Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une aubaine, mais aussi une occasion ratée par Decca, 23 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bernard Haitink the Symphony Édition (CD)
Il s'agit là de la simple reprise de la Haitink Edition de 1994 qui célébrait le 65ème anniversaire du chef néerlandais (à l'époque ces cycles symphoniques étaient disponibles séparément en boîtiers noirs).

Le travail éditorial est absolument nul : ce sont les mêmes textes de présentation (de qualité certes, mais quand même...), les pochettes des 36 disques sont toutes identiques (à l'heure des somptueuses éditions avec les pochettes d'origine, cela fait tâche), la répartition malheureuse de certaines symphonies est identique à celle de 1994 (cf : les 6 et 9 de Mahler réparties sur deux disques chacunes alors qu'elles tiennent parfaitement sur 1 CD).

Et surtout, on est encore passé à côté de la réalisation de ce qui aurait pu être un formidable objet discographique : quitte à centrer le coffret sur les enregistrements avec le Concertgebouw, manquent une nouvelle fois les remakes indisponibles depuis des lustres avec Amsterdam des 1ere (1972), 4ème (1983)et 7ème symphonie (1982) de Gustav Mahler absolument essentielles concernant ces deux dernières, ainsi que les remakes des 7ème (1977 : un must !), 8ème (1981) et 9ème (1981 : on la trouve néanmoins dans le coffret The Philips Years) de Bruckner, de même que la 9ème de Beethoven live antérieure à l'enregistrement de 1987 qui figure dans ce coffret, sans parler de la 8ème symphonie enregistrée au début des années 60 par un tout jeune Haitink. Aussi absurde est l'absence du Lied von der Erde de Mahler que tout le monde s'accorde à considérer comme une symphonie déguisée...sauf les responsables de cette édition ! Tant pis car on trouve facilement l'excellent enregistrement de 1975 réunissant Haitink, Baker et King.
Enfin, il faut noter que le label Philips ayant disparu depuis 2007, on aurait pu en profiter pour adjoindre l'excellent cycle Chostakovitch réalisé pour Decca de la fin des années 70 au début des années 80. Mais il est vrai que les enregistrements étaient partagés entre le London Philharmonic et le Concertgebouw.

Le son est identique à l'édition de 1994, aucun travail de remastérisation ne semble avoir été réalisé, ce qui n'est pas très grave car les prises d'origine sont plutôt réussies et respectent l'acoustique généreuse et réverbérée de la Grande Salle du Concertgebouw, même si les enregistrements s'étalent de 1962 (1ère de Mahler) à 1988 (fin du cycle Beethoven concomittante avec le non-renouvellement du contrat de Haitink en tant que chef titulaire du Concertgebouw suite à une brouille avec l'administration de l'orchestre).

Alors pourquoi 5 étoiles ? Tout simplement car l'on aura bien du mal à dénicher une autre somme d'un rapport qualité/prix de cette hauteur.
Tout n'est pas également réussi : le cycle Schumann en particulier est un peu enrobé et manque d'arrêtes (mais la 4ème est de très grande qualité), le cycle Bruckner est inégal (la 4è et la 7è seront mieux réussies dans leurs remakes viennois et amstellodamois, mais les symphonies 0,1,3 et 6 se placent au sommet de la discographie)et très différent de ce que donnera Haitink dans le même répertoire plusieurs années après (un Bruckner très actif, dans la droite descendance des enregistrements de Van Beinum : la 5ème en 72 minutes, les 7 et 9 en 60 minutes tout juste, la 8 en 73 minutes...).
Cependant pour ce prix, on a l'une des meilleures intégrales de Brahms (grisante, sobre et spirituelle, avec en plus les deux magnifiques sérénades qui ont peu de concurrentes en CD), une intégrale Beethoven à réévaluer (chantante, juste de proportions, magnifique de couleurs, même si l'on peut penser que Haitink aura encore mieux réussi son cycle londonien du début des années 2000), une intégrale Mahler à conseiller pour qui veut découvrir le monde foisonnant du compositeur, et un cycle Tchaïkovsky étonnant, pugnace et hargneux parfois qui culmine dans des 1ère, 5ème et 6ème symphonies ainsi qu'une Manfred symphonie à la beauté étreignante.

Ce coffret est un bon complément (avec des doublons) de celui sorti durant l'été 2013 et intitulé The Philips Years.

Pour une édition raisonnée et cohérente des enregistrements du maestro Haitink, ce sera pour une autre fois...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monument à la gloire conjuguée de la symphonie, de l'orchestre d'Amsterdam et de Bernard Haitink, 16 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bernard Haitink the Symphony Édition (CD)
Pour rebondir sur le commentaire de monsieur (?) Bolly, effectivement aucun effort éditorial n'a été fait par rapport à l'édition précédente de 1994.

Mais franchement, à part les mélomanes pointus, qui s'en soucie ? L'intérêt premier est d'avoir là des intégrales Beethoven, Brahms, Schumann, Mahler, Bruckner et Tchaikovsky de très haut niveau pour un prix dérisoire (moins cher que le prix du seul coffret Mahler de l'édition de 1994).

On peut ergoter sur tel ou tel choix de version (au passage le remake de la 7ème de Bruckner date de 1978 et non de 1977) mais le mélomane découvrant ce coffret ne sera pas trompé sur la qualité.

A placer au même plan que les gros coffrets Abbado, Giulini, Karajan, Colin Davis etc...

L'âge du maestro étant ce qu'il est, on aura bien assez le temps d'envisager une édition intégrale de ses enregistrements pour Philips lorsqu'il nous quittera.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Attention!!!, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bernard Haitink the Symphony Édition (CD)
Magnifique coffret qui réunit les intégrales symphoniques romantiques et post romantiques enregistrées par l'un des derniers chefs légendaires vivants. Un regret cependant : l'éditeur s'est limité aux intégrales réalisées avec le seul Concertgebow, ce qui nous prive de l'intégrale Chostakovitch.Dommage!
ATTENTION!! Un conseil cependant, allez jeter un oeil du coté d'Amazon Italie, vous pourrez vous procurer ce coffret pour une quarantaine d'euros seulement!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bernard Haitink the Symphony Édition
Bernard Haitink the Symphony Édition de Bernard Haitink (CD - 2014)
Cliquez pour plus d'informations
Pas de stock; commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit