undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 février 2012
Contrairement aux témoignages des vétérans de la Wehrmacht ou de la Waffen-SS, ceux des combattants de l'Armée rouge ne sont pas légion. Ce qui me frappe en tout premier lieu : les horreurs qu'ils ont commises ou qu'ils ont vues et qu'ils ne cachent pas. On est à des années lumières des Paul Carell et consorts qui ne mentionnent même pas le mot "juif" dans leurs ouvrages. Ici, pas de langue de bois ni de pseudo-héroïsme. Je recommande vivement cette lecture à tous les amateurs d'Histoire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
On sort de ce bouquin complètement remué et dans une grande incertitude. Ces Russes, un peuple héros ou une bande de moutons passifs ? Staline, une crapule pire qu'Hitler ou le seul homme capable d'abattre Hitler, les deux n'étant d'ailleurs pas incompatible ? Comment des gens peuvent-ils avaler autant de souffrance ? Au nom de quoi ? La guerre qu'ont fait les Occidentaux a été une plaisanterie à côté de ce qu'ont enduré les Soviétiques ! Tous les témoignages sont intéressants. Certains sont carrément sublimes, notamment Héléna Bonner et Mr Guenatouline, ou encore Mr Govariov. Ca fait trente ans que je consomme du "front de l'est" mais là, je suis bluffé. Ce ne sont plus des récits d'historiens ou de militaires, non c'est la plus atroce de toutes les tueries racontée par de petites gens, comme vous et moi, avec leurs préjugés, leurs lâchetés, leurs croyances. Les passages sur les viols en Allemagne sont terrifiants. Mais, franchement, ça me donne envie de lire des choses sur le stalinisme : je ne savais pas que ça avait été cette abomination-là. Je le recommande à tous.
Andrea
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai commencé à le lire dans le train. Je ne l'ai plus lâché...

Plus qu'une grande théorie ou une analyse sur l'Armée Rouge, Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri ont fait parler une femme et quatorze hommes de leur vie et de leurs combats dans l'Armée Rouge durant la seconde guerre mondiale.

Et c'est hallucinant ! Il fallait être russe et soviétique pour tenir face aux Allemands et finalement pour l'emporter.

Je ne peux m'empêcher de vous citer un extrait de ce recueil de témoignages:

Marc Mikhaelovitch Volynets: Vanchenkin, que vous connaissez, estime que l'Armée rouge n'a pas du tout été préparée à la guerre. Je vous cite ses mots... : « Pourquoi avons-nous réussi à tenir tête ? Nous avons réussi parce que nous avons été préparés à cette guerre. Nous avons été habitués à négliger nos besoins, nos désirs, nos souhaits, à ne rien ressentir face à nos propres malheurs. Nous recevions cette réalité comme quelque chose de normal. Le système et le pouvoir nous ont préparés au pire du pire; nous ignorions la peur et nous ne réfléchissions pas; on affirmait partout que tout allait bien, que nous allions tous mourir dans la lutte comme un seul homme - ce slogan de kamikaze, c'était notre slogan le plus cher. Nous avons été voués à la victoire, mais à un cout humain monstrueux, plusieurs fois supérieur à celui des vaincus. Rien ne pouvait nous casser, nous vaincre. Nous avions l'habitude d'une vie qui oscillait entre le mauvais et le pire. Ainsi nous étions prêts pour l'auto sacrifice. Même avant la guerre, la famine était la norme chez nous. Notre horrible niveau de vie était la norme pour nous. Deux ans de camps pour cinq minutes de retard au travail, c'était la réalité de notre vie quotidienne. La chasse au paysans, la politique de dékoulakisation. Les déportations de peuples. Les purges. Le goulag. Le convoi. Les chiens. Tout ça était en nous. Nous avons été programmés pour une surtension mortelle de nos forces. Nous avons été capables de gagner la guerre, nous étions prêts à survivre et à surmonter des souffrances et des privations surhumaines. Nous étions prêts çà nous traiter nous mêmes d'une manière inhumaine. Ainsi, nous étions plus prêts pour la guerre que n'importe quelle autre nation. »

Ces anciens combattants de l'avant et de l'arrière ne cachent rien des horreurs de la guerre qu'ils ont vécue, qu'ils ont subie et fait subir... Au delà de la propagande, des commissaires politiques, ils parlent également de leur arrivée dans l'armée comme de leur retour à la vie civile...

J'ai particulièrement apprécié le témoignage d'Elena Bonner (épouse de Sakharov) et ceux des différentes nationalités engagées dans le conflit (juifs ou géorgiens par exemple).

Des témoignages crus, directs, essentiels avant que les témoins ne disparaissent. Deux d'entre eux sont d'ailleurs décédés depuis la rédaction de l'ouvrage.

A lire de toute urgence par les passionnés de l'histoire militaire de la seconde guerre mondiale.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2013
On apprend ici au travers de témoignages de protagonistes russes de l'époque de nombreuses choses absentes des livres d'histoires classiques et politiquement corrects (c'est énervant de cacher les faits rééls) et qui remet les choses à leurs places.
Intéressant.
Un auteur français qui a du mérite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 septembre 2012
Témoignages saisissants, durs et, oh combien intéressants pour les passionnés de cette époque. C'est un vrai recadrage des combats et des arrières soviétiques de la seconde guerre mondiale. Bien loin de la propagande et des clichés! Si vous vous intéressez à cette époque, n'hésitez pas... ;)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2012
très bon livre, comme les autres livres de cet auteur, que je recommande. Car un des rares auteur Français qui écrit sur le front de l'Est pendant la période 1941/45. J'espère un prochain livre sur l'opération "Bagration"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 28 septembre 2014
Des témoignages pour la génération présente et futur. Le totalitarisme est un mal qu'il est nécessaire de combattre ( et pas seulement en regardant la télévision ) car il est toujours très actif.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2011
Bonne idée et bonne réalisation. Retour dans la triste et dure vérité du front de l'est aprés 60 ans de propagande. M'a rendu plus proche du soldat et du peuple russe qui reste plus proche de nous et du sacrifice de nos ancêtres que nos soi-disants alliés et libérateurs américains.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Joukov
Joukov de Lasha OTKHMEZURI
EUR 14,99