Commentaires en ligne


22 évaluations
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Renoir adapte Zola...résultat : un chef-d'oeuvre...!
Alors que le septième art fait ses débuts officiels en décembre 1895, on trouve dès 1902 des programmes inspirés de l'oeuvre d'Emile Zola... En ce sens, on peut dire que les adaptations de ses romans sont nées avec le cinématographe. Cette vogue pour le romancier a culminé de la fin des années 20 au tournant...
Publié le 30 octobre 2010 par Hervé "Horne"

versus
1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Déception
DVD inutilisable
Images parfaites jusqu'à la fin de la scène où Lantier ne peut pas frapper le chef de gare avec une barre de fer. Dès la scène suivante l'image est brouillée juaqu'à la fin. Conclusion : DVD achet pour la poubelle.La Bête humaine
Préverenges Suisse le 22 avril 2011. Michel Nardino
Publié le 22 avril 2011 par Nardino Michel


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Renoir adapte Zola...résultat : un chef-d'oeuvre...!, 30 octobre 2010
Par 
Hervé "Horne" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Alors que le septième art fait ses débuts officiels en décembre 1895, on trouve dès 1902 des programmes inspirés de l'oeuvre d'Emile Zola... En ce sens, on peut dire que les adaptations de ses romans sont nées avec le cinématographe. Cette vogue pour le romancier a culminé de la fin des années 20 au tournant des années 60, en France comme à l'étranger. Au point de constituer un genre à part entière où se rejoignent propos humaniste et performances d'acteurs.

L'HISTOIRE DU FILM : Témoin d'un meurtre commis par Roubaud, chef de gare au Havre, Jacques Lantier, mécanicien de locomotive, devient l'amant de Séverine, la femme de l'assassin. Ce secret les rapproche et Séverine incite Lantier à tuer Roubaud qu'elle déteste. Mais Lantier souffre d'un terrible mal qui l'empêche de vivre ses passions amoureuses...

Le cinéaste Jean Renoir admire depuis longtemps le cycle consacré par Zola à la famille des Rougon-Macquart : Mais l'intrigue de "La bête humaine" est davantage centrée sur la figure du cheminot Jacques Lantier, fils de Gervaise, l'héroine malheureuse de "l'assommoir", et frère d'Etienne Lantier dont la vie est décrite dans "Germinal". Pour autant, Renoir ne respecte pas à la lettre l'intrigue touffue du roman... Ainsi, ce n'est plus de l'extérieur du convoi que Jacques aperçoit le meurtre initial, mais dans le train lui-même. Et Renoir n'hésite pas à créer de toutes pièces la scène du bal des cheminots. André Bazin considérait que Renoir, en voulant simplifier et dramatiser le récit à partir des normes du cinéma, avait obtenu un résultat meilleur que le roman.
En tout état de cause, l'oeuvre de Zola rejoint parfaitement les idéaux progressistes du réalisateur, tout comme les aspirations soulevées deux ans plus tôt par le Front populaire.
Deux ans après leur première collaboration pour "Les bas-fonds", Gabin et Renoir se retrouvent donc, pour porter à l'écran le roman d'Emile Zola. A la fois drame social et romance tragique, "La bête humaine" s'avèrera l'un des chefs-d'oeuvre de l'immédiat avant guerre. A tous points de vue, la sortie du film en 1938 représente un coup de tonnerre dans le ciel relativement paisible du cinéma français. Là où d'autres tournent des romances légères destinées à divertir les foules sans trop les bousculer, Renoir décide d'adapter un des romans les plus violents de Zola. Il choisit d'actualiser l'histoire et de l'ancrer dans un contexte non seulement réaliste, mais populaire, afin que le spectateur puisse s'identifier aux drames vécus par les personnages.
Gabin en "Jacques Lantier" est prodigieux, plus vrai que nature par son interprétation d'une sobriété exemplaire. De même, la conception très moderne qu'a Gabin de son métier lui fait accepter, malgré son statut de star, de prendre des risques en termes d'image car son personnage n'a rien du héros romantique en vogue à l'époque...
Simone Simon, star sophistiquée revenue d'Hollywood pour l'occasion, donnera tort à tous ceux qui déconseillaient à Renoir de l'engager, sous prétexte que son registre se limitait aux comédies légères... et on ne vantera jamais assez les performances de Julien Carette et Fernand Ledoux dans des seconds rôles dont l'impact reste inoubliable.
Mais évidemment, la prestation la plus marquante du film est celle que livre Gabin. Renoir lui-même le saluera par ces mots : "Etre tragique au sens classique du mot, et cela en restant coiffé d'une casquette, vêtu d'un bleu de mécanicien et en parlant comme tout le monde, c'est un tour de force que Gabin a accompli en jouant le rôle de Jacques Lantier dans "La bête humaine".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un classique à voir absolument, 25 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
un noir et blanc magnifique, une histoire de passion amoureuse tragique dans un décors fait du monde des cheminots de l'entre-deux guerre. C'est à la fois un film social sur le quotidien des ouvriers de cette époque et à la fois un film sur le processus crimel, son élaboration progressive dans l'esprit du protagoniste et le passage à l'acte, le côté irrémédiable des choses.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 LE DOUBLE SENS, 10 avril 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
"La Bête Humaine", ce qu'il y a dans l'Homme de Conditionné (La thèse pré-génétique de Zola sur la malédiction des Rougon-Macquart)...ce qu'il y a dans l'Homme d'Asservi(la thèse Histoire Sociale) et ce qu'il y a dans l'Homme d'Individuel (L'Histoire naturelle), ce qui fait le destin de Nana, Gervaise ou des Lantier...

Mais aussi "La Lison" cette Bête Humaine, cette Locomotive, mi-centaure, mi-Etna qui vit par moment par elle-même.

Le pari était donc d'arriver à maintenir une cohérence tout en retenant les points clés et en faisant vivre les personnages. Qui pouvait faire cela mieux que Gabin ? Il s'agit donc d'un film magnifique qui vit avec son époque sans être daté, rappelle l'essence noire de la Condition Humaine et aurait pu faire un polar hamettien ou goodisien de grande facture.

"La Grande Illusion", "La Bête Humaine", mais aussi "Le jour se lève"de M. Carné...Point commun : Jean Gabin...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très grand film, 15 mai 2006
Par 
C. Druez "chd1400" (Nivelles, Belgique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Réalisé en 1938 par Jean Renoir et adapté d'un roman de Zola, ce film raconte l'histoire de Jacques Lantier (Jean Gabin), conducteur de train sur la ligne Paris - Le Havre.

Lantier sera témoin d'un meurtre commis par le sous-chef de gare (Fernand Ledoux) et sa femme (Simone Simon). Il deviendra alors l'amant de cette femme qui essaiera de le convaincre de tuer son mari. Mais Lantier est atteint d'une drôle de maladie héritée de ses ancêtres et qui l'empêche d'aimer et d'être heureux.

Superbement réalisé et superbement filmé, ce film bénéficie d'une distribution prestigieuse et est sans conteste l'un des meilleurs films français d'avant-guerre.

Un très grand chef d'oeuvre à redécouvrir pour les fans de Gabin et pour les autres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un des sommets de la filmographie de Jean Renoir, 28 octobre 2014
Par 
Amazon clientèle "stronibein" (Conflans Ste Honorine) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Le récit d'Emile Zola datant de la fin du 19ème siècle a beau avoir été transposé pendant l'entre-deux guerres, le fatalisme qui le caractérisait est parfaitement transcrit dans ce grand classique du courant poético-réaliste de l'époque. Le lien entre l'homme et la machine, en l'occurrence entre le cheminot qu'incarne avec vigueur Jean Gabin et sa locomotive, est magnifiquement mis en scène.

Le scénario, digne d'un grand film noir hollywoodien, avec une intrigue épurée et limpide, est avant tout celui d'une passion amoureuse qui tourne rapidement au drame, tant elle va, comme souvent, se muer en une folie autodestructrice. Le couple formé par Jean Gabin et Simone Simon est magnifiquement bien interprété et certaines de leurs scènes, grâce à la splendide photographie en noir et blanc, sont devenues mythiques.

Le film déroule une forêt de symboles pour exprimer les passions humaines, de la locomotive entrant sous un tunnel au débordement des flots lorsque Lantier et Séverine cèdent à leur amour. Gabin tient là un de ses derniers grands rôles de jeune premier (après la guerre, il y aura la traversée du désert puis il se tournera vers des rôles d'homme mûr : "La Nuit est mon Royaume en 1951, ou "French Cancan, lui aussi de Renoir, en 1954). La distribution autour de lui est aussi prestigieuse : Fernand Ledoux en mari bafoué, Simone Simon en séductrice diabolique, Julien Carette en ami dévoué et Blanchette Brunnoy en jeune fille pure.

"La Bête Humaine" est donc un film où la violence des sentiments et des passions n'a d'égale que le poids de l'immuable destinée des personnages : la fatalité écrase tout le film, les espoirs sont rapidement balayés tout comme les moments de bonheur. Jean Renoir est ici plus pessimiste que jamais, même s'il évite le piège du misérabilisme, ses héros se battant contre leur inévitable fin avec le plus grand des courage et une dignité exemplaire sans toutefois parvenir à triompher de leur sort funeste.

C'est aussi une réussite esthétique, et ce dès la scène d'ouverture où nous parcourons la ligne Paris-Le Havre à bord de la locomotive de Lantier, traversant paysages industialisés et ouvrages de fer sublimés par une caméra virtuose. La photographie est elle aussi remarquable, tout comme le montage ou la mise en scène, d'une grande modernité et la musique de Kosma vient appuyer chaque moment de cette tragédie.

"La Bête humaine" reste un grand moment de la carrière de Renoir et du cinéma français de l'avant-guerre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La fin d'un rêve, 26 novembre 2002
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Oui la Bête humaine est une adapatation libre du roman de Zola et une transposition temporelle de l'oeuvre. Ici Renoir nous expose son pessimisme qui sera à son paroxisme dans son prochain film : la Règle du Jeu. Renoir ne croit plus au Front Populaire et annonce déjà sa fin. C'est Gabin qui proposa à Renoir de réaliser le film et les deux hommes furent d'accord pour engager Simone Simon. Ce film est un pur joyau, la musique signée Joseph Kosma, les cadrages de Claude Renoir Jr sont somptueux, il faillit même y laisser la vie sous un tunnel lorsque sa caméra se fracassat contre la paroi. Une anecdote : Jean Renoir y joue le rôle de Cabuche, accusé à tort du meutre du "parrain" de Simone Simon. Il retentera l'expérience en tenant le rôle d'Octave dans la Règle du Jeu...Mais reste le chef-d'oeuvre qu'est la Bête humaine
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN DES PLUS GRANDS FILMS DU CINEMA FRANCAIS, 24 mars 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
que dire de cette petite merveille ? on peut deja dire que jean gabin incarne dans ce film un jacques lantier convaincant et tres juste . au sommet de sa carriere ce sera le troisieme film issu de sa collaboration d'avec jean renoir ( apres " les bas fonds" et " la grande illusion"). on peut noter aussi la presence du tres grand fernand ledoux et de la belle simone simon , a l'epoque considere comme l'une des vamps du cinema francais. dans les seconds roles , on peut remarquer la presence d'un habitue des films de renoir en la personne de carette. par ailleurs , jean gabin profita de cette occasion pour realiser l'un de ses reves d'enfance qui etait de conduire une locomotive. bref , c'est un pur chef d'oeuvre comme en a fait beaucoup renoir .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 superbe film et bonne livraison, 3 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
la livraison est conforme en tout point à ma commande
pochette et dvd impeccable.
RAS ce film est un oeuvre remarquable d'un superbe réalisateur
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 la bête humaine, 15 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Très beau film à découvrir où redécouvrir pour les amateurs de bon cinéma
indispensable dans une vidéothèque je recommande.

Cordialement
Michel
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 quel régal, 28 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bête humaine (DVD)
Gabin est plus que parfait,il fait corps avec sa belle machine et ceux qui l'accompagnent sont excellents aussi.Tous ceux qui admirent les locos à vapeur ( dont je fais partie )se réjouiront donc deux fois !Une très bonne soirée en perspective .Les premières images du film vous donnent le frisson : nous sommes dans et sur la machine qui roule et siffle c'ets magique !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit