undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles47
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-rayModifier
Prix:12,29 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 février 2004
Le premier-chef d'oeuvre dans la carrière de Joseph Mankiewicz qui en compta beaucoup (chaînes conjugales, l'affaire Ciceron, Eve, la comtesse aux pieds nus). Une histoire magique : une jeune veuve - sublime Gene Tierney - emménage avec sa fille - Natalie Wood - âgée de huit ans dans une maison au bord de la mer dans l'Angleterre du début du siècle. La maison est hantée par le fantôme d'un vieux loup de mer irrascible - Rex Harrison meilleur que jamais - qui, après avoir essayé sans succès d'effrayer la belle locataire nourrit finalement de très tendres sentiments pour elle. Conte merveilleux sur le temps qui passe, sur l'impossibilité de l'amour terrestre, sur la frontière impalpable entre rêve et réalité, cette histoire figure parmi les plus beaux films romantiques de l'histoire du cinéma (aux côtés de Peter Ibbetson et du portrait de Jennie). La musique de Bernard Herrmann contribue largement à l'envoûtement qui saisit le spectateur tout au long des 100 minutes de pur bonheur que dire le film. Les adorateurs de Gene Tierney, nombreux en France, considèrent pour la plupart que c'est son meilleur rôle. C'est en tout cas le seul des 36 films qu'elle tourna de 1940 à 1964 dans lequel elle est omniprésente, elle qui fut si souvent magique par son absence (Laura, péché mortel, le ciel peut attendre, Shanghaï). Noir et blanc sublime avec en particulier un éclairage des visages avec une bougie qui les magnifie. Ne pas oubliez son mouchoir pour essuyer une larme furtive dont vous n'aurez pas à avoir honte.
11 commentaire69 sur 71 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2003
Un des plus beaux films du cinéma américain. Gene Tierney et Rex Harrison sont extraordinaires, les seconds rôles (George Sanders et même Natalie Wood enfant) sont excellents. Film tout à la fois très drôle et très émouvant. La fin est sublime.
0Commentaire28 sur 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2011
Hommes rationnels ou saturés d'images raccoleuses, repliez-vous sur ce bon vieux film en noir et blanc, où le surnaturel n'a point besoin de grands effets spéciaux... Le seul talent du génial Rex Harisson, joint à la grâce de Gene Tierney, suffisent à faire de ce conte philosophique une oeuvre immortelle!
0Commentaire12 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2014
J'avais, nous avions tous, acheté la version DVD et savourer le bonheur de revoir à l'infini ce film dont il est difficile de parler tant son propos (la vie, l'amour, la mort, le réel, l'irréel) est à la fois limpide et complexe, son intrigue si intelligente (les amours d'une jeune veuve et d'un fantôme) son atmosphère si présente et irréelle et la fusion entre image et musique si parfaite, que les mots paraissent un peu vide.
Peut-etre certains trouveront-ils cette histoire un peu mièvre. Dommage;
Parlons de l'édition Nlu-ray.
IMage très belle, très nette. Amélioration très sensible sur la version DVD qui manquait de contraste, semblait rayée, et assez grise de ton. La lumière et les contrastes centraux dans la photographie resortent magnifiquement.
Le son: la aussi belle amélioration. Son moins confus et sourd qu'en DVD.

Bilan: un film toujours à revoir dans une édition magnifiée par un support digne de ce nom et à un prix tout à fait accessible.
11 commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2005
Au début du XXème siècle, une jeune et jolie veuve décide coûte que coûte de s'installer dans un cottage hanté par le fantôme d'un vieux loup de mer. Le quatrième film de Joseph L.Mankiewicz et second role avec l'actrice offre enfin l'un de ses plus beaux rôles à Gene Tierney tour à tour spirituelle, audacieuse et surtout très romantique. Un film dont l'onirisme et la poésie sont aussi tenace que le fameux "fog" anglais dès les premières mesures de l'envoûtante musique de Bernard Herrmann jusqu'à ma dernière larme.
0Commentaire18 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2011
This charming fantasy about a beautiful, young, English widow, who moves to a sea side cottage with her small daughter (Natalie Wood) and finds her new home to be haunted by a crusty, but harmless ghost, is lighthearted, romantic and full of laughs. Gene Tierney is very likable as the sweet, victorian Lucy Muir, who has an independent streak that can't be squealched. Rex Harrison is sharp and funny as the ghost of Captain Gregg, the previous owner of Lucy's new house. The two eventually become friends. And when Lucy loses all her money Captain Gregg helps her to write a book to earn enough money to pay the rent. Romantic feelings develope between the two, though they both know that any future together is impossible. Lucy tries to find love in the mortal world. That's where glib, bad boy George Sanders comes in, playing one of his most irresistibly rakish roles. A very entertaining film. You can't go wrong with this one.Offbeat Love Stories and More
11 commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2012
Remarquable réalisation de Mankiewicz pour un conte empli de poésie qui touche au mythe. On eût cru à la rédemption!!!...
Et puis ineffables beauté et présence de Gene Tierney quand elle exprime le cours de la rivière paisible de la tendresse et
de l'engouement face à la tourmente du temps de la désillusion et de la solitude causées par les mensonges du cynisme
d'un soi-disant gentleman de l'artifice malsain.
Magnifique prestation de Rex Harrison (comme d'habitude) pour un fantôme lui-même empreint de solitude, à la fois
bourru, grossier et pourtant poète sensible et touchant.
Splendeur de la partition d'orchestre de Bernard Herrmann égal à lui-même qui fait vibrer ce conte romantique
jusqu'à nous bouleverser.
Comme quoi, avec ce film (et ainsi que je le pense!) il n'est de réel qu' 'over the rainbow'.
Une des plus belles allégories de tous les temps sur la condition humaine à la condition sine qua non
d'avoir en soi-même un minimum de sensibilité!!

Billy.
44 commentaires13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2012
Je manque de mots pour faire l'éloquence de ce film. C'est un de mes films favoris et sans aucun doute, celui que j'ai vu le plus. Oserais-je vous dire... certainement plus de 50 fois. J'avais 15 ans quand le je l'ai découvert au cinéclub un vendredi soir, en rentrant de l'internat. J'en ai 34 de plus et pas une émotion ne se froisse à chaque fois que je le regarde. La grâce de Gene Tierney y est permanente. L'amour et l'humour se croisent sans cesse. Il n'y a pas un moment de répit qui détourne votre attention. Tout y est captivant, la bienveillance et la retenue de Rex Harrison, l'énergie de la jeune Nathalie Wood, la malice de Georges Sanders et les yeux de cristal de Gene Tierney. Du romantisme à l'état pur. On est dans perfection ! Lancez vous sans crainte et laissez vous transporter !
0Commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2003
mankiewicz en etat de grâce! ce film est à voir en boucle. Laissez vous envouter par la musique de berhmann, la beauté de gene tierney et la poesie de l'histoire. On ressort de ce film changé et plein d'espoir. Un des plus beau film de l'histoire du cinéma
0Commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2010
Le synopsis : Nous sommes au début du XX° siècle, en Angleterre. Lucy Muir est une belle et jeune veuve, un brin bourgeoise, qui rêve de s'émanciper de sa belle mère et de sa belle-sœur, avec qui elle vit encore. Elle décide alors de partir avec sa fille et sa servante, en quête d'un joli cottage au bord de mer.
Attirée par une belle maison blanche dont personne ne veut à cause de sa mauvaise réputation, elle s'y installe néanmoins. Mais très vite, elle va faire connaissance avec le fantôme du capitaine Gregg, l'ancien propriétaire des lieux, qui hante la maison...

Voilà un film unique en son genre, fleuron du cinéma onirique de la première moitié du XX° siècle. Réalisé en 1947 par le grand Joseph L. Mankiewicz, il nous conte l'amour impossible entre une veuve (Gene Tierney, l'une des plus belles actrices de l'histoire du cinéma !) et le fantôme d'un vieux loup de mer (Rex Harrison, futur Jules César dans le Cléopâtre du même réalisateur). Mais au cœur d'une Amérique puritaine et catholique, le récit nous parle en vérité de l'émancipation de la femme, jouant de la métaphore....

Dès le départ, Lucy Muir tente de fuir les conventions sociales et de mener sa propre vie. Hélas, le destin semble sans cesse lui barrer la route la menant à ses rêves.
A partir d'un portrait qui la fascine, accroché au mur de sa chambre, se matérialise alors le fantôme d'un aventurier à la hauteur de ses fantasmes. A moins que ne ce soit une création purement onirique et freudienne sortie tout-droit de son esprit !
Face à une mer tour à tour calme ou agitée, symbolisant les tourments intérieurs du fantôme tombant peu à peu fou amoureux d'elle, Lucy aspire encore à s'épanouir et à goutter le fruit de sa jeunesse. Son existence sera hélas bien triste, la menant de déceptions en déceptions, tandis que sa fille vivra à sa place une vie plus épanouie...

"L'Aventure de Madame Muir" fait ainsi partie de ces films qui, sous les atours du conte fantastique, ne font rien d'autre que de poser les bases d'une réflexion sur la vie.
Cette toile de fond accompagne le récit comme une vague au dessus de la mer. Elle en devient le sujet principal, les événements surnaturels et paranormaux n'étant que le vernis derrière lequel se développe la parabole humaine et sociale. Et c'est bien ce qui fait de ce cas d'école une œuvre unique en son genre : Cette manière de raconter le drame humain, celui d'une femme ne pouvant s'émanciper au cœur d'une société sclérosante, où l'on voit poindre le thème de la schizophrénie, sous les atours d'un conte fantastique et onirique, envoûtant comme un tableau diaphane.

Cet unique film ouvertement fantastique de Mankiewicz, réalisateur à la filmographie exceptionnelle (Jules Cesar,Eve,La Comtesse Aux Pieds Nus,Blanches Colombes et Vilains Messieurs,Le Reptile...), apporte de belle manière sa pierre à l'édifice des fables oniriques autour du thème du "portrait peint", que l'on retrouve à l'époque dans un bon nombre de grands films fantastiques (Le Portrait de Dorian Gray,Le Portrait de Jennie,Pandora).
Le casting quatre étoiles (Gene Tierney, Rex Harrison, Nathalie Wood, George Sanders), la musique enivrante de Bernard Herrmann (compositeur attitré d'Alfred Hitchcock), les images expressionnistes somptueuses d'un noir et blanc vivant ses dernières heures, tout concoure à faire de ce film l'un des fleurons de l'âge d'or hollywoodien.

Un brin suranné, ce chef d'œuvre d'un autre temps bénéficie aujourd'hui d'une magnifique restauration HD qui rend l'acquisition de la version blu-ray absolument obligatoire. Aucun bonus ne circule jusqu'à présent. Mais le film en lui-même ne mérite-t-il pas déjà le détour ?
0Commentaire10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles