undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

29
4,0 sur 5 étoiles
Hail to the King
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 septembre 2013
Le groupe Avenged Sevenfold avait prévenu : comme pour les précédents albums, ils changent et proposent des sonorités différentes.
Attention, changer ne veut pas dire oublier ses racines ! Hail to the king est un album Metal de grande qualité où le groupe a puisé son inspiration dans de grands groupes comme Metallica, GNR, Megadeth, Black Sabbath, etc...

Si vous avez aimé Hail to the king, le titre utilisé pour la promotion de l'album, le reste est un cran au dessus. Doing Time sonne fort comme un titre des Guns'N Roses et This means War comme Sad but true de Metallica, au point de penser s'être trompé de CD !
Planets est tout simplement énorme et le groupe se lâche comme jamais. M. Shadow utilise toute la puissance de sa voix. Les trompettes rajoutent une ambiance particulière. Heretic et Coming Home sont fidèles aux racines du groupe.

Petit bémol pour Crimson Day, la balade de l'album. Elle est la moins accrocheuse de ce que le groupe a pu produire avant comme Dear god ou So far away.

On peut lire quelques critiques comme quoi le groupe s'est contenté de copier, je ne suis pas d'accord. Malgré leurs inspirations reconnaissables, chaque composition a sa touche Avenged Sevenfold grâce à la qualité des musiciens et leurs liens.

Synysters gate est incroyable, ses solos sont précis, pointus et entraînants. Arin Ilejay a rejoint le groupe à la batterie et il tient très bien son rôle. Il ne cherche pas à copier Jimmy "The Reve" Sullivan. Il apporte son style et a une très bonne place dans chaque composition.

Le CD Didigpack est de qualité et résistant. A noter que le titre de l'album n’apparaît pas sur la tranche. La "couverture du CD est sympa avec la date de fondation du groupe.

Le groupe a tourné une page, sans The Rev et Hail To the king est un très bon album de Metal, avec quelques sonorité blues. Je le recommande bien sûr aux fans du groupe mais aussi à ceux qui aiment les groupes cités dans ce commentaire. Vous ne serez pas déçus !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 janvier 2014
Cet album est, dans la lignée des précédents, une véritable perle. Chaque titre a sa propre ambiance, on reconnaît de nombreuses influences en plus de la "patte" caractéristique d'Avenged Sevenfold. Je ne suis pas d'accord avec les commentaires accusant le groupe de "plagiat". Je pense qu'il s'agit plus d'une sorte d'album "hommage" à toutes leurs influences musicales.
J'ai eu l'occasion de voir A7X en live le 20 novembre 2013 à Paris à l'occasion de ce nouvel album, ils sont aussi géniaux en live que sur l'album, font vibrer la salle toute entière... bref j'adore, et écouter cet album encore et encore ne fait que me rappeler pourquoi ce groupe connaît un tel succès. Il arrive merveilleusement bien à se réinventer depuis le décès de Jimmy.
Je vous conseille vraiment cet album. Inclus sur l'édition deluxe, des "dessous de verre" (du moins, ils peuvent servir à ça) ornés de deathbats et un titre bonus à télécharger (St James).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Aller de l'avant en revenant vers le passé... Drôle d'idée en vérité. Certes, dans le cas d'Avenged Sevenfold ce n'est pas LEUR passé dont il s'agit et c'est, du coup, une nouvelle addition à leur répertoire/style, mais, tout de même...

En l'occurrence, s'il est toujours identifiable à du Avenged Sevenfold "nouvelle formule" (depuis City of Evil, excellent album toujours chaudement recommandé), en grande partie grace à la voix et la patte mélodique si particulière et immédiatement reconnaissable de M. Shadows, d'ailleurs, Hail to the King offre l'impression que les ex-Metalcoreux ont récemment découvert les 70s et leur cortège d'inoubliables formation, Led Zeppelin (sur le riff "kashmirien" de Requiem) et Black Sabbath (Shepherd of Fire) en tête. C'est particulièrement évident dans les riffs qui, présentement, abandonnent souvent Iron Maiden et Judas Priest (en simplifiant) au profit des précités et de quelques autres. C'est aussi, et surtout, un vent neuf dans une approche qui avait fini par moins surprendre sans vraiment lasser (voir Nightmare, leur précédent opus et pas franchement leur plus flamboyante réussite mais pas une bouse non plus).

Evidemment, tout ça n'est pas très fin et manque même parfois carrément sa cible : Doing Time aurait pu sonner comme du AeroSevenfold, il se contente d'un vague sous-Guns'n Roses, idem sur un This Means War trop dérivatif du Sad but True de Metallica et je ne vous parle même pas de la ballade tire-larmes Crimson Day, plus sirupeuse que le pire Scorpions dans l'exercice... Dans l'ensemble, outre les exemples précités, la satisfaction de la nouveauté est plutôt au rendez-vous à défaut de nous éblouir. Ceci dit, chassez le naturel et il revient au galop, quelques cavalcades "à l'ancienne" viennent peupler la fin de l'album comme le supra-efficace et vraiment réussi Coming Home ou le fort bien troussé Planets, deux des plus belles pièces de l'opus tant et si bien qu'on les croirait directement sorties des sessions de City of Evil ou du blanc éponyme qui le suivit, les deux plus belles galettes du groupe.

Album mi-figue, mi raisin, le séant entre deux chaises, si Hail to the King se démarque de ses prédécesseurs, il n'améliore pas pour autant le niveau, assez haut chez Avenged Sevenfold il est vrai. Pour le coup, et malgré qu'on soit généralement plus convaincu par les morceaux stylistiquement classiques de l'album, on aurait aimé que le groupe plonge encore plus radicalement dans le hard rock des 70s... pour voir ! En ceci, ce roi n'est que partiellement couronné. Reste un album de qualité honnête, confectionné par un groupe désormais roué à l'exercice mais sans doute un poil trop frileux pour risquer de se couper d'une fan-base fidèle et nombreuse. La prochaine fois, peut-être...

à noter un bonus exclusif à télécharger sur le site d'Avenged Sevenfold avec le code livré dans l'album :
11. St. James 5:01

M. Shadows - lead vocals
Zacky Vengeance - rhythm guitar, backing vocals
Synyster Gates - lead guitar, backing vocals
Johnny Christ - bass guitar, backing vocals
Arin Ilejay - drums
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 février 2014
Il est indéniable que j'écoute chaque nouvel album d'AS avec un a priori négatif vu que je ne supporte pas du tout la voix du chanteur, que je trouve qu'ils manquent sérieusement d'inspiration, qu'ils essayent de bouffer à beaucoup de râteliers, et pour finir que je trouve que ça ressemble à un gros bordel musical où chaque musicien essaye d'en mettre encore plus que son collègue.
Mais parce qu'il faut toujours écouter avant de critiquer, j'écoute chaque nouvel album. On ne sait jamais; un groupe ne peut pas avoir du succès depuis aussi longtemps sans qu'il y ait un truc qui m'échappe.
Et bien non, ça m'échappe toujours.
Alors ici ce n'est même plus du plagiat mais carrément de la photocopie de bon nombre des plus grands noms du métal toutes époques confondus.
C'est rigolo, on écoute un morceau et d'un seul coup on aime bien un truc, et puis ça dure 10 secondes et hop ça repars ailleurs.
Honnêtement j'ai écouté 2 fois pleinement l'album et puis de nouveau quelques morceaux, et j'en reste sur ma conclusion : ça manque sérieusement d'identité.
Les seuls points positifs : ce sont de bons musiciens et la production artistique est dans l'air du temps ce qui donne une facilité d'écoute.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 octobre 2013
Fan depuis quelques temps, j'ai été surpris par cet album. Les morceaux gardent dans l'ensemble la marque de fabrique du groupe. J'apprécie moins la performance du nouveau batteur, qui, même si il a un niveau quasi équivalent à Jimmy Sullivan, est en décalage musicalement par rapport aux autres membres du groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 septembre 2013
Je ne vais pas m'étendre sur un commentaire, il suffit de voir les autres. Pour moi c'est l'album transition entre waking the Fallen et city of evil.ma note serait 3 étoiles et demi. Ce que je n'ais pas aimé, c'est le titre bonus à télécharger, je préfère quand le titre est gravé sur la galette. Après quelques écoutes supplémentaires je rajoute 1 étoile parce qu'il est pas mal du tout ce skeud .Certes , un peu en dessous des 3 précédents mais il envoie grave quand même. Contrairement à un autre commentaire je trouve que Mike shadow chante très bien et que sa voix est reconnaissable , mais bon les gouts et les couleurs...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Avenged Sevenfold... voilà un "cas" un peu compliqué, un groupe qui agace... et j'ai bien l'impression que les choses ne vont pas s'arranger ou se simplifier avec ce Hail To The King. Les fans de la première heure n'apprécient pas tous l'évolution musicale du groupe qui a participé à la popularisation du metalcore à ses débuts mais lorgne de plus en plus vers un metal heavy, posé et mélodique... Et de nombreux fans de metal plus traditionnel regardent les Américains de travers, ne les prenant pas vraiment au sérieux ("c'est un phénomène de mode"), leur reprochant notamment leurs origines "metalcoreuses" mais pas seulement... Bref, il semblerait que beaucoup de monde n'aime pas Avenged Sevenfold. On en viendrait presque à les plaindre mais voilà, ces messieurs se portent quand même plutôt bien, ils écoulent leurs albums par camions entiers à l'étranger, et chez nous la situation est loin d'être désespérée car leur prochain passage en France se fera au Zénith de Paris. Nous retiendrons donc nos larmes...

Ce nouvel album représente un tournant pour le groupe. Nouvel opus, nouveau challenge, nouvelle polémique. Il s'agit du premier disque entièrement composé sans le batteur Jimmy "The Rev" Sullivan décédé fin 2009 (et remplacé le temps d'un album, Nightmare, et d'une tournée par Mike Portnoy), certains se demandent comment le reste du groupe va s'en sortir, niveau composition, sans l'une de ses têtes pensantes. Et puis il y a l'annonce d'une nouvelle direction musicale : Hail To The King sera un disque de metal plus traditionnel, plus old-school, un hommage aux héros qui ont inspiré Avenged Sevenfold. Et là, il y a vraiment matière à débat. Parce qu'avoir des influences c'est une chose, mais écrire des chansons "à la manière de" en reprenant des riffs ou mélodies bien connues de tout métalleux qui se respecte en est une autre. Entrons de plein pied dans ce nouvel album avec la première chanson : Shepherd Of Fire. L'intro est classe, un brin lugubre (une cloche retentit, le vent souffle, la pluie tombe), le riff est bon, la section rythmique déboule, quelques cuivres viennent se greffer là-dessus et on a une belle montée en puissance d'une minute avant que le morceau ne prenne son envol. Et là, on crie : METALLICA !! Gagné. Pour être plus précis, le démarrage de Shepherd Of Fire est un croisement entre Enter Sandman et Trust de Megadeth. C'est flagrant. Si vous ne l'entendez pas, un rendez-vous d'urgence chez l'ORL le plus proche de chez vous serait avisé. Et ça ne s'arrête pas là : Doing Time est un titre entre hard et heavy, entraînant et accrocheur, mais qui évoque immédiatement Guns n' Roses. M. Shadows va même jusqu'à pousser une sorte de cri / miaulement à la Axl Rose au début de la chanson. Mais le pire arrive avec This Means War. Attendez, elle est très bonne cette compo... mais je la connais déjà, elle s'appelle Sad But True et elle est parue sur un certain Black Album ! Sérieusement, cette partie de batterie, ce riff, ce couplet avec cette ligne de chant... ça ne peut pas être le hasard, si ? Encore ? Oui : Heretic lorgne du côté de chez Megadeth (Symphony Of Destruction) alors que Coming Home puise ses mélodies chez Iron Maiden... STOP ! N'en jetez plus !
Bizarre, bizarre... Je suis perplexe. Ce qui est embêtant, c'est que toutes ces chansons sont bonnes (même si j'accroche moins aux ballades Crimson Day et Acid Rain). On ne peut pas dire qu'Avenged Sevenfold soit dénué de talent. Alors clairement, il ne s'agit pas ici d'un talent créatif, mais ces messieurs savent poser une atmosphère, une tension dramatique (écoutez l'excellente intro de Planets), et leurs chansons, même si certaines ne leur appartiennent que partiellement, sont vraiment bien construites. Les soli de Synyster Gates sont très bons, et le nouveau batteur, Arin Ilejay, n'est pas un amateur non plus même si son jeu semble moins complexe et impressionnant que celui de Jimmy Sullivan. En même temps, cela colle au propos... Hail To The King est le disque d'un groupe qui s'assagit (pas de compos longues, épiques et foisonnantes comme A Little Piece Of Heaven ou Save Me cette fois-ci), avec des tempos rarement rapides et des références tellement nombreuses (vous l'aurez compris) que l'on se demande si cette galette n'a pas été construite sur les cendres d'un projet d'album de reprises.

On aimera ou non ce cru 2013. Hail To The King n'a pas fini de diviser, c'est sûr. Il y a toujours une importante part de subjectivité là-dedans. Cependant, il y a des faits objectifs indéniables : l'ensemble est catchy et très bien produit mais manque sacrément d'originalité et de folie. Subjectivement, je trouve cet opus agréable à écouter. Objectivement, je n'arrive que très rarement à oublier les groupes dont le quintet s'inspire et je trouve cela confondant. La démarche des Américains est étrange. On pourrait même la qualifier de risquée... Seulement voilà, ça marche ! Une semaine après sa sortie, Hail To The King a terminé à la première place du top des meilleures ventes aux USA, au Canada et en Angleterre. Reste à savoir qui va intenter à Avenged Sevenfold son premier procès de l'année. Lars Ulrich ? Axl Rose ? Steve Harris ? Dave Mustaine ? Suspense...

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 avril 2015
Je partage complètement les commentaires sur le "déjà entendu". Ca ressemble à du Megadeth (Shepherd of fire), à du Metallica (Hail to the King) et même à du Guns'n roses grande époque (Doing time) mais c'est pour ça que je trouve cet album génial . D'une part parce que je ne m'attendais pas du tout à cela et d'autre part parce que cette référence permanente à des choses connues sur lesquelles sont greffées des sonorités nouvelles me mettent dans un état d'esprit à mi-chemin entre la madeleine de Proust et le coup de pied au...
Que du bonheur...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 décembre 2013
j'aime beaucoup le groupe mais cet album m'a quand même pas mal déçut c'est loin d’être du grand avenged a l'instru comme au chant!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Bon ok, ces gars n'ont RIEN inventé, mais bon sang, ils sont si malins que ça passe comme une lettre à la poste ! Et que je te refile un riff à la Metallica, une chanson à la Iron Maiden, un chouilla de Black Sabbath par ci une dose d'Acdc par là, mais ça fonctionne et en live encore mieux ! Une curiosité que ce groupe pour moi mais un album ultra sympathique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Nightmare [Explicit]
Nightmare [Explicit] de Avenged Sevenfold
EUR 7,99

Avenged Sevenfold [Explicit]
Avenged Sevenfold [Explicit] de Avenged Sevenfold
EUR 11,99