undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

16
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
4
10 idées qui coulent la France
Format: Format KindleModifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 septembre 2013
Enfin un livre qui va à contre-courant des idées recues et des poncifs dont hommes politiques et journalistes abusent.
La vérité gratte et les deux auteurs n'hésitent pas à placer la France sur les rails du XXIè siecle en nous conjurant de ne pas répéter les recettes vides du passé.
Une lecture stimulante, enrichissante et optimiste pour une France qui sait regarder avec lucidité et courage son avenir.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 septembre 2013
Un ton direct, inhabituel chez les universitaires. Cela appuie là où ça fait mal (en finir avec les non-sens économiques, arrêter de nager à contre-courant), mais tous les francais devraient se le procurer pour prendre du recul et ne pas être dupes du discours ambiant. Plutôt optimiste sur le long terme. Les arguments sont documentés,
chiffres et exemples à l'appui. Un livre pour regarder l'avenir en face!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 septembre 2013
Le redressement (productif...) de la France passera d'abord par plus de clairvoyance. Un certain nombre d'idées reçues, de sophistes poussiéreux et de mythes bien pensants empoisonnent le débat politique. Pour desciller leurs lecteurs, les économistes David Thesmar et Augustin Landier en font un inventaire salutaire. Où l'on comprend, par exemple, pourquoi la réindustrialisation du territoire tant vantée par Arnaud Montebourg tient du voeu pieux ; où l'on analyse les raisons du retour en grâce d'un colbertisme aussi désuet qu'inefficace...
Bref, un petit livre formidablement utile, tonique et novateur, qui donne paradoxalement des raisons d'espérer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 septembre 2013
Deux universitaires contre des heures de bourrage de crânes médiatique et politique. C'est David contre Goliath.

Le livre attaque de manière convaincante les idées reçues, et se fonde sur beaucoup de données pour offrir davantage qu'un recueil d'opinions ou d'exemples de fermetures d'usines.

Il montre que le rêve de réindustrialisation de la France par l'intelligent design de l'Etat-Providence est aussi absurde que sa ré-agriculturisation souhaitée jadis par Jules Méline ou Philippe Pétain.

Cette lutte contre un courant qui nous porte vers un avenir meilleur est non seulement économiquement absurde, mais en plus financièrement épuisante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juillet 2014
Bien écrit. Bien documenté. Facile et rapide à lire. Beaucoup d'idées que l'on n'entend pas beaucoup (pas assez) dans les débats qui animent la France aujourd'hui.
Pour l'instant mon préféré est le chapitre 3 sur la place des scientifiques et des ingénieurs dans le paysage économique et politique français, tellement criant de vérité que s'en est à mourir de rire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 octobre 2013
Excellent ouvrage, écrit par de vrais économistes (universitaires), dont vous n'entendrez donc probablement jamais parler des idées dans le "débat public" français - bien au contraire. Cela étant, après avoir lu ce livre, vous aurez au moins l'avantage (1) de comprendre pourquoi beaucoup de politiques économiques menées en France depuis la fin des Trente Glorieuses n'ont pas connu le succès escompté et (2) de savoir où il est possible d'économiser de l'argent public sans risque de brider la croissance (au contraire, d'ailleurs !). Bref, lecture vivement recommandée !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 octobre 2013
Thèses paradoxales, a contre courant, parfois excessives, mais toujours intéressantes.
Un ouvrage stimulant, et facile d'accès, qui traite sous l'angle fondamental de questions qu'on voit souvent apparaitre dans l'actualité
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2013
Le livre a l'avantage de poser une question intéressante : faut-il une politique économique purement libérale ? Les interventions économiques de l'Etat, en particulier pour préserver l'industrie, sont-elles forcément mauvaises ? Aucun doute qu'il y aurait beaucoup à en dire... à condition de rester sérieux. Les auteurs choisissent malheureusement le registre de la caricature et du clash. Ils savent être drôles, certes, mais ce n'est pas ce que l'on attend d'eux en priorité. Faussement documenté, le livre détourne les thèses adverses, les réduit à la caricature et fait dire, par exemple au rapport Gallois, ce qu'il ne dit pas. Trop facile, ensuite, de critiquer... Dogme contre dogme, on n'apprend rien de nouveau. Dommage ; voilà une occasion ratée d'avoir fait progresser le débat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2014
Livre interessant et bien écrit.
Facile d'accès. Chapitrage simple et efficace.
En terme de contenu, il énumère tout de même beaucoup de poncifs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le libéral décomplexé ose tout, ne doute de rien. C’est même à cela qu’on le reconnaît, comme dirait Audiard. Ce qui peut virer à la drôlerie. Ainsi, quand Landier et Thesmar exhortent notre pays à se mettre «aux standards internationaux». Lesquels ? «Expérimenter, comme la Chine de Deng Xiaoping». Nous y voilà, l’enfer communiste marié au diable capitaliste. Un bel avenir. Et nos nouveaux gardes rouges du Capital de s’interroger : «pourquoi les Français ne se réforment-ils pas comme l’a fait la Chine» ?

Ils ont la réponse : «Au fond, les Français ne veulent pas renoncer à leur souveraineté». Ben oui, nigauds. En dressant la liste des handicaps de la France («l’anglais n’est pas parlé partout», le SMIC trop élevé, l’administration, les impôts, «un pays difficile à lire» pour un étranger), ils cernent le coupable : la France. Le problème de la France, c’est qu’elle est la France. Elle est une histoire, une géographie, une langue, «800 millions de tombes» (disait le grand historien Pierre Chaunu), une culture, des paysages, des climats, toutes ces choses qui ne se réduisent pas à un taux de croissance ou de profit.

Il convient d’admettre que pour nombre de gens, la vieille France ne signifie plus rien. Leurs préoccupations sont ailleurs : «faire de la France une terre d’accueil pour les entrepreneurs et les investisseurs du monde entier», «enseigner en anglais – potentiellement dès le lycée», «faire sauter le numerus clausus des médecins», procéder à «l’assouplissement des formalités d’embauche et de licenciement»… Il suffit de relire n’importe quel rapport Attali pour retrouver ce catéchisme modernisateur. Comme tant d’autres avant eux, Landier et Thesmar ont le remède miracle : «le dynamisme des services», «le développement des services à la personne et du commerce». Agents d’ambiance, conducteurs de pousse-pousse, cireurs de chaussures, cracheurs de feu, acheteurs d’or : vous êtes l’avenir de la France. Des économistes vous le disent. Ce sera sans nous.

CA
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus