Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toujours plus romantique, 15 janvier 2014
Par 
M. Girardin (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schoenberg / Verklärte Nacht (CD)
Si Arnold Schoenberg et son élève Anton Webern sont généralement catalogués comme avant-gardistes et hermétiques au public non initié ; on oublie souvent que leur musique a pour origine revendiquée Brahms, Mahler et Wagner. Rien de cérébral, donc, mais de l’émotion et du sentiment à foison, tellement débordant qu’il leur faudra trouver, pour en réaliser la transcription musicale, de nouvelles règles musicales. Mais avant cela, ils ont, naturellement, transcendé la musique romantique allemande livrant deux chefs d’œuvre de musique de chambre pour cordes : Verklärte Nacht (Schoenberg, pour sextuor) et Langsamer Satz (Webern, pour quatuor).
Ces deux pièces, étonnamment proches bien que fortement dissemblables, se réclament d’une procédure différente. Langsamer Satz est une œuvre de musique pure, évoquant le bonheur amoureux du compositeur et préparant, déjà, les nuances infinitésimales des œuvres futures. Verklärte Nacht est l’adaptation musicale d’un sublime poème de Richard Dehmel évoquant la rencontre nocturne d’une femme enceinte et de l’homme qu’elle aime – mais qui n’est pas le père de son enfant. Pour cette œuvre, Schoenberg repousse les limites du chromatisme (à tel point qu’elle sera refusée par la société de musique de chambre viennoise pour présence d’accords illicites !) et créé un tissu musical extrêmement dense et coloré, comme les accompagnements figurant les bruits nocturnes de la forêt.

L’enregistrement présent est celui de l’orchestration pour orchestre à cordes : transfiguration des 2 œuvres qui, si elles perdent de leur originalité et de leur caractère propre, y gagnent fortement en expressivité. Cette adaptation, on l’aura compris, ne suffira pas à comprendre tout l’enjeu des œuvres mais en simplifie l’accès. Surtout que Heinz Holliger insuffle à l’excellent orchestre de chambre de Lausanne tout le romantisme qu’il faut, sans tomber dans une « double crème » indigeste.
En complément, la Deuxième symphonie de chambre de Schoenberg, initiée presque simultanément mais achevée bien plus tard, lorsque le compositeur fera un (bref) retour au langage tonal. Sans retrouver la cohérence de Verklärte Nacht, la pièce recèle de trésors sonores et expressifs qui en font une œuvre tout sauf mineure.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Schoenberg: Verklärte Nacht, Op. 4 & Chamber Symphony No. 2, Op. 38
Schoenberg: Verklärte Nacht, Op. 4 & Chamber Symphony No. 2, Op. 38 de Heinz Holliger / Orchestre de Chambre de Lausanne
Acheter l'album MP3EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit