Commentaires en ligne


75 évaluations
5 étoiles:
 (38)
4 étoiles:
 (19)
3 étoiles:
 (9)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 new
du tres bon mc cartney, j'oserais dire comme d'habitude...sauf que je n'avais pas aime le precedent. celui la est plus traditionnel.
Publié il y a 9 mois par moyon

versus
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Loudness war ça suffit !
Album en SHM-CD pour ma version

Artistiquement c'est réussi, McCartney est inspiré et une majorité de titres sont intéressants

Mais pour les audiophiles la déception sera au RV de par un mastering réellement pourri qui gâche tout le plaisir, c'est décidément épuisant cette manie de...
Publié il y a 4 mois par trobogoss


‹ Précédent | 1 28 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 new, 16 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New (CD)
du tres bon mc cartney, j'oserais dire comme d'habitude...sauf que je n'avais pas aime le precedent. celui la est plus traditionnel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Encore là ?, 19 octobre 2013
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : New (CD)
Album pour nostalgiques de Beatles, pour fans de mcCartney, pour tout le monde ?
Ecoutons.

12 nouvelles chansons nous annonce le sticker.
Et pourtant, c'est la ...13ème (cachée) qui résume tout.

Laissez tomber ce que les journalistes paresseux n’arrêtent pas de mettre en avant, préférant la lecture des livrets à l'écoute.
Il a utilisé 4 producteurs ? Oui. Et alors ? En quoi est-ce -ou pas- un indice de qualité ?

Sur "Scared", la fameuse 13eme chanson, McCartney montre en 4'36 qu'il n'a besoin de personne. Seul au piano, avec une orchestration minimale, il délivre un pur concentré d'émotion.

Entre "Memory Almost Full" et "Electric Arguments", ce disque est un instantané d'un artisan de 71 ans, qui n'a jamais abdiqué, se présentant encore et encore, avec ses mélodies évidentes, ses arrangements hors du temps ou subtilement actuels et ses moments de faiblesse.

C'est un album de bande. Outre ces fameux 4 producteurs ( Mark Ronson, Ethan Johns, Paul Epworth et Giles Martin), Paul McCartney a rameuté son groupe de scène (Rusty Anderson, Brian Ray, Paul wickens, Abe Laboriel Jr) et quelques invités, pour l'accompagner.

Le disque débute pourtant par une chanson où il joue seul, avec Paul Epworth à la batterie : "Save Us", énergique et directe, Une sorte de "Driving rain".

"Alligator" et "On my way to work" sont du pur McCartney. De la quintessence pop.

"Queenie Eye" est le 1er rappel de sa jeunesse liverpuldienne, complétée naturellement par un "Early Days" très acoustique qui fait clairement référence à sa rencontre avec John Lennon, avec cette voix de tête qu'il affectionne, sur le refrain.

"New" fait partie de ces chansons qui seront disséquées dans les écoles de la Pop. Légère, évidente, une fois entrée, plus moyen de s'en débarrasser.

"Appreciate" rappelle le traitement qu'avait fait subir le fils Martin aux chansons des Beatles sur "Love" : voix et bandes trafiquées, guitares de feu sur fond de programmation. J'aime beaucoup.

"Everybody Out There" est quelconque, même si on sent bien qu'elle sera prétexte à une reprise en chœur lors des prochains concerts, comme l'indique son enregistrement très "dans les conditions du live". Bon, on tape du pied quand même.

"Hosanna" est un moment acoustique agréable, sans plus. Cet Hosanna ne nous amènera pas au plus haut des cieux.

"I can bet" est joliment "loopée" tandis que "Looking At Her" montre une nouvelle facette de la voix de Macca. C'est écoutable, mais pas transcendant.

"Road" est intéressante avec son texte émouvant évoquant la recherche d'un abri pour deux, sur un mid tempo ne manquant pas de tenue.

Et...20 secondes plus tard : la chanson cachée qui s'appelle vraisemblablement "Scared". Ce n'est pas gai, juste McCartney au piano, poignant de sincérité ("how much you mean to me...now"), mais un beau message destiné je suppose, à sa nouvelle femme.

Le temps nous aidera à situer cet album dans l'abondante discographie de l'ex Beatles. En attendant, le vieux Paul est là et il faut le croire quand il écrit : "on a fourni beaucoup d'efforts pour realiser cet album. C'était un travail dur ? Non, pas du tout. On ne travaille pas la musique, on la joue".

Sur ce disque, on sent un artiste qui a décidé de ne plus chercher a plaire à tous prix (exit la traditionnelle balade sirupeuse ou le tube imparable qui fait grincer les dents). Il joue de la musique et jusqu'au bout, il ne lachera rien.

Intrinsèquement, ça vaut plutôt 4 étoiles, mais pondéré par l'âge du capitaine (enfin, du Sergent plutôt), cela pourrait même l'amener plus haut si on compare à certains disques actuels, pas beaucoup plus imaginatifs que celui ci....

----------

Une double pochette cartonnée avec un livret de 16 pages (textes -difficiles à lire dans leur présentation quasi en continu, crédits, photos) et 1 CD de 46'09.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Loudness war ça suffit !, 19 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
Album en SHM-CD pour ma version

Artistiquement c'est réussi, McCartney est inspiré et une majorité de titres sont intéressants

Mais pour les audiophiles la déception sera au RV de par un mastering réellement pourri qui gâche tout le plaisir, c'est décidément épuisant cette manie de compresser le son pour avoir un maximum de niveau de sortie.

Un son m***ique qui souffre d'une compression maximale, le "Loudness war" est encore passé par là, il y a de quoi se foutre en pétard tellement c'est m***ique, pas d'aération, pas de construction de scène sonore, de la bouillie, dommage car mélodiquement l'album est inspiré....

Donc je taille l'album avec deux étoiles pour ce travaille de m.... qui massacre l'oeuvre de l'artiste (ils devraient d'ailleurs eux-même faire gaffe à ce problème)
Une maladie épuisante qui n'a fait que s'amplifier depuis les années 90.

"Loudnes War " ça suffit !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 grandiose, 19 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New (2CD+DVD - Tirage Limité) (CD)
super packaging, qq photos en plus de l'ancienne version et du vinyl, le bonus "hell to pay" excellent et le dvd sympa, l'album en lui-meme, est un" master piece" du tres grand Paul, digne d'un tres bon Beatles.......la grande classe, des chansons magnifiques,
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Continuité, 15 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
Cet album fait ressortir le style McCartney. Ces chansons sont dans la suite de ses compositions hors Rock and Roll.
Des chansons autres que New dont les médias nous ont matraqué sont dignes d'être écoutées. A vous de les découvrir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CD P. McCartney, 3 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New (CD)
Très bon disque, musique "beatle", je l'écoute en boucle
Les mélodies sont à la fois simples et recherchées
Prix tout petit pour un grand cd
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Papy Paul encore et toujours au top, 16 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
Un dinosaure de la pop, du rock, de la mélodie qui nous régale les oreilles depuis tant d'années. Personnellement je préfère la sensibilité du regretté Lennon mais son collègue est également un très grand artiste.Ne vous fiez pas aux critiques faciles des gens le traitant de ringard ou de compositeurs de musiques faciles, populaires, accrocheuses et commerciales. Le classant dans des compositeurs réalisant des copies d'autres mélodies, du plagiat évident et en fin de compte ridicules....ça on le laisse à des gens comme obispo.
Non cet album est très chouette, si on aime les Beatles, si on aime le Paul, la suite en est logique et surtout très actuelle ! Rien de kitsh, c'est frais et sympa et donc il n'y a pas d'age pour composer des chef d’œuvres et pas d'age pour les écouter !!!!!!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dernier baroud d'Höfner !, 5 janvier 2014
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
Je n'avais pas acheté de vinyle depuis 1986 et le nouveau McCartney a été l'occasion de renouer avec cette antédiluvienne tradition: deux mois d'attente après la parution de la version CD quand même, mais bon si c'est une édition limitée...

Le packaging est superbe bien que la photo de la pochette néo post-moderniste ne soit pas trop ma tasse de thé. Le livret dans la partie gauche pesant le poids d'un vinyle, on croirait avoir affaire à un double album. Je n'ai pas trop goûté le graphisme "à la queue-leu-leu" des textes qui file vite mal au crâne. Les photos noir et blanc sont jolies. Le son est très bon, très rond, avec des graves très profonds.

Pour la première impression à chaud, je laisse la parole à ma femme: " bof!..." (elle est pourtant fan du liverpuldien).

Cet album ne serait donc pas un grand album du maître... Mais existe-il de grands albums de McCartney? Pour ma part, je place "Band On The Run" au-dessus du lot, bien qu'il ne soit pas un chef-d'oeuvre total. En tant qu'album, j'aime aussi beaucoup "Chaos And Creation" très homogène.

Pour le reste, bien que n'ayant plus à prouver mon admiration pour Macca (je joue sur basses Rickenbacker et Hofner, et mon fils s'appelle Paul) je n'ai jamais retrouvé dans sa carrière solo ou chez les Wings la qualité des compositions du temps des Beatles. Certains reprochent le fait d'éternellement comparer McCartney aux Beatles: cela me parait pourtant une évidence, que serait-il sans son rôle dans les Fab Four, un genre de Randy Newman ?

J'ai toujours pensé que le "génie" de McCartney avait besoin de la présence-rivalité de Lennon pour s'exprimer. Pourtant déjà dans Abbey Road on sent le filon se tarir: les chefs-d'oeuvres de l'album (Come Together, Here comes The Sun et Something) sont de Lennon ou d'Harrison. Golden Slumbers commence merveilleusement mais n'abouti pas vraiment et les autres morceaux sont honnêtes, sans plus, avec un Maxwell's Silver Hammer sympa, mais plutôt mièvre.

Les deux derniers chef-d'oeuvres incontestables sont Let It Be et The Long And Winding Road, antérieurs mais qui seront placés à la fin de l'Album Bleu, histoire de ménager la susceptibilité légendaire du Paulo.

Dans les années soixante-dix, comme beaucoup j'ai picoré ses tubes ( Live And Let Die, Band On The Run, My Love, Silly Love Songs, Listen To What The Man Say, Mull Of Kintyre) mais toujours avec ses grands morceaux des Beatles en filigrane, comme une caution par trop nécéssaire.

Dans les années 80, ses tubes (uniquement en duo) avec Stevie Wonder ou Michael Jackson m'ont fait me désintéresser un peu de l'affaire ( la mort de John Lennon a-t-elle été fatale à sa créativité?). Ce n'est qu'avec ses albums live, faisant la part de plus en plus belle aux chansons des Beatles que j'ai vraiment ré-accroché au train-train McCartney. Paul me fait toujours plaisir de temps en temps avec de jolies miniatures comme "English Garden ou Golden Earth Girl", mais le grand frisson des années soixante n'est jamais revenu...

Alors ce New Album?

Sans être un grand cru ni même un premier cru, on peut dire qu'il s'améliore avec le temps comme un bon vin, au fil des dégustations.

"Save Us" qui ouvre l'album renoue avec la tradition des réverbérations "salle de bain" chère à Paulo, sonorité que je ne goûte guère. Ca remue gentiment, mais les riffs de guitare sont un peu indigents, ça sent le savoir-faire, tout comme "Alligator" et ses guitares abbérodiennes qui ne sauvent pas le morceau d'une nonchalance proche de l'ennui.

"On My Way To Work" est une gentille ballade acoustique qui semble sortir de l'album Off The Ground. Harmonies un peu molles, on est loin du temps où Macca (tout comme Neil Young) arrivait à pondre des chefs-d'oeuvres avec des accords d'une simplicité confondante. "Quennie Eye", avec son ersatz de Mellotron, donne à fond dans la nostalgie. La mélodie basée sur une descente chromatique de basse est un peu simpliste et l'arrangement fait un peu surproduit.

Avec "Early Days", guitare et harmonies tendance Blackbird, Paul nous ramène à Liverpool du temps des Quarrymen. Le morceau le plus émouvant de l'album, McCartney n'est jamais aussi bon que lorsqu'il n'est pas "New".

"New" me rappelle William Sheller quand il essaye de faire du Beatles (jolis vocaux à la Beach Boys).

La seconde face (whouaahh, une vraie seconde face!) commence avec "Appreciate", un genre de mélange Peter Gabriel-Kate Bush (période The Dreaming). Assez énervant et déjà désuet dans sa pseudo-modernité. "Everybody Out There" est une sorte de gentille ballade bouche-trou, de celles qui remplissaient autrefois les albums des Wings.

"Hosanna" est plutôt dans la veine de Chaos And Creation, ballade sympa mais pas de quoi grimper aux rideaux! "I Can Bet", pop musclée, limite disco par moment (horrible solo de synthé!), taillée pour le dance-floor des clubs du troisième âge (plus très jeunes les fans, aujourd'hui!).

"Looking At Her" est certainement le morceau le plus faible de l'album, on s'endort à l'écoute de cette mélodie mollassonne malgré les guitares saturées , genre sursaut de Viagra.

"Road" me fait plus penser à du Bowie, ou du McCartney progressif?

"Scare", le morceau caché, est plutôt assez visible sur l'album vinyle. Le début est assez émouvant (dans un genre "Un Homme Heureux"), mais le refrain-pont a du mal à trouver sa résolution et n'est pas très abouti, dommage... Largement supérieur au reste de l'album pourtant.

McCartney ferait bien mieux de se concentrer sur ce genre de morceaux simples et émouvants plutôt que donner dans une pseudo-modernité qui ne lui sied guère.

c'est vrai que la voix est parfois un peu chevrotante, mais j'aimerais bien encore chanter comme ça à soixante-douze ans !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du New avec du vieux, 20 octobre 2013
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
Le coup du retour aux sources, ce n'est pas la première fois que Paul McCartney nous le fait, depuis Flowers In The Dirt en fait où il annonçait déjà revenir vers un son des Beatles qu'il n'avait jamais, de toute façon, totalement quitté... 24 ans, une paille ! Alors quand New s'avance, et qu'il est "vendu" comme on l'a vu et entendu (le grand retour, le son Beatles, etc.) on est forcément un peu sceptique, d'autant que Chaos And Creation In The Backyard, concocté avec le producteur `in' du moment, Nigel Godrich (Radiohead, Travis, Beck, Pavement, Air, Natalie Imbruglia, The Divine Comedy, U2, R.E.M, et j'en passe...) avait parfaitement rempli l'office résurrectionnel il n'y a pas si longtemps que ça.

Sur le même modèle, Paul a choisi quelques jeunes producteurs, dont Gilles Martin, fils de qui vous savez, pour l'accompagner dans l'éternel renouvellement de son art propose une offrande à l'ancienne, une sorte de "comfort album"... Ceci dit, qui dit confortable ne dit pas forcément routinier et, c'est l'évidence !, Macca avait présentement une forte envie de se faire chahuter. Ainsi là où Chaos and Creation se contentait de recycler les vieilles recettes pour de nouvelles (et excellentes) chansons, New, qui pour le coup porte admirablement son nom, explore les nuances du style pop-rock embrassant avec enthousiasme les possibles apportés par de jeunes collaborateurs et metteurs en son. Concrètement, ceci se traduit par une galette qu'on qualifierait volontiers de rétro-modernisme si son auteur n'avait été, depuis si longtemps, un chantre de la pop music de qualité.

Bien évidemment, tous ces efforts de mise en forme seraient vains sans bonnes chansons, ce n'est heureusement pas le cas sur New pour lequel on ne peut que vanter la décision de Paul qui a eu bien raison de prendre son temps (6 ans) depuis le sympathique quoiqu'anecdotique Memory Almost Full, son précédent album de compositions. De fait, dès le dynamique et admirablement troussé Save Us, c'est dans un tourbillon de mélodies et d'arrangements de qualité que l'auditeur est embarqué tant et si bien qu'on peine à sortir quelque titre que ce soit d'un lot d'exception. Evidemment, les références aux Beatles sont légion. C'est par exemple, très évident sur le psychédélisant Queenie Eye, le délicatement folky Early Days ou un New, le titre, aux cuivres rappelant un Got to Get You Out of My Life. Il est heureux que ce lourd héritage n'empêche cependant pas Paul d'essayer d'autres choses, de naviguer dans de nouvelles eaux comme sur les quasi-Trip-Hoppants Appreciate et Road ou le Franz-Fernandinandisant, pour situer, I Can Bet.

New, 2013, un petit miracle d'album pop qui réussit le tour de force de combiner traditionalisme et modernité avec une classe, je vous raconte même pas ! Et un son comme on n'en attendait plus (aujourd'hui c'est hier mais c'est aussi demain), des compos de qualité à la pelle (même les bonus de l'édition deluxe dont le délicieux et rigolo blues Get Me Out of Here, c'est dire !)... Décidément, à 70 ans passés, Macca porte beau... Pourvu que ça dure parce que, franchement, des albums de cette trempe, on en demande encore !

1. Save Us 2:39
2. Alligator :27
3. On My Way to Work 3:43
4. Queenie Eye 3:47
5. Early Days 4:07
6. New 2:56
7. Appreciate 4:28
8. Everybody Out There 3:21
9. Hosanna 3:29
10. I Can Bet 3:21
11. Looking at Her 3:05
12. Road 4:36
Bonus
13. Turned Out 2:59
14. Get Me Out of Here 3:27
15. Scared 2:48

Paul McCartney - vocals, guitar, bass, glockenspiel, percussion, synthesizer, piano, celeste, drums, lap steel, mood, mellotron, harpsichord, wurlitzer, tape loops
Paul Epsworth - drums
Abe Laboriel Jr. - drums, percussion, backing vocals
Rusty Anderson - guitar, bouzouki, backing vocals, water bottle
Brian Ray - guitar, dulcimer, congas, drums, backing vocals
Paul "Winx" Wickens - guitar, piano, accordion, organ, keyboards, backing vocals
Tom Pitman - programming, keyboards
Cathy Thompson, Laura Melhush, Patrick Kiernan, Nina Foster - violin
Peter Lale, Rachel Robson - viola
Caroline Dale, Katherine Jenkison, Chris Worley - cello
Richard Price, Steve McManus - bass
Bill Black - bass, harmonium, percussion
Gilles Martin - foot stamp
Eliza Marshall, Anna Noakes - alto flute
Ethan Johns - drums, ipad tampbora app., guitar
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à écouter avec aucune retenue, 25 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : New - Edition Deluxe (CD)
on retrouve toujours avec un immense plaisir chaque nouveau disque, avec cette sensation de le connaitre déjà dès la première écoute, tellement c'est excellent
du rythme, de l'optimisme, du beatles aussi
a adopter
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 28 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

New - Edition Deluxe
New - Edition Deluxe de Paul McCartney (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit