undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

128
4,5 sur 5 étoiles
Apocalypse : la Première Guerre mondiale [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:17,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

73 sur 80 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Après la Seconde Guerre mondiale, après Hitler, voilà que la série Apocalypse s'arrête sur la Première Guerre mondiale.
Le principe reste le même que précédemment : des archives, souvent inédites, colorisées, sonorisées (parfois un peu trop) et commentées. Cette excellente idée se traduit par un résultat à mes yeux probant.
En 5 épisodes, de l'attentat de Sarajevo au traité de Versailles, nous voici plongés dans la Grande Guerre. Une Grande Guerre que les auteurs ont pris soin d'explorer sous toutes les coutures : si le front de l'Ouest y a la part belle, celui de l'Est, la Russie notamment, n'est pas en reste, tout comme l'arrière ou encore les colonies.
Entendons-nous bien. Pour complète qu'elle s'efforce d'être, la narration (confiée à la voix de Mathieu Kassovitz) ne vous apprendra probablement pas grand chose de nouveau si vous connaissez déjà les tenants et les aboutissants du sujet mais, incontestablement, de voir l'intégralité de ce sujet en images et en couleurs apporte un supplément qui, personnellement, m'a touché. Une sorte de "coup de jeune", de réactualisation de cette Grande Guerre vue auparavant quasiment toujours en noir & blanc. Cela s'avère être à l'arrivée moins superficiel qu'il n'y parait peut-être a priori.
Mais j'ai trouvé surtout que cela rendait un peu plus "vivant" le sacrifice anonyme de tant de nos ancêtres. Les derniers témoins ayant tous disparu, il est plus vital que jamais de ne pas oublier. Et, avec ce documentaire, on n'oublie pas. C'est peut-être là son atout majeur et France Télévision mérite ici que l'on salue son initiative.
Il y a là également l'effet commémoration du Centenaire qui se fait sentir...
Le visionnage d'Apocalypse s'inscrit finalement comme un complément très acceptable des lectures, films et autres expressions culturelles inhérentes à cette décidément fascinante Grande Guerre.
J'ai été convaincu par l'ensemble et vous le recommande donc.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
23 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mars 2014
Voici le digne successeur " d'apocalypse seconde guerre mondiale".
Traiter l'ampleur d'un tel conflit n'est pas chose aisée, mais les auteurs ont su couvrir à peu près la globalité de cette guerre.
Des images pour la plupart inédites ou très peu vues, des commentaires à la hauteur, voici un excellent documentaire que je vous recommande, à voir et revoir en cette année du centenaire, sans modération !!!
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
28 sur 31 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Au moment précis où nous allons commémorer le centième anniversaire de ce terrible conflit qui saigna toute une génération, je dis, qu'au nom du souvenir et du respect de nos Anciens,cette reconstitution, qui est une copie des films d'époque, sous un aspect amélioré et colorisé,est une réussite.
Alors, quelles que soient certaines critiques, je remercie , au nom des miens, le, ou les réalisateurs de ce précieux témoignage historique.
Lorsque, comme dans tous les coins de France, dans ma région natale du sud de la Sarthe, en cette journée du 2 aout 1914 ,le tocsin annonçait l'état de guerre , mon Grand-Père, et mes Grands-Oncles ,partirent à pieds afin de prendre le train vers Le Mans, avec un minimum de bagages, puisqu'il s'agissait simplement d'une balade et d'un voyage rapide pour Berlin, et qu'ils seraient de retour pour les vendanges au plus tard pour Noël.
Pauvres gars !.
Il fallut à peine un mois pour que l'ennemi héréditaire « Teuton » se trouve aux portes de Paris.
A cet instant, ce fut la demande et l'ordre de Joffre pour un sacrifice suprême, qui devait ,hélas se répéter par la suite. Voici les termes :
« A cet instant où l'ennemi risque de mettre à mort notre Patrie, à la veille de cette bataille décisive qui va se produire, le terrain conquis doit être conservé coûte que coûte, aucun recul ne sera toléré, et plutôt se faire tuer sur place que de reculer »
Ce fut la victoire de la Marne avec ses 250000 morts côté Français.
Il y eu par la suite, l'offensive de Champagne,en 1915, où mon Grand-Père, après une participation active, fut fait prisonnier ( Ce qui lui sauva sans doute la vie ).
La suite, encore , avec ce carnage de Verdun qui fit 300.000 morts des deux côtés, où un de mes Grands-Oncles ( Paul Cormier )fut tué le 3 mars 1916, et dont le nom est gravé sur le monument aux morts de ma commune natale.
Il y eu peu de temps après cet épouvantable massacre, cette offensive suicidaire,
commanditée et dirigée par le « sinistre » général nivelle avec la promesse fallacieuse d'une victoire finale. « Le Chemin des Dames ».
Mon deuxième Grand-Oncle « Tonton Gustave »eut la jambe droite sectionnée par un éclat d'obus le matin du 16 avril 1917 alors qu'avec ses camarades obéissant aux
ordres il se lançait à l'assaut du plateau de CRAONNE.
Pour un homme de ma génération ( 75 ans ), j'ai souvent entendu des témoignages de cette tragédie dans ma jeunesse par des combattants qui avaient survécu à cet enfer.
Mais lorsque l'on voit dans ce reportage, certaines prises de vue, ce « Poilu » englué dans la boue jusqu'à la ceinture et qui n'arrive pas à sortir et à se libérer de ce cloaque, on ne peut que se persuader que ces valeurs qui nous habitent ,et qui concernent notre vieux Pays se défendirent souvent dans la sueur, le sang et les larmes.
Cette grande guerre engendrée par le sentiment « ultra-nationaliste » de l'époque devait être la « der des ders ». hélas,hélas!
Que le lecteur de mes quelques lignes m'autorise de faire apparaître ce que je ressens
pour le sacrifice que l'on exigea de la part de ces malheureux.
La guerre est un crime, un massacre organisé et commandité vis à vis d'hommes de
Pays différents , appartenant bien souvent aux mêmes classes sociales, qui s'entretuent et qui ne se connaissent pas,au profit d'une minorité de « nantis » qui dirigent le conflit du bout des doigts et qui, eux se connaissent très bien.
Ce très bon reportage à voir est une totale réussite.
2323 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne jugerai pas la qualité du travail de ce doc qui est excellente mais la gravure des copies qui est du travail d'amateur.
Donc attention gros bug à la 30ème minute du premier épisode qui vous passera directement à la 34ème minute sans que vous ne puissiez rien y faire,croyiez-moi je me suis excité dessus pendant une heure pour trouver une solution,nada.
Donc échange chez amazon qui m'a directement envoyé une copie avant que j'ai le temps de réexpédier la mienne(SAV toujours nickel chez amazon!) et là rebelote,même bug au même endroit.
Je n'ai pas constaté d'autres bug sur le reste du coffret mais c'est inadmissible de mettre un produit en vente sans l'avoir contrôlé correctement.0 pointé pour France Télévision Distribution.
Reportez-vous plutôt sur la version DVD qui n'a pas l'air d'avoir les mêmes soucis.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jamais un documentaire traitant de la Der des Der n'aura réussi à amener le spectateur à une telle analyse de proximité, à une compréhension globale de cette machine infernale qu'est la 1ere Guerre Mondiale, tout en suggérant la seconde ... C'est une réussite Totale, et j'espère que l'éducation nationale saura utiliser cet outil de sensibilisation extraordinaire à la compréhension du monde moderne. Pour ce qui est de la qualité générale du coffret, l'image BluRay offre le maximum de ce que l'on peut tirer des images d'un autre temps, d'un autre temps.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Entendons nous-bien: j'ai toujours été un adversaire acharné de la colorisation, du recadrage (comme le honteux span et scan des années 80/90), au remontage (sauf par le réalisateur) mais nous sommes ici devant un cas totalement différent . Le devoir de mémoire et l'aspect pédagogique impliquent que ces images soient accessibles au plus grand nombre, particulièrement les plus jeunes dont on peut constater chaque jour l'hostilité aux images en noir et blanc, de surcroît muettes à l'origine. Alors, si pour les intéresser et les insrtuire il faut coloriser, sonoriser et recadrer, allons)y, même si cela fait hurler les puristes. Le travail de l'équipe de Daniel Costelle est irréprochable depuis 50 ans et on peut lui faire confiance pour un travail de modernisation respectueux.
Passionné par la guerre 1914-1918, je possède dajà de nombreux DVDs sur le sujet dont certains (celui de 2006 édité pour les 90ans de la bataille de Verdun par l'ECPA) sont entièrement muets, non montés (on y voit les claps des différentes prises) et que je les regarde avec émotion. Mais je doute qu'ils passionnent des adolescents d'aujourd'hui s'ils sont présentés dans leur état d'origine.
Il existe de nombreux courts et moyens métrages de la seconde guerre mondiale que l'on peut présenter tels quels (ils sont parfois même en couleurs) et qui ne nécessitent pas ou peu un travail d'adaptation au public actuel.
Peu importe que les couleurs soeint approximatives et que la sonorisation semble parfois décalée, je trouve même que ces coulmeurs palotes et passées donnent un certain cachet à des images qui ont cent ans et appartiennent à notre Histoire. Et pour ceux qui le désirent, ils peuvent toujours enlever la couleur et regarder tout cela en noir et blanc.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2014
Beaucoup d'images inédites et intéressantes dans ce document destiné à une diffusion auprès du grand public.En cela, cette réalisation est réussie car il nous donne un aperçu correct de la vie à cette époque aussi bien au front qu'à l'arrière.
Il faut toutefois relever que, bien des éternels poncifs, sont repris en paroles et en images concernant un certain nombre de points essentiels à la compréhension du conflit.
Peut-on raisonnablement dire aujourd'hui encore, par exemple, que Poincaré était un "modéré" qui voulait à l'instar de "tous les français" de l'époque récupérer l'Alsace-Lorraine, point de vue conforme à l'image classique véhiculée par la propagande?
Une fois de plus, l'entrée en guerre est présentée sous la forme d'une union nationale alors qu'il a bien existé des personnes qui ne voulaient pas partir (notamment dans les campagnes) et quelques-unes, qui, comme Jean Jaurès, contestaient le point de vue gouvernemental et s'opposaient encore, dans la mesure de leurs moyens, à la guerre, notamment chez les syndicalistes et chez les socialistes minoritaires (même après l'assassinat de Jaurès, la trahison immédiate de l'immense majorité de ses plus proches amis et la mise en place de la chape de plomb de la censure)! (Sur ce dernier aspect fondamental et pourtant négligé, voir l'ouvrage intitulé "La censure militaire et policière : 1914-1918" de Maurice Rajsfus, Le Cherche Midi éditeur,Paris,1999).
L'écrasante responsabilité russe (pourtant si fatale) n'est également nullement soulignée dans le documentaire; sur ce sujet, trois ouvrages éclairent des faits le plus souvent occultés ou dissimulés : "The Russian origins of the First World War" de Sean Mcmeekin, Harvard University Press, London,2011; "Les coupables" d'Henri Pozzi,Aux éditions européennes, Paris, 1935 et "Black hand over Europe" également d'Henri Pozzi, Croatian Information Centre, Zagreb, 1994 (réédition de l'édition de Londres de 1935)sans parler naturellement du "Livre Noir" soviétique (édition des documents diplomatiques russes) dont les différents volumes sont parus en français dans les années 1920 à la Librairie du Travail (Paris).
...
Pour un observateur attentif, la période qui a précédé le déclenchement du premier conflit mondial et les conditions du déclenchement lui-même peuvent être facilement et utilement rapprochées de ce qui a été vécu ces dernières années, la situation étant peut-être aujourd'hui bien pire : même utilisation de la propagande et du mensonge, utilisation décuplée des systèmes de manipulation, mêmes analyses tronquées ...et, en définitive, même confusion des esprits qui peuvent ainsi facilement s'emporter, être manipulés et conduire à une pseudo-unanimité de façade.
(Concernant la période qui a précédé la première guerre mondiale en France et les tentatives russes pour forger l'opinion publique en France réalisées avec l'aval du gouvernement, il faut absolument lire, entre autres, l'ouvrage intitulé "L'abominable vénalité de la presse. Documents des archives russes" de Boris Souvarine, éditions Ressouvenances,Paris,2008).
C'est, je pense, la réflexion que l'on devrait faire en ces dates anniversaires du début de la "grande" guerre, terme si peu usité en 2014 et pourtant si révélateur et si utilisé par ceux qui en furent les acteurs. Malheureusement, la façon dont a été réalisée ce document ne nous y aide guère.
Cela constituerait alors un vrai "devoir de mémoire" et pourrait véritablement avoir l' intérêt pédagogique que certains ont dit vouloir associer aux commémorations.
Les morts de la grande guerre et les victimes civiles de ce conflit (qui pourraient comprendre aussi toutes celles qui furent victimes des traités de paix) le méritent bien!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La colorisation d'archives jusque là visualisables uniquement en noir et blanc ou sépia nous fait resurgir la 1ère guerre mondiale
sous un éclairage neuf et bien moderne. On croirait certains films tournés il y a 20 ans et les horreurs de la guerre n'en sont
que plus saisissantes.

En 5 épisodes, le spectateur sera à même d'appréhender les tenants et aboutissants d'un conflit qui nous couta 900 morts par jour
et qui continue de marquer notre mémoire collective en dépit de l'œuvre du temps.

Je n'ai personnellement rien appris mais ce condensé permet, outre sa qualité, de remettre les idées en place.

Par contre, on pourra parfois déplorer certains commentaires tendancieux (la série est "patronnée" par le Nouvel Observateur,
ceci explique cela). C'est bien dommage car la série y aurait gagné avec plus de neutralité et d'objectivité.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quel travail époustouflant ! Rassembler autant d'archives dispersées, les réunir, ordonner, restaurer, coloriser, organiser, y ajouter du son et des commentaires tout en sobriété, incluant des références multiples, à la fois à de grands personnages de l'Histoire, hommes d'Etat, militaires, grands poètes ou écrivains, stratèges ou simples soldats, femmes, héros, victimes, innocents, Français, Allemands, Anglais, Belges, Russes ou Américains, Turques, Serbes et Autrichiens, offrant une multiplicité d'angles de vue, c'est un véritable tour de force.

Une présentation simple et pédagogique des grands événements, depuis les prémisses du conflit, les grandes manoeuvres diplomatiques, l'assassinat du Duc François Ferdinand, les forces en présence, le jeu des alliances et des compromissions, l'euphorie des débuts et l'idée de la guerre courte, pour mieux ressentir progressivement la montée en puissance rapide de l'horreur, allant crescendo jusqu'à l'écoeurement.
Les taxis de la Marne, les tranchées, l'enlisement, les rats, le froid, la faim, la maladie, les gueules cassées, les gaz moutarde, la peur, les traumatismes, les généraux et les hommes sur le front, la chair à canon, les hécatombes trop souvent inutiles, les révoltes, la Révolution russe et le risque de contagion, les nouveaux armements, l'inventivité humaine en matière d'industrie de la destruction... et la Mort qui fauche les vies, ne cesse de progresser vers l'apocalypse.

Inutile que j'aille plus loin dans ce galimatias improvisé. Vous l'aurez compris : tout y est. Et, au-delà de toutes les critiques que l'on peut établir à l'encontre des auteurs de ce montage compliqué, je leur rends pour ma part hommage. Il convient de reconnaître la force du travail accompli et dont on ne mesure pas forcément l'ampleur bien installé dans son canapé.
Un documentaire de qualité, qui permet mieux que jamais de se plonger dans l'atmosphère de la Grande Guerre, d'en découvrir les grandes étapes comme si on les découvrait et d'en ressentir toute l'horreur, le caractère absolument infernal. Quoi que certains en pensent, la couleur et le son permettent de mieux s'en imprégner, mieux réaliser la contemporanéité, mieux se projeter dans les terribles événements.

Une oeuvre, au final, instructive et qui invite à aller plus loin par des lectures, peut-être, tout en conduisant à réfléchir sur le sens des événements, aux leçons à en tirer, au souvenir de nos anciens et de tant de vies avalées ou abîmées.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je commente le Blu Ray.

Oui encore une fois de plus merci pour être un des derniers à faire des documentaires de cette qualité et à tirer vers le haut les téléspectateurs que d'autres producteurs cherchent à lobotomiser.

Votre Apocalypse est une formidable oeuvre de vulgarisation et d'éducation du public y compris les jeunes. Bien sur les historiens et autres passionnés de 14-18, trouveront que votre documentaire est un peu superficiel, que le temps consacré à Verdun est bien bref pour décrire cette bataille monstrueuse, mais pour tous les autres, tous les grands moments de la guerre y sont, parfaitement expliqués, notamment dans le premier épisode où s'enchaînent les évènements qui vont précipiter l'Europe dans l'horreur.

On peut toujours renacler devant les images colorisées et recadrées, mais là aussi c'est le prix à payer pour toucher un large public. La colorisation rend vivantes et actuelles des images qui semblaient lointaines et irréelles, les soldats nous apparaissent dans leur extrême jeunesse. Cette guerre a réellement eu lieu et les poilus étaient des jeunes gens semblables à ceux de maintenant, la moustache en plus.

Point de vue technique, j'ai pris le Blu Ray. 3 raisons pour cela: il vaut le même prix que le DVD, cela évite à mon lecteur de faire une mise à l'échelle sur ma télé HD et d'augmenter encore le grain, quant au son il est proprement excellent et très supérieur à celui du DVD, pour peu que vous ayez un home cinéma pour en tirer parti.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Apocalypse : la Seconde Guerre mondiale [Blu-ray]
Apocalypse : la Seconde Guerre mondiale [Blu-ray] de Isabelle Clarke (Blu-ray - 2009)
EUR 10,96