undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles16
4,3 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:14,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 septembre 2013
C'est un commentaire sur le coffret super deluxe de Crises.
ENORME, une nouvelle claque de bonheur, c'est un peu comme si je venais de redécouvrir cet album mythique. Les CD en live sont les meilleurs, particulièrement le 3 qui fait dresser les poils sur les bras. Crises en Live est un grand moment, les bonus avec de nouvelles versions acoustiques sont très intéressantes également. Enfin, le DVD avec le concert de Wembley, même si l'image n'est pas superbe (largement suffisante quand même..), est extraordinaire. Mike OLDFIELD y est fidèle à lui même, assez rigide a coté d'un bondissant Spalding ou d'un Simon PHILLIPS assurément touché par la grâce à la fin de Crises (mais il a combien de bras cet homme là pour jouer aussi bien de la batterie ??). L'oeuvre de Mike OLDFIELD est unique, ce coffret témoigne de son génie musical, de sa dextérité à la guitare bref, merci monsieur pour tant d'émotions depuis si longtemps. Je me souviens de cette année 1983 et de cette album, j'avais 14 ans !!!!! J'ai toujours le 33T et le 45 T de Moonlight shadows.....
Trente après, c'est toujours la même émotion et quel plaisir de le partager maintenant avec mes enfants....Allez Mike, a quand une nouvelle tournée ???
22 commentaires8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De la révélation Tubular Bells au grand classique Ommadawn, il a connu bien des sommets, le taciturne grand-breton, il a régalé les masses progressives de poèmes instrumentaux expressionnistes où ses qualités de multi-instrumentiste, d'arrangeur maniaque et de compositeur toujours mélodique ont fait merveille. Oui, mais, il y a des creux dans l'aeuvre et une décennie pas très reluisante, les 80s, comme pour beaucoup me direz-vous... Ha !, il n'est pas toujours facile d'être Mike Oldfield.
Mais avant la grande cagade (ça ira de mal en pis jusqu'à un insane Earth Moving empêtré dans une pop new-ageuse du plus nauséeux effet), et surnageant du marasme précédent, il y a Five Miles Out forcément mais aussi celui qui nous intéresse : Crises. Ho !, pas forcément pour son tube, le finalement agaçant une fois passée l'attrait d'une folk celtique popisée à outrance mais tout de même accrocheuse (Moonlight Shadow, bien sûr), mais bien pour sa portion instrumentale et symphonique, soit précisément là où on l'attendait, où il continue la tradition lancée avec son inaugural long-jeu à l'entêtante mélodie, le territoire où il peut le plus à son aise développer son goût d'une certaine préciosité musicale, d'une expérimentation dans l'harmonie. Très rêveuse, la longue pièce occupant la première face de la galette noire, Crises donc, est pour certain le pas de trop d'Oldfield dans la facilité, la muzak quasiment, j'y entends d'apaisantes vagues réminiscences des premiers pas de Mike mais enrichies d'une nouvelle curiosité pour les "Musiques du Monde". Et si la face 2 est largement constituée de chansons "pop" (le tube, oui, mais aussi un réussi In High Places avec Jon Anderson de Yes), il y a aussi un joyeux, rapide et entraînant instrumental, Taurus 3, pour relever la sauce, distraire le palais.
Un chef d'aeuvre Crises ? Certes pas. Mais un vrai bon album avec une face supérieurement intéressante, à savoir la plus belle création instrumentale d'Oldfield avant un Amarok hélas un peu longuet en 1990, et une face pop plutôt meilleure que ce qui suivra dans les 3 albums à venir, le dernier sursaut d'une bête qui aurait dû suivre l'exemple de pas mal de ses collègues seventisants et hiberner ou, au moins, rester ancré dans son son habituel en n'essayant surtout pas de coller à la mode, deux idées qui ne viendront malheureusement pas à Mike avec les conséquences que l'on connaît. Mais pas ici, pas encore, ici, Oldfield a encore quelque chose à dire et comme d'habitude pour ce notoire taiseux, il ne le fait jamais mieux qu'en musique.

1. Crises 20:40
2. Moonlight Shadow 3:34
3. In High Places 3:33
4. Foreign Affair 3:53
5. Taurus 3 2:25
6. Shadow on the Wall 3:09

Mike Oldfield - guitars on all tracks except "Foreign Affair" (including Ovation Adamus electroacoustic guitar, Ramirez Spanish guitar & Manson acoustic guitar on "Taurus 3"); Fairlight CMI on all tracks except "Taurus 3"; Roland string synthesizer (probably the RS-202) on "Crises", "In High Places", "Foreign Affair" & "Shadow on the Wall", Oberheim OB-Xa synthesizer on "Crises" & "In High Places"; Farfisa organ & piano & Prophet 5 synthesizer on "Crises"; bass guitar on "Crises" & "Shadow on the Wall"; acoustic bass guitar on "Taurus 3"; harp on "Crises"; mandolin on "Crises" & "Taurus 3"; banjo on "Taurus 3" & "Shadow on the Wall"; Simmons electronic drums on "Crises"; bells & tambourine & shaker on "Taurus 3"; Oberheim DMX drum machine & Oberheim DSX digital polyphonic sequencer & Quantec Room Simulator reverb unit on "Crises"; vocals on "Crises".
&
Maggie Reilly - vocals on "Moonlight Shadow" & "Foreign Affair"
Jon Anderson - vocals on "In High Places"
Roger Chapman - vocals on "Shadow on the Wall"
Simon Phillips - acoustic Tama drums, co-production, special effects, shaker on "Foreign Affair" & "Taurus 3", finger-snaps & bells & tambourine & boots on "Taurus 3"
Ant (Anthony Glynne) - guitars on "Crises" & "Shadow on the Wall"
Rick Fenn - guitar on "Crises"
Phil Spalding - bass guitar on "Crises" & "Moonlight Shadow"
Pierre Moerlen - vibraphone on "In High Places"
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2013
C'est le premier Oldfield que j'ai eu en juin 1983, pour mon anniversaire, offert par des amis. Superbe vinyl pour entrer dans ce monde "oldfieldien". Depuis mon passage au CD, j'ai pu acquérir et écouter les différents pressages numériques.
En terme de qualité sonore, il n'apporte pas grand chose par rapport aux remasters HDCD supervisés par Simon Heyworth.
Peut-être un peu plus de profondeur. L'édition Deluxe est un avant tout un bel objet, cartonné mais avec un emplacement CD plastique qui permet de ne pas abîmer ce dernier (cela est bien plus agréable que le remaster des Beatles par exemple). Quelques morceaux bonus enrichissent l’œuvre musicale. Comme tout bon fan du grand Mike, j'en ai fait l'acquisition pour qu'il tienne compagnie aux autres albums en édition Deluxe. Mais j'ai en plus investi dans le coffret, plus cher mais plus intéressant, qui offre le concert de 1983 en DVD. La qualité de l'image est moyenne mais pour l'époque c'est correct. Ce n'est pas le meilleur album mais je lui ai toujours trouvé une sonorité très chaude mettant en place une ambiance unique. A chaque fois que je l'écoute, je prends toujours autant de plaisir. C'est l'avantage des artistes de la veine de Mr Oldfield, l'investissement vaut le coup ! Vous ne connaissez pas Mike Oldfield, c'est un bon moyen de le découvrir. Vous êtes fan, c'est un bon moyen de patienter en attendant son nouvel opus pour janvier 2014.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La première fois que j'ai entendu le nom de Mike Oldfield, c'était bien évidemment à la radio au milieu des années 80, lors de la sortie du tube interplanétaire "Moonlight Shadow". L'adolescent que j'étais alors ne s'imaginait pas que ce même Mike Oldfield était le compositeur de la bande originale du film L'Exorciste (The Exorciste), que ledit adolescent regardait avec ses potes pour se procurer quelques frissons le samedi soir, quand les parents étaient partis ...

Depuis sa première réalisation (Tubular Bells, en 1973), Mike Oldfield aime produire longues parties instrumentales, dans lesquelles s'enchaînent différents passages musicaux. C'est ainsi que débute cet album, avec "Crises", longue pièce de plus de 20 mn, qui correspondait alors à la face A du disque vinyle. Les 5 morceaux restants, d'une durée plus standard, se trouvaient regroupés sur la face B, qui commençait justement par "Moonlight Shadow", et la voix enchanteresse de Maggie Reilly...

Vient ensuite "In High Places", un morceau à l'ambiance atypique de par la présence au chant de Jon Anderson (un YES-man !) et de la rythmique batterie de Simon Phillips. "Foreign Affair" est un morceau très doux (merci encore une fois à Maggie Reilly au chant !), et sera repris en français par une chanteuse dont j'ai oublié le nom... "Taurus 3" a un coté très espagnol, et pour finir, "Shadow On The Wall" clôture bien l'album grâce à une voix très rock, et des guitares Oldfieldiennes à souhait !

Si vous aimez Mike Oldfield, vous possédez déjà forcément cet album. Si vous voulez l'acheter pour écouter "Moonlight Shadow", vous ne manquerez pas d'être agréablement surpris par le reste de l'album, original et varié.
review image
0Commentaire11 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
Quel bonheur!...Pour tous les inconditionnels du grand Mike,une perle à posséder absolument!!!Le remix en 5.1 de l'album est magnifique et quant aux concerts...c'est magique...le final de Crises sur le dvd,avec la batterie de Simon Phillips...MONUMENTAL.Présentation des musiciens par Maggie Reilly..and guitars...Mike Oldfield...à vous faire frissonner de bonheur.Mike,continue à nous sortir les remixs de tes albums avec les trésors cachés,et continue encore pendant de nombreuses années à nous procurer autant de bonheur!Un génie!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2014
Chaque morceau étant en trois versions différentes, je ne sais pas si on peut vraiment parler d'un album complet, mais plutôt d'un recueil de singles dans leurs différentes versions. Le morceau le plus intéressant reste le très connu "Moonlight Shadow", dont on ne se lasse pas. La première piste "Crises", est un instrumental de 20 minutes assez psychédélique, pas désagréable. Au final, un album à réserver aux fans de Mike Oldfield.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2004
"Crisis" est un des meilleurs albums de Mike Oldfield, l'homme-orchestre britannique. Homme-orchestre ? Regardez donc la pochette, cela ressemble à : "Mike n'a pas joué d'un instrument dans ce disque, trouvez lequel !" Blague à part, cet opus du grand Mike est d'un excellent niveau, réunissant le classique (long) instrumental oldfieldien et les morceaux plus courts, dont son premier tube "Moolight Shadow". L'ensemble reste très bon, avec pour moi une mention spéciale pour le très beau "In High Place", où les synthés cristallins du maître soutiennent la voix pure de Jon Anderson, juste échappé de Yes... très beau !
11 commentaire12 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2014
Un des meilleurs album de Mike Olfield ressorti en Cd avec en plus un live. S'écoute vraiment sabs se prendre la tête.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2014
Coffret se présentant sous la forme d'un coffret carton style wonderbox. Livret, 1 CD de l'album remasterisé+ titres bonus, 1CD du concert live à wembley, 1 dvd video du concert de Wembley, 1 dvd audio 5.1 multicanal.
Ce coffret vaut le coup pour tout fan de Mike, si le 1er Cd n'apporte pas grand chose les suivants sont inédits. Mention très bien pour la vidéo du concert dont la qualité de l'image reste super pour l'époque et le DVD audio 5.1 multicanal pour le remix du titre Crises ajoutant quelques notes de nouveaux instruments.
Merci Mike....
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2009
Peut-on sérieusement encore consulter une critique sur ce disque alors que tout à été dit et écrit. Tout le monde connait le tube Midnight Shadow...mais le reste est géant.
De toute manière, il est des artistes dont les disques se doivent de figurer dans toute CDthèque qui se respecte et le père OLFIELD est de ceux-là. Tôt ou tard il va finir sur votre platine pour la quitter difficilement: comme certaines chansons restent imprégner dans les esprits tant elles représentent une période de notre vie.
0Commentaire2 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €