undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Lachrimae
Prix:18,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 avril 2014
Volume 17 de la collection Héritage

La première mouture de cet enregistrement des « Lachrimae or Seaven Teares » de John Dowland (1563-1626) remonte à 1987. Savall enregistrait à l’époque pour le label Astrée (E8701). Il avait reçu une critique fort élogieuse de la part de J.F.Weber (Fanfare, 09-10/1988). Selon ce dernier il s’agissait de « l’interprétation la plus subtile et la plus contenue de ces pièces parmi toutes celles enregistrées à ce jour, et sûrement la plus lente ». « Je la trouve ravissante… exquise, (donc) fortement recommandée, à ne pas manquer ». Il est rare que ce critique manifeste son approbation de façon aussi catégorique.
Du côté de Gramophone (09-1988), John Duarte avoue avoir « une légère préférence pour Hespèrion XX (comparé à l’approche du Dowland Consort (BISCD315) notamment pour « leur façon émouvante d’interpréter les « Seven Teares ».
Lors de la réédition de l’enregistrement par Naïve (ES9949), Roger Tellart décernait un Diapason d’or (Diapason # 477, 01/2001). C’est en des termes fort élogieux qu’il soulignait l’importance de cet enregistrement : « Une fois encore, la magie Savall opère. Une magie en tenue austère… qui transcende pavanes et gaillardes sur des tempos très retenus, générateurs d’un climat d’envoûtement… cet album reste un événement insigne dans l’aventure musicale entre Renaissance et baroque ».
Et voici que l’album réapparaît en 2013, remasterisé en Super Audio dans la collection Héritage d’Alia Vox (AVSA9901). Gaëtan Naulleau a brièvement salué la réapparition de « l’album de consort le plus célèbre de Savall… » À l’écoute des musiciens d’Hespèrion XX « … on se laisse vite enivrer par la volupté de ces larmes aux douceurs de miel ». Le disque se mérite à nouveau un Diapason d’or (# 618 – 11/2013).
Sur la Toile on peut consulter des articles qui accueillent tous favorablement cette version des « Lachrimae » de Dowland. Jean-Jacques Millo qualifie cette réédition de monument discographique (Opus Haute Définition). Pour lui il s’agit de rien d’autre que la version de référence. Soulignons que Savall était accompagné de musiciens de premier plan : Christophe Coin, Sergi Casademunt, Lorenz Duftschmid, Paolo Pandolfo, Jose Miguel Moreno. Fiona Maddock écrit dans The Observer que : « Cette musique toute empreinte de mélancolie, n’invite pas à sourire, mais l’éclat du jeu d’Hespèrion XX suscite nos applaudissements ».
Steven Ritter d’Audiophile Audition est épaté lui par le travail de réédition, « des plus superbe ». Enfin, pour Dave Billinge de MWI, il s’agit d’une réalisation à laquelle on ne peut résister, compte tenu de l’excellence de l’enregistrement et de son prix très raisonnable.
Chez Classic @ la Carte, on poursuit le recensement des critiques disponibles. On peut les consulter dans la section consacrée à la collection « Héritage » de Savall. Il suffit d’effectuer une recherche au moyen des deux expressions suivantes « classicalacarte + 9901 ».
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ceux qui me font l'honneur de suivre mes commentaires savent que j'ai fondamentalement une admiration profonde pour le Savall-interpète et le Savall-musicologue, mais que la politique éditoriale qu'il suit ou qu'on lui fait suivre m'agace un peu par son aspect "Eleve moyen de Sup'de Co".

Ici, rien de tout cela. Ici, notre admirable catalan à la barbre poivre et sel prend une oeuvre, s'y cantonne et nous la mitonne. Mai pas n'importe quelle oeuvre. Dans cette fabuleuse grotte d'Ali Baba qu'était la musique anglaise élisabéthaine (en débordant un peu avant et après), nombreux étaient les génies. Dire ce qui faisait l'unicité de Dowland (et des Lachrimae, généralement considérées comme son chef d'oeuvre) est difficile à dire. Peut-être une certaine forme de délicatesse (un peu comme plus tard chez notre Lambert), une subtile mélancolie non point à fleur de peau, mais que l'on sent profonde et maîtrisée, un sens de l'ecriture solide mais tout en fluidité - ou pour mieux dire capable d'absorber toutes les originalités exigées de l'expression musicale parce que très solide dans son métier et dans la construction comme notre Couperin.

Les subtilités de cette musique, Savall se les approprie sans les déformer par une subjectivité ou une 'volonté de paraître' hors de propos. Ce CD nous donne à entendre la rencontre d'un compositeur et d'un interprète hors du commun, avec leur métier extrêmement solide et leur sensibilité délicate. Il est des rendez-vous qui ne se manquent pas.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 octobre 2014
La beauté mélancolique de ces pages est transcendée par le fabuleux maestro catalan. Tout n'est qu'équilibre même dans de telles pièces où la douleur n'est pas exempte. Mais Dieu, quels instrumentistes, une occasion de plus de célébrer Jordi le Grand et son fabuleux ensemble. Historique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 février 2014
Une musique géniale d'un des plus grands compositeurs de l'Angleterre élisabéthaine et sa meilleure version par Saval. Tout est dit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 novembre 2014
Le disque devrait être indiqué comme "SACD" et non "CD" dans le descriptif produit, comme le montre le logo SACD en bas à gauche de la pochette. Amazon pourrait-il corriger ? Ici et ailleurs aussi. Merci, comme ça je pourrai passer commande.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Dowland / Lachrimae
Dowland / Lachrimae de John Dowland (CD - 2013)

Llibre Vermell de Montserrat
Llibre Vermell de Montserrat de Jordi Savall (CD - 2010)