undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Cartel
  • Commentaires client

Commentaires client

3,1 sur 5 étoiles56
3,1 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,31 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 novembre 2013
J'ignore comment sera le DVD; en revanche je sais déjà que le film est raté.
Un bon réalisateur (Ridley SCOTT) qui sait faire des policiers (American Gangster), un grand romancier (Cormac Mc CARTHY) au scénario; et à l'arrivée un film languissant qui exploite tous les lieux communs et archétypes du genre, du dealer inculte et ambitieux en passant par la garce machiavélique.
En dépit d'un casting éblouissant, il est bien difficile d'éprouver quelque chose pour des personnages qui sont pour la plupart des clichés ambulants et totalement antipathiques. Seul Brad PITT dans un court rôle d'intermédiaire cynique et dangereux s'en sort convenablement.
Mais comment croire à cet avocat pénaliste qui, se lançant dans le trafic de drogue, découvre avec ahurissement que ses "associés" sont des tueurs dangereux aux moeurs de primates ??
La scène d'amour qui ouvre le film donne le ton; on parle beaucoup, on agit peu.
Le scénario accumule les scènes inutiles (la visite au joaillier, la scène entre Cameron DIAZ et la voiture de son mari..) tout en étant assez confus.
Reste de très belles images (c'est bien le moins de la part de Ridley SCOTT)au service de dialogues plus pesants que profonds.
Et pour une fois qu'un film américain bénéficie d'un titre français, celui ci n'a guère de rapport avec l'histoire... Sans doute pour faire croire à quelque chose de plus "musclé".
55 commentaires|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2015
Cartel ou The Counselor est un film clairement matraqué sans grand fondement. On lui reproche des choses assez inexplicables tant le film est bon. Représenté faussement comme un film très rythmé, ce n'est pas un film qui fait boum boum quoique c'est un film plein de cœur ! Pour définir Cartel et pour lui rendre hommage, il faut dire que c'est un film d'ambiance et de personnages. Attardez-vous sur la jaquette du film et vous avez compris. Les cinq rôles principaux sont interprétés avec talent et charisme. Mention spéciale pour Cameron Diaz et Brad Pitt. On leur associe un Javier Bardem déjanté, le tout contraste avec l'innocence de Michael Fassbender et Penélope Cruz. A noter le caméo de Dean Norris très plaisant pour les fans de Breaking Bad.

L'histoire se situe à la frontière USA / Mexique, où tout semble possible. Le danger et l'argent inondent ces larges étendues à l'image des guépards. Un homme, avocat, conscient de son amour pour sa future compagne est prêt à tout risquer pour le financement d'un seul et unique coup à 20 millions de dollars. Evidemment tout ne se passera pas comme prévu et le sol va se dérober sous ses pieds. Histoire simple mais efficace, l'intérêt et les dialogues de Cormac McCarthy sont illustrés par des personnages hauts en couleurs ! On retrouve des dialogues proches de No Country For Old Men et Cogan. Le rythme du film étant assez similaire.

Ridley Scott est parfait à la réalisation: c'est très soigné une nouvelle fois et l'image est sublime. La palette de couleurs choisie fait son effet d'autant plus que Daniel Pemberton compositeur est sur une autre planète. Cela fait un bon moment que l'on avait pas vu une bande originale aussi parfaite et agréable à l'écoute.
Difficile d'en dire davantage, Cartel est à la hauteur de mes espérances. Après avoir vu la version cinéma et la version longue, je recommande bien évidemment la version longue qui approfondit les personnages. Cette version longue est riche en dialogues fins et très plaisants à écouter.

Il faut donc noter le film pour ce qu'il est, et non pour ce que certains voudraient qu'il soit.

8/10.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2014
Ridley scott fait parti de mes réalisateurs préférés, mais même les meilleurs peuvent avoir leur faille... Et pourtant...
Je me souviens que, lors d'un entretien, Ridley Scott s'était fait tancer d'esthète par un critique lui reprochant de faire des images trop belles (pour ne pas dire trop léchées). A cela le réalisateur répliqua "la prochaine fois je ferai moche".
Et bien parole tenue. Même si on n'a pas aimé "Cartel", faut-il en vouloir à Ridley Scott d'avoir fait un film froid, malsain, cynique et pervers ? Car c'est bien cela qu'est le milieu de "Cartel", un monde sans foi ni loi, malsain et pervers, d'où, si l'on y plonge, on ne peut sortir indemne. Et cela le réalisateur le montre bien. Alors, une question demeure : "film raté ou incompris ?" Ne m'en veuillez pas de faire cette comparaison ENORME, toutefois je tenais à la formuler. Quand Stanley Kubrick sortit "Shining", en 1980, beaucoup avaient manifesté que le film était un ratage complet et décevant. Quelques années plus tard, le film ressort, et là... stupéfaction! "Shining" est un chef-d'oeuvre. Certes, on ne peut comparer ces deux films, mais savoir si "Cartel" mériterait une seconde chance ?...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Au-delà de son casting cinq étoiles (Michael Fassbender, Javier Bardem, Cameron Diaz, Penelope Cruz, Brad Pitt) fort alléchant, Cartel est surtout la mise en scène à l’écran par Ridley Scott d’un scénario original de Cormac McCarthy. McCarthy est très à la mode au cinéma depuis quelques années, après les adaptations remarquées de ses romans qui ont donné No Country for old men,De si jolis chevaux, et le fabuleux La route.

Cartel raconte l’histoire d’un avocat (Fassbender) qui, par envie d’argent facile, s’associe à un trafic de drogue. Hélas, quand les choses commencent à mal tourner, il réalise progressivement dans quoi il a réellement mis les pieds, et que la loi du Cartel n’a aucune limite. Comme l’intrigue n’est pas totalement explicitée, il faut lire un peu entre les lignes pour relier entre eux tous les personnages et les situations. De plus, le script contient de nombreux monologues digressifs, parfois même philosophiques, qui ne sont d’aucune utilité du strict point de vue dramatique, mais apportent une densité et une tonalité rares dans des ouvres cinématographiques. L’empreinte littéraire de l’auteur est absolument indéniable, mais cela semble avoir rebuté pas mal de spectateurs, donc je me permets de le souligner. Certaines critiques trouvent le film « bavard » et contenant trop peu d’action. Ce dernier reproche n’est pas complètement infondé, mais pour une fois qu’on nous offre des personnages avec un peu d’épaisseur et dont les dialogues nous ouvrent des horizons qui ne sont pas tous dirigés vers la progression de l’intrigue, personnellement, j’ai apprécié. A noter : le personnage de l’Avocat (le titre original du film est The counselor) ne porte pas de nom, exactement comme l’héroïne de Rebecca dans le film d’Hitchcock, ou comme le narrateur de Fight Club. Ici, je suppose que c’est plutôt pour faire de lui une incarnation universelle de l’avidité naïve et inconséquente.

ATTENTION GROS SPOILERS – ATTENTION GROS SPOILERS – ATTENTION GROS SPOILERS Je dis « naïve et inconséquente » par opposition avec la voracité impitoyable de Malkina. Cette manipulatrice Malkina parvient s’ailleurs à toutes ses fins : elle met la main sur la fortune de Westray, se débarrasse de lui (dans une scène sanglante particulièrement marquante) et de Reiner, détruit la vie de l’Avocat, sans parler de celle de Laura. Elle conclut le film de façon complètement amorale, à la table d’un grand restaurant, s’avouant affamée et prête à commander son déjeuner. FIN DES GROS SPOILERS – FIN DES GROS SPOILERS – FIN DES GROS SPOILERS Son appétit est insatiable et son absence totale de remord et d’égard pour les autres est assez terrifiant. Dommage que Cameron Diaz la joue de façon un peu trop appuyée. A côté, Pénélope Cruz est charmante, mais son personnage reste un peu falot. Brad Pitt assure correctement son job, sans faire particulièrement d’étincelles. En revanche, Bardem et Fassbender nous impressionnent du début à la fin, dans deux registres diamétralement opposés. Bardem fait dans la démesure la plus folle et son interprétation est jouissive, tandis que Fassbender reste beaucoup plus sur la réserve, parvenant même à pleurer sans pousser un cri ni faire trembler le moindre muscle de son visage. Quant à la mise en scène de Ridley Scott, elle est impeccable, et les images sont particulièrement somptueuses ; la HD du blu-ray leur rend d’ailleurs tout à fait justice.

Puisqu’on parle du coffret blu-ray, justement, celui-ci contient deux galettes, une pour la version cinéma, et une pour le director’s cut de 2h17, ce qui représente à peu près vingt minutes de métrage en plus. Globalement, les scènes rajoutées ou rallongées approfondissent les dialogues et les personnages, de façon inégale. Celle du diamantaire (excellent Bruno Gans !) est particulièrement intéressante, mais celle du coup de téléphone nocturne entre Laura et Malkina n’apporte rien du tout. Celle où l’un des guépards arrive près de la piscine de particuliers n’est qu’une touche un peu surréaliste amusante mais sans enjeu, tandis que la tentative d’appel de l’Avocat sur le portable de Laura tente vaguement d’expliquer comment le Cartel l’a retrouvé pour lui envoyer le CD. Cependant, globalement, ce director’s cut n’est pas un bouleversement complet par rapport au montage sorti en salles, contrairement aux versions longues de Kingdom of Heaven ou Gladiator, qui étaient quasiment des films différents des originaux vus au cinéma. Il se situe plutôt dans la veine de Robin des Bois ou d’Alien, précisant certaines choses, apportant un meilleur rythme et un meilleur équilibre au film. Globalement, il vaut vraiment le coup et il faut le préférer à la version courte, même s’il n’a apparemment pas satisfait tout le monde.

Cartel est donc un thriller cérébral et littéraire, amoral et désespéré, situé dans le monde impitoyable de la drogue. La violence ne vous ménagera pas, même si, heureusement, les pires scènes qui auraient pu être insoutenables nous sont épargnées et il n’y sera fait qu’allusion. La noirceur générale de l’œuvre, son côté sophistiqué et intello, l’importance des dialogues par rapport à l’action sont autant d’éléments qui font que le film n’est pas pour tout le monde, et explique pourquoi il fut assez mal reçu. Si vous cherchez un nouveau Bad boys, passez effectivement votre chemin. Mais si vous voulez quelque chose qui soit plus dans la veine de Syriana ou Primer, foncez !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
L'excellente surprise de l'année 2013, on aurait pu croire à un produit formaté et un thriller ultra classique. Rien de tout ça, une superbe fresque de la cupidité et bêtise de quelques personnes se croyant au dessus de tout. Mise en scène et réalisation impressionnante, images montrant avec brio la descente aux enfers de cet avocat et de son entourage, quelques scènes bien tordus, le tout porté par des dialogues terribles et un casting démentiel. Du pur McCarthy dans la thématique avec un Ridley Scott rendant grâce à cette oeuvre nihiliste, à contre courant du formatage hollywoodien. Un film incompris, mais qui risque avec le temps de devenir culte.

Vivement le BR.
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2014
Cartel est certainement du grand ridley scott (direction d'acteurs au top tout comme la photo, la musique, le montage etc)...Mais ce que je n'avais pas prévu c'est ce sentiment d'épouvante durable que le métrage laisse dans sa dernière partie. et le personnage de prédateur incarné par Cameron Diaz totalement traumatisant dans son absence totale de morale laissera une marque durable dans l'esprit de toute personne normalement constituée... Si l'horreur est avant tout psychologique, alors la scène où fassbinder reçoit... enfin ne spoilons pas le film mais bref...un grand moment de douleur morale.. Mis à part ça, le film est tout bonnement un thriller excellent car totalement atypique, mais donc chaque personnage est remarquablement dessiné... Bluray techniquement au top. comme presque toujours désormais
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2015
Tres bon Ridley Scott...un peu too much parfois. A mon avis, la sofistication esthetique ne sert pas necessairement bien le scenario...ce qui est le defaut de beaucoup de -bons- films Hollywoodiens.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La descente aux enfers d’un avocat pénal, attiré par l’excitation, le danger et l’argent facile du trafic de drogues à la frontière américano-mexicaine. Il découvre qu’une décision trop vite prise peut le faire plonger dans une spirale infernale, aux conséquences fatales.
Le genre de film qu'on adore ou qu'on déteste, mais j'ai été très agréablement surpris au vu des critiques qu'il a reçu. Maîtrisé et immersif, un très bon thriller de Ridley Scott. Plus quelques scènes mémorables, une scène de meurtre en particulier. Bref si vous voulez mon avis : laissez de côté les critiques pour ce film et faites vous votre propre idée. Dans tous les cas il mérite vraiment qu'on lui laisse sa chance.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2014
J'avais vaguement vu sur allociné le pourcentage très faible de bonnes notes spectateur de ce film, et à propos d'une oeuvre du grand maître américain il y avait de quoi être étonné. Je n'avais pas encore vu le film. Un pur ovni. Bien sûr, quand on constate la présence au scénario d'un immense écrivain comme Cormac McCarthy, on peut s'attendre à une certaine qualité d'écriture, mais à ce point ! Ce n'est plus un thriller très bien écrit, ni même un thriller littéraire, c'est carrément l'invention d'un genre : le thriller philosophique. Les répliques fusent à foison. Réflexions sur la vie, la mort, l'amour, l'amitié, cela n'arrête pas. De quoi se demander si tout cela est bien réaliste. Bien sûr que non. Ce n'est pas ce qui est recherché ici. Alors, amateurs de films d'actions qui pètent, attention, la première scène d'action ne vient qu'au bout d'une heure et demi (dans la version longue, disponible seulement sur l'un des blu-ray). Mais dieu que c'est étrange et intéressant. Je conseille fortement, non seulement parce que c'est culotté au possible, mais que venant d'Hollywood, on n'en croit pas ses mirettes et encore moins ses oreilles. Et surtout, si on est friand de littérature ou de philo, ça ne peut qu'intéresser. Personnellement, j'y retournerai voir au moins une deuxième fois. Il me semble que Ridley Scott réussit ce que Malick aimerait tant savoir faire... Mais, notre ami Ridley avait un solide appui en Cormac McCarthy, héhé !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2016
J'ai vraiment été très déçu par ce film. L'affiche était alléchante et pourtant j'ai trouvé le résultat catastrophique. Tous les ingrédients y sont et... plouf
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,74 €
6,26 €
6,70 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)