undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:23,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3ème opus du Gnostic Trio, formation composée du guitariste Bill Frisell, de la harpiste Carol Emanuel et du percussionniste/vibraphoniste Kenny Wollesen. Pour ceux qui connaissent les deux précédentes œuvres de la formation, il n'y a pas plus à en dire, il fonceront sans le moindre doute sur cette nouvelle offrande d'un niveau au moins égal à ses devancières. Pour les autres, je ne saurait trop conseiller de se reporter aux billets écrits pour The Gnostic Preludes et The Mysteries, musicalement ils retrouveront ici le même savant assemblage de mysticisme compositionnel et de mélodies intimistes dans un style qu'on décrira volontiers comme du "jazz contemporain de chambre".

Evidemment, les trois musiciens présents, trois réguliers de la maison Zorn et pas seulement pour ce line-up, y excellent. Tout en retenue et subtilité, ils déroulent leurs capacités à éblouir instrumentalement sans jamais n'en avoir trop l'air. Il faut dire qu'avec les ambiances éthérées crées par l'irremplaçable Wollesen et son vibraphone magique, la guitare douce mais émotionnellement surpuissante de M. Frisell et le "remplissage" (ceci dit sans aucune connotation péjorative) de Mme Emanuel, essentiel pour structurer le tout et faire le lien entre les deux solistes susmentionnés, il y a très nettement matière à se réjouir. Comme, en plus !, les compositions de l'hyper-prolifique John Zorn (encore 10 albums cette sortis en cette année 2013 !) sont au diapason de la grandeur de ses interprètes c'est, cette fois encore, un album gagnant qui nous est proposé. Petite particularité qu'il n'est pas inutile de souligner, In Lambeth voit l'apparition d'une Ikue Mori venue texturer une composition (The Minotaur) de ses découvertes électroniques, et ça le fait !

Qu'importe, à partir de la, si le lien avec ce qui semble bien être la nouvelle obsession de l'avant-gardiste compositeur New Yorkais (voir A Vision In Blakelight paru l'an dernier), j'ai nommé l'œuvre de l'halluciné poète/peintre anglais William Blake, parait ténu, la musique est belle, fine, spirituelle et c'est bien là l'essentiel d'une série qu'on espère voir faire de nombreux petits... Vite, la suite !

John Zorn: composition, arrangement, production
Carol Emanuel: Harp
Bill Frisell: Guitar
Kenny Wollesen: Vibraphone, Bells
&
Ikue Mori: Electronics (7)
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,40 €