undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles13
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:20,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Beck est un artiste déroutant.
Quand vous l'attendez quelque part, il s'en va ailleurs. Et quand vous croyez l'avoir compris, il vous surprend encore.
Ce coup-ci, il nous offre un album de balades absolument superbes. Des morceaux largement acoustiques, magnifiés par une production aérienne quasi-psychédélique et - occasionnellement - par des cordes émouvantes (le sublime "Wave"!).
Encore plus délicat que son très beau Sea Change de 2002 - un disque né d'une rupture amoureuse - Morning Phase nous donne à entendre des chœurs éthérés, des guitares sèches alanguies dans des atmosphères nébuleuses et fragiles.
Comme avec Sea Change, on sent encore une influence de Nick Drake dans certaines compositions, mais Beck ne se cache pas d'avoir voulu aussi s'inscrire dans la tradition de la "musique californienne" de l'âge d'or. Dans des interviews, il a franchement admis avoir tenté d'injecter à son travail un peu de Neil Young, Gram Parsons, Byrds, Crosby, Buckingham, etc.
Et c'est vrai qu'à la faveur de quelques notes de banjo rajoutées à un chorus, on pense aussitôt à Harvest... avant qu'un autre morceau n'évoque quelques instants plus tard le Floyd, avec une voix somnolente rappelant David Gilmour.
Toujours surprendre.
La qualité de l'interprétation est parfaite, avec des cordes magnifiquement arrangées par David Richard Campbell, le père de Beck. On notera aussi sur certains morceaux la présence à la basse et à la contrebasse d'un certain Stanley Clarke...
De "Cycle" à "Walking Light", tous les titres sont bâtis sur un tempo moyen, parfois à la limite de la torpeur, mais chacun apporte une nuance supplémentaire à la palette d'émotions exprimées par le chanteur. Pas un n'est plus faible qu'un autre. Pas un n'est bâclé. Au contraire. On peut vraiment parler d'orfèvrerie musicale au niveau de la production.

J'étais pris dans un embouteillage quand j'ai, pour la première fois, pris le temps d'écouter intégralement cet album, histoire de trouver un peu de détente. En quelques minutes les voitures autour de moi n'existaient plus. La ville avait disparu et je n'étais plus un pauvre citoyen éreinté par une journée de travail.
J'étais juste un homme qui partageait, dans l'instant, les sentiments fragiles d'un autre être humain.
Cet album aérien ne sera sans doute jamais le préféré des fans qui aiment surtout le Beck grunge, funky ou expérimental. Chacun a le droit de préférer "son" Beck.
Mais, dans l'absolu, c'est indiscutablement un disque magnifique qui mériterait de devenir un vrai "classique" auprès d'un très large public allant des fans de CSN&Y à ceux de Tim Buckley, en passant par ceux d'Eno et de Radiohead.
Beck est génial.
Fou, mais génial.

Réflexion 7 mois après la critique:
Aux Etats-Unis, comme en Grande Bretagne, Morning Phase a été salué comme un chef d'oeuvre et une parfaite réussite de Beck (promenez-vous sur le Net, vous verrez). Pas chez nous. A lire les commentaires ici, j'ai l'impression que certains Français n'arrivent pas à se faire à l'idée que Beck n'a jamais été enfermé dans un style. Il n'est pas un folkeux grunge, un danseur funk, un bluesman roots, un dandy sophistiqué ou un poète désabusé. Il est tout cela à la fois, et bien plus encore. Alors, si vous n'avez pas encore entendu Morning Phase, évitez de vous fier aux critiques négatives de quelques frenchies qui sont passés à côté de Morning Phase. C'est un des plus beaux disques de ces dernières décennies.
22 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2014
Morning Phase est dans la lignée de Sea Change, mais en plus abouti et en plus varié au niveau des compositions. Peut être moins "facile d'accès" mais tourne depuis plusieurs semaines sur ma platine sans que je me lasse... c'est la première fois depuis longtemps qu'un album de Beck me plait autant.

Pour le vinyle : Belle pochette rigide, très bon pressage (Pallas en Allemagne), bon mastering, même si la dynamique est un peu réduite car la durée des faces est assez longue. J'avoue que je préfère parfois un bon album "LP" que des doubles-LP avec des faces de 12mn qu'il faut changer tout le temps. Celui-ci passe très bien et s'écoute sans fatigue.

Bref, bon achat, je recommande.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2014
Prenons nous encore le temps de VRAIMENT écouter la Musique ? Pas certain du tout, pris comme nous sommes dans la folle accélération des sorties d'albums et des modes de plus en plus éphémères. Et ce magnifique, cet extraordinaire "Morning Phase" risque bien de passer à la trappe, victime de cette accélération du temps : au premier abord, et du fait d'écoutes inattentives, il est facile de le ranger au rayon "disque monotone et largement chiant". Jusqu'à ce que, sans que l'on sache pourquoi, le "déclic" ait lieu, et l'on se sente d'un coup envahi par un bonheur triste qu'on associait jusqu'à présent à une très rare poignée de disques aussi brumeux qu'ensoleillés : les Nick Drake, certains Neil Young apaisés, le "Skylarking" de XTC, vous voyez le genre. Car c'est dans cette haute tradition que Beck, le moral visiblement pas bien haut mais l'inspiration prolifique, vient inscrire ce qui s'avère au fil des écoutes comme l'un de ces meilleurs albums. Orchestration sensible, parfaite, butinant entre folk anglais, country californienne et psychédélisme léger, voix un peu groggy, production certes luxueuses, mais jamais m'as-tu-vu, et surtout mélodies systématiquement magnifiques (pas un titre ici qui ne soit parfaitement à sa place !), et surtout capacité d'empathie surnaturelle, "Morning Phase" est un nouveau classique de l'histoire de notre musique, le Rock. Et Beck, certes dans un autre genre que celui de ces débuts tapageurs, de continuer à mériter son habituel qualificatif de "petit génie".
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2014
Sur cet album oublions l univers barré de beck. Il est exclusivement componsé de ballades. Quelles soient joyeuses ou melancoliques, elles nous transportent du debut a la fin de cet album. Certains lui reprocherons cela mais ils y a d autres albums pour decouvrir son univers. Avoir fait un album de ballades est une bonne idée. En tant que fan j attendais cet album depuis longtemps. On peut dire que mes attentes sont comblées.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2015
Des mélodies qui invitent au voyage et à la rêverie. On pense à "sea change" mais les chansons sont plus accrocheuses. Les cœurs en arrière plan sont jubilatoires. Les titres "Morning" Heart is a drum" et surtout "Walking light" ne pourront pas vous laisser indifférents.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2015
Je ne connais pas bien Beck. J'ai parfois entendu de bons morceaux par le passé, d'autres qui me plaisaient moins. Je ne regrette pas l'achat de ce volume qui possède une unité, nous place dans une ambiance psychédélique très agréable. Je recommande donc ! Bravo à l'artiste !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2014
Comme dans "Sea Change" , Beck revient ici à une ligne mélodique apaisée, préférant les violons (magnifiques) aux guitares, boites en fer et pianos à pouce de son précédent album. On y retrouve aussi sa voix et un quelque chose de mélancolique qui m'a touché. Un album très beau, sans tube radiophonique mais qui s'écoute et se réécoute avec bonheur, faisant apparaître à chaque fois qqchose de nouveau.
Un très bon album après celui réalisé pour Charlotte Gainsbourg (IRM).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2014
album très doux qui ressemble peu aux précédents mais il est sympa.
Beck fait tout dans la douceur, on est loin d'une musique expérimentale.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2014
perso, je considère que c'est un album incontournable de richesse et d'émerveillement. C'est le Beck de Sea Change dans notre époque!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2014
j'adore Beck, cet album est sublime, à écouter sans cesse, à tout moment de la journée, je ne m'en lasse pas.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)