Commentaires en ligne 


38 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (7)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


45 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand témoignage d'un simple soldat.
Venez vivre dans les tranchées aux cotés de Roland Dorgelès, partager ses joies et ses souffrances. Une fois connaissance faîte avec ses camarades, il ne vous reste plus qu'a attendre (mais quoi faire d'autre durant cette guerre ?).

Au début, vous serez peut être un peu dérouté par le langage particulier des...
Publié le 12 septembre 2002 par Mr. Thierry Davroux

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Edition catastrophique, à proscrire !
Un livre broché ?? Mensonge éhonté : rien de plus qu'une somme de photocopies de très mauvaise qualité, réalisées à partir de scans effectués par Google ; on croit rêver ! Et l'usine à papier qui a commis ce crime n'a même pas relu le titre de couverture, conçu automatiquement par une machine incapable...
Publié il y a 7 mois par John Barnes


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

45 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand témoignage d'un simple soldat., 12 septembre 2002
Par 
Mr. Thierry Davroux (FRANCONVILLE France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Venez vivre dans les tranchées aux cotés de Roland Dorgelès, partager ses joies et ses souffrances. Une fois connaissance faîte avec ses camarades, il ne vous reste plus qu'a attendre (mais quoi faire d'autre durant cette guerre ?).

Au début, vous serez peut être un peu dérouté par le langage particulier des tranchées, ou par celui des ch'ti gars du nord, si ce n'est par l'argot, mais très vite on s'y fait et on finit par intégrer totalement cette escouade. Bien qu'il n'y ait aucune référence de date, on ressent très bien le déroulement des saisons, passant de la pluie au froid, et, parfois au milieu de la boue fleurrissent des fleurs.
Apprenez aussi à reconnaitre au bruit, chaque type d'obus, enterrez-vous, vivez au rythme des attaques et des corvées, prenez enfin, un peu de repos à l'arrière, blaguez et rigolez avec le groupe, bref vivez comme le faisait Roland.
A chaque page, la mort rôde, et l'on se demande lequel des nos camarade sera frappé à la suivante.
On peut lire ce livre un peu comme un roman, mais il ne faut pas oublier que lorsqu'un homme tombe, il ne s'agit pas seulement d'un simple nom écrit sur une page, mais qu'il y avait une vraie vie derrière ce nom. Les seuls dont on soit vraiment sûr qu'ils en réchappent, sont l'auteur et le lecteur, témoins du massacre.
Un grand témoignage, pour ne pas oublier. A lire et à faire lire à nos enfants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Prenant, 3 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Un grand livre et un grand témoignage.
Il faut vraiment lire ce genre de livre pour ce rendre compte
(par l'intermédiaire de l'auteur qui a vécu cette boucherie)
que la guerre n'est pas belle,qu'il n'y a aucune gloire à en tirer.
Vivre ou mourir.
Voilà le lot quotidien de tous ces pauvres soldats (Français ou
Allemand d'ailleurs) obligé de survivre loin de leurs familles
ou de mourir déchiquetés par les balles et les bombes.
Bien sûr il y a des accalmies,de courts instants de répis meublés par une camaraderie sans faille.
Heureusement car tous ces hommes deviendraient fous.
Mais à la fin qu'est-ce qu'il reste?
La douleur et les larmes.
Un livre poignant,qui vous prend aux tripes,tout simplement
par ce que c'est du réel qui est raconté là.
Depuis que je l'ai lu,je pense de temps en temps à cette foule
d'hommes anonymes qui sont morts dans cette affreuse guerre
et je me dit que tout cela est bien triste.
Aucun d'entre eux n'avait mérité ça.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il y a 100 ans déjà...., 30 août 2013
Par 
Darko (Bretagne - France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Déjà si loin et pourtant si proche, la Grande Guerre aura bientôt un siècle. Mon arrière-grand-père (que j'ai connu...) avait combattu à Verdun et son expérience de la guerre ne devait pas être très éloignée de celle relatée par Roland Dorgelès dans son roman, "les croix de bois", écrit en 1919 et lauréat du prix Fémina (?!?) cette même année.

Contrairement à Henri Barbusse dans "le Feu", Dorgelès ne porte pas de jugement politique ou moral sur la guerre. Il se contente de raconter la vie des tranchées, le quotidien du poilu avec ses joies et ses peines, à travers les tribulations d'une escouade au sein de laquelle règne souvent la bonne humeur, mais dont les membres, au bout du compte, seront nombreux à rejoindre la longue cohorte des sacrifiés, symbolisés par ces milliers de croix de bois que l'on verra fleurir au fil du temps sur tous les champs de bataille.

Le cinéma nous a habitué à entretenir une vision déformée de la guerre avec ses héros indestructibles, plein d'initiative et toujours maitre de la situation. Chez Dorgelès, point de héros, mais de braves types, souvent ouvriers et paysans, plongés dans le maelstrom du carnage, ne maitrisant rien et dont beaucoup mourront sans jamais avoir vu un allemand. Il faut dire que la mort, anonyme et sournoise, pouvait surgir à n'importe quel moment : shrapnels, marmites, torpilles, fusants, percutants, mines, grenades, mitraille...les moyens ne manquaient pas !

La version publiée par le Livre de Poche reprend celle définitive de 1919, amputée des trois chapitres volontairement non maintenus à l'époque pour ne pas risquer de déplaire à la censure militaire. Ces trois chapitres s'intitulaient initialement : "la boule de gui", "l'ennemi des vieux" et "permissionnaires". Il serait intéressant de disposer aujourd'hui d'une version non expurgée de l'ouvrage qui semble toutefois disponible dans d'autres éditions et qui justifie le retrait d'une étoile D'une guerre à l'autre : Les croix de bois, Le cabaret de la Belle Femme, Le réveil des morts, La drôle de guerre, Retour au front, Carte d'identité
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Edition catastrophique, à proscrire !, 2 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois : couverture de Daragnès (Broché)
Un livre broché ?? Mensonge éhonté : rien de plus qu'une somme de photocopies de très mauvaise qualité, réalisées à partir de scans effectués par Google ; on croit rêver ! Et l'usine à papier qui a commis ce crime n'a même pas relu le titre de couverture, conçu automatiquement par une machine incapable de comprendre que "Couverture de Daragnès" était simplement la mention de l'illustrateur devant figurer en 4ème de couverture. Presque risible.
Attention, donc : tous les commentaires ci-dessous ne sont pas fiables !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs romans de la grande guerre, 28 novembre 2009
Par 
Bigot (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Suite de chapitres qui évoquent toutes les situations dans lesquelles pouvaient se trouver les soldats : au repos à l'arrière, sous un barrage d'artillerie, à l'attaque d'une tranchée ennemie...
Galerie de soldats français dans leur diversité géographique et sociale. Portraits d'hommes braves, lâches ou roublards, tous unis sous la mitraille.
Les croix de bois est un texte remarquable, la langue de Dorgelès est un régal et fait honneur à la gouaille des poilus. Et rend hommage aux poilus tout simplement...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Chanson de Roland, 16 février 2014
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Roland Dorgelès a écrit les "Croix de Bois" en 1919, en hommage à ses "frères d'armes", lui qui a été soldat et décoré de la Croix de guerre.

Si ce livre n'était qu'un des meilleurs ouvrages sur la guerre de 14-18 ce serait déjà beaucoup. Mais il serait injuste que le témoignage qu'il apporte masque sa valeur littéraire.

Dorgelès parvient à nous immerger au cœur de ces tranchées, avec cette humanité qui cherche à survivre dans la boue qui les accompagne au quotidien, colle à leurs brodequins et ensevelit les camarades tombés.

Sous la plume de son double, Jacques Larcher, toute une galerie de portraits prend vie : Sulphard, la grande gueule qui bombarde les ennemis à coups de chaussettes et de pots de moutarde, Broucke le Ch'ti, Bouffioux le craintif, Demachy, l' engagé volontaire "par bêtise"...

Avec un style remarquable qui sait rendre le caractère populaire tout en conservant rigueur et lyrisme contenu, ces fragments de guerre, nous font partager un peu de la peur, de la misère, du froid et de la vermine...de ces soldats ordinaires jetés au fond de ces tranchées par la c.onnerie humaine sans frontières.

Dorgelès nous invite à ne pas oublier cette parenthèse folle en mettant en scène des passages inoubliables.

C'est l'exécution d'un soldat qui avait dit "Non" et qui laisse derrière lui "deux gosses, grands comme son poteau" autour duquel il a été fusillé.
Ce sont ces croix de bois, grêles, nues, rustiques, faites de planches de récupération où se lit parfois encore, dérisoire rappel, le contenu initial de la caisse qui les a fournies : "Champag...".
Ce sont ces hommes qui tombent sans comprendre, ces vivants en sursis au front, que leurs femmes n'attendent pas toujours, et ces morts que le courrier ne trouve plus et qui retourne avec la mention "Le destinataire n'a pu être atteint".
Ce sont ces massacres pour gagner 100 m de terrain, pour conquérir une butte rendue lunaire par les déferlements d'obus.
C'est Sulphard qui discute avec son ami Lemoine des mérites respectifs des guerres de 1870 et de celle de 14-18 : "70. Tu parles d'une guerre à la noix. Ils se battaient une journée tous les mois et ils croyaient avoir tout bouffé...ça me fait marrer moi, des guerres comme ça"...
Moi mon colon, celle que je préfère...écrira plus tard Brassens.
C'est cet ennemi souvent invisible, mais toujours là.
C'est cette bataille dans un cimetière où morts et vivants se mélangent, sachant qu'ils vont se rejoindre.

C'est un grand livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à lire et faire lire, 18 novembre 2009
Par 
H. Dominique (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Pour entendre et comprendre l'horreur de la guerre : ce n'est pas un jeu vidéo...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le sacrifice d'une génération, 4 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Croix de bois: Roland Dorgelès (Format Kindle)
C'est un classique sur la guerre de 14-18, où l'auteur nous fait partager la vie dans le froid et la boue des tranchées, l'héroisme et l'amitié des poilus face à la mort et aux mutilations. C'est une page d'histoire qui montre le sacrifice de toute une génération, dont nous conserverons le souvenir, nous qui n'avons pas connu de conflits internationaux depuis 69 ans.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un MUST au même titre que "Le Feu" d'H.Barbusse, 8 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Livre indispensable à lire, surtout à la veille du centenaire de cette Grande Guerre.
Loin de l'analytisme de Junger et ses "Orages d'acier", ce livre joue dans une catégorie différente proche de celle du "Feu".
Des accents oniriques, des très belles images apocalyptiques des combats, la vie quotidienne des combattants sous tendue par le récit. Emouvant.
La toute fin détonne un peu avec le reste du bouquin.
Un livre à avoir dans sa collection pour partager un peu de cette mémoire de nos aïeux qui disparait au fur et à mesure.
Ne pas oublier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A lire absolument, 9 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les croix de bois (Poche)
Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas passionné autant. C'est très émouvant comme hommage aux "Poilus" ou "aux Casques à pointe" qui ont combattu dans cette guerre effroyable...

Hormis l'usage de quelques mots ou expressions argotiques ou désuètes qui ne gâchent pas pour autant la lecture, mais en renforcent le réalisme au contraire, Dorgelès dresse des portraits tellement humains et poignants. Cela décrit tellement mieux ce qu'a été la Grande guerre.

Quant à l'édition elle-même, RAS, pas de fautes d'orthographe (comme l'abominable édition espagnole de "Journal d'un curé de campagne" de Bernanos, vendue aussi par amazon).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Croix de bois: Roland Dorgelès
EUR 1,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit