Commentaires en ligne 


29 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (10)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Droit de vote mais devoir de connaissance.
S'il est possible de ne pas voter, il ne devrait pas être possible de voter sans d'abord s'être renseigné sérieusement sur le candidat qui nous intéresse. Nous votons trop souvent pour l'image qu'il projette. Or cette image est le produit d'une équipe de communication dont le mandat est clair : cacher les défauts que possède le...
Publié il y a 5 mois par Sylvain Rodrigue

versus
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 François, ce fin stratège élu pour sa vraie-fausse-vraie normalité.
Cécile Amar dans son édifiant bouquin n'a pas tort,

Jusqu’ici tout va mal.

Et pourtant, François, ce fin stratège élu à l’unanimité par ses pairs aux primaires pour sa vraie-fausse-vraie normalité ; ce subtil rhétoricien au verbe tout en rondeur où pas une syllabe ne...
Publié il y a 2 mois par LE GOUX PATRICK


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Droit de vote mais devoir de connaissance., 13 février 2014
Par 
Sylvain Rodrigue "Sylvain Rodrigue" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal:document (Format Kindle)
S'il est possible de ne pas voter, il ne devrait pas être possible de voter sans d'abord s'être renseigné sérieusement sur le candidat qui nous intéresse. Nous votons trop souvent pour l'image qu'il projette. Or cette image est le produit d'une équipe de communication dont le mandat est clair : cacher les défauts que possède le candidat avec les qualités qu'il n'a pas.

Selon ce livre, François Hollande ne fait pas exception. L'image de "bon gars malgré ses défauts" et de socialiste atavique serait fabriquée. Sous cette cape se cacherait un homme imbu de lui-même, régulièrement colérique, peu préoccupé par le sort d'autrui et par ailleurs incapable de faire confiance aux autres. Défauts rédhibitoires pour un président, même et surtout normal.

De nombreuses anecdotes soutiennent l'intérêt de la lecture de ce (petit) livre de 240 pages. L'écriture est fluide.

Bonne lecture :)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Seul, colérique et content de lui, 15 janvier 2014
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
Il y a peu de temps encore, nombreux étaient ceux qui étaient persuadés qu'il était difficile de faire pire en terme de "président" que Nicolas Sarkozy, mais c'était sans compter sur la victoire miraculeuse (remember DSK ?) de François Hollande au second tour de l'élection. Depuis, de gaffes rocambolesques en promesses bafouées, de lointaines guerres à l'issue incertaine en brusque changement de cap économique, rien ne semble réussir à cet amoureux des scooters. Les derniers dévellopement de l'actualité sur sa vie (extra) conjugale ont même réussi, un temps, à faire passer l' "affaire Dieudonné" au second plan de l'information, quelques semaines après qu'elle ait elle même fait passer l'"affaire Leonarda" à la trappe, etc...

Cécile Amar est journaliste politique au Journal du Dimanche et suit François Hollande depuis plus de 10 ans. C'est dire si elle connait bien l'homme dont elle dépeint l'optimiste invétéré avec force exemples citant, notamment, Julien Dray, qui définit ainsi François Hollande : "Il a le profil du gagnant du loto, il croit toujours qu'il va gagner la cagnotte". Malheureusement, la baraka semble de peu d'effet en ces temps de crise mondiale et transverse.

Le culbuto, comme aimaient à l'appeler jadis ses amis politiques, semble se soucier assez peu de ce que l'on peut penser de lui. "Il n'a confiance en personne. C'est son caractère, il n'est bien que seul" écrit l'auteur, et c'est Hollande lui même qui séclara: "La principale qualité d'un homme d'Etat, je voudrais dire que c'est la sincérité, mais c'est l'indifférence.". C'est peut être cette indifférence aux appels des français qui a conduit à cette catastrophe annoncée qu'est son mandat. Indifférence mais aussi isolement, Cécile Amar décrit dans ce livre un homme qui consulte beaucoup, mais tranche seul, certain de sa supériorité et souvent content de lui.

Quelqu'un a un jour écrit "Chirac nous avait fait regretter Mitterand, Sarkozy nous avait fait regretter Chirac, Hollande nous ferait presque regretter Sarkozy", tremblons à l'idée de celui (ou celle) qui ous fera regretter Hollande.

CREW.KOOS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 AMAR/ HOLLANDE, 6 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
CET OUVRAGE BIEN REDIGE PAR UNE PROFESSIONNELLE DE LA VIE POLITIQUE RETRACE LES ERRANCES DU CARACTERE DE NOTRE ACTUELLE PRESIDENT
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le titre explique parfaitement le contenu du livre, 26 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
Il s'agit d'un réquisitoire mesuré et explicatif sur François Hollande, qui, dans le contexte actuel de grogne française, peut apparaitre finalement pas trop méchant...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 François, ce fin stratège élu pour sa vraie-fausse-vraie normalité., 20 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
Cécile Amar dans son édifiant bouquin n'a pas tort,

Jusqu’ici tout va mal.

Et pourtant, François, ce fin stratège élu à l’unanimité par ses pairs aux primaires pour sa vraie-fausse-vraie normalité ; ce subtil rhétoricien au verbe tout en rondeur où pas une syllabe ne déborde ; cet homme dont un sourire satisfait ponctue de manière rythmée le déroulement de sa pensée ; ce président dont le petit mouvement furtif de la pointe de la langue vient régulièrement récupérer sur la lèvre supérieure le zeste de chantilly laissé par chacune de ses anaphores ; ce président qui avait prédéfini le cadre rigoureux d’une géométrie personnelle où pas un angle ne devait dépasser ; ce président qui avait transmué la délicate quadrature d'un cercle économique en jolie boîte à outils ; ce président qui s’était fait un devoir de consulter abondamment, mais pour trancher systématiquement seul, certain de sa prééminence ; ce grand petit homme a mis deux ans à admettre que le vertueux principe du plaisir intellectuel de la brosse à reluire en mode auto – nous sommes des gens de cœur -, risquait d'amener ledit cœur en phase d'infarctus, les coronaires bouchées par un excès de douceurs sucrées déconnectées de tout.

D'ailleurs on y est.

Et les jolis dogmes en sucre d’orge du Musée Grévin de la Grande Chocolaterie Rose, sous les coups de boutoirs du caterpillar de la mondialisation, réduits en carambars tout mous ; et sur le point d'être flambés à l’alcool de poire avec son lot de beignets aux pétales déconfites ; tandis que, de l'autre côté des barricades de l’immense terrain vague, s'élèvent le bruyant tapage, les cris d'orfraie et les vitupérations des parangons d'une droite statufiée dans ses perruques hautaines qui fleurent bon le cac 40, la laque l'Oréal, la cire des marqueteries, l'after shave Bygmalion.

Alors qu'il conviendrait d'entendre tous ceux dont le silence est assourdissant ; juste parce qu'ils hésitent à transgresser le langage du clan pour s'aventurer sur les chemins du simple bon sens et d'un pragmatisme lucide ; même quand les étiquettes désuètes gauche-droite auxquelles ils appartiennent sont toujours là ; avatars encombrants d'une Constitution qui, d'une façon ou d'une autre, devra tôt ou tard changer de bretelles et de texte, pour coller à un monde en pleine mutation.

Comme on aimerait voir aussi galoper les chevaux d’une créativité débridée qui se ferait un devoir de secouer toutes ces idéologies figées, fonctionnant sur le mode d'un antagonisme antédiluvien, et qui ne font que défendre des vieux fonds de commerce en retard sur la marche du temps.

Imaginer enfin qu'une politique puisse être menée par la somme de tous ces talents qui oseraient, et qui seraient de fait complémentaires, pour déployer cette intelligence - la vraie -, qui resterait ouverte à audace, à l'écoute sans restriction ; comme à la transgression aussi ; indispensables pour dépasser le dogme qui oppose ; et mettre out le Fric ; celui qui pompe le suc, et bronze aux îles Caymans.

Et mutualiser pendant qu’on y est cette indispensable bonne volonté tendue vers un seul et même but, celui de préserver le bien commun.

Alors peut-être que.

Une politique holistique ?

Rien n'est moins sûr.

Il y aurait tellement de remises en causes individuelles, personnelles – intimes - à mettre en chantier ; un énorme travail au quotidien à faire ; chirurgical ; douloureux ; pour défaire, déboîter, pièce après pièce, le puzzle de la lourde citadelle du parti pris.

Arrêter la rotation de la fatalité juste un instant ; temps mort ; pour syndiquer ce que la gauche comme la droite peuvent avoir de meilleur, d’efficace, quelque part je ne sais où ; au-delà des îles Kerguelen ; au-delà de la planète Davos ; par-delà la galaxie d'Andromède ; et amorcer enfin ce Catgroove qui délie, libère, fait swinguer,

Et débonde.

Clap Your Hands,

Parov Stelar.

Wow.

Pendant ce temps-là, François, lui, regarde par les grandes fenêtres de son salon doré, tandis qu’un Manuel commence peut-être à indiquer la marche à suivre, à l’encre sympathique, et défricher le passage, au forceps nickelé. Il l’a nommé pour ça, après l’autre - transparent -, comme une bulle de savon.

Ploc.

Le regard de François vagabonde sur l'interminable pelouse qui dégringole mollement entre les frondaisons derrière lesquelles Paris bourdonne, bruisse comme une ruche lointaine.

Impavide, il prend son vieil iPhone, y pianote un texto pour tancer un ministre, juste pour faire illusion ; puis l'éteint.

Il songe à son scooter ; aux ombres délaissées de ces femmes mûres en fleurs ; puis s'évade vers Tulle.

Il rallume son iPhone, en caresse l’écran.

Ce vieil écran qui luit, où les sondages s'estompent.

Ce vieux complice qu'il aime, où le réel s'oublie.

Il y voit son reflet : lui sourit, et pense à 2012... évoque 2017.

Même une pendule cassée donnera toujours l'heure juste, deux fois par 24 heures.

Ses belles joues s'arrondissent.

Moi Hollande : Président.

Jusqu'ici tout va bien.

.....

Catgroove,
Clap Your Hands, François,
swingue, swingue,
et débonde,
La Dette
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Amusant, mais rien de révolutionnaire, 17 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
C'est un livre de journaliste politique, qui connait son sujet bien évidemment. Il reprend tout ce qui se disait déjà depuis fort longtemps sur l'homme, son action, sa philosophie de la politique. Pas de flagornerie, mais pas d'égratignures trop profondes non plus. Et pas vraiment de scoop journalistique, plus une description d'un homme vu de plus près que ce que nous offrent les médias traditionnels.
Les fans et les contempteurs passeront leur chemin, ce livre n'est pas pour eux.
Dernier point, l'écriture est très classique, pas de gros efforts de ce coté. C'est une journaliste qui a écrit, pas un écrivain...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 tres edifiant, 16 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal:document (Format Kindle)
ce livre confirme et apporte de nouveaux elements sur ce que l'on soupconne deja,et je pense que ça ne va pas s'arranger
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Tout le monde en prend pour son grade !!, 27 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal:document (Format Kindle)
Livre intéressant à la lecture, des intrigues surprenantes, un déroulement bien orchestré, somme toute un bon bouquin à parcourir...à tête reposée. Je recommanderais ce livre à ceux qui s'intéressent à la politique d'assez près quand même.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Livre, 31 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
Un livre bien écrit, assez critique. agréable à lire, de bons mots, une ouverture d'esprit, on va de découverte en découverte.
Bref un bon livre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Livre peu interessant, 26 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jusqu'ici tout va mal: document (Broché)
Je savais que Mr Hollande était une personne qui ne prenait pas beaucoup de décisions ! mais je ne savais pas à quel point il était désagréable avec ses collaborateurs !
Malgré cela je n'ai pas beaucoup aimé ce livre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Jusqu'ici tout va mal:document
EUR 12,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit