undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles28
4,3 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:5,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 mars 2015
L'auteur évoque avec des mots fracassants la famine qui ronge deux enfants, un frère et une sœur, dans un pays en guerre. Livrés à eux-mêmes, sans aucune aide et abandonnés au fond de leur abri antiaérien, leur sort ne peut que nous bouleverser et remuer les consciences.
Le récit qui témoigne du drame de la guerre est traversé par cette magnifique image des lucioles, incarnation de ce bonheur fugace que les enfants savent encore retenir, au milieu des ruines et de la désolation. La couverture du livre du livre particulièrement bien choisie nous sensibilise à l'atmosphère presque irréelle et magique de leur apparition. Elle nous signale que dans un univers de ténèbres peut jaillir la lumière, celle qui balaye toutes les souffrances. Les silhouettes noires et fantomatiques des enfants se découpent étrangement sous cette pluie de lumières incandescentes et merveilleuses ; elles existent pour eux seuls et leur donnent l'espoir de se battre pour vivre alors qu'ils n'ont pour tout spectacle que ces avions de guerre qui sillonnent le ciel en émettant des clignotements bleus et rouges.
Cette image des lucioles qui parcourt à plusieurs reprises le récit lui donne toute son intensité et amplitude. Il souligne la force des sentiments entre le frère et la sœur avec une grande émotion. Ainsi, à un moment donné, la petite fille Setsuko compare ces avions à des lucioles et pour lui faire oublier la guerre et leurs tourments quotidiens, son frère aîné Seita aimerait bien les attraper L'auteur a su accorder à ces instants fugitifs et précieux toute leur place. En ce sens, il a mis en avant toutes les qualités de dévouement, de grandeur d'âme et de sens du sacrifice. Il a privilégié l'amour fraternel, les liens du sang, les échanges de regards et les voix pour exprimer ce qu'il y a de plus profond en tout être.
Il a également dépeint par des mots poignants la faim qui tenaille les ventres vides jusqu'à l'agonie et cela peut être vécu comme un véritable déchirement quand il relate les moindres détails de toute cette souffrance. Témoin authentique, il a étudié les ravages de cette faim qui mine les visages et détruit les corps. Il a permis à ses lecteurs de visualiser toutes ces scènes aussi bien que l'aurait fait un réalisateur au cinéma en choisissant de montrer le paroxysme des souffrances humaines. Journaliste de guerre, il a suivi jusqu'à leur dernier souffle ces êtres voués à la mort, ces orphelins dont personne ne veut et s'est rendu sur la montagne du monastère pour disperser leurs cendres … il ne les a pas abandonnés et parle en leurs noms. Tragédie inoubliable dans laquelle ils ont tous disparu… reconnus par les leurs ou anonymes à jamais.
J'ai apprécié plus que tout le début du roman qui nous donne envie de voir au-delà …
En effet, une boîte à bonbons est lancée dehors par un employé de la gare qui vient de la trouver et, quand elle s'ouvre, la vérité éclate car elle contient des os humains : " Sous le choc, trois petits fragments d'os roulèrent, surprenant les vingt ou trente lucioles cachés dans les herbes, qui s'égaillèrent affolées en une nuée de scintillements avant de se calmer ". Par ce biais, nous entrons dans l'histoire qui s'offre comme un trésor, un message adressé à l'humanité. A la fin, nous pouvons comprendre que l'éclatement de la lumière constitue l'hommage que l'on peut rendre à tout enfant au destin tragique et au courage exemplaire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2003
Superbe livre qui retrace les aventures d'un frère et d'une soeur, livrés à eux-même pendant les bombardements au Japon durant la seconde guerre mondiale. Durant tout le long, on verra la souffrance de deux enfants et la facon dont ils seront rejetés par les autres.
On peut d'ailleurs retrouvé ce chef d'oeuvre en film dans Le tombeau des lucioles.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2014
Bon livre. Intéressant sur cette époque de l'après-guerre au Japon. Un peu court peut être mais ce sont des nouvelles. Je le conseille vivement.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2015
C'est la première fois que je lis un ouvrage d'un auteur japonais et je ne suis pas déçue.
Il se termine très vite mais l'histoire est à la fois belle et horrible. L'amour fraternel et horreur de la guerre l'entremêlent ici ne pouvant déboucher que sur une "fin" tragique. Je pense le relire encore plusieurs fois tellement j'ai aimé et me laisser tenter par d'autres auteurs nippons.
Je n'ai pas mis 5 étoiles car la couverture ( pourtant très belle) était un peu abimée, dommage!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2015
Ambiance très particulière à la lecture de ce livre ( contient deux nouvelles sous fond de post bombe atomique au Japon ) : l'écriture mêle poésie, émotion pudique et réalité crue ...A lire au moins une fois.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2015
Je n'arrive pas à comprendre comment la version kindle a pu être amputé de la moitié du livre. Vous n'aurez la possibilité que de lire la tombe des lucioles. La seconde nouvelle ayant été "omise".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2012
J'ai aimé le film animé " Le Tombeau des Lucioles " mais l'histoire que raconte Nosaka Akiyuki est vraiment terrible. La traduction est excellente, j'en ai été bouleversée . A lire absolument.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un ouvrage magnifique et plein de sensibilité qui décrit, de manière semi biographique, une partie de l'enfance de Akiuki NOSAKA. L'histoire de deux enfants qui errent dans KOBE en 1945, dans une ville détruite par les forces aériennes américaines et au milieu d'une population hagarde et affamée oscillant entre l'espoir de voir la souffrance et la faim trouver leur terme et celui de voir un renversement de situation militaire salutaire.

Cette oeuvre décrit une situation tragique pour deux enfants seuls et luttant contre la faim et la maladie. Avec pour seul rêve, le spectacle nocturne de lucioles leur permettant de laisser vagabonder leur imagination. jusqu'au moment où la vie et la mort reprendront leurs droits respectifs au milieu de la folie destructrice des hommes.

J'ai beaucoup aimé, ainsi que le décrit le traducteur, "le brassage de toutes sortes de voix, de langues, la plus vulgaire comme la plus classique, où se déverse, par coulées enchaînées les unes aux autres, le flot ininterrompu des images".

Nouvelle relativement courte qu'il convient de lire pour mieux approcher le traumatisme qu' ressenti le peuple japonais lors de la fin de la 2ème Guerre mondiale.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
La guerre vue par Nosaka c'est effrayant et cruelle . Poétique et crû mais toujours juste dans le ton sans vulgarité. L'Histoire de la seconde guerre vue par un japonnais.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2015
j'ai vu l e mangas, mais le livre est plus détaillé j'ai adoré ce livre qui relate l'histoire de l'auteur , c'est triste je précise mais un chef d'oeuvre !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,49 €
5,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)