undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles154
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:13,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 janvier 2014
Je craignais la confrontation avec mes souvenirs du film de Cécile Aubry et Medhi que j'avais adoré dans ma jeunesse. En faite il ne s'agit ni de la même histoire, ni des mêmes lieux, mais l'esprit est parfaitement respecté tout en en régénérant le genre. Vannier transpose l'histoire dans les alpes savoyardes pendant la deuxième guerre mondiale pour mettre en exergue des sentiments humains et profonds sans tomber dans les clichés. L'héroisme y est simple, humain sans fioritures ou outrances spectaculaires, mais ordinaire. Outre les magnifiques images, vraiment splendides, j'y ai retrouvé la véritable innocence sincère et vraie d'un Sébastien joué par le merveilleux petit Félix Bossuet; la relation avec Belle et lui est splendide et saine, le rire de Félix inoubliable et salutaire. Chéky Kario y campe un grand père bougon et bien moins rustre qu'il n'y paraît. Son jeu est très juste et intérieur, J'ai particulièrement aimé Dimitri Storoge dans le rôle de Guillaume, le médecin passeur, et que pour une fois les allemands ne soient pas caricaturalement présentés comme uniformément Nazis et antisémites (souvenons-nous de Sophie Scholl (La Rose blanche - Hans et Sophie Scholl - Résistance pacifique au nazisme.

Bref un très beau film, qui fait du bien, mais qui ne s'adresse pas spécialement aux enfants, ceux dans la salle de 5 à 10 ans, n'avaient pas l'air d'y avoir compris quelque chose.

Dès que le DVD sort, je prends...
55 commentaires|45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 20 janvier 2014
pour un adulte, certainement captivant pour un enfant (comme ma fille qui a adoré).
`Belle et Sébastien' - le film, joue la carte de la nostalgie, non seulement parce qu'il s'agit d'une adaptation d'un classique de la TV des années 1960, mais aussi parce que l'action se situe dans les Alpes en 1944, loin de toute modernité.
Les paysages sont magnifiques (on les découvre à travers trois saisons différentes) grâce à la caméra de Nicolas VANIER, dont le savoir-faire n'est plus à prouver.
Le garçonnet qui interprète Sébastien est touchant, et, à moins de ne pas aimer les chiens, Belle est irrésistible.
Outre la relation entre l'intrépide Sébastien et son amie la Bête, les scénaristes ont ajouté une touche de suspens à la fin du film, qui reste avant tout dépaysant et émouvant.
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ça se passe là-haut, dans les Alpes. Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages. Ça se passe dans un village paisible jusqu'à l'arrivée des Allemands. C'est la rencontre d'un enfant solitaire et d'un chien sauvage. C'est l'histoire de Sébastien qui apprivoise Belle. C'est l'aventure d'une amitié indéfectible. C'est le récit extraordinaire d'un enfant débrouillard et attendrissant au coeur de la Seconde Guerre mondiale. C'est l'odyssée d'un petit garçon à la recherche de sa mère, d'un vieil homme à la recherche de son passé, d'un résistant à la recherche de l'amour, d'une jeune femme en quête d'aventures, d'un lieutenant allemand à la recherche du pardon. C'est la vie de Belle et Sébastien...
Magnifique film, n'en déplaise aux plumeux grincheux au coeur de glace. Je suis toujours interpellé par l'écart entre les notes du grand public et celles de la presse "spécialisée"... En général, les spectateurs ne s'y trompent pas : Belle et Sébastien est un film magnifique pour plusieurs raisons : l'histoire, qui porte des valeurs et des sentiments : l'amitié, le courage, le sacrifice, l'amour. Une très belle maîtrise de la photographie, des cadrages et une lumière somptueuse. Des paysages à couper le souple.
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2014
Très belle histoire différente de l'originale ... Les acteurs sont fabuleux !
Quelle histoire d'amour entre un gros nounours et un pitchoun ...
Pour les amoureux de la montagne, c'est le film idéal à découvrir.
On devrait faire ce genre de film plus souvent, cela fait du bien... J'ADORE !!!!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bien qu'habitant la Savoie où le film a été tourné ( hameau de l'Ecot, Bonneval sur Arc en Haute-Maurienne ), je n'avais pas encore vu le film de Nicolas Vanier, diffusé hier soir à la télé.

Je connaissais évidemment les diverses périodes (saisons?) de la série de Cécile Aubry, vues et revues dans ma lointaine jeunesse. Malgré la splendeur des paysages, je n'ai pas du tout retrouvé dans le film la grâce du feuilleton originel.

Félix Bossuet qui joue ici Sébastien a un indéniable air de Mehdi (que l'on retrouve ici dans le rôle d'un chasseur, caution historique?), mais n'a pas un jeu très naturel et sa coupe de douilles est peu dans les canons capillaires en vogue sous l'occupation. Tchéky Karyo est totalement à côté de la plaque dans le rôle de César, le grand-père d'adoption. Il tient la gageure de rejouer aussi mal que dans L'Ours de Jean-Jacques Annaud, ce qui n'est pas un mince exploit.

Dans l'ensemble, Nicolas Vanier dirige aussi mal ses acteurs qu'il ne s'occupe de ses chiens (voir procès avec la SPA de Besançon) et ici les dialogues et la mise en scène ne sont même pas du niveau moyen d'un téléfilm.

Le scénario a été étoffé en situant l'action en 1943, à grand renfort d'allemands caricaturaux: en plein réveillon de Noël, ils décident d'aller faire une petite traque en montagne, histoire de lever quelques passeurs de juifs... d'ailleurs, lorsqu'on connait le lieu du tournage, il est difficile de croire à l'existence de la frontière suisse, alors que derrière les crêtes de Haute-Maurienne on trouve l'Italie de Benito.

Le passage de la famille juive sur un glacier crevassé à plus de 3500m d'altitude en plein hiver est très hautement improbable, de même que la jeune héroïne qui reste en Suisse pour rejoindre l'Angleterre ( la liaison Genève-Douvres en bateau était très connue à l'époque! ) . Beaucoup d'approximations aussi: la schlitte vosgienne pour débarder le bois est totalement inconnue en Savoie, de même que les crampons à glace très onéreux à l'époque (réservés alors aux expéditions d'alpinisme de prestige) en possession d'un humble berger.

Les paysages sont évidemment magnifiques mais filmés assez distraitement, sans soucis de cohésion avec le récit. Les personnages n'ont aucune profondeur et il est difficile d'entrer en empathie avec eux, ce qui est plutôt gênant pour un film familial sentimental.

Pour moi, Nicolas Vanier n'est pas un cinéaste, il surfe juste sur le succès de ses films médiatiques de traineaux à chiens-chiens. Je n'ai pas vu la suite réalisée par Bertrand Duguay qui est sortie en décembre, j'espère juste qu'elle rend un peu mieux hommage au délicieux feuilleton de mon enfance.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2014
Super beau film, qui nous met larmes à l’œil quelque fois, bien imaginé et super beau récit, je vous le recommande, à regarder encore et encore. J'attends avec impatience la sortie du deuxième.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans les années 40, Sébastien est un jeune garçon des alpages élevé par César, un vieil éleveur bourru mais au cœur d’or. Des moutons sont retrouvés morts et l’on a tôt fait d’accuser une « bête sauvage » que l’on a vu rôder à plusieurs reprises. Mais l’animal est en fait une belle chienne qui s’est enfui des griffes de son mauvais maître, et qui se lie avec Sébastien contre l’avis des grandes personnes. Toute l’action se passe sur fond de seconde guerre mondiale, où les Allemands sont stationnés près du village et certains habitants sont impliqués dans des réseaux aidant à faire passer la frontière suisse à des juifs.

Faire un remake du célèbre film de Cécile Aubry en y ajoutant un contexte historique ? Dans le fond, pourquoi pas… Christophe Barratier (Les choristes) avait bien fait la même chose avec sa Nouvelle guerre des boutons en 2012, avec Guillaume Canet en instituteur résistant. Ce choix scénaristique ajoute une dimension plus dramatique à l’histoire assez réussie. On regrettera seulement que la sous-intrigue avec l’officier allemand ne soit pas plus amplement développée.

Par ailleurs, il est connu que les trois éléments les plus cauchemardesques à gérer lors d’un tournage sont l’eau, les animaux et les enfants (surtout en tête d’affiche !). Cela n’a pas paru effrayer Nicolas Vanier, l’amoureux de la nature et des neiges qui fut déjà l’auteur de Loup et du Dernier Trappeur, puisqu’il y cumule ici les trois, si l’on veut bien considérer la neige comme de l’eau, quoique le froid ne doit pas faciliter les prises de vue. Il utilise les paysages alpins avec un respect et un savoir-faire certain, exploitant toute la beauté de la montagne sans jamais tomber dans la carte postale kitsche. Son pari audacieux de tourner en décors naturels et pendant les vraies saisons du film (été, automne et hiver) lui permet de nous livrer des images somptueuses. C’est l’un des points forts indéniables de cette œuvre.

Enfin, on notera la prestation vraiment maîtrisée du jeune Félix Bossuet, très juste et fort attachant, ce qui est rare à cet âge. Sa coiffure fait moins « petit sauvage » que « héros manga », mais on s’y habitue très vite, tant le naturel de l’enfant est confondant et sa présence à l’écran indéniable. Tchéky Karyo (Bad Boys,Dobermann,Les Lyonnais,Un long dimanche de fiançailles,Nikita, Jeanne d'Arc, etc) est parfait en vieux berger asocial mais prêt à mourir pour cet enfant qui lui fut confié. Les autres acteurs sont sympathiques, sans être éblouissants.

Au final, nous avons là un bon spectacle familial, très mignon et tous publics, avec de belles images et une morale gentillette.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2014
Un Grand GRAND merci à tous les LUTINS d'AMAZON !!! Commandés le 23 .. arrivés le 24!! mille mercis à vous!!! Et reposez vous bien.. espérant que le père Noel vous écoutera quant à vos demandes.. vous faites un super boulot !!! JOYEUX NOEL à toute votre équipe
Les petits vont être ravis de déballer leur beau cadeau de Noël et de revoir ce superbe film
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Grand fan de la série à l'époque, j'avais un peu peur d’être déçu par ce remake.
Et ce fut le contraire, magnifique film avec de somptueux décors, des chiens superbes et un casting exemplaire.
Quelle bonne idée de revoir Mehdi dans un rôle de chasseur. Ça a du lui faire drôle.
Je suis déjà grand père et je n'ai aucune honte à défendre ce film, pas de violence, pas de trucs qui explosent partout, pas de super héros, un film qui respire le grand air et qui sent bon la campagne et la montagne.
Mais pourquoi avoir située l'histoire dans les alpes ?
Les montagnes des pyrénées y sont rarissimes !
Bref, un excellent divertissement à regarder en famille.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2014
Après le dernier trappeur, loup , et bien beautres documentaires, je ne peux que vous conseiller cette merveille de Nicolas Vanier,ce remake est l'oeuvre d'un amoureux de la nature, MERVEILLEUX pour toute la famille
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus