undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4
4,3 sur 5 étoiles
Harlem River
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 janvier 2014
Ce premier album solo du guitariste chanteur de Woods et The Babies, est un hommage à New York et à ses musiciens de légende Bob Dylan (slow train), Lou Reed (Wild side) et Neil young (Harlem river).
Les morceaux s'enchaînent bourrés d'un classicisme folk rock à la sauce psychadélique de la jeunesse actuellle américaine.
Tout en arpège et orgue hammond, les morceaux s'étirent sur des textes d'une poésie à la fois noire et pleine d'espoir.
8 titres dont on ne se lasse pas d'écouter en boucle, joués et chantés à la perfection, avec la participation en guest star de Cate Le Bon.
Laissez vous embarquer à bord de ce Slow Train vous ne le regretterez pas.
Moi, j'ai pris le ticket et ne souhaite pas du tout quitter ce voyage.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 novembre 2014
Tout simplement magnifique... L'album suivant est tout aussi beau, finesse, mélancolie à écouter d'urgence et en prenant son temps. Parfait...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Né en 1988, l'étatsunien Kevin Robert Morby s'est d'abord fait connaître dans sa qualité de bassiste du groupe Woods (formé en 2005, à Brooklyn. Cinq albums studio à ce jour. Pas écoutés), avant de se muer en chanteur, auteur-compositeur et guitariste du groupe The Babies (co-fondé en 2009, avec la frontwoman des Vivian Girls, Cassie Ramone. Deux albums studio. Pas écoutés non plus).

Publié en 2013, 'Harlem River' est la première tentative d'album solo de Kevin Morby. Enregistré à Los Angeles il y a un an au moment de ce commentaire, le disque aurait été conçu comme un hommage à la ville de New York dans laquelle habite Morby depuis plus de 5 ans.

D'une durée supérieure à 42 minutes, il se compose de huit chansons traitant d'amours défuntes ou naissantes, de voyages et de la mort.

'Miles, Miles, Miles' est une ballade introduite à la guitare qui se mue en slow à la manière des années 1960. 'Wild Side (Oh, the Places You'll Go)' évoque magistralement le Bob Dylan récemment converti au rock du mitan des Sixties. Pièce centrale du disque, 'Harlem River' sonne comme les Doors jouant 'When The Music Is Over', lorsque Morrison se lance dans ses tirades et que le groupe l'accompagne sur un rythme minimal. Il n'y a pas l'orgue du regretté Ray Manzarek, mais le batteur fait de son mieux pour livrer une prestation à la John Densmore. Le propos de Morby n'est pas dyonisaque (il interroge le fleuve à propos d'un amour) mais un solo de guitare avec un poil de distorsion ponctue le morceau.

'If You Leave, and If You Marry' est proposé en mode "folk blues" avec une belle guitare acoustique et un écho sur la voix. 'Slow Train' est une ballade ensoleillée avec une guitare légèrement électrifiée qui pourrait rappeler celle du britannique Richard Hawley. La Galloise exilée à L.A. Cate Le Bon fait une apparition. 'Reign" évoque un jeune tueur en masse comme hélas les USA nous en proposent assez régulièrement, et soulève à ce sujet la question de la responsabilité des brutalités des "bullies" à l'école. La musique est rock'n'roll avec une intro à la Beach Boys au plus "surf" des années 1960. 'Sucker in the Void (The Lone Mile)' est une ballade. 'The Dead They Don't Come Back' aussi, mais plus minimale, avec seulement une guitare acoustique et une lap steel guitar spectrale dans le décor.

Dans la version vinylique, un insert fournit les paroles et les crédits. Un coupon propose le téléchargement de l'album.

Il s'agit globalement d'un album impressionnant, proposé par un musicien au background déjà significatif et qui n'est pourtant qu'au début de la seconde partie de ses années 20...

(Merci à wikipedia et pitchfork, entre autres sources, pour la biographie)
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 août 2014
Une très agréable et bon album. Il m'a été recommandé par des amis qui connaissaient déjà cet album. Je suis contente de l'avoir découvert.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Still Life
Still Life de Kevin Morby (CD - 2014)

Israel Nash's Rain Plans
Israel Nash's Rain Plans de Israel Nash (CD - 2013)