undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles52
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,44 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Avec « Il était temps », Richard Curtis fait une nouvelle fois étalage son savoir-faire très britannique dans le domaine de la comédie romantique.

Un peu plus philosophique qu'à l'habitude, le scenario de « Il était temps » repose sur une idée assez simple (et saugrenue) : dans la famille de Tim (Domhnall Gleeson), tous les hommes (et eux seuls) ont la faculté de voyager dans le temps, mais jamais plus loin que la naissance de leur enfant pour ne pas modifier la trame de l'histoire. Le jour de ses 21 ans, le père de Tim (Bill Nighy) l'initie à ce secret. Tim cherche dès lors à savoir ce qu'il peut et, surtout, veut faire de ce don ?

Après un départ un peu poussif, le film prend une belle ampleur romantique et humoristique avec la rencontre de Tim avec Mary (Rachel McAdams) et la manière astucieuse dont le jeune homme va s'y prendre pour la séduire. On constate alors, presque avec surprise, que le maigre ressort du film (le voyage dans le temps) ne s'épuise pas et, qu'au contraire, Richard Curtis parvient à en extraire toute une série de situations originales et variées, en tirant habilement de grosses ficelles (la première nuit d'amour de Tim et Mary) ou en jouant avec subtilité sur des sujets plus complexes (du classique carpe diem à l'importance des liens familiaux).

Rythmé, drôle et réussi, « Il était temps » se regarde finalement avec beaucoup de plaisir. Du côté des acteurs, Domhnall Gleeson se révèle être la vraie révélation du film. Rachel McAdams déploie de son côté un charme et un naturel époustouflant. Bill Nihy se situe dans son registre habituel, avec une qualité de jeu toujours égale à elle-même.
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2014
Richard Curtis, dernier bienfaiteur du cinéma anglais ? Pas impossible, car ce dernier voit noir, très noir et s’exporte au travers de thrillers et de séries qui ne sont pas du genre à faire rire. Les autres, les quelques comédies romantiques, explosent généralement en vol avant mettre de trouver leur fin. Le cinéaste anglais, qui a offert à la comédie britannique quelques uns de ses plus beaux scénarios (Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Notting Hill), revient donc à ses premières amours avec Il était temps, la comédie romantique légère et intelligente. Sauf que l’on y parle aussi de voyage dans le temps, de relation père-fils, et comment vivre quand l’on est rattrapé par le temps qui passe.

Le temps, tel qu’il est et tel qu’il ne sera jamais. La folie de Richard Curtis est bien présente et sa singularité au sein de la comédie romantique dans le traitement de son sujet n’a jamais été aussi présente. Non content de réanimer toute une structure du cinéma comique, arpenter pour mieux détruire les clichés, le réalisateur anime aussi son film de quelques coups de génie en réinventant une scène aussi banale que la rencontre entre les deux principaux protagonistes pour en accentuer l’effet sur le spectateur. La découverte physique de Tim et Mary est bouleversante car surprenante. Jamais mise en avant avec un sentimentalisme dégoulinant, Il était temps a parfois une posture documentaire dans son imagerie malgré son postulat fantaisiste. Le film fait preuve d’une grande maîtrise dans la gestion des sentiments et le traitement de ses thèmes. C’est d’ailleurs sa simplicité et sa facilité à dériver des tics narratifs du genre habituels qui en font sa grande force. L’émotion est focale, frontale et Richard Curtis est un maître en termes d’écriture et de rythme. Ce qui pêchait dans Good Morning England était d’ailleurs le rythme, pour un film qui, dans sa durée, voulait s’afficher comme une grande odyssée cinématographique et rock. Bien que le résultat ait été inégal, Il était temps rappelle pourquoi Curtis est et restera un magicien de la comédie romantique.

Le cinéaste a toujours eu l’intelligence de rester dans un genre qu’il maîtrise et chérit. D’aucuns lui reprocheront d’ailleurs cela, mais Il était temps est autant une comédie romantique brillante qu’un film de science-fiction qui traite de manière humaniste les notions de temps qui passe et d’actes manqués. La faculté du héros à pouvoir user du temps selon ses erreurs est un moyen de provoquer le rire, certes, mais aussi de montrer l’aspect quasiment tyrannique qu’il entretient avec le temps et son image. Parti à 21 ans du foyer familial, Tim avance et découvre la valeur du temps au travers de la découverte de l’Amour. Ce qui paraît avancer doucement à l’image cache la grande fulgurance des évènements pour le héros. Le caractère parfois illusoire d’une vie désormais contrôlée de bout en bout. Mais aussi la découverte soudaine de la maturité et des responsabilités qu’elle implique. Une des images importantes du film le montre d’ailleurs, celle d’un enfant devenu adulte en devenant père. En changeant de statut, il découvre ainsi qu’il se doit de ne plus simplement se protéger mais aussi protéger les autres et changer, s’il le faut, le temps pour eux. La réflexion de Richard Curtis n’a rarement été aussi intelligente qu’à travers ce film et le message porteur d’une émotion aussi simple et puissante. Domnhall Gleeson et Rachel McAdams sont bien entendu brillants sous la caméra du réalisateur, de même pour Bill Nighy qui vieillit indubitablement mais ne perd pas en drôlerie.

Ne perdant jamais de vue son sujet et le magnifiant par la richesse de ses personnages, Il était temps vient redonner un sens noble à la comédie romantique, souvent égratignée par des objets bas de gamme. Richard Curtis confirme aussi qu’il est capable de porter un sujet avec une modestie telle que les deux heures paraissent fluides, maîtrisées. Oeuvre proustienne et maligne, Il était temps est une comédie douce-amère absolument réjouissante, un alliage de deux genres radicalement opposés, à l’origine, mais qui conservent une même fascination pour l’Humain et ses sentiments.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Il était temps » est une comédie sentimentale fraîche et moderne qui met en scène une famille unie qui a l'habitude de partager loisirs et discussions. Parmi les membres de la famille, Tim, un garçon de 21 ans assez timide. Un jour, son père lui apprend que tous les hommes de la famille ont la capacité de voyager dans le passé. Pour cela, ils doivent se renfermer dans un placard, serrer fort les poings et penser à l'endroit où ils voudraient retourner.
Tim ne prend pas son père au sérieux, mais tente l'expérience...

Si le thème du retour dans le passé a maintes fois été exploité au cinéma, il n'en demeure pas moins un sujet original qui captive toujours l'attention, ne lasse pas, sait se renouveler. Ce qui est intéressant ici c'est d'abord la façon dont Tim se sert de son don : exagérément d'abord, ce qui lui permet de recommencer certaines scènes plusieurs fois, comme s'il les répétait jusqu'à atteindre l'idéal dans les situations qu'il crée, qu'il vit. Il est d'ailleurs amusant de le voir modifier son discours, ses expressions, ses gestes. Qui n'abuserait pas d'un tel don ? Bien pratique tout de même surtout que Tim est tombé amoureux.
Ses allers et retours dans le passé, Tim les maîtrisera bien, ils occasionneront des moments heureux mais ne le mettront pas toujours à l'abri de contrariétés, chagrin, peine.
Ce qui est intéressant aussi c'est de voir que Tim prend conscience que ce don ne fait pas tout, qu'il n'est pas la solution à tous ses problèmes et surtout Tim réalise l'étendue de l'amour qu'il porte aux siens, aux gens qu'il aime.
C'est un film sans prétention, mais un film réussi, une histoire que l'on prend plaisir à regarder parce qu'elle est pleine de fraîcheur, de bons moments, de scènes émouvantes aussi, une comédie bien jouée, des acteurs pétillants, des personnages attachants.
review image review image
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2015
Avec la capacité de voyager dans le temps, qu'en feriez vous?

Pour le protagoniste principal de ce film, c'est une histoire de famille. Et loin de faire des choses extraordinaires avec un tel pouvoir, il va s'en servir pour tenter d'améliorer son quotidien ainsi que celui de sa famille. Mais cela ne le dispensera pas de faire des choix difficiles.

Film très touchant, je ne m'attendais pas à le regarder avec autant de plaisir. Voir ainsi un sujet habituellement traité dans la surenchère d'action et d'effets spéciaux, on se retrouve ainsi dans une narration d'une vie ordinaire co-existant avec cette capacité fantastique. Très rafraîchissant et touchant, c'est la promesse d'une belle soirée.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 30 juillet 2015
C'est un film comme les anglais les réussissent si bien, une comédie romantique à l'ambiance unique, un film touchant, drôle et mélancolique à la fois. L'histoire d'un homme qui a le pouvoir de revenir dans son passé pour ainsi réparer ses erreurs. C'est très bien interprété, original, et même fait réfléchir. Un nouveau très bon film à rajouter à la filmo de Richard Curtis (Love Actually...)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
Une excellente et originale comédie romantique, mais pas seulement... C'est le genre de films que les Anglais réussissent à merveille, c'est frais, c'est bien joué, c'est drôle, ça ne dégouline pas de sentimentalisme béat.
Bill Nighy est comme d'habitude parfait, Rachel McAdams a semble-t-il été faite pour ce rôle et le jeune Gleeson est impeccable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2016
Je suis un peu désarçonnée par cette comédie romantique. Comédie... Oui, les 40 premières minutes. Romantique... Les 30 minutes suivantes. Et la demi heure restante? Que peut-on ajouter une fois l'histoire d'amour conclue? Vous ne vous demandez jamais ce que deviennent nos héros quand ils sont en couple? Là, on a une réponse. Le scénario est alors plus lent et plus réel, comme dans la vie de tous les jours. Il est sans doute un peu plus dramatique aussi. Mais le film reste bon et frais dans son ensemble... Avec une fin un peu plus "philosophique" due aux nombreux voyages dans le temps. Aaaah, si je pouvais recommencer certaines journées, ma vie n'en serait surement que plus belle.
Dans ce film, les acteurs jouent bien et le scénario est plaisant. Paradoxalement, c'est surtout la leçon positive finale que je retiens.
Bref, "Il était Temps" est une comédie romantique pas comme les autres à tout point de vue. J'ai apprécié.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2014
un super film dont je me souviendrais. Le rêve de tout être humain, avoir une deuxième chance
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 28 janvier 2014
Une très belle histoire où le héros, Tim, a la secrète et héréditaire possibilité de changer des événements de sa vie en opérant un ou plusieurs retours en arrière dans le temps. Au début, cet incroyable don est utilisé abondamment, comme un super gadget fort pratique. Tim cumule ainsi les situations comiques et embarrassantes engendrées par son désir de trouver puis de séduire la femme de sa vie. Au fil du temps, il apprend, grâce à son bienveillant père, à gérer ce don particulier qui a tout de même certaines limites. Avec cette maturation, le film prend de l'épaisseur, les événements aussi. Tim accède finalement à la sagesse de celui qui accepte que changer les événements ne veut pas nécessairement dire changer en mieux, et que la vie doit être assumée pleinement au jour le jour. Tous les acteurs se sentent visiblement bien dans leur rôle, sans fausse note, sans exagération et les derniers moments du film sont vraiment émouvants, sans mièvrerie et sans superlatif.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2014
Un film très frais et sympathique qui nous ramènent aux choses les plus importantes de la vie. Je ne me lasse pas de le regarder.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,99 €
9,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)