Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jake E Lee : Opération Dragon
Red Dragon Cartel... Ce nom ne doit pas vous dire grand-chose étant donné qu'il s'agit d'un tout nouveau groupe. En revanche, si je vous dis Jake E Lee ? Déjà un peu plus, non ? Jake E Lee, voilà un nom qu'on n'avait pas entendu depuis bien longtemps. Et pour cause, pendant des années le guitariste s'est fait plus que discret...
Publié il y a 5 mois par Blaster of Muppets

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Beaucoup de bruit pour...pas grand choses!
fan devant l'éternel de Mr Jake E LEE (en particulier pour sa collaboration avec Sir Ozzy OSBOURNE en 1983 et 1986) qui s'est fait appeler désiré durant TANT d'années, je trouve le résultat peu convaincant! si l'album démarre sur les chapeaux de roues avec les trois 1ers titres, + dure est la chute juste derrière! hormis...
Publié il y a 5 mois par Deloison David


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jake E Lee : Opération Dragon, 24 janvier 2014
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Red Dragon Cartel (Téléchargement MP3)
Red Dragon Cartel... Ce nom ne doit pas vous dire grand-chose étant donné qu'il s'agit d'un tout nouveau groupe. En revanche, si je vous dis Jake E Lee ? Déjà un peu plus, non ? Jake E Lee, voilà un nom qu'on n'avait pas entendu depuis bien longtemps. Et pour cause, pendant des années le guitariste s'est fait plus que discret... pas totalement retiré du monde de la musique mais très loin des projecteurs qui l'ont jadis éclairé (rappelons qu'il a quand même succédé à Randy Rhoads chez Ozzy et a enregistré les albums Bark At The Moon et The Ultimate Sin dans les années 80 avant d'aller fonder Badlands). Le retrouver en ce début 2014 est donc une surprise, d'autant plus agréable que le monsieur est plutôt en forme. Pour son retour, il s'est entouré du bassiste Ronnie Mancuso, du batteur Jonas Fairley ainsi que du chanteur Darren James Smith qui vaut bien mieux que la mauvaise réputation (acquise suite à un premier concert raté en décembre dernier) qui le précède. Le quatuor, accompagné de quelques invités de marque (Paul Di'Anno ou Robin Zander, entre autres) nous livre en cette fin de mois de janvier son premier essai, qui porte simplement le nom du groupe.

Dès les premières mesures de Deceived, le riff évoque le passé Osbournien de Mr. Lee. Le feeling Bark At The Moon est indéniable. Le titre est pêchu, enlevé, plus hard que metal... et servi par un son puissant et classe (c'est Kevin Churko, qui a d'ailleurs travaillé sur les derniers albums d'Ozzy, aux manettes). Derrière le micro, D.J. Smith assure carrément et c'est le carton plein pour cette première chanson ! Shout It Out est un titre rock heavy, au groove indéniable et au son moderne. Le refrain est entêtant... c'est carré et puissant. J'achète. Même conclusion pour Feeder, une compo bien catchy avec Robin Zander de Cheap Trick au chant. Le jeu de guitare de Jake est impeccable, riffs et soli sont parfaitement exécutés et offrent un bel équilibre entre technique et feeling. Bref, le début de cet album est impeccable. Le reste est un peu en dessous (à mon sens) mais offre encore pas mal de bons (voire très bons) moments parmi lesquels on peut compter la sympathique et heavy Wasted (avec Paul Di'Anno au chant) ou la très réussie Slave, moderne et rentre-dedans qui se permet même de faire pêter la double grosse caisse sur certains passages. L'album est assez diversifié et ne se contente pas de servir le même style de compo, ce qui est un plus. Big Mouth est un gros titre rock un peu crasseux et sulfureux (qui ne ressemble à aucune autre piste de cette galette) sur lequel Maria Brink de In This Moment livre une prestation en parfaite adéquation avec la lourdeur sexy (oui, on peut être lourd et sexy) dégagée par la compo. Pas spécialement mon genre de chanson et pourtant j'accroche... preuve qu'il y a du talent là-dessous. War Machine surprend aussi tout en rappelant une nouvelle fois Ozzy... mais pas celui des années 80 cette fois-ci car le morceau sent vraiment le Black Sabbath à plein nez. On revient vers un hard rock un brin bluesy (qui peut rappeler celui de Badlands ou Mr. Big) avec Redeem Me, sympa à défaut d'être transcendant, avant que l'album ne s'achève de façon un peu bizarre avec Exquisive Tenderness, un instrumental de deux minutes au... piano. Pas tout à fait le final idéal pour un tel album, même si la plage n'est pas désagréable.

Voilà donc une bonne surprise pour bien démarrer l'année 2014. Red Dragon Cartel ne signe pas un album totalement renversant, le début est plus abouti que la fin, tout n'est pas inoubliable... mais ce hard rock puissant à mi-chemin entre la vieille école et quelque chose de plus actuel fait mouche la plupart du temps. Les trois premières chansons sont imparables, l'ensemble est globalement solide malgré quelques petites baisses de tension et c'est un plaisir que de réentendre Jake E Lee nous proposer une jolie sélection de riffs et soli représentatifs de son talent. Il paraît que le groupe se prépare à tourner en Europe au printemps prochain, vu le potentiel démontré sur cette galette, espérons qu'une date en France figurera au programme car ces chansons semblent taillées pour la scène. Il est certain que les meilleures d'entre-elles accompagnées de quelques titres de Badlands et Ozzy (le groupe s'est déjà produit aux USA et a joué des titres comme The Ultimate Sin, Rock'n'Roll Rebel ou Bark At The Moon) forgeront une setlist garantissant le bonheur des fans qui se seront déplacés pour l'occasion. On croise les doigts.

Note : 15/20

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Beaucoup de bruit pour...pas grand choses!, 20 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Red Dragon Cartel (CD)
fan devant l'éternel de Mr Jake E LEE (en particulier pour sa collaboration avec Sir Ozzy OSBOURNE en 1983 et 1986) qui s'est fait appeler désiré durant TANT d'années, je trouve le résultat peu convaincant! si l'album démarre sur les chapeaux de roues avec les trois 1ers titres, + dure est la chute juste derrière! hormis "Slave", les titres suivants sont assez inégaux et plutôt faiblards! (à part la 10 au piano, mais courte et 1 peu "perdue" au milieu de tout le reste!) verdict: peut (aurait pu) BEAUCOUP mieux faire! :(
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Du Jack.E.Lee !!, 9 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Red Dragon Cartel (CD)
Un guitariste reconnaissable entre mille, voila pourquoi c'est un dieu !! et cet album est simplement somptueux !
Depuis Badlands j'attendais ça ! merci monsieur Jack.E.Lee
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Red Dragon Cartel
Red Dragon Cartel de Red Dragon Cartel (CD - 2014)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit