undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles10
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:22,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 octobre 2013
J'avoue avoir été un peu incertain après la 1ère écoute, comme pour le précédent In Waves (que j'ai su apprécié ensuite).. mais une fois la découverte passée, au fil des réécoutes et en s'imprégnant de ces nouvelles compositions, je dois admettre que le résultat est là et il est très bon !

La collaboration avec David Draiman (de Disturbed) se fait sentir à plusieurs moments avec des rythmes musicaux et vocaux un plus rapides et hachés, sans pour autant trop "parasiter" le style du groupe, du moins pas dans la globalité des morceaux (mais plutôt de ci de là sur certains titres). Non pas que je n'aime pas Disturbed dans l'absolu, mais j'aime beaucoup plus Trivium et je préfère donc qu'ils fassent du "Trivium" (logique non ?)

La 1ère partie de l'album est bonne mais pas forcément transcendante. C'est probablement sur ces 5 morceaux que les petites différences se font le plus sentir. Le titre "Strife" fait d'ailleurs un peu figure de locomotive, n'ayant l'air de rien comme ça, mais qui finit pour vous rentrer dans la tête pour ne plus en sortir (ce qui est généralement bon signe). L'entame avec "Brave This Storm" est sympa mais peut-être trop académique/démonstrative à mon goût. On peut être plus enthousiasmé par le titre de l'album, "Vengeance Falls", qui est assez diversifié dans sa composition. "No Way To Heal" sonne très bien avec un rythme plus posé. Puis vient "To Believe" qui commence comme un titre de Disturbed (ce qui choque un peu) mais heureusement se poursuit à la Trivium.

Bref, jusque là on est plutôt content mais pas renversé... et c'est là que vient la seconde moitié de l'album, de mon point vue, un bon cran au dessus. Les titres s'enchaînent parfaitement jusqu'à un final en apothéose avec le titre "Wake". J'aurais d'ailleurs une préférence pour les 3 derniers morceaux sur l'ensemble de l'album, chacun dans un style bien spécifique, mais un style Trivium-esque je vous rassure. "Villainy Thrives" est excellent et "Incineration" nous rappelle au bon souvenir des succès d'un Ascendancy (rien que ça oui !).

Au final, c'est presque trop court, à moins de se laisser tenter par l'édition spéciale et ses 3 titres bonus (que je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter) mais j'ai cru comprendre, d'après des commentaires sur le site US Amazon, qu'ils ne méritaient pas forcément leur place avec le reste, à vous de juger (c'est que 1€ de + de toute façon).

Je conseille donc sans retenu ce nouvel album aux fans de Trivium ! Pour une "découverte" du groupe, le mieux reste encore de se plonger dans les albums Ascendancy et Shogun, à mon sens, encore inégalés à ce jour en terme de densité et de qualité... vous l'aurez compris, Vengeance Falls est un bon Trivium mais pas LE Trivium. Personnellement, ça me va déjà très bien !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Trivium, épisode six : on creuse le fossé. Quel fossé ? Celui qui sépare les fans qui ont flashé sur l'agressivité d'un Ascendancy ou sur le panache et la densité d'un Shogun, et ceux qui aiment bien l'aspect plus mélodique et mainstream, moins complexe et personnel parfois arboré par le groupe. Après un In Waves imparfait mais intéressant qui synthétisait à peu près tout ce que Trivium savait faire, Matt Heafy et ses acolytes reviennent avec Vengeance Falls, produit par David Draiman (Disturbed, Device) et mixé par Colin Richardson.

Evidemment, avec de tels messieurs aux commandes, l'album sonne bien. C'est puissant, moderne, net et sans bavure ! Dès les premières secondes de Brave This Storm, avec son riff rouleau compresseur et sa double grosse caisse qui va bien, on n'est pas inquiet sur la qualité du son. Maintenant, en ce qui concerne la direction musicale, ça risque d'être plus compliqué. Non, Trivium n'a pas radicalement changé de style (se rapprochant d'une sorte de mélange entre Metallica, In Flames et Machine Head), n'ayez pas peur, et le propos reste costaud... mais on sent qu'il a peaufiné sa facette mélodique et a laissé un peu de son agressivité au vestiaire. De toute évidence, un travail important sur la voix a été effectué, et les mélodies des lignes de chant de Matt Heafy attirent peut-être plus l'attention que les riffs. Evidemment, vous aurez compris avec cette dernière phrase que le chant clair est ici très nettement majoritaire, on se croirait presque revenu au temps de The Crusade. Et puis, les compos thrash speedées manquent un peu à l'appel. Les fans de vélocité seront peut-être déçus bien que quelques accélérations de tempo soient de la partie (sur No Way To Heal ou le refrain de At The End Of This War).

Ce Trivium cru 2013 est agréable, mais peut-être un peu trop "propre" et convenu. Mais il n'est vraiment pas si mal ce Vengeance Falls (que certains se plaisent à descendre en flèche), il a des qualités... mais il est vrai que quelque chose manque. Malgré son efficacité, il peine à me procurer de grands frissons. Bien fichu, oui. Mais où est la grosse claque qui décoiffe ? C'est sûr, la comparaison avec d'autres albums plus ambitieux ou inspirés (je pense à Shogun) n'aide pas. Alors que l'ensemble ne manque pas de gros riffs, de breaks et soli bien ficelés ou de mélodies accrocheuses, j'ai l'impression que Trivium décline une formule certes efficace mais qui manque un peu de folie et de panache. L'ensemble est très homogène et certaines des huit premières chansons (qui affichent une durée similaire, entre quatre et cinq minutes) peuvent sembler interchangeables si on ne prend pas la peine de creuser le disque davantage. Par contre, les deux dernières pistes arrivent à se montrer un peu plus surprenantes. Incineration : The Broken World s'étend sur près de six minutes et propose des riffs et plans assez excellents, et on a même le droit à un solo de basse très bien intégré dans le morceau. Pas mal du tout. Quant à Wake (The End Is Nigh), il s'agit d'une bonne conclusion (de près de six minutes également). Un morceau différent des autres qui commence comme une ballade sombre sur laquelle le chant de Matt, plus grave qu'à l'accoutumée, rend très bien... avant de virer en compo heavy / thrash moderne et épique et de s'achever sur un très beau solo.

Même si Vengeance Falls n'est pas, à mon sens, la meilleure offrande de Trivium (pas la plus originale ou la plus violente en tout cas), il n'est pas dénué d'intérêt et demeure très plaisant. Je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi certains lui crachent dessus avec autant de véhémence. Notons qu'une édition limitée digipack, avec trois titres bonus, est sortie en même temps que la version standard qui nous a été donnée à chroniquer. Je ne peux vous renseigner sur la qualité des titres supplémentaires mais vu la différence de prix infime entre les deux éditions, vous aurez probablement tout intérêt à vous procurer la plus exhaustive.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
J'attendais cet album avec impatience car Trivium est un groupe très créatif. Un peu déçu par le précédent Opus (In Waves) celui-ci est déjà plus technique mais je reste un peu nostalgique de Shogun et de The Crusade. Le groupe inclus des riffs typés Pop mais le tout reste Heavy à souhait. Je regrette simplement les riffs bien techniques de Shogun, à part ça c'est un bon album que je recommande chaudement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2014
bonne production, bonnes compos, peut-être pas franchement original mais très agréable. Ca doit donner en live parce que ce groupe dégage une grande énergie
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2014
Je possède tous les albums de TRIVIUM et au moins on ne peut pas leur reprocher de chercher à evoluer!
J'avoue beaucoup aimer cet album. Le chant "mélodique"est plus présent, les riffs très accrocheurs, la production est excellente...
Bref, ce TRIVIUM est pour moi un bon cru ! Vivement le HELLFEST pour qu'on puisse juger les nouveaux morceaux sur scène !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2013
De la technique, de la puissance, c.est un bon album de Trivium.
Ça n'est leur meilleur, le chant est un peu trop clair à mon gout,
Mais l'ensemble reste quand même pas mal du tout !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2014
J'ai découvert ce groupe avec leur album précédent In Waves.
Cet album est puissant et je ne m'en lasse pas.
Dans l'attente de les voir au Hellfest, il tourne en boucle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2014
Je n ai pas fait attention que ce n etait pas l edition speciale, il manque donc 3 titres. Sinon tres bon album.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2015
Mon préféré! Du début a la fin aucun déchets! Du tres bon

Suivis de pres par shogun et in waves!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2014
j'ai connu ce groupe quand j'étais au lycée(mais ça c'étais avant)
connu tous les albums avec une mélodie unique

cet album je le trouve super comme les autre d'ailleurs
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,00 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)