entre ce que Jonathan Davis et consorts avancent et ce que l'on retrouve...
Publié il y a 9 mois par Lucie G.

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Korn est (presque) de retour.
Bon, après une première écoute, certains titres sorte du lot, mais encore une fois il se compte avec une seule main.

Je pensai à un retour un peu plus prononcé, mais en même temps, après avoir entendu la différence entre les 2 leaks, il fallait s'y attendre.
Par contre on ressent le retour de Head, car on...
Publié il y a 9 mois par Mimi DR.


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 KoRn frappe fort, 10 octobre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
A chaque fois que KoRn sort un nouvel album, on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. Évidemment, les fans purs et durs connaissent la teneur du nouvel opus sur le papier (grâce aux annonces du groupe et aux interviews données dans la presse) bien avant la sortie. Mais entre ce que Jonathan Davis et consorts avancent et ce que l'on retrouve effectivement dans nos oreilles une fois le Graal entre les mains, il y a parfois une sacrée différence.

Après la sortie de « The Path of Totality », un album que j'ai pris comme une parenthèse électro (rappelons qu'à la base il ne devait s'agir que d'un EP) et apprécié pour son audace et son efficacité novatrice (bien que le dubstep ne soit pas ma tasse de thé), j'ai appris avec bonheur le retour au bercail de Brian « Head » Welch, d'abord sur scène puis en studio. N'étant pas une grande fan de son projet solo Love And Death, mais faisant partie de celles et ceux qui déploraient un certain manque de créativité au niveau des guitares depuis son départ de KoRn, j'étais plus que ravie de ce comeback. Revers de la médaille : mes attentes s'en sont retrouvées grandies et la marge de déception décuplée.

« The Paradigm Shift », avec Don Gilmore (réputé pour son travail avec Linkin Park, entre autres) aux manettes, est donc le fruit de cette réunion entre les 4 membres originels et, encore et toujours, l'excellent Ray Luzier à la batterie. Le dévoilement du 1er single « Never never » bien avant la sortie du CD m'a quelque peu ébranlée. Moi qui pensais retrouver un son lourd et torturé, c'est bel et bien une chanson pop-rock électro que le groupe nous a balancé en 1er. Loin d'être mauvaise en soi, elle fait finalement une sorte de transition entre 'The Path of Totality » et « The Paradigm Shift ». Disons simplement qu'elle ne reflète en rien le contenu de cette nouvelle mouture, ce titre étant à mes oreilles le plus électro et le plus « enjoué » de l'album, une respiration mélodique qui trouve parfaitement sa place à la plage n°7 du CD.

« Prey for me » lance idéalement les hostilités. Sans doute un de mes titres préférés de l'album, ce morceau envoie du lourd dès les premières secondes avec un Jonathan au meilleur de sa forme et un tempo accrocheur. D'une efficacité imparable, on se dit que ce « Paradigm Shift » va vraiment être énorme. On enchaîne avec « Love and meth », le second single de l'album. Déjà un hit pour moi, le refrain reste en tête des heures durant, illustrant à la perfection la dimension mélodique apportée par le retour de Head au sein du groupe. Arrivent ensuite l'excellent « What we do » et le joliment barré « Spike in my veins » (ce dernier titre étant à la base un morceau écrit pour le projet solo de Jonathan – Jdevil). Petit regret à ce moment de l'album : je trouve que les nappes électro prennent parfois trop le pas sur le reste de la musique (choix volontaire du producteur). Passons. Car c'est maintenant au tour de « Mass Hysteria », un autre de mes titres préférés. On y redécouvre le jeu de basse de Fieldy tel qu'on a pu l'écouter sur « Issues » et « Untouchables ». Sensation étrange que de se retrouver plongée dans un morceau qui aurait pu sortir il y a plus de 10 ans. Jouissif même.

Au tour de « Paranoid and aroused » et de « Never never » donc. 2 titres à part à mes yeux. Le 1er parce qu'il s'agit d'un titre hargneux à l'atmosphère oppressante et le second pour les raisons citées plus haut. Puis vient « Punishment Time ». Ce titre aurait pu être génial (riffs accrocheurs, couplet très bien chanté par Davis comme je les aime) mais... gros blocage sur le refrain trop mélodique et le pont qui le succède, difficile à digérer (le groupe va-t-il trop loin ?). Je n'accroche pas, bien que le décalage entre l'envolée mélodique et la gravité des paroles soit plutôt intéressante. Heureusement, j'oublie vite cette petite déception avec « Lullaby for a sadist » (très critiquée par les haters apparemment) que je trouve tout simplement superbe. Non sans rappeler les titres écrits par Jon Davis pour « Queen of the Damned », cette balade torturée fout les poils. Le groupe semble être à son apogée avec « Victimized » dont le groove me rappelle légèrement « Got the life ». Je n'ai qu'une hâte, écouter ce morceau d'une efficacité redoutable en live.

Puis l'album se termine sur « It's all wrong », un morceau tout à fait représentatif de ce qui caractérise « The Paradigm Shift » : guitares à bloc et mélodie teintée d'éléments électro. Un poil faiblard pour clore un tel album à mon sens. Heureusement, les 2 bonus tracks (indispensables) proposées dans la version deluxe réparent cela à merveille. « Wish I wasn't born today » nous démontre encore une fois la capacité du groupe à nous pondre de jolies pépites mélodiques comme il le faisait si bien dans « Untouchables », et bien que je déplore la faiblesse des lyrics de « Tell me what you want », ce dernier titre up tempo envoie une belle et dernière claque qui laisse comme un goût de revenez-y.

Au final, « The Paradigm Shift » n'est pas le meilleur album du groupe, c'est vrai, mais je ne peux que me réjouir de la direction que KoRn a empruntée avec ce 11ème disque. Car bien que je retrouve des éléments des opus précédents (pour mon plus grand plaisir), le groupe ne fait que continuer son bonhomme de chemin vers d'autres horizons créatifs, sans jamais se répéter (au risque de décevoir au passage). Mais un groupe avec 20 ans de carrière au compteur a-t-il encore besoin de se justifier de ses choix pour convaincre les foules ? Je préfère largement que KoRn prenne plaisir à créer et à composer quitte à dérouter (et je ne doute pas que tel fut le cas en regardant le documentaire « Reconciliation ») plutôt que de nous proposer une énième resucée sans réelle conviction. Vivement la suite (et la tournée européenne) !

Coups de cœur : « Prey for me », « Love and meth », « Mass Hysteria », « Lullaby for a sadist », « Victimized ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour o source, 4 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Après divers virages musicaux empruntés ces 8 dernières années (dans l'ensemble réussis pour ma part), Korn revient presqu'à ses racines cette fois ci contrairement à Korn III qui fut bien mais pas top. Bien moins "hardcore" et brut de décoffrage que les 1er albums qd même.
De gros riffs, de la rage, de la puissance, de la basse bien grave et groovy, pas juste des claquements de cordes (cf Korn III), belle démo enfin de Ray Luzier à la batterie et quelques effets et arrangements électro-indus toujours présents qui ajouttent un plus non-négligeable. Bien sur le retour de Head est ce qui manquait o groupe depuis son départ.

La 1ère partie du cd est vraiment surpuissante, le single trop ballade pop qui fait un peu tâche dans la masse ou alors qui détend l'atmosphère heavy de l'album, et la 2nde moitié toute aussi dévastatrice que la 1ère.
Des refrains qui vous rentrent vraiment dans le crâne !!.

A noter que c'est le 13 titres que j'ai et que les 2 titres bonus ne font pas du tout office de remplissage.

A classer parmis les 6 tueries de 1994 à 2003 et je dirais même sur le podium de la discographie du groupe !!!
Sérieux sans déc' !!...En fait c'est le meilleur album !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Korn est (presque) de retour., 7 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Bon, après une première écoute, certains titres sorte du lot, mais encore une fois il se compte avec une seule main.

Je pensai à un retour un peu plus prononcé, mais en même temps, après avoir entendu la différence entre les 2 leaks, il fallait s'y attendre.
Par contre on ressent le retour de Head, car on retrouve quelque sonorité de Issues, Untouchables et Take A Look In The Mirror.

Donc on à du très bon avec "Love & Meth" ou "Prey For me" et de la MEGA M**** comme Never, Never... et un petit coté Old School avec "What We Do" qui donne de l'espoir pour le prochain album :)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Retour des accords bisKORNus, 10 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Essayons d'être succinct pour cette critique afin d'éviter de répéter certains dires déjà publiés.
Dubitatif dans un premier temps, j'ai vite adhéré à ce nouvel opus du groupe de Bakersfield et cela, en écoutant leur premier single "Never never" (chose qui va me conduire au pilori pour certains fans ayant jugé ce titre de déroutant, navrant, décevant…). Même si ce single ressemble plus à une pop sirupeuse qu'à du "neo" (qui ne l'est plus vraiment aujourd'hui) metal, j'y ai trouvé mon bonheur. J'ai retrouvé cette expérimentation dont le groupe fait preuve depuis un long moment afin d'éviter de se cantonner à un style statique, les paroles introspectives et dépressives de M. Davis et son chant travaillé et varié passant de chant aérien de son refrain à ses éructations rappelant Life Is Peachy sur les réminiscences de leur épisode dubstep de leur effort précédant. L'intérêt supplémentaire de ce single étant de tempérer l'opus avant l'énorme "Punishment time", lourd à souhait sur des tonalités qui ne cache pas le retour de Head et de ses accords non conventionnels. L'autre single "Love and meth" semble lui aussi fêter le retour du guitariste messianique, auteur du riff. Sur un son organique rappelant Untouchables Jonathan pose son chant syncopé et l'harmonie qui en résulte montre l'efficacité du line up réuni. Sans rentrer dans le détails des chansons, je crois que tous les éléments sont réunis pour accrocher le fan de première heure (que je suis) comme le plus récent. Certes l'entièreté de l'album ne sera peut être pas reconnu à sa juste valeur mais il serait dommage de ne point reconnaître que le groupe revigoré sort d'un certain confort et produit ainsi leur meilleur album depuis Untouchables.
Pour les fans déçus de ne point retrouver de concordances avec les premiers efforts du groupe, ils pourront toujours écouter Love and Death et son Between Here & Lost travail plus brut de M. Welch.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 kornattitude, 17 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Korn assure, Korn rassure mais Korn manque d'envergure

Difficile évidemment d'évoluer encore véritablement après 20 et quelques années et 11 albums, donc on a du Korn qui fait du Korn sans plus

C'est énergique, oui, avec quelques audaces mais dans l'ensemble, on a du mal à se trouver vraiment séduit

Parfois, on a l'impression d'assister à une auto-parodie avec tous ses poncifs

L'inconvénient majeur est de faire encore évoluer un son tellement typé qui a fait la marque de fabrique du groupe et son originalité sans pour autant s'en désolidariser

Le problème des vieux routards est toujours le même : évoluer sans se renier

Donc , dans ce cas, Korn assure, rien de plus même si cela se laisse écouter
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Enfin quelque chose d'intéressant chez Korn !, 21 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Je vais au but, je n'attendais plus rien de Korn depuis des lunes (Depuis "Take a look in the mirror" qui était potable... c'était il y a 10 ans ! Depuis... le néant un peu plus à chaque album jusqu'à l'infâme dubstep) Et là BOUM !!!! Le meilleur album du groupe depuis "Untouchables" tout simplement ! Enfin Korn ne se fout pas de la tronche de ses fans, enfin on retrouve les sonorités et l'énergie qui rappellent pourquoi on a aimé voire adoré Korn à une époque ! Espérons que cet album sera le début d'une nouvelle et belle carrière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 On reste dans Korn, 21 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift (CD)
je retrouve avec cet album ce qui a fait le succès de Korn...certains diront : c'est du korn, pas d'évolution musicale...perso, moi cela ne me dérange pas! Je suis satisfait que Korn ait quand même pu retrouver une sonorité qu'il avait perdu (Feeldy y serait pour quelque chose ?)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Du gros son!!, 14 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Voila un bon album que nous livre ici Korn,peut-etr pas le meilleur
mais ça fait plaisir d'entendre du gros son comme ça!
Les titres comme Love meth ,what we do ou encore ou mass hysteria sont excellents;j'adore.
Un bon album pour faire simple qui ne deçoit pas dans son ensemble(on ce serait passe de never never).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 PAS CONVAINCU, 9 octobre 2013
Par 
Hellblazer (Nice) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
The Path of Totality - au-delà du débat sur son orientation dubstep - m'avait convaincu que J. Davis sait écrire de monstrueux refrains... Du genre que l'on retrouve sur l'excellent Love & Meth, justement (au passage, un titre majoritairement écrit par Head avant son retour dans le groupe), et trop rarement sur The Paradigm Shift.

La 1ère moitié du skeud m'a laissé de marbre (à part le titre précité), évoluant dans quelque chose d'assez convenu pour Korn (retour direct aux sonorités de Issues ou Take a Look in the Mirror, assez sombre et très sous-accordé, sans être véritablement soutenu par un break mélodieux qui tranche), par contre la seconde partie relève heureusement le niveau (les déstabilisants Punishment time, Lullaby for a Sadist et Victimized), sans toutefois casser la baraque. It's all wrong, Wish I wasn't born today et Tell me what you want célèbrent plus une réunion heureuse pour refaire du Korn de l'âge d'or qu'à du neuf. Dommage. quant à Never Never, si son démarrage soft peut séduire, son développement vomitif tente de rééditer la maestria du dernier skeud en ratant totalement le coche. Un titre à oublier.

Globalement une déception relative, car j'attendais de ce Paradigm Shift un mélange de neuf évolutif avec un toucher de Head en prime. Malheureusement il y a sur ce disque une divergence de directions qui laisse un peu perplexe. sans toutefois être mauvais, loin s'en faut, cet album est juste un de plus, très en-dessous du niveau de leur summum, le sublime Intouchables.

En bonus, le DVD intitulé Reconciliation suit le groupe en studio dans des moments plutôt sympas, dont on attend finalement beaucoup, mais qui ne font que renvoyer à la déception (relative, j'insiste) qu'est le disque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un retour en force, 24 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Paradigm Shift - Edition Deluxe (CD)
Fan de la 1ère heure, je retrouve là mon groupe favori avec un son bien à eux, puissant et rock, qui a bien évolué. J'ai trouvé que cet album se rapprochait du son de "take a look in the mirror". J'aime.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit