undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Livres de l'été Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

1,0 sur 5 étoiles1
1,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 février 2014
Il y a des disques que l'on aurait souhaité ne pas entendre...ou dont on aurait souhaité ne pas formuler de critique aussi négative.

Hélas, écouter Menahem Presler quasi-ânonner la 894 de Shubert, et l'opus 126 de Beethoven, et "romanticiser" le rondo de Mozart, n'apporte rien à la gloire du pianiste, ni aux oeuvres ainsi jouées.
Ce très estimable musicien n'a hélas plus les moyens de défendre ce répertoire. L'écoute de cet enregistrement crée un réel malaise et une grande frustration musicale.(Les 3 derniers mouvements de la sonate, notamment, sont particulièrement patauds, et ne rendent nullement justice à Schubert).
Que l'on ne vienne pas nous dire que le pianiste est formidable pour ses 89 ans ! Et encore moins qu'il aurait du enregistrer ce disque il y a 10 ans...(remarque forcément obsolète !).
Le vrai problème est, pour M.Pressler, d'avoir choisi ce programme aujourd'hui.

Qu'une revue française colle un "choc" doré sur tranche à cet enregistrement laisse songeur.
1212 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)