Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Un amour d'adultes déchirés dans des poitrines enfantines", 9 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maggie Cassidy (Poche)
Dans son style habituel, spontané et authentique, avec recul mais sans renoncer aux émotions et à l'état d'esprit du moment, Kerouac revient sur son amour de jeunesse avec Mary Carney. Peut-être la seule femme qu'il ait jamais aimé au cours de sa vie.
20 après cette histoire on sent affleurer la mélancolie de l'auteur. Malgré une vie exaltée et une carrière fulgurante Kerouac a toujours nourri une nostalgie tenace pour sa vie à Lowell et l'aventure qu'il aurait pu vivre avec Mary Carney s'il n'était pas parti à New-York durant l'été 1939 (ou s'il en était revenu). Cette question l'obséda longtemps.

On suit avec intérêt et attachement cette histoire d'amour, en pénétrant au cour des pensées ardentes bien qu'hésitantes, fougueuses mais encore en maturation, de ces deux adolescents parfois dépassés par leur propres sentiments. Kerouac adulte semble replonger avec aisance (et plaisir?) dans ses pensées d'alors, mélanges de sentiments confus et enflammés inhérents aux errements d'un premier amour d'adolescent. La distance engendrera toutefois un jugement plus lucide sur la passion :
« Un garçon et une fille, enlacés , Maggie et Jack, dans la triste salle du bal, de la vie, découragés d'avance [...] le regard inquiet, déjà prévenu - l'amour est amer ». Et Kerouac, amer peut-être lui aussi, résumera ainsi cette histoire: « Un amour d'adultes déchirés dans des poitrines enfantines ».

Au-delà de Maggie Cassidy, c'est tout Lowell qui transparaît dans ce roman: son adolescence, sa famille, ses amis, le sport, il dira plus tard que ces moments furent peut-être les seuls ou il fut vraiment heureux, en paix avec lui-même.

La fin quant à elle, avec ce retour a Lowell trois ans après l'avoir quitté pour Columbia et l'ultime rencontre avec Maggie Cassidy, est admirablement tragique et triviale. Tout le malheur de la vie de Kerouac est peut-être dans cette ultime confession.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Mary Carney est Maggie Cassidy, 15 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maggie Cassidy (Broché)
Des six ou sept livres de Kerouac lus à ce jour, c'est peut-être celui-ci que j'ai trouvé le plus beau. Dans un style relativement classique - à l'instar de The Town and The City" - et par opposition à sa Prose spontanée (Sur la Route, Visions de Cody, Les Clochards Célestes), Kerouac raconte son adolescence de franco-canadien à Lowell. Mais surtout son amour pour Mary Carney - Maggie dans le roman - resté platonique ("Les enfants s'aiment comme des amants, nous ignorons leurs petits drames dans le courant de notre vie d'adulte"). Il s'agit probablement de la plus belle déclaration que j'ai lue, devant même les Lettres à Lili Brik de Vladimir Maïakovski, à celle qui aura sans doute le plus compté dans sa vie avec Mémère, mais aussi à ses amis d'enfance dont Sebastian Sampas, personnage récurrent dans les oeuvres de Kerouac.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 amour inpossible....., 27 septembre 2008
Par 
Thorin "maxmanamane" (laon France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maggie Cassidy (Broché)
Dans ce roman,on retrouve les thèmes chers à Kerouac:la famille,l'amitié,lowell sa ville natale,l'amour d'une amérique de l'entre deux guerre où de jeunes adolescents goûtent à une vie d'insousciance et de premiers émois qui les dépassent un peu.Comme cette belle histoire avec Maggie,pure mais complexe,pleine mais impossible,qui fera dire à l'écrivain que Marie(maggie dans le livre)était la seule femme qui l'aimât vraiment.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Maggie Cassidy
Maggie Cassidy de Jack Kerouac
EUR 7,49
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit