Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellente sélection à prix cadeau, 23 décembre 2013
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strauss : Les Grands Opéras (CD)
En publiant "The Great Operas", Warner devait forcément utiliser le catalogue EMI, c'est pourquoi on ne trouvera pas les enregistrements Decca ou Deutsche Grammophon, mais c'est la règle du jeu. De même, comme annoncé, il n'y a pas tous les 15 opéras de Richard Strauss, mais seulement 10.

Aucun ne manque des plus importants, même si Arabella, ni parmi les plus grands, ni parmi les opéras secondaires, est absent, probablement parce qu'on n'avait rien trouvé en CD dans le catalogue EMI. Il faudra donc acheter à part la version Solti ou une des versions Keilberth. Des opéras secondaires, Warner a cependant sauvé Friedenstag : il faut dire que c'est parce qu'il y avait à disposition l'excellente version Sawallisch, que je préfère personnellement à celle de Sinopoli (pour lire mes arguments : Friedenstag, Friedenstag). On peut aussi classer à la rigueur Intermezzo dans les opéras les moins importants, mais là encore, Sawallisch fournissait la version de référence, supérieure à celle de Keilberth chez Orfeo.

De manière générale, il semble que Warner ait décidé de prendre des versions de bonne qualité sonore, ce qui exclut les vieux enregistrements en public au son précaire ou les enregistrements mono; c'est pourquoi on a préféré l'Ariadne de Kempe, fort bonne version à la distribution inégale, à celle miraculeuse de Karajan, qui date de 1954.

D'un point de vue musical Warner n'a pas profité du fait que c'était du premier prix pour écouler ses demi-réussites ou ses versions oubliables. C'est même une excellente sélection : aucune version n'est ratée et les grandes références sont majoritaires. Les plus grands chefs straussiens ont été mis à contribution, dont Sawallisch, l'équivalent en expertise de ce qu'avaient été Clemens Krauss et Karl Böhm pour la génération précédente : cinq opéras sur 10 sont dirigés par lui. Et Karajan est présent deux fois.

Je cite les opéras dont je n'ai pas encore parlé :
- la Salomé de Karajan, dont la sensualité convient parfaitement à cette histoire orientale assez perverse; cet opéra n'est pas de mes préférés, mais j'ai vérifié que c'était une version supérieure à deux autres plus récentes et de très bonne réputation, Sinopoli et Dohnányi;
- les inoubliables Rosenkavalier de Karajan (avec Schwarzkopf, Ludwig, Stich-Randall, etc) R. Strauss : Der Rosenkavalier ("le Chevalier à la rose") et Capriccio de Sawallisch R. Strauss : Capriccio, tous deux des années 50;
- la Daphne de Haitink Richard Strauss : Daphné et Die Schweigsame Frau de Janowski, sont en dessous des deux références Böhm, chef DG et maintenant Universal, mais ce sont tout de même d'excellentes versions;
- Die Frau ohne Schatten Richard Strauss : Die Frau ohne Schatten / La Femme sans ombre et Elektra de Sawallisch ne sont pas les versions dont on parle le plus, mais pour la première je la trouve bien plus fine orchestralement que celle de Solti; de toute façon, en négligeant la question du son, les plus grandes versions sont plus anciennes à mon avis.

On aura compris qu'à ce prix, c'est une occasion à ne pas perdre, sauf pour ceux déjà bien équipés... Si certains veulent approfondir, j'ai cité à l'occasion quelques versions concurrentes. Il y a aussi deux opéras qui ne sont pas les plus indiscutables, qu'on ne trouvera pas dans le coffret et pour lesquels je connais deux enregistrements conseillables (au son ancien, je préviens !) :
- Die Liebe der Danae, trouvable aussi dans une édition Cantus en deux coffrets de deux CD (!), normalement meilleur marché;
- Strauss : Die Agyptische Helena. Keilberth, Rysanek.

Ajouté le 17 janvier 2014. Universal se devait de riposter, mais il était plus habile de ne pas choisir le même concept Richard Strauss - Complete Operas. Ce sera plus cher, mais il y aura tous les opéras, y compris ceux de jeunesse. Amazon fournit quelques indications sur le contenu. Quelques grandes interprétations font l'intérêt principal de cette parution : l'Arabella de Keilberth, l'Ariane et Friedenstag de Sinopoli, Capriccio, Daphne, Die schweigsame Frau (La Femme silencieuse) de Böhm, Elektra de Solti, Intermezzo de Sawallisch (bizarre, c'est EMI normalement) et même Danae de Krauss (emprunté à Orfeo ?). Je ne sais rien d'Hélène d'Egypte de Dorati, sauf le vibrato de Gwyneth Jones, et encore moins de Guntram par Eve Queler et de Feuersnot par Leinsdorf. Pour moi, La Femme sans Ombre et Le Chevalier à la Rose de Solti, la Salomé de Sinopoli sont de bonnes versions d'intérêt légèrement moindre, mais il n'y a apparemment rien de médiocre. En prime Les Quatre Derniers Lieder, accompagnés de six autres, de Jessye Norman et Kurt Masur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une base solide, 4 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strauss : Les Grands Opéras (CD)
Pour qui cherche à se constituer une base sur les opéras de Strauss ce coffret est tout indiqué. Les prises de son sont impeccables, les distributions très denses, et même si Sawallisch et la Radio Bavaroise sont très présents, le coffret reste partagé entre quatre chefs et quatre orchestres.
Les chefs sont parmi les plus rodés à l'idiome straussien, Sawallisch étant probablement un des seuls avec Böhm à avoir abordé la quasi totalité des opéras de Strauss en concert. Les orchestres sont tous superlatifs (Philharmonia des années 50, Dresde, Vienne, Radio Bavaroise), le plus fascinant restant probablement le Philharmonique de Vienne de la Salome de Karajan : à coup sûr discutable, mais d'une moiteur, d'une sensualité et d'un luxe insurpassables.

Un bon point est la reprise de l'Ariadne de Kempe, nettement moins réédité que celle bien connue de Karajan.

On regrettera tout de même l'absence d'Arabella (pour Guntram ou Feuersnot c'est moins dommageable) alors qu'il existe dans le catalogue EMI une version Sawallisch, jamais rééditée en cd à ma connaissance.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La fine fleur des opéras de Strauss, 1 décembre 2013
Par 
Henrard "ivan henrard" (france) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strauss : Les Grands Opéras (CD)
Rares sont les compositeurs aussi bien servis au disque que Richard Strauss.

Après avoir ressorti l'intégrale de référence de ses œuvres orchestrales Strauss : Intégrale des Oeuvres orchestrales, Warner nous livre ici un coffret de 22 CDS contenant la fine fleur des opéras de Srauss dans des interprétations incontournables.

Un vrai sans fautes on peut dire au vu des gravures regroupées dans cet opus qui peut dès lors passer pour un incontournable :

CD 1 et 2 : SALOME / HERBERT VON KARAJAN /JOSE VAN DAM / HILDEGARD BEHRENS / WIENER PHILARMONIKER
Enregistrement de studio de 1977, pour les amoureux de l'esthète Karajan dont la sensualité de la palette sonore prend parfois le pas sur la recherche de théâtralité.

CD 3 et 4 : ELEKTRA / WOLFGANG SAWWALLISCH / EVA MARTON / CHERYL STUDER / MARJANA LIPOVSEK / BAYERISCHEN RUNDFUNKS. Version moderne intégrale un peu méconnue mais qui est sans doute une des meilleures récentes gravures de ce magnifique drame.

CD 5, 6 et 7 : DER ROSENKAVALIER / HERBERT VON KARAJAN / ELISABETH SCHWARZKOPF / CHRISTA LUDWIG / TERESA STICH-RANDALL / PHILARMONIA ORCHESTRA; une version de référence en stéréo de 1956 et qui a du mal à vieillir;

CD 8 et 9 : ARIANE A NAXOS : RUDOLF KEMPE / GUNDULA JANOWITZ / JAMES KING / SYLVIA GESZTY / STAATSKAPELLE DRESDEN de 1968, avec une formidable osmose comme toujours entre Kempe et la staatskapelle de Dresde;

CD 10 11 et 12 : DIE FRAU OHNE SCHATTEN / WOLFGANG SAWALLISCH / RENE KOLLO / CHERYL STUDER / ALFRED MUFF / BAYERISCHEN RUNDFUNKS (peut être le maillon faible, regardez du côté de Solti)

CD 13 et 14 : INTERMEZZO / WOLFGANG SAWALLISCH / LUCIA POPP / DIETRICH FISCHER-DISKAU / ADOLF DALLAPOZZA / BAYERISCHEN RUNDFUNKS

CD 15, 16 et 17 : DIE SCHWAGSAME FRAU : MAREK JANOWSKI / TEO ADAM / ANNELISE BURMEISTER / EBERHARD BUCHNER / STAATSKAPELLE DRESDEN, rencontre fameuse entre Strauss et Stefan Zweig, version de 1996.

CD 18 : FRIEDENSTAG : WOLFGANG SAWALLISCH / BERNARD WEIKL / SABINE HASS / BAYERISCHEN RUNDFUNKS, live à Munich de 1988.

CD 19 et 20 : DAPHNE / BERNARD HAITINK / LUCIA POPP / REINER GOLDBERG / PETER SCHREIER / BAYERISCHEN RUNDFUNKS, 1982, à égalité avec la version Bohm de 1964.

CD 21 et 22 : CAPRICCIO / WOLFGANG SAWALISCH / ELISABETH SCHWARTZKOPF / EBERHARD WACHTER / NICOLAI GEDDA / PHILARMONIA ORCHESTRA, enregistrement en mono de 1957.

Autant de titres autant de références.

Toutes ces interprétations sont par ailleurs richement commentées sur amazon. On pourra préférer ici et là individuellement telle ou telle autre version; on pourra aussi regretter l'absence de Karl Bohm parmi tous ces titres ( magnifique Daphne Richard Strauss : Daphne)ou de Solti et son envoutante Salome SET 228/9 Strauss Salome Vienna Philharmonic Georg Solti 2 LP box set

Il n'en reste pas moins que voila en un seul coffret réunis des gravures qui ont marqué des jalons de la discographie straussienne. On sent déjà Noël pour les amateurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa5bab3d8)

Ce produit

Strauss : Les Grands Opéras
Strauss : Les Grands Opéras de Richard Strauss (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit