Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blu-ray magnifique pour tendre chef d'oeuvre
Un Blu-ray d'une qualité technique renversante pour servir la ballade triste et poétique d'un folk-singer franchement talentueux mais résolument à coté de ses pompes. Tout entier voué à son Art mais alignant les mauvais choix. Encore un personnage de looser pour les frères Coen mais celui-ci est magnifique et...
Publié il y a 4 mois par Francisco

versus
Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bon moments
Itinéraire d'un loser qui aurait pu devenir célèbre sans la concurrence de Bob Dylan. Magnifique et triste sur la fin.
Publié il y a 2 mois par Skyraider


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blu-ray magnifique pour tendre chef d'oeuvre, 18 mars 2014
Par 
Francisco - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis - Blu-ray + Copie digitale + Film du concert Another day, another time en HD - Edition boîter métal (Blu-ray)
Un Blu-ray d'une qualité technique renversante pour servir la ballade triste et poétique d'un folk-singer franchement talentueux mais résolument à coté de ses pompes. Tout entier voué à son Art mais alignant les mauvais choix. Encore un personnage de looser pour les frères Coen mais celui-ci est magnifique et profondément attachant.
Le regard des cinéastes s'est fait plus tendre depuis leurs féroces débuts. une tendance bienvenue depuis True Grit. Un regard apaisé mais toujours amusé sur l'intégrité artistique dans ce qu'elle a de plus pure mais également de plus maladroite.
La cruauté est toujours au rendez-vous mais elle n'est pas le fait des auteurs. L'histoire est ainsi. Et la vie aussi.
Portrait d'un artiste condamné à l'oubli, peinture fabuleuse de l'atmosphère des sixties à Greenwich Village, Inside Llewyn est une pépite et son blu ray un trésor. La photographie somptueuse de Bruno Delbonnel, du velours pour les yeux, offre une image d'une richesse fabuleuse dans son niveau de détail et traitement des couleurs. Douce mais foisonnante. A l'image de son héros. La perfection au service d'un nouveau sommet pour les Coen (après Fargo, No Country for Old Men, True Grit ...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les frères Coen excelle dans les personnages de looser... Et on en redemande !!, 21 février 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis - Blu-ray + Copie digitale + Film du concert Another day, another time en HD - Edition boîter métal (Blu-ray)
Vu Inside Llewyn Davis des frangins Coen au cinéma, et bien ça fait plaisir de les retrouver dans un genre qui leur sourit mieux. Pour moi, le plus grand tour de force de ce film, et que les frères Coen arrivent à nous captiver et nous rendre admiratif tout au long d'un film ou il ne se passe pas grand chose. C'est une succession de scènes (dont certaines grandioses voir cultes) qui nous permettent de suivre ce looser de Llewyn.
Tout est plus que bien filmé, la mise en scène parfait (chose habituelle des frangins), la photographie est magnifique (certains plans sont à tomber), les interprétations toutes excellentes (Oscar Isaac extraordinaire, ce rôle est fait pour lui, Carey Mulligan n'a jamais été aussi charmante et naturel, Justin Timberlake n'a plus à prouvé qu'il peut être un bon acteur et le fidèle John "Walter" Goodman se fait plaisir), et même la musique, qu'on aime ou pas le folk, est un personnage dans le film, elle accompagne ce film et on en ressort presque fan de folk..

Ce n'est pas le meilleur Coen, mais il se place facilement dans la catégorie des meilleurs, juste en dessous des chef-d'œuvres... et me redonne bien envie de revoir O'Brother qui est un peu son grand frère dans cette série de personnages looser...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le dernier film en date de Joel et Ethan Coen..., 13 mai 2014
Par 
Jord - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis (DVD)
Depuis "Blood Simple" (1984) et surtout "Fargo" (1996) qui me les a fait connaître au cinéma, je ne manque aucune sortie des films en DVD/Blu-ray des "frères Coen" qui se trouvent à l'aise dans tous les genres, passant allégrement du film noir à la comédie la plus débridée tout en faisant un détour par le western ou le pastiche... Même leurs films les plus sombres sont empreints d'un humour dérangeant et leurs comédies d'une tragédie sous-jacente, avec leurs dialogues décalés et percutants (souvent d'une banalité affligeante et sans rapport direct avec le sujet du film) et les situations incongrues dans lesquelles ils font évoluer leurs pittoresques personnages.
"Inside Llewyn Davis", tourné 2 ans après leur première incursion dans le western avec le magnifique "True Grit", est une comédie dramatique comme seuls les 2 frères peuvent en faire. Il remporta d'ailleurs le Grand Prix du jury à Cannes en 2013 ainsi que plusieurs autres récompenses et nominations.
L'histoire du jeune musicien folk "Llewyn Davis", errant en plein hiver dans le new-York des années 60 et prêt à tout pour grappiller un peu d'argent puis son long aller-retour sans résultat vers Chicago, est savoureuse. Si, comme c'était le cas pour "Barton Fink", le personnage est imaginaire, il s'inspire de la vie d'auteurs-compositeurs ayant vraiment existé à cette époque. Avec un final sans conclusion sous forme de clin d'œil à "Bob Dylan".
De plus la musique folk omniprésente, principalement interprétée par les acteurs du film, n'est pas pour me déplaire, loin de là... Comme dans les précédents films, une critique acerbe de la société américaine et une plongée dans le passé pas si glorieux et idyllique des USA. Bref, un film des frères "Coen", avec toujours leur acteur fétiche "John Goodman", méconnaissable en junkie obèse avec une barbiche blanche et sa coupe au bol, qui ravira leurs fans comme il m'a ravi... Un film lent et profond à déconseiller aux amateurs d'action non-stop.

PS: Mes préférences vont tout de même au film "The Big Lebowski" (1998) qui pastiche allégrement les films noirs et "The Barber" tourné en noir et blanc en 2001 pour son humour noir et sa conclusion inattendue, mais ce ne sont ques des préférences seulement. J'aime tous leurs films...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 « Not a shirt on my back, not a penny to my name », 31 mars 2014
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis - Blu-ray + Copie digitale + Film du concert Another day, another time en HD - Edition boîter métal (Blu-ray)
« Inside Llewyn Davis » est un vrai ravissement que nous offre les frères Coen. Le film nous fait suivre pendant une semaine les traces d'un jeu chanteur de folk, Llewyn Davis (Oscar Isaac), qui erre sans le sous et sans manteau, dans l'hiver d'un New-York du début des années soixante, en cherchant en vain à vivre de sa musique. Llewyn, libre mais sans toit, comme un chat de gouttière, ne subsiste qu'en se faisant héberger par ses amis ou sa saeur et en jouant de temps à autre dans des bars du Village ou en studio. Traumatisé par le suicide du musicien avec qui il formait un duo, il doit maintenant faire face à une difficile réalité : que vaut-il sans lui ? Possède-t-il le talent qui lui permettra de percer ? Est-il simplement le raté qui gâche la vie se son entourage, comme le sous-entend sous le coup de la colère, son amie Jean (Carey Mulligan). Un aller-retour à Chicago pour une audition se présente comme l'opportunité qu'il doit saisir pour enfin trouver sa voie.

Agrémenté de nombreuses chansons folk, chantées par les acteurs du film - notamment par Oscar Isaac et par l'excellent Justin Timberlake dans le rôle de Jim - « Inside Llewyn Davis » nous plonge dans les bars folk de New-York et dans un milieu véritablement bohème (au sens aznavourien) où l'on vit au jour le jour et pour lequel chaque cigarette ou chaque café semble presque tomber du ciel. La photo, très claire, tend presque vers le noir et blanc. La réalisation, parfaite et soignée des frères Coen fait le reste pour nous transporter dans un univers aussi fascinant qu'impitoyable. Le scénario est celui d'un voyage, ou plutôt d'une boucle révélatrice de la quête d'un musicien aussi passionée qu'étranger au succès et à la notoriété. Voyage dans le temps, immersion nostalgique dans une époque révolue, le film sait se rendre aussi fascinant que magnifique.

L'édition « Boîtier métal » est magnifique, servie par une remarquable HD sur le Blu-ray. Le concert inédit « Another Day, Another Time » organisé en septembre 2013 au Town Hall de New-York par T-Bone Burnett, le producteur de la musique du film, est un bonus fabuleux qui occupe à lui seul un second Blu-ray. On y savoure en live les performances inspirées d'une pléiades de grands noms de la folk et d'ailleurs : Jack White, Joan Baez, Marcus Munford etc.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 les frères Coen au top, 3 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis (DVD)
Un de leurs tout meilleur film avec Fargo (qui reste mon favori)scénario impeccable, musique envoutante et une maîtrise de l'image légèrement désaturée qui évoque bien le début des sixties
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin des sous-titres en anglais !, 21 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis - Blu-ray + Copie digitale + Film du concert Another day, another time en HD - Edition boîter métal (Blu-ray)
J'ai toujours détesté lire des sous-titres français pendant que çà cause en anglais maintenant enfin je découvre un éditeur français qui rajoute des sous-titres anglais! vivement que les autres (mk2, carlotta ,wild side...) s'y mettent aussi. Le film est superbe et le concert en bonus est très bien monté (alternance entre répétitions et le concert) et nous fait découvrir des artistes formidables, ce double dvd est un bijou!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bon moments, 15 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis (DVD)
Itinéraire d'un loser qui aurait pu devenir célèbre sans la concurrence de Bob Dylan. Magnifique et triste sur la fin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 PAS MAL, 26 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis (DVD)
j'en attendais plus j'ai été une peu déçue sur ce film que j'ai trouvé "court"
et du scénario un peu léger à mon avis maintenant c'est du bon boulot
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A faire frémir les esprits pervers, 8 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inside Llewyn Davis (DVD)
Un film fait pour le public français mais qui n’a que peu de profondeur dans le contexte américain. Il est fait pour le Festival de Cannes. Il est fait dans le sillon de Woody Allen. Le public français n’est pas le plus grand du monde, mais il est fidèle si on lui donne ce qu’il veut et dieu sait si ce film le caresse dans le sens du poil et là où ça le chatouille. On lui donne même un chat roux qui est soit mâle soit femelle, mais qu’importe.

Le film reprend la vie de Dave Van Ronk, un chanteur folk (1936-2002) qui sait tout ce qu’il y a à dire sur être un « loser » dans cette vie. Il l’a chanté sur tous les tons et sur toutes les queues de guitare, ces tigres à six cordes. Il a même écrit ses mémoires pour aider les frères Coen à s’y retrouver dans le magma d’une vie sans profondeur. Juste assez pour faire un bon film pour le public français. Ils osent même reprendre le truc de Pulp Fiction et d’avoir au début la scène de la fin qui pourtant ira jusqu’au bout uniquement à la fin. Ça les Français aiment car cela flatte leur nostalgie et leur attachement au passé comme si l’avenir ne pouvait être niché que dans le passé le plus pourri possible car l’histoire se répète, c’est bien connu de tous les Français.

Alors on leur donne le refrain plus qu’usé aux USA sur la corruption syndicale sur le Front de Mer de New York où le syndicat est un moyen de contrôler les ouvriers et de faire son petit trafic et son petit commerce sur leur dos. Mais cela est aujourd’hui de l’histoire ancienne et les films depuis trente ans insiste sur les nombreux cas de personnes qui ont dit « Assez, c’est assez ! » et ont fait reculer les syndicats maffieux pour les remettre au service des ouvriers et non d’une élite de profiteurs syndicaux et d’exploiteurs confédérés. Cela fait penser le public français à la SNCF et c’est bon d’insister sur ces maffias syndicales.

Et puis on leur donne, à notre public français, le couplet anticapitaliste et anti-américain à la fois sur les producteurs artistiques, les agents artistiques et les organisateurs de spectacles artistiques qui fait chaud au cœur de tous ces Français qui ont horreur du capitalisme mais spéculent à la bourse massivement, qui haïssent les Etats Unis mais ne rêvent que d’une cabane au Canada ou mieux encore d’un bungalow à Venice, Califnornia, à côté de Los Angeles. Ils ne l’auront jamais. Il faut pas rêver, mais voilà un film qui les fait rêver et justifie qu’ils ne réaliseront jamais leur rêve.

Je suis tombé au milieu de la piste,
C’est la faute aux capitalistes,
Boue et bouse plein les mains,
C’est la faute aux Américains.

Mais il faut donner un peu de chaleur aux cœurs insatiables de ces Français et alors on leur ajoute une bonne dose de sexualité jamais montrée mais toujours spécifiée. Il y a cette minette qui couche avec tous les hommes qu’il faut pour faire avancer la carrière artistique d’elle et son mari, et dans le lot met un naïf qui paiera les avortements forcé par une mauvais blague bien accusatrice sur le besoin de porter des doubles préservatifs la prochaine fois. Mais ce n’est là que la moitié de l’histoire car le mari de la dame fait avancer le business artistique de son couple en faisant la même chose avec les producteurs qui préfèrent les garçons, et il y en a toujours un ou deux par ci par là, et pas de danger d’avortement bien que les doubles capotes sont aussi une bonne nécessité.

Alors on comprend le chat, le chat de Verlaine que tous les français sont : des voyeurs qui aiment qu’on les caresse dans le sens du poil, et de préférence là où ça les gratouille, là où ça les chatouille. Le chat, mâle ou femelle, qu’importe d’ailleurs puisqu’il est toujours roux, c’est le public français qui se délecte à ces histoires sexuelles qui ne montrent rien mais qui les dépouillent de leur virginité des oreilles. Voilà une fin à la Pulp Fiction.

Dr Jacques COULARDEAU
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit