undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

15
3,0 sur 5 étoiles
Le Petit Copain
Format: Format KindleModifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 décembre 2013
Avant tout, et pour être honnête, je dois avouer que j'allais sans doute commencer par mettre cinq étoiles pour ce roman, mais la lecture de précédents commentaires concernant la longueur et la lourdeur de certains passages m'a fait baisser la note finale ; mais sans pour autant me montrer aussi vindicatif que d'autres lecteurs de ce livre. Il est vrai que le contenu global de "Le petit copain" n'est point à la hauteur de "Le maître des illusions", mais l'univers tendu et intriguant de l'histoire et l'écriture de très bonne facture de ce roman nous rappelle le style de Donna Tartt. Cependant, la qualité du roman s'avère, à mes yeux, légèrement inférieure à son prédécesseur. Voilà pour mon avis global.
En plein Mississippi, un très jeune enfant est retrouvé dans son jardin, en plein milieu d'une fête familiale. La famille est sous le choc ; le reste de la ville l'est également. Malheureusement, les circonstances de cette tragédie ne seront jamais établies, et l'assassin (si assassin il y a) jamais découvert. Le traumatisme détruit littéralement le couple et ses deux autres enfants. Le père disparaît à Nashville, le maman perd tous ses repères et la fille aînée développe une personnalité taciturne. La petite dernière, Harriet, quant à elle développe une personnalité et une intelligence hors norme. A l'âge de la pré adolescence, elle pense avoir découvert le meurtrier de son frère et, aidée de son ami foufou mais totalement dévoué, elle va tenter de tendre un piège à celui qui a censément tué Robin : un homme dangereux, venant d'une famille tout aussi violente...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 juin 2007
Plus qu'une histoire, l'auteure nous propose une immersion au coeur de l'Amérique profonde, où les mentalités semblent n'avoir pas beaucou p évolué depuis la guerre de sécession. A travers le portrait et la quête d'une petite fille, Donna Tartt dresse un portrait détaillé et sans concession de ces communautés qui ne se mélangent pas et se méfient les unes des autres, où la misère se mêle aux préjugés et à l'ennui.

Un bémol toutefois. C'est long, un peu trop pour bien faire. Le roman aurait sans doute gagné à être un peu plus recentré sur le coeur de l'intrigue et a éviter certaiens digressions.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 septembre 2014
Ayant lu les deux autres ouvrages de DONNA TARTT, "Le chardonneret" et" Le maître des illusions" que j'ai trouvé remarquables, je suis un peu déçu par le" petit copain" que je trouve moins aboutit.Il donne l'impression à certains passages que l'auteur a hésité pour la suite, et j'ai trouvé que l'intrigue est très décousue, avec des conversations longues et confuses à l’intérêt moyen.En revanche il y a aussi des moments de poésies denses d'émotion et de beauté qui m'ont bouleversé.C'est à lire, quand même et DONNA TARTT est incontestablement un très grand auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2005
C'est un roman lent et pourtant fertile en personnages typées, en impressions précises. Dans le sud des Etats-Unis, une petite fille ardente passe de l'enfance à l'âge adulte, avec les choix, les risques, les dangers absolus que cet âge nouveau comporte. On sent dans l'écriture les grands romanciers américains comme Faulkner, mais aussi M. Twain, et d'autres, on sent Proust ou un type d'écriture attaché à dire la mémoire et l'inscription difficile dans le temps. Il y a chez Dona Tart une réelle vision du monde, l'expression d'une vie qu'elle ne juge pas d'emblée, mais dont elle essaie de nommer toutes les émotions, fussent-elles politiquement incorrectes. Quelque chose comme un auteur génial.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 février 2007
Lu en anglais. Un été, une petite fille tente de résoudre le meurtre qui a détruit sa famille... La force du roman repose sur la vision à la fois juste et naïve qu'a Harriet d'un monde adulte violent et inquiétant. L'univers enfantin est parfaitement transcrit, et le suspense agit jusqu'au bout, car l'enquête fait courir de réels dangers à l'héroïne. Ce livre est aussi une réflexion sur le deuil et la recherche d'un coupable, à tout prix... Magnifique !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 juin 2010
J'ai adoré ce bouquin, il m'a complètement transportée ! J'avais déjà eu une belle impression avec Le Maître des illusions, mais alors là superbe ! Du suspense, beaucoup de mystère et un personnage central (une petite fille) terriblement attachante ! Un pavé qui donne l'impression de se lancer dans un genre de Stephen King, façon La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, écrit différemment mais avec des personnages aussi bien travaillés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 octobre 2013
Roman très bien écrit, une atmosphère particulière qui nous plonge dans les secrets de famille. Je n'ai qu'un mot à dire : dommage que l'auteur n'ait pas fait de nouveau roman depuis ce livre...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comment Diable l'auteure du Maître des Illusions, que j'avais recommandé chaleureusement à qui voulait l'entendre, a-t-elle pu commettre pareil pensum, ça, c'est un mystère impénétrable. Ce bouquin-là est un véritable attentat caractérisé au temps de loisir du lecteur. Un pavé indigestissime de plus de 800 pages, dont bien 650 d'une exposition méticuleuse visant à établir un inventaire exhaustif de chaque caillou de la cour où le petit Robin a été retrouvé pendu. A la page 651, on passe au descriptif scrupuleux des planches de la véranda ! Il faut attendre la page 750 pour que quelques événements viennent rompre la torpeur fatale qui envahit le lecteur depuis le début, mais c'est trop tard, on s'en moque éperdument, de tous ces personnages qui balaient un spectre allant de tout bonnement pathétiques à franchement antipathiques. Evidemment, on peut trouver qu'il s'agit d'un portrait réaliste d'une certaine forme de misère sociale existant bel et bien dans le grand Sud des Etats-Unis, mais quand même, la résistance humaine à ces chapitres interminables organisés autour d'événements aussi cruciaux et hautement signifiants que la disparition d'une paire de gants rouges a ses limites ! A force de vouloir remplir chaque détail de sens, l'histoire s'étiole et finit par carrément disparaître derrière de louables intentions maladroitement concrétisées. Il se pourrait que je sois un tantinet énervée, soit, mais quand même, soyez prêts à vous immerger intégralement dans une citerne d'eau croupie et à retenir votre souffle pendant 850 pages avant de vous lancer dans cette lecture qui se veut édifiante... Je vous aurai prévenus.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 février 2014
"Le Maître des Illusions", lu dès sa parution en français fut un coup de foudre, je me précipitai sur "Le Petit Copain" dont l'écriture était toujours aussi fluide, dans cette Virginie mythique mais le récit fut si décevant alors que l'idée de départ était passionnante : une enfant de douze ans tente de percer ce mystère : son aîné fut retrouvé pendu dans le jardin familial. Aidée d'un ami, le petit copain, elle cherche à élucider le mystère, suicide ou meurtre et si meurtre, qui en est l'auteur ? Cette enfant fuit ainsi la déliquescence du couple que formait ses parents mais le récit se délite lors de sa progression pour enfin n'être que vide à sa conclusion. Très décevant, hélas. Je mets, malgré tout trois étoiles, par égard pour l'auteur, une femme d'un immense talent qui peut aussi faillir. Pour ma part, je serais incapable d'écrire ne serait-ce que dix pages lisibles tandis que j'ai lu ce deuxième roman de la première à la dernière ligne. Vivement le prochain !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mars 2011
Je lis la 4è de couverture : " Magie", non ; "Style", non; "Chef-d'oeuvre", non !!!
Mais comment est-ce possible ? Rien, absolument rien ne m'incite à terminer ce livre.
Pour le Sud il y a Pat Conroy, pour ce genre d'histoire, le magnifique "Vol du Corbeau" de AM MacDonald et pour l'enfance, " Expiation" de Ian McEwan ( liste non exhaustive !) mais vraiment je ne comprends pas les excellentes critiques de ce livre.
Il y a tellement d'écrivains qui vous transportent que je ne vais pas perdre mon temps et m'énerver sur cet ouvrage...
D'ailleurs, à bien y réfléchir, j'avais très peu apprécié " Le Maître des illusions" mais je n'osais pas donner mon avis.
Voilà qui est fait !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Le Chardonneret
Le Chardonneret de Donna TARTT
EUR 12,99

The Little Friend
The Little Friend de Donna Tartt
EUR 4,99