undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:7,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 janvier 2014
Une très bonne interprétation, les deux musiciens s'harmonisent parfaitement.
Les Marchenbilder de Schumann, rarement enregistrés, sont très bien joués, et avec du caractère notamment dans le 2ème mouvement (rausch)!
Quant à la sonate Arpeggione, elle est bien interprétée, le mouvement allegro est enlevé !
Un très bon niveau pour cette altiste chambriste, qui maitrise le côté grave et chaleureux de son instrument, c'est superbe(le mouvement lent des Marchenbilder l'illustre bien).
Le pianiste sait être présent quand il faut et montre du caractère et de la personnalité dans son accompagnement.
Un très bon disque donc.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2015
Dès les premières notes (les marchenbilder ouvrent l'album), on sent que ce disque ne décevra pas. La suite ne m'a pas détrompé. L'émotion, l'expressivité en même temps qu'une certaine retenue sont les caractéristiques qui traversent (à peu de chose près) l'intégralité du programme.

Par dessus cela, la beauté des oeuvres et du jeu m'ont tout simplement fait vibrer. Nos deux interprètes ont mis leurs coeurs pour jouer ces morceaux. Il est d'ailleurs à noter la remarquable homogénéité de l'ensemble, la même atmosphère qui s'en dégage (Brahms s'en éloigne un peu tout de même).

Autre point positif, la similitude et la complémentarité du jeu de Lise Berthaud et d'Adam Laloum. Le piano de ce dernier devient presque un instrument mélodique et donne une réplique tout aussi sensible et expressive que ce qui se dégage de l'alto. Les deux jouent ensemble, s'équilibrent et concourent ainsi à construire la musique à deux, plutôt que l'un soit simplement un "support" à l'autre.

Enfin la belle prise de son parachève le tout : l'alto vibre, "accroche l'air" et est plein de matière; le piano possède aussi une belle sonorité et surtout s'équilibre toujours à merveille avec son compagnon (en terme de dynamique sonore). L'interprétation est bien servie par cette captation, plutôt claire et définie.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce que je préfère dans ce cd ce sont les "marschen bilder" de Schumann pour la simple raison que ce sont des pièces très belles, très agréables à entendre et très peu jouées. Pour ma part je les découvre et c'est un grand plaisir d'autant que les interprètes forment un beau duo, homogène musicalement. La sonate "arpeggione" de Schubert est bien interprétée mais je la préfère au violoncelle tout comme à la sonate n° 2 de Brahms. Cependant l'alto ne choque pas et tient bien sa partie. De là à dire que ce sont les meilleures interprétations jamais données... Non, je ne crois pas. Le tout, ici, manque un peu, à mon goût, de vie, d'intériorité et de cette petite chose impalpable qui fait d'une très bonne interprétation une interprétation remarquable.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2016
c'est assez énervant de devoir écrire forcément au moins 20 mots alors que le titre pourrait suffire

ceci dit : le style d'interprétation de Berthaud/Laloum est extrêmement expressif en toute intériorité, sans jamais en faire trop, tout en douceur...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Accord parfait entre ces deux partenaires, si étroitement complices... Jeunes musiciens et déjà confirmés à la fois, dans une musique de rêve, au coeur du romantisme austro-allemand.
L'alto ? Bach en jouait pour être au milieu de l'orchestre à cordes et tout entendre autour de lui. Parfaitement adapté ici à la sonate pour arpeggione.
Le minutage maximum d'un CD, un peu plus d'une heure en général, les a empêchés de graver sur le même disque la toute aussi belle première sonate de Brahms. Ils la jouent également... Pour cela, allez les entendre en concert, encore mieux !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus