undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles26
4,2 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:5,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 21 février 2014
Ce roman de New Adult à paraître chez Milady peut tout à fait convenir à un public young-adult. Même si l'héroïne entre à la fac, et donc que le lecteur suit sa découverte de cet univers, il n'y a rien qui puisse déranger/choquer/être incompréhensible pour des lecteurs plus "jeunes".

Cath et Wren sont jumelles et ont toujours tout partagé, de leurs chambre à leurs fringues. Néanmoins, elles sont profondément différentes et se réunissent dans leur passion pour Simon Snow, sorte de Harry Potter dans l'univers du roman.
Lorsqu'elles entrent à la fac, au choix de Wren, elles se séparent de leur père, mais également l'une de l'autre Wren ayant fait le choix de prendre une coloc sans sa soeur. Terrifiée, Cath se retrouve alors à partager une chambre avec une inconnue au comportement déroutant.
Mais Cath a une béquille, outre son amour pour sa soeur et son père, c'est Simon Snow. Elle écrit des fan-fictions sur cet univers et est maintenant suivi par des milliers de fans. Cath a un don pour l'écriture et se révèle capable de passer des heures dans cet univers imaginaire, sans vraiment ressentir le besoin de sociabiliser avec des êtres vivants.
Mais avec l'entrée à la fac tout change : elle va devoir affronter les cours, sa copine de chambrée, le refectoire et l'éloignement - tant physique que moral - avec son père ou Wren.

Je suis impressionnée par le monde imaginé par l'auteur : il y a plus qu'une histoire d'ado entrant à la fac et devant affronter de nouveaux problèmes. L'auteur a créé tout un univers parallèle où le héros Simon Snow est un Harry Potter détourné. En plus des fan-fictions de Cath, l'auteur s'est amusée à insérer des extraits des livres originaux de Simon Snow, créant un univers assez fantastique.

Ces fan-fictions illustrent à la fois une histoire, celle d'un jeune garçon et de Baz son ennemi (ou plus), mais également offre un certain écho à l'histoire de Cath ce qui m'a bien plu.

Je me suis identifiée sans peine à Cath : jeune fille préférant vivre dans son monde imaginaire et avec ses repère réels de longue date et totalement terrorisée à l'idée d'affronter l'inconnu (je reconnais que sa hantise de la coloc et du réfectoire a un côté réaliste très touchant avec un certain humour).

S'il y a parfois quelques longueurs et beaucoup de bon sentiments, j'ai passé un bon moment à la suivre et à suivre ses pensées. Elle affronte à la fois la nouveauté de son cursus mais également des problèmes personnels important où les personnages secondaires prendront une toute nouvelle importance. La soeur, le père, la mère, la coloc, la prof, les camarades de fac et autres, tous vont jouer un rôle important dans la maturité du personnage. Et même si tout est gentillet, ça marche bien.

Fangirl est une histoire agréable, qui nous berce et qu'on suit avec plaisir. Pas de drame ou de sexe, pas d'excès mais un récit doux sur la maturité et l'évolution d'une jeune fille.

Mon seul regret est la fin : un peu trop rapide à mon goût. L'auteur se charge de tout régler en quelques pages et après tout le roman c'est frustrant. Quitte à rallonger l'ensemble, j'aurai préféré que l'auteur développe un peu.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Fangirl" et le deuxième roman que je lis de Rainbow Rowell (j'avais adoré "Eleonor and Park", mais depuis j'ai lu une partie d' "Attachements", qui m'est tombé des mains avec le héros auquel je voulais mettre des claques et les échanges que je trouvais soporifiques entre les deux amies).

On reprend la marque de fabrique de l'auteur : parler de la fiction tout en parlant d'une vie "quotidienne" banale (ici l'entrée à l'université de deux jumelles), la fiction étant à la fois le soubassement de l'aliénation de la personne (qui s'enferme dans son monde) et un guide pour l'encourager à prendre son courage et à affronter la réalité. Après le monde Marvel chez "Eleonor & Park", nous sommes chez Harry Potter, enfin, Simon Snow, son jumeau pour lequel on ressent le plaisir jubilatoire qu'a pris l'auteur pour le pasticher.

Nous avons donc deux jumelles, qui jusque là partageaient tout. Élevées par un père distrait, marquées par le départ d'une mère (départ vu comme une trahison), le départ à l'université marque leur nouveau départ. Sauf qu'elles en ont une vision très différente. L'une, la plus extravertie, aimant flirter avec le danger et les limites, veut se séparer de sa jumelle pour se trouver. L'autre, Cath, ne veut pas quitter ma sécurité que lui procure sa sœur. Cath finit par se rendre aux arguments de sa sœur et les deux aménagent dans des dortoirs séparés, suivent des cours séparément, finalement ne font plus grand chose ensemble.

Cath est complètement perdue. Dans la vraie vie elle avait ses deux astres, son père et sa sœur, ainsi qu'un pilier, son petit copain depuis 3 ans, parti pour une autre fac. Et si cela ne suffisait pas, elle avait son refuge, l'univers de Simon Snow, pour lequel elle passait des heures tous les jours à imaginer des fan fictions, qu'elle publiait avec un grand succès sur le net.

Cath va devoir s'ouvrir aux autres : à sa colocataire intimidante, distante et cassante, à son boyfriend à la bonne humeur constante et agaçante, à ses camarades de classe, au système universitaire vaste et intimidant... Il y aura de la casse, comme dans toute action faite dans la réalité, mais Cath aura choisi ce qu'elle veut faire, écrire, aimer.

J'ai dévoré en une soirée (heu... nuit) ce roman. Si on aime Harry Potter, si on a vécu dans un dortoir mixte, si on a connu l'inconnu d'un grand système universitaire, cela ne peut que rappeler des souvenirs... Très similaires à ceux décrits dans le roman. Cath est très attachante, malgré ses défauts. Sa colocataire et son boyfriend aussi, avec leurs portraits nuancés. J'ai eu un peu plus de mal avec sa sœur jumelle (typiquement le genre de personnes que je fuis dans la vie) et avec son père.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2015
Cath une petite Geekette, introvertie, accro aux Fans fictions, dont sa notoriété dépasse celle de l'auteure Gemma T Leslie...

Encore une comédie romantique (C'est étrange venant de moi ;)). Que dire de plus que le synopsis? On souffre avec Cath, de la séparation qu'elle vit avec sa sœur, on souhaite qu'elle ne pardonne jamais à sa mère, on est touché par son père, on veut traîner dans la bibliothèque, on désire son talent pour l'écriture, on veut qu'elle change de look, et on espère qu'elle finira vraiment par tomber amoureuse.

Je ne pense pas que l'on puisse vraiment s'identifier à elle, car elle est un peu "Too Much" dans son attitude, mais on veut être sa meilleure amie pour lui secouer les puces!

Un petit clin d’œil aux Gilmore Girls met du Baume au cœur...
C'est mignon! En film, je pense que ça peut être drôle!

Je n'ai pas vraiment aimé la fin, je pense que je pourrais écrire une fan fiction, pour rédiger quelques chapitres supplémentaires, j'avais d'autres idées, pour Elle!

Est ce que l'auteur voulait déclencher cette envie chez les lectrices...? C'est possible!
Mais je n'ai pas le talent de Cath pour me lancer dans l'aventure! Bien que l'envie soit vraiment présente!

Je le recommande car on passe un agréable moment!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2014
En Bref
Sans le trop plein de Simon Snow que je ne trouve pas nécessaire, j’aurai probablement eu un coup de cœur pour cette romance. Fangirl est d’un réalisme troublant et on le dévore comme un cupcake aux myrtilles grâce à un personnage central extrêmement attachant et une écriture juste et fraîche. C’est donc un très beau roman sur le passage à l’âge adulte dont je suis presque fan.

Pour aller plus loin :
Cath et Wren sont sœurs jumelles toutes deux obsédées depuis leur adolescence par une saga fictionnelle : Simon Snow, au point d’en faire des fan fictions. Elles vivent seules avec leur père après que leur mère les ait abandonnées et tout semble bien se passer chez elles. Mais voilà, Cath et Wren sont désormais des jeunes femmes qui vont devoir affronter les bancs de la fac et quand Wren annonce à Cath qu’elle ne veut pas faire chambre commune avec elle, Cath est effondrée. Elle va devoir évoluer seule dans un monde hostile, qui ne lui ressemble pas et où elle se sent effroyablement perdue. Ses premiers contacts avec sa colocataire sont froids, ses premiers cours la perturbent et elle se réfugie dans l’univers de sa fanfiction : Carry On, qui mettra le point final à l’histoire de Simon Snow avant la sortie du dernier livre de Gemma T. Leslie, l’auteur de la saga.

Comment ne pas m’attacher à Cath ? Un personnage auquel j’ai pu m’identifier facilement, une jeune femme pas très sociable qui fuit presque le contact humain pour se réfugier dans l’écriture. De nombreux points communs m’ont rapprochée d’elle au fur et à mesure de ma lecture et j’ai vraiment eu une très grande empathie pour ce personnage. Je l’ai aimé, j’ai voulu la prendre dans mes bras et lui dire que tout irait bien.
Au contraire, sa sœur, Wren est un personnage qu’on voit peu et qui est plutôt désagréable lorsqu’on la croise. On sent que Wren tente d’échapper aux problèmes elle aussi, mais à sa façon pas très saine de se pinter tous les soirs. Et surtout, elle veut s’éloigner de sa sœur, ce qui lui permet de découvrir une nouvelle facette d’elle même. Dans tout ça il y a aussi Lévi, un garçon plutôt mignon qui sort avec Reagan, la colocataire très franche et froide de Cath. Et il y a aussi Nick, son camarade en cours d’écriture fictionnelle avec qui le courant semble plutôt bien passer.

L’histoire de Cath est fraîche, émouvante. Au début, j’avais un peu peur de m’ennuyer dans le quotidien de la jeune femme mais finalement pas du tout. On ressent sa passion pour les fan fictions et la façon dont elle s’enfuie dans l’écriture de quelque chose qu’elle connaît, le rejet des autres aussi, qui ne comprennent pas la façon dont elle se comporte. Suivre Cath dans sa vie de tous les jours était vraiment une très belle expérience de lecture pour moi. L’univers de la fan fiction et de l’écriture sont donc mis à l’honneur mais le thème de la famille et des relations entre frères / sœurs et parents prend une grande place. Cath ne pardonne pas à sa mère de l’avoir abandonnée ainsi que sa soeur et la fragilité de son père l’inquiète. Lorsqu’elle est avec lui on ressent tout l’amour qu’elle porte à son parent unique et j’ai trouvé cette relation vraiment très belle. Contrairement à d’autres lecteurs, je n’ai pas trouvé que l’histoire entre la mère de Cath et Wren et ses filles ait été bâclée car une certaine prise de conscience finit par se faire ; et finalement tout ce qui compte c’est plutôt la libération psychologique qu’avaient besoin les deux jeunes femmes pour se sentir bien.

Je ne vous en dit pas plus pour que vous puissiez découvrir par vous mêmes, je ne vous parle même pas de l’histoire d’amour qui mérite d’être savourée progressivement. La seule chose qui m’ait dérangée c’est la récurrence à la fin de chaque chapitre de passages de Simon Snow plus ou moins long. Ces passages me coupaient dans mon élan et je n’en ai pas toujours compris la pertinence et l’intérêt.

L’écriture de Rainbow Rowell est très agréable à lire, les pages se tournent toutes seules et l’auteure réussi à nous insuffler ce que ressent son personnage. Elle prend également le temps de poser les bases de chaque relation ce qui permet de leur donner une sensation réaliste qui n’est pas toujours présente dans les romances.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2015
On se reconnaît vraiment dans le personnage de Cath, fangirl accro aux fanfictions et à l'univers de Simon Snow (qui n'est pas sans rappeler Harry Potter...). Il y a beau ne pas y avoir vraiment d'action, le livre se lit très vite et vraiment facilement, personnellement je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J'ai bien aimé les "extraits" de Simon Snow ou des fanfictions que Cath écrit. Je le conseille vraiment à toutes les personnes qui se définissent comme "fangirl" ou comme accro à une saga ou aux fanfictions.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2014
C'est mon deuxième Rainbow Rowell, totalement différent d'Eleanor & Park, sauf peut-être sur certains thèmes, et je suis totalement conquis.
Le thème central c'est l'écriture, et plus spécifiquement la fanfiction, mais de là l'auteure parle surtout d'attachement : à un univers, à des personnages, puis à la famille, aux amis et bien sûr aux amours.
La romance est ici autant un sujet de réflexion qu'un genre intelligemment exploité. Eleanor & Park faisait déjà référence à Roméo & Juliette, ici il est question d'antiromance et de fantasmes qui peuvent sembler absurdes (les filles qui inventent des idylles gay entre leurs héros préférés, les hommes qui rêvent de jumelles lesbiennes...) et Rainbow Rowell ré-affirme que le coeur n'a rien à voir avec tout ça : tout commence dans l'estomac, tout s'accomplit de manière tactile, engendrant des scènes chastes d'une sensualité affolante.
A tout ce charme unique s'ajoute des crescendo très nerveux, un humour naturel et frais, et pas mal de geekeries sympathiques encore trop peu présentes dans les romans actuels.
Rainbow Rowell fait donc évoluer la romance, en la ré-inventant et en l'ancrant dans le réel, se posant comme une élève de Meg Cabot, elle-même élève de Nora Roberts et de Jane Austen. Comme quoi ce genre souvent pris de haut a encore beaucoup de choses à raconter.

En bref :
Vous n'aimez pas les livres sentimentaux ? Lisez Rainbow Rowell !
Vous aimez les livres sentimentaux ? Lisez Rainbow Rowell !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2015
J'ai beaucoup aimé ce livre et le personnage principal, Cath. Je me suis énormément identifiée à elle. Le passage d'une étape à une autre de sa vie et les chamboulements que cela entraine. Pas une fois je me suis dis "mais c'est n'importe quoi !" "personne ne réagit comme ça !" "ce n'est pas la peine de pleurnicher si c'est pour ne rien faire/changer après !"

Encore un de ces livres que j'aurai moins apprécié un VF.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tiens, une romance dont la narration est à la 3ème personne, c'est assez rare pour être souligné. J'aime bien, ça change ! Ca reste un point de vue interne : on ne connait que les pensées de Cath mais on a un peu plus de recul.
Cath, justement, je l'ai adorée ! C'est typiquement le personnage adulescent dans lequel je me reconnais, une "adulte en période d'essai" : elle est mature pour plein de choses mais reste plus enfant pour certaines choses. Elle voit le monde comme derrière un écran, comme si elle était une vraie personne qui débarquait dans un film ou sue série TV, comme si elle n'avait pas sa place.

Si Cath a toujours été plutôt solitaire, elle n'a jamais été seule avant la rentrée puisqu'elle avait Wren, sa soeur jumelle avec laquelle elle partageait sa chambre avant d’entrer à la fac. Mais si Wren et Cath sont presque identiques physiquement, elles sont de plus en plus différentes mentalement. Wren ne veut plus être collée à sa soeur, ne veut plus passer ses soirées à écrire des fan-fictions sur Simon Snow, ne veut plus être mêlée aux drames de son père... Et ça, Cath a beaucoup de mal à l'accepter. Elle va donc se réfugier encore plus dans son monde de mages dont les histoires comptent des milliers de lecteurs.
Heureusement, Reagan, sa colloc, va faire de Cath son défi personnel !! Elle va la prendre en main et la faire sortir un petit peu (au moins jusqu'à la cafétéria).

Coté masculin, deux personnages se démarquent : Levi, mon gros coup de coeur, c'est le mec le plus gentil et serviable de la terre, petit ami de Reagan, il est toujours fourré dans la chambre des filles ; l'autre c'est Nick de son cour de littérature avec qui Cath prend rendez-vous deux fois par semaine pour écrire. Elle s'imagine bien avec lui mais n'osera jamais faire le premier pas.

Fangirl, ce n'est pas juste les péripéties de Cath, étudiante de première année le joue et Magicath, auteur de fanfiction la nuit. C'est une belle histoire sur la famille : les rapports entre deux soeurs inséparables qui se détachement, les retrouvailles avec une mère qui les a abandonnées, un père acharné de travaille qui oscille à la limite de la folie...

Bilan
Les 500 pages se lisent à la vitesse de la lumière !
C'est une histoire sans rebondissements toutes les deux pages, c'est juste une tranche de vie. Une tranche de la vie de Cath qui va faire des choix : s'impliquer ou non dans des relations avec des vrais humains ? Ecrire de la fiction ou rester sur la fanfiction ? Vivre sa vie ou l'écrire ?
J'ai lu que certaines avait trouvé ça plat, moi j'ai complètement été emportée par la jolie plume de Rainbow Rowell et la vie de Cath.

J'ai ri, gloussé, dit "Awwww..." un nombre incalculable de fois.
J'ai été autant captivée par l'histoire de Cath que par ses fanfictions dont j'ai adoré les extraits.
Ah, et j'ai adoré Lévi aussi ♥
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2016
C’est la troisième fois que je lisais ce livre.
Une première fois il y a quelques mois en arrière. Puis une deuxième juste après l’avoir fini, pour retrouver certains points et certaines citations qui m’avaient parlé et touchée. Et ce weekend, j’ai décidé que le reprendre en main était une bonne idée, étant donné que j’ai commandé Carry On, qui est en quelque sorte lié à ce roman.
Lire un livre deux fois d’affilée, c’est plutôt rare pour moi. À vrai dire, la dernière fois devait être pour le dernier tome d’Harry Potter... C’est dire le niveau.
Vous l’aurez donc compris, j’ai adoré ce livre. Pour une raison toute simple : Cath, c’est moi. Ou presque. Son anxiété sociale est la mienne – j’ai été totalement incapable de mettre les pieds dans ma cantine universitaire avant qu’on ne m’y traîne de force. Ses fanfictions ressemblent fort à celles que j’ai déjà écrites et son enthousiasme dès qu’elle aborde le thème de Simon Snow me rappelle très fortement mon propre enthousiasme dès que j’entends les mots magiques ‘‘Harry Potter’’.
Je suis sûre que Cath a parlé à beaucoup de monde et que c’est pour ça que ce livre a tellement bien marché, particulièrement chez les jeunes (mais pas que !).
Souvent, ce que je reproche aux livres YA abordant le sujet de l’entrée à l’université, c’est d’être un peu trop focalisés sur le côté romance et en oublier le côté stress et nouveautés négatives qu’apporte un tel changement. Je reviendrai sur ce point dans ‘’ce que je lui reproche’’, mais ce livre évite majoritairement cette erreur. Certes, la romance prend une grande partie du livre, mais essentiellement dans sa deuxième moitié. La première est plus consacrée au stress quotidien et aux bouleversements de la routine.
De plus, l’histoire n’est pas creuse : il y a des thèmes un peu plus discrets qui jouent pourtant un rôle essentiel dans l’histoire et lui évitent de tourner à la romance sans fond. Entre autres, l’alcoolisme, le manque d’un parent ou la fragilité mentale.
Finalement, l’humour et le style si particuliers de Rainbow Rowell, que l’on retrouve également dans Eleanor and Park est présent, et toujours rafraîchissant et bienvenu. Le style n’est pas prise de tête, ça se lit très facilement et il y a juste ce qu’il faut de suspense et de rebondissements sans que cela ne devienne de trop.
Tous ces éléments font que ce livre a une intrigue qui roule parfaitement et qui nous donne envie de lire ‘‘juste un chapitre de plus’’ pour savourer encore un peu l’humour de Rainbow Rowell, la maladresse de Cath, l’ironie de Reagan, la mignonnitude (si, si, c’est un mot !) de Levi et l’émotion que procure la relation des jumelles.

Niveau de difficulté de lecture en version originale

Je dirais 2/5.
La majorité du livre est facile à comprendre : c’est du YA donc le vocabulaire n’est pas trop spécialisé et l’univers dans lequel se déroule l’histoire est le nôtre.
Les seuls passages qui peuvent poser problème sont les ‘‘extraits’’ de Simon Snow ou des fanfictions écrites par Cath, termes spécifiques au monde magique obligent. Néanmoins, ce ne sont que de courts passages et avec un peu de pratique (et un dictionnaire), la compréhension est facile !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
ce roman est une bonne surprise ! J'étais un peu sceptique devant sa grosseur, car il faut avouer que c'est un vrai pavé, mais au final je l'ai dévoré. Ça se lit tout seul, comme du petit lait. Wink

J'ai beaucoup aimé Cath, que j'ai trouvé très touchante. Il faut dire qu'écrivant moi-même des fanfictions sur Harry Potter quand j'étais ado, je me suis pas mal retrouvée dans ce personnage. J'ai aimé ses névroses, ses manières et ses répliques. Elle m'a beaucoup touché.

Mais il n'y a pas qu'elle, et le point fort de ce roman, ce sont ses personnages, même secondaires. Entre Arthur le père déglingué, Wren la soeur jumelle paumée, Reagan la colocataire aussi avenante qu'une porte de prison, Nick l'apprenti écrivain, et Lévi le solaire, il faut dire qu'il y a de quoi faire ! Parlons de Lévi justement... Il est juste parfait. Tellement prévenant, tellement gentil et doux. J'ai trouvé qu'il s'accordait très bien avec notre Cath. Les scènes où ils sont tous les deux sont un vrai bonheur.

Et puis il y a aussi le thème de ce roman, à savoir l'écriture, qui est très intéressant. Comme je l'ai déjà dit, je me suis beaucoup retrouvée dans les doutes et envies de Cath. Simon Snow m'a beaucoup inspiré, car la ressemblance est troublante avec HP bien sûr. Cela m'a replongé quelques années en arrière (soupir). Et même si cette histoire se passe en milieu universitaire, avec de jeunes adultes, elle est pourtant très mûre, et c'est ce qui a achevé de me convaincre.

C'est donc un roman très doux qui fait du bien au moral et au coeur. Il m'a grandement séduite.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,99 €
6,56 €