undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

19
4,5 sur 5 étoiles
Black Sabbath Live. Gathered in Their Masses
Format: Blu-rayModifier
Prix:60,94 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

17 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 28 novembre 2013
Ça commence par quelques images de Melbourne où a été tourné le concert.
Une riante localité qui rappelle un peu Birmingham, surtout par temps de pluie.
C'est approprié.
Quelques images de jeunes écervelés, tatoués, piercés et allumés.
Les trois maîtres sortant de l'avion, côte à côte dans une limousine.
Arrivée à la Rod Laver Arena.
Joe Perry et Steven Tyler sont au pied de la scène.
On peut démarrer.
Et là, je défie tout vrai fan du Sabbat de ne pas avoir un frisson dans la moelle épinière en entendant les premiers accords de War Pigs.
Bon dieu, que c'est bon!
Le public est chaud (des Australiens alcolisés, vous imaginez), le son excellent (je n'aurais pas été contre un peu plus de basse quand même), le montage évite l'épilepsie visuelle (les plans font rarement plus de deux secondes, mais on a quand même le temps de voir quelque chose).
Et les musiciens, alors?
Tommy Cluefetos (ex Ozzy, Rob Zombie, etc.), à la batterie, est impeccable. Avec sa barbe et son bandeau dans les cheveux, il ressemble presque comme deux gouttes d'eau à Bill Ward... en 70. Côté son, il joue vraiment bien: puissant, lourd, efficace. Très.
Geezer à la basse, reste toujours le même. Mesdames et messieurs, saluons LE bassiste heavy par excellence! Discret, mais pas effacé, grand protecteur de cette basse reptilienne qui constitue l'épine dorsale du monstrueux Sabbath sur scène.
Maintenant, il y a le cas Ozzy. Depuis dix ans, on sait qu'il est atteint d'un syndrome parkinsonien qui lui donne une allure de grand gamin maladroit, à moitié voûté, qui se déplace à tout petits pas ridicules. C'est comme ça. Vocalement, il arrive encore à assurer correctement les parties "moyennes", mais quand il s'agit de monter dans les aigüs, c'est parfois problématique. Si vous êtes attentif, vous noterez quelques sonorités qui laissent à penser que les vocaux ont quelquefois été corrigés artificiellement. Et cela n'empêche pas de brefs passages où le brave Ozzy est franchement à côté de la plaque. Mais, bon, vous auriez préféré le dernier gagnant de la StarAcc? Mr Osbourne fait de son mieux, et de tout son cœur. Alors, soyons indulgents. Cet homme est le seul Ozzy Osbourne qui ait jamais foulé cette terre.
Reste Tony Iommi, le gaucher à la Gibson SG en acier plombé. Le Seigneur des riffs ténébreux et du volume infernal. Obligé d'interrompre la tournée toutes les 6 semaines pour soigner son cancer, le guitariste a tout donné pendant les concerts. Ses doigts ne sont peut-être plus tout à fait aussi agiles qu'en 70, mais le son est là, l'énergie est là, l'âme est là. Iommi est impressionnant de concentration et d'impact sonore. Ce Blu-Ray est le sien. Qui sait combien de temps il sera encore parmi nous? Avec ces images, enfin dignes de l'oeuvre de sa vie, il restera à jamais dans les mémoires.
Le répertoire joué ce soir-là était un savant mélange de "classiques" et de morceaux de 13. Et l'on ne peut que constater que les nouveaux morceaux ne dépareillent pas le set (Methademic!). Une petite mention pour Black Sabbath, l'hymne de 69, que les trois vétérans ont dû jouer 17 millions de fois au cours de leur carrière et qui sonne toujours aussi primordial. Ces mecs ne font absolument pas leur âge et sont vraiment investis par leur mission. Le Rock conserve décidément mieux les dépouilles que le formaldéhyde.
Bref, ai-je besoin d'expliquer qu'en dépit de quelques menus défauts (dont un 0zzy qui n'a plus 20 ans), ce Blu-Ray à l'image sublime est un MUST absolu?
Vous ne saviez pas quoi demander au père Noël?
Maintenant, vous savez.

PS: je ne suis pas complètement fan du mixage du CD audio (qui ne reprend pas tous les morceaux du DVD). Les médiums dominent et le son est parfois un peu embrouillé. Oh, pas de quoi hurler, la qualité est bonne! Mais la True-HD du Blu-Ray laissait espérer mieux. Notez que le disque passe néanmoins très bien SANS les images, si ça ce n'est pas un gage de qualité...
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 décembre 2013
Pouvoir avoir un son de bonne qualité sur un concert de la formation originale de Black Sabbath était déjà possible avec le double CD live Reunion, ou la réédition de Past Lives, mais pouvoir y mettre aussi une image tenait encore de l'utopie jusqu'à maintenant. Ce fantastique Blu-ray vient combler un vide sidéral (même sans Bill Ward, il est vrai).
En effet, dès les premières notes de "War pig" un vrai frisson de bonheur me gagne, et ne me quitte pas jusqu'au "Paranoïd" final.
Image qualité HD , son et prestation du groupe sont irréprochables: oui, même Ozzy s'en sort vocalement plutôt pas mal (bon, merci au prompteur, le jeu scénique n'est pas celui des années 70 et la voix est parfois "limite", mais ce n'est pas grave, il fait de son mieux, y croie et nous sommes prêt à lui accorder toute notre indulgence devant l'importance historique de ce set). Tony Iommi et Geezer Butler (le plus à son avantage des 3 sur le plan forme physique) sont impériaux de bout en bout, et Tommy Cluefetos assure le job haut la main dans une débauche d'énergie qui fait du bien (si les 3 membres fondateurs disposaient encore de la même énergie, alors le show serait cataclysmique.
La set liste n'est pas mal du tout, bien sûr chacun peut regretter le manque de certains titres à la place d'autres (question de gout personnel), les nouveaux titres sont bien présents et parfaitement intégrés parmi les anciens, sans jamais faire tache. A noter (c'est tout de même important, même si logique) qu'il n'y a que des titres de la période "Ozzy" sur ce concert.
Quel bonheur de voir "Black sabbath", "War pig", "Iron man" entre autres.
Cependant, ce coffret (Blu-ray+CD), ne fait pas le plein d'étoiles? pourquoi?!!!!. Simplement parce que je trouve mesquin de ne pas avoir mis un double CD avec la retranscription complète du show. Car le CD (simple) tronque de façon honteuse le concert de quelques-uns de ses bons moments, et c'est vraiment dommage (qu'est ce que cela aurait couté à la production de rajouter un CD???, mesquin: donc une étoile en moins!)
Ceci étant dit, tout fan de Black Sabbath trouvera son bonheur intégral au visionnage de ce moment culte. A ne pas manquer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 1 décembre 2013
Après la parution de "13" (son nouvel album acclamé), Black Sabbath publie en cette fin 2013 ce concert "Live...Gathered In Their Masses". Filmé à Melbourne, où s'est produit le groupe les 29 Avril et 1er Mai, ce sont de brèves images de la ville et du site qui entament le support. Atterrissage, puis arrivée dans l'enceinte du Rod Laver Arena où l'on distingue quelques affiches, Aerosmith s'y produit le 4 Mai (Tyler et Perry sont d'ailleurs dans la salle). Le show peut alors débuter.
C'est "War Pigs" qui introduit les trois membres du Sabbath originel avec comme décor de scène, un énorme roc comprenant trois écrans avec à sa base l'homme aux fûts (Tommy Clufetos) qui en véritable homme des cavernes défouraille sec. La guitare du Maître ès riffs est mixée très puissamment (ça tombe bien on est là pour entendre Tony Iommi). Le père Ozzy assure le job (les yeux souvent rivés sur un prompteur lors de l'interprétation des nouveaux morceaux), et dès le second titre un doom "Into The Void" on se prend la basse du frère GZR, qui tricote sérieusement avec en point d'orgue la toujours fameuse intro de "N.I.B.". Il n'y a que des temps forts lors de ce rassemblement. Que ce soit l'interprétation d'un fun "Snowblind" avec les fumants keyboards de Adam Wakeman, ou lorsque Ozzy annonce l'éponyme composition "Black Sabbath" (incroyable de voir comme ce morceau le fait encore après tant d'années), suivi d'un "Behind The Wall Of Sleep" (extrait lui aussi de leur premier album). L'enchaînement d'un triptyque "Fairies Wear Boots" (dont on aimerait profiter des images des fées qui portent des bottes diffusées sur les écrans), d’un "Symptome Of The Universe" avec un gros solo de batterie, et d'un "Iron Man" vaut aussi son pesant d'hosties. Les quatre nouveaux titres (tous conservés sur le CD) que ce soit "Loner" et le génial "Methademic" ou (en fin de show ou en début de rappel) "End Of The Beginning" et "God Is Dead?" (qui encerclent un "Children Of The Grave") prouvent que le groupe croit en "13". La messe (noire) est dite avec un dernier rappel, constitué d'un "Paranoid" introduit par le riff démoniaque d'un "Sabbath Bloody Sabbath".
"Live...Gathered In Their Masses" est une (digne) célébration d'un Black Sabbath (ces sorciers du heavy metal), de nouveau rassemblés devant leurs masses.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 novembre 2013
"Gathered…" ou le premier DVD live de Black Sabbath depuis "The Last Supper" sorti en 1999… Autant dire qu'il était attendu, qui plus est après cette reformation enfin concrétisée l'an passé ainsi que la sortie dans la foulée de l'excellent album "13", grand succès critique et commercial dans le monde et premier album studio avec Ozzy depuis… 35 ans!!

Bref alors, quid ce ce DVD/blu-ray? Après la grosse déception "The Last Supper" qui était constamment entrecoupé d'interviews entre chaque morceau ou pendant les superbes solos de Sieur Iommi ENFIN un témoignage vidéo à la hauteur de ce groupe de légende! L'image HD est absolument magnifique, le concert est superbement bien filmé, le montage est dynamique et efficace, le son 5.1 est un régal et surtout, ouf, cette fois fini les coupures entre les morceaux ou pendant, on a enfin le droit à un VRAI concert!! Ozzy, Tony et Geezer faisaient leur grand retour scénique lors de cette tournée Australienne et ce sont les concerts de Melbourne où Sabbath n'avait plus joué depuis les 70's qui sont ici présentés, les rock critiques auraient noté ces concerts parmi les meilleurs de la tournée australienne, bref cette captation est bien tombée!

La setlist est au poil, les nouveaux morceaux se fondent étonnamment bien avec les vieux classiques, l'interprétation est parfaite, certes Ozzy dérape ici et là de temps en temps mais le bougre prend définitivement du plaisir à rejouer avec ses vieux compagnons et une vraie complicité particulièrement visible ici unie les trois frontmen! Iommi et Geezer sont impériaux comme toujours! Je passerai sur l'épisode Bill Ward, son remplaçant Tommy Clufetos (Ted Nuggent, Alice Cooper, Rob Zombie excusez le CV) est tout bonnement irréprochable aux futs!

Bref un véritable must have pour les fans du Sabbath Noir, un bonheur sur écran HD et home cinéma, à classer entre Celebration Day (Led Zep) et Live at River Plate (AC/DC)!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
“Il faut battre le fer quand il est chaud ». Le Sab semble avoir bien compris cet adage, puisqu’à peine 3 mois après la publication du très bon (mais peu surprenant) « 13 », la bande à Tony Iommi nous livre déjà un DVD live augmenté d’un CD bonus du même concert. Enregistré à Melbourne les 29 avril et 1er mai 2013, ce package est excellent, ce qui est pour le moins… surprenant. Pourquoi, me direz-vous ? Ayant visionné plusieurs vidéos d’audience de cette tournée sur Youtube, j’avais été horrifié par l’incapacité d’Ozzy Osbourne de chanter juste et correctement ses classiques. Tel un zombie blafard, on le voyait déambuler lourdement de gauche à droite, tandis que les deux métallurgistes moustachus (Iommi et Butler) restaient impavides, de part et d’autre, faisant le strict minimum. Bref, ça ne donnait pas envie… On avait mal pour Ozzy, regrettant d’autant plus l’absence définitive de Ronnie James Dio. Pourtant, ce DVD est excellent… Bravo à la technique, vraiment ! Les cameramen ont réussi à donner de la vie à la prestation, par une alternance de gros plans, des travellings. Et surtout l’ingénieur du son a réussi la prouesse de faire bien chanter Ozzy. Ce dernier a t-il rechanté ses parties en studio ou bien sa voix a-t-elle été retravaillée a posteriori ? On ne le saura sans doute jamais, mais le résultat est là : le chant est impeccable, contre toute attente. Le son est bien entendu parfait, loin du maelström sonore habituel, laissant entendre de magnifiques lignes de basse (Geezer Butler est un bassiste inventif) et des solos propres et ciselés de maître Iommi. Mais ce qui me plait le plus dans ce DVD est le jeu outré du batteur Tommy Clufetos, qui remplace « haut la main » (il joue les bras en l’air en faisant de grands moulinets, c’est assez étonnant) le démissionnaire Bill Ward, ainsi que Brad Wilk (qui officiait sur « 13 »). Le livret annonce également Adam Wakeman aux claviers et à la guitare rythmique, mais on ne le voit pas une seconde, car il joue « derrière le rideau ». Sans temps mort, Black Sabbath interprète 16 morceaux, dont 4 de « 13 » : l’efficace « Loner », l’agressif «Methademic » et les deux suites plus progressives « End of the beginning » et « God is dead ? ». Les autres morceaux sont les classiques des 4 premiers albums (parus entre 1970 et 1972) auxquels se rajoute une version instrumentale du virulent « Symptom of the universe » (de « Sabotage »), prétexte à un (trop) long solo de batterie. Ozzy paraît sur ce DVD en assez bonne forme physique sautant sur place, comme s’il était monté sur ressort. Pourtant, il paraît qu’après des années d’abstinence, il ait replongé dans les drogues dures durant la tournée… Triste… Ce DVD est une sorte de testament pour Black Sabbath qui fait ici son dernier tour de piste comme pour conjurer l’avenir. En effet, Tony lutte contre un lymphome depuis 2 ans déjà, tandis qu’Ozzy est un mort-vivant depuis des lustres. Apprécions ce concert (le CD -simple- ne propose que 2/3 du set) comme il se doit, Black Sabbath étant l’un des 10 groupes de rock les plus influents.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 janvier 2014
Alors ok, Ozzy fait toujours un peu mal au coeur a voir lorsqu'il déambule sur scène... Mais en dehors de ça l'energie des titres fait tout le charme de cette reformation, et notamment parce que le dernier album tiens bien la route (autant sur album qu'en live). Alors forcément le plaisir est décuplée lorsque Tomi assène ses riffs intemporels sur les Iron Man, Paranoid & co... Mais cette fois, on a une formation d'anciens qui tient la route. Souhaitons leur avant tout une bonne santé, et souhaitons encore de pareils moments. Concernant le coffret, il est assez bien fourni, avoir la version CD du Blu Ray est un plus, et les goodies sont sympathiques.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juillet 2014
dés le début de war pigs on comprends que le sab est toujours le plus grand groupe de metal de l histoire devant judas priest et metallica que ce soit avec ozzy ou ronnie méme si je prefere dio c est pareil, je suis stupefais de voir avec quelle facilitée les nouveaux morceaux du splendide 13 s 'integrent aux vieux classique geezer et toni sont comme d habitude irreprochables,ozzy est pas trop mal et tommy clufetos vraiment trés bon je l 'avais remarqué sans plus avec le dvd de nugent m 'ai le sab est un bloc beaucoups plus compact que le fou de detroit une leçon de metal ,superbes lights sa change des vieux projos année 80 de maiden juste un leger manque de basse m 'ai celà se corrige.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 avril 2014
Le son et l'image sont parfait ( qualité Blu-Ray ). L'intro de WAR PIGS est à coupé le souffle et le morceaux du même acabit... " JESUS " ( avec sa barbe et ses cheveux long retenu par un bandana qui fait penser à la couronne du Christ ; Tommy Clufetos ) le batteur, Geezer Butler, Tony Iommi et Ozzy sont quasi-parfait ( surtout le duo batteur / bassiste, qui sont époustouflant...) ; Ozzy est beaucoup mieux que ce que j'avais pu lire, certes son début de Parkinson et ses excès passé ( un an sous LSD, entre autres... ) le rend légèrement enfantin par moments mais l'on vois à plusieurs reprises qu'il s'éclate comme un fou et cela devient contagieux envers ses camarades de scène ; le public est merveilleux et très enthousiaste ( avec Steven Tyler et Joe Perry d'AEROSMITH en V.I.P. ).
Je n'étais pas un fan du groupe à part les 3 ou 4 morceaux ultra connus mais là, après le best-of et ce magnifique Blu-Ray je suis conquis.
Seul hic, le méga tube " SABBATH BLOODY SABBATH " ne dure que 30 sec, le temps de l'intro...Après une telle reformation et un tel Blu-Ray c'est juste scandaleux, surtout que l'on voit bien qu'ils ne sont pas sur les rotules à la fin du concert...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 mai 2014
j'avais hésité d'acheter ce concert du groupe mythique, tellement on est déçu parfois de toutes ces rééditions live, mais la, quel bonheur.
On retrouve le Black Sabbath comme à leurs débuts, morceaux bien choisis, les guitares à tomber par terre et Ozzi, égal à lui même,méme si dans les premiers morceaux il peine en voix.
Bien sur le DVD est surtout le principal atout de ce lot,qualité d'image et son ( dvd+cd), mais le prix du coffret par Amazone, c'est le top.
Juste que le défaut d'Amazone est le manque de précision dans le choix de l'achat, rien ne signale vraiment si on est sur du DVD classsique ou du BlueRay, c'est dommage tout de même.
Je souhaite que tous les fans de cette époque mythique et particulièrement de Black Sabbath puissent l'acheter sans hésiter tellement c'est bon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 janvier 2014
2014 aura été une année faste pour les fans de Black Sabbath.
Après la sortie de 13, voici enfin un live en support Vidéo de qualité.
Rien à redire : les image sont nickel, le son est excellent.
Le concert est de qualité : Geezer Butler maltraite sa basse comme jamais, Tommy Iommi semble en forme malgré sa convalescence et Ozzy reste Ozzy. Toutefois, il est plus proche de ce qu'il nous montrait dans les années 70 & 80 que dans the Osbournes !!! Dommage que Bill ward ne soit pas de la partie

La setlist marie à merveille les classiques avec les nouveaux morceaux.

Un must
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Live at Budokan
Live at Budokan de Ozzy Osbourne (CD - 2008)

Live Evil [Edition Deluxe]
Live Evil [Edition Deluxe] de Black Sabbath (CD - 2014)