undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
4,3 sur 5 étoiles
Up the dosage
Format: CDModifier
Prix:10,32 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mars 2014
ce nouvelle album de nasville est bien meilleur que " hell from texas " et en plus ,
une nouvelle bassiste.......... a suivre
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mai 2014
nashville fait du nashville quoi dire de plus a part ne jamais être déçu par le rock simple mais efficace de ce groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 août 2015
cette superbe édition vaut vraiment le détour car en first l'album en question est vraiment très bon et en twice l'artwork est super sympa et puis à ce prix là c'est plus que raisonnable!! vous pouvez y aller tranquillement... Mais attention c'est une édition limitée!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 mars 2014
Pas du punk-rock commercial qui n'a de punk que le nom à la Offspring, non, ici rien de cela. "Up the dosage" nous envoie une série de balles gros calibre en pleine poire. Le dosage? Prenez les Stones, testostéronez-les avec du AC/DC croisé avec du Ramones période "Halfway to sanity", et vous obtenez cette surdose de rock'n'roll pêchu, avec des riffs de gratte droits sortis du premier Chuck Berry, des arpèges pondus de chez Led Zep III pour le coté "country-western", et un chanteur hargneux qui a tout de la caricature du plouc du Tenessee gonflé au Jack de chez Daniels, voix comprise. Ce disque des Nasville Pussy est juste une tuerie qu'on vous dit. 17/20.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce nouvel opus des Nashville Pussy est très rock'n'roll, bleusy. Bref ça me trou le cul! J'en reprendrais bien une dose!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 février 2014
Oui bien sûr Nashville Pussy et le couple assez atypique que forme le gnome chanteur au chapeau (Blaine Cartwright) et la plantureuse guitariste (Ruyters Suys) attire l'attention.
De plus, une bassiste féminine assez sexy et des paroles on ne peut plus explicites, ne peuvent que confirmer cet attrait certain de la gente surtout masculine pour ces chattes de Nashville.
Maintenant, concernant le contenu musical, il s'agit d'un hard rock'n'roll des plus direct qui, s'il ne révolutionne en rien le genre, nous fait quand même souvent passer un bon moment.
Ce n'est pas ce "Up the dosage" qui dérogera à la règle et c'est tant mieux d'ailleurs.
Seulement voilà ... rien de suffisamment satisfaisant non plus au point de hisser Nashville Pussy aux côtés de ses illustres influences souvent citées en référence.
Rien de mauvais assurément, mais simplement la désagréable impression de ne pas les sentir toujours débarrasser de leurs influences, et par conséquent de manquer de ce brin de personnalité qui ferait la différence.
"Pussy's not a dirty word" étant l'exemple le plus flagrant tant ce morceau se rapproche par les lignes de guitares à "It's a long way to the top" jouées par les cornemuses sur l'original d'AC/DC. Par ailleurs, Blaine Cartwright est très loin de la voix et du charisme de Bon Scott.
Les morceaux manquent aussi trop de relief même dotés souvent de bonnes idées, en effet qu'y a t-il d'autre à retenir autour des riffs de "Spent", "Till the meats fall off the bone", "Up the dosage" ou encore "White and loud" ?
Par contre, il est de bon ton de souligner un titre comme "Before the drugs wear off" assez remarquable surtout pour ces arrangements, ainsi que son piano et les choeurs féminins. De plus les solos de guitares plus longs sont très bien placés.
Autre morceau à faire ressortir : "Beginning of the end" moins binaire que les autres et dont la voix de Blaine Cartwright se rapproche furieusement d'Alice Cooper, et de ne pas oublier la belle intervention de la guitariste qui signe là sa meilleure prestation de l'album et qu'on aurait souhaiter retrouver davantage dans ce style ...
"Up the dosage", est certes dans l'ensemble plutôt un bon album, après le classer dans les indispensables est une autre histoire ... à vous de voir.

Mes titres préférés : "End of the beginning", "Before the drugs wears off".

Note : 13/20
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce sixiéme opus des NASHVILLE PUSSY est excéllent,et va faire taire les mauvaises langues qui pensent que ce groupe ressort le méme disque à chaque fois(ce qui était déjà prouvé sur "from hell to texas"),ou si pas qu'ils s'achétent des oreilles!!!Ce "up the dosage" est de loin l'album le plus varié des cowboys,vous retrouverez bien sur des morceaux dignes des meilleurs motorhead ou ac/dc,mais les pussy onts une patte(féline) qui fait que ce groupe est reconnaissable dés la premiére seconde.Et les fans vonts adorer cette galette faite de rock hard,de punk(le morceau de 0,47 secondes chanté par ruyter est terrible!),et southern rock.Le groupe nous propose ici deux morceaux calmes,dont une chanson country absolument géante et qui fait du bien au milieu de ce déluge de décibels.Car rassurez vous le groupe joue toujours un rock hard de haute volé et qui met bien le feu au poudres!!!Rien à redire,ce disque est génial et est bien partit pour étre l'un des disques de l'année...je n'exagére rien,croyez moi c'est le meilleur depuis "high as hell" ni plus,ni moins!Pour conclure je remercie les pussy pour le super concert qu'ils onts donnés samedi à dunkerque.Aujourd'hui je commence une semaine avec un super souvenir de plus,et avec l'écoute de ce "up the dosage" dédicacé par blayne et bonnie la nouvelle bassiste du groupe qui assure un max' sur scéne et sur ce disque ou ses lignes de basses sonts bien mises en avant,grace à une production parfaite.Alors avant de voir les texans bruler les planches,jetez vous sur cette bombe venue du pays des confédérés.Une tuerie!!!18sur20.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Let Them Eat Pussy
Let Them Eat Pussy de Nashville Pussy (CD - 1998)

Say Something Nasty
Say Something Nasty de Nashville Pussy (CD - 2002)