Commentaires en ligne


46 évaluations
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une livre témoin sur le métier Politique. Entre investissement personnel hors limite et motivation la France.
Ce livre est écrit sur le mode du journal intime. Comme tout journal, on peut se demander si l'auteur l'écrit pour être publié au tout simplement pour garder une trace des évènements qui marque l'histoire politique. Je crois que ce livre se situe à la frontière de 2 espaces littéraires.
Le premier est le...
Publié il y a 8 mois par Reboul

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Jours de brouillard
Sans vouloir contester la qualité littéraire de ce livre, sans contester non plus qu'il soit intéressant, ce récit sonne parfois creux et est souvent désespérant.

Les Normaliens savent écrire. C'est peut être la seule chose de rassurante de tout ce journal de voyage. Et un ministre de l'agriculture, ça bouge...
Publié il y a 2 mois par Leather DeBoeuf


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Jours de brouillard, 5 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Format Kindle)
Sans vouloir contester la qualité littéraire de ce livre, sans contester non plus qu'il soit intéressant, ce récit sonne parfois creux et est souvent désespérant.

Les Normaliens savent écrire. C'est peut être la seule chose de rassurante de tout ce journal de voyage. Et un ministre de l'agriculture, ça bouge !
Certes, il y a dans ce simili journal beaucoup de choses intéressantes sur l'illusion du pouvoir, sur le ratage du quinquennat de Sarkozy, sur la campagne de 2012. Il y a aussi beaucoup de subtilité dans la façon de dépeindre les intervenants, c'est parfois d'une délicate cruauté, notamment dans la retranscription des propos du Président. Et pourtant, ce n'est jamais totalement à charge, et Bruno le Maire assume parfaitement sa part de responsabilité dans les échecs de son camp.
Le gros reproche que l'on peut faire à l'auteur, c'est de ne pas se mouiller et de ne jamais vraiment donner son sentiment profond sur ses interlocuteurs. C'est aussi frustrant que prévisible d'ailleurs. Comment pourrait il en être autrement, lorsqu'on a pas encore renoncé à sa carrière politique ? N'écrit il pas : "La politique nourrit mon écriture et elle la bride" ? Alors certes, il y a beaucoup de non-dits, mais c'est un peu facile...

Sinon, il y a quelque chose de désolant de voir à quoi s'occupe un ministre, entre défense des corporatismes débiles (les agriculteurs qui veulent une régulation des marchés lorsque les cours sont très bas et n'en veulent plus lorsqu'ils sont très hauts...), négociation acharnée avec le G20 pour obtenir un accord qui n'aura jamais aucune portée réelle (mais sur laquelle on pourra communiquer), visites présidentielles à visée uniquement électoraliste chez des paysans, négociations d'épicier à Bruxelles pour les quotas de pêche ou pour permettre aux restaurants du coeur de toucher d'énormes subventions (dont ils n'ont nullement besoin).
C'est globalement affligeant pour la politique en général : démagogie, manque de courage, paralysie face à l'obstacle, inaction...
Au final à quoi sert un ministre de l'agriculture : à tâter le cul des vaches, à vanter la condition paysanne, à satisfaire les revendications des agriculteurs autant que possible pour qu'ils mettent le bon bulletin dans l'urne aux prochaines élections ?
Difficile de dénoncer l'assistanat dans lequel vit depuis plusieurs générations le monde agricole lorsque cet électorat vote traditionnellement à droite et qu'il faut à tout prix le satisfaire... Un assistanat qui a pour résultat de brider les évolutions indispensables à la compétitivité de notre agriculture, notamment en matière de taille d'exploitation. (mais chut ça ne se dit pas).
Le pire c'est que l'auteur en est parfaitement conscient, et la seule chose qu'il parvient à faire c'est décrire son impuissance dans un livre, alors même qu'il se trouve dans le cénacle du pouvoir et que tout le monde s'accorde à dire qu'il est un des hommes politiques de son camp les plus brillants de sa génération.

Bref, rien de réconfortant dans cette lecture, plutôt de la sidération et de l'effroi.
Bruno Le Maire s'y montre fidèle à ce que renvoie son image : intelligent, sérieux, bosseur, humaniste, un peu tristounet et parfois désabusé.
Enfin bon, si le sauveur de la nation était un énarque, nous serions sauvés depuis longtemps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une livre témoin sur le métier Politique. Entre investissement personnel hors limite et motivation la France., 31 mars 2014
Par 
Reboul "Nico" (Paris & Vauvert) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Ce livre est écrit sur le mode du journal intime. Comme tout journal, on peut se demander si l'auteur l'écrit pour être publié au tout simplement pour garder une trace des évènements qui marque l'histoire politique. Je crois que ce livre se situe à la frontière de 2 espaces littéraires.
Le premier est le récit d'un travail au ministère de l'agriculture. Nous en apprenons beaucoup sur les déplacements incessants, les réunions de travail au plus haut niveaux. Nous comprenons aussi qu'il y a peu d'espace pour la vie privée et que c'est aussi l'histoire d'un père qui ne voit pas ses enfants et que ce livre peut aussi être écrit pour eux. Pour justifier de l'absence d'un père.
Le deuxième est le récit désenchanté de la campagne de Sarkozy en 2012. Ce qui est surprenant c'est que dès le début de la campagne, l'auteur décrit un combat qui est perdu d'avance. Manque de positionnement du discours politique, manque de souffle. Le discours n'est plus différenciant comme il l'a pu être en 2007. Manque d'idées nouvelles et de mobilisation hors de la famille politique d'appartenance. Bruno Lemaire se permet quelques digressions sur le métier du politique qui est vécu comme un sacerdoce de combat.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


32 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un écrivain avant tout, 5 février 2013
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Une fois les 430 pages du livre refermées, on ne peut s'empêcher de se demander ce que Bruno Lemaire est allé faire dans ce gouvernement (au coté des inoubliables Morano, Copé et Lefevbre, entre autre) tant ce qui ressort de cette lecture est le fait que l'homme est, avant tout, un homme de lettres. Rien d'étonnant, partant de là, à ce qu'il se retrouve publié dans la collection blanche de Gallimard, honneur rare pour les mémoires d'un éphémère (de 2010 à 2012) ministre de l'agriculture.

C'est un constat assez désabusé que livre Lemaire sur sa situation d'homme politique ("La main qui gouverne ne tire plus toutes les ficelles du capitalisme, elle en tient encore à peine une ou deux, et si elle ne prend pas garde à ses choix, demain elle sera la marionnette, et le capitalisme la main. Un jour viendra où des entreprises, des patrons étrangers, des fonds de pension, des investisseurs diront "Faites !" et nous nous exécuterons"), et plus encore, sur l'avenir de l'Europe telle qu'elle s'est construite ces dernières années: ultralibérale et détachée du peuple. Lemaire se met en scène, bataillant au sein du G20 contre la volatilité des prix agricoles ou s'escrimant à Bruxelles sur les quotas de pêche, sans pour autant trop se glorifier, il reconnait, à de nombreuses reprises, qu'il n'a pas de poids. Humble aussi quand il évoque, de façon récurrente, sa femme et ses 4 fils: tenu, par exemple, de partir au Kenya, trois jours après la naissance du dernier, il ne manque pas de s'interroger sur son rôle de père.

Mais c'est avant tout sa fascination pour Nicolas sarkozy (un homme "plus complexe" que sa "caricature") qui ressort de ses notes, omettant totalement de revenir sur les bas-fonds du pouvoir ou l'ambiance générale régnant en fin de parcours sur la (basse) court UMP. Non rien de cela dans ce livre personnel, OVNI de la littérature politique, tant d'autres s'en sont déjà chargés que c'en serait inutile. Juste une plume brillante aux prises avec ses doutes.

CREW.KOOS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon livre, mais pas un grand livre, 2 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Bien écrit, on prend plaisir à lire ce livre. C'est un bon livre mais pas un grand livre, les analyses sont assez sommaires et je trouve que finalement, on en sait relativement peu sur l'analyse que peut porter B. Le Maire.

Ce livre est loin des caricatures de la politique mais n'apportera pas grand chose aux lecteurs recherchant des analyses plus fines.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Bien écrit mais insipide et inodore, 13 avril 2013
Par 
Tinkerbell (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Je m'interroge encore sur l'intérêt de l'ouvrage...

Sur la forme :
Je ne mets pas en doute la capacité de l'auteur à savoir écrire. Il écrit bien, c'est clair, mais c'est un style que je n'aime pas : souvent des successions de phrases sans verbe, apposées les unes aux autres. C'est un choix personnel, mais que je ne goûte pas et qui a fini par m'agacer.

Sur le fond :
Une succession d'entrées de journal, quelques vagues états d'âme, un ton faussement désabusé. Ça se veut propret, littéraire et au dessus des choses, mais ça manque d'étoffe, de vraie réflexion. J'ai surtout eu l'impression que B. Le Maire listait ses rencontres avec les gens connus. Est-ce par besoin de se sentir un peu plus grand ?
Mais au final, les vraies questions comme la Politique Agricole Commune, Bruxelles, le mal-être du monde paysan ou la sécurité alimentaire mondiale sont reléguées au rang d'anecdotes à peine survolées. A se demander si ces "grands hommes politiques" ne passent pas leur temps à s'écouter parler plutôt que de rentrer dans le fond des dossiers... :-/

Moi, ça ne m'a pas convaincu. Monsieur, vous maniez bien la plume mais il faudrait avoir de vraies choses à dire !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Bien, 3 août 2014
Par 
Mr. Marcel Deniel (Dijon, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Format Kindle)
Un homme doué et bien équilibré dans un milieu particulier : celui de la politique ....

Le mode politique fait penser un peu à une grande ménagerie, un microscome où chacun se place pour : prendre la première place, occuper la place etc... On est souvent assez loin du service de son pays...

Garder suffisamment de distance par rapport à la fonction est un exercice indispensable pour ne pas perdre pied dans un milieu aussi cruel...afin d'agir effectivement dans le sens du développement des conditions de la prospérité et bien-être de ses concitoyens.

Le pouvoir politique conserve un certain poids face à celui de la finance, des grandes sociétés et des intérêts particuliers, il faut qu'il exerce pleinement ses prérogatives pour le développement et le bien-être des citoyens... face aux différentes organisations de pouvoir humaines.. Serait-ce un voeu pieux ? espérons que non... apparemment certains jeunes politiques relèvent le défi ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La politique, 14 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Ce livre très bien écrit , à la portée de tous donne une autre idée de la politique , loin des propos discordants des médias . On aime , on n'aime pas , mais on y découvre un peu de la personnalité de nos hommes politiques . Ce sont des présidents , des ministres , des députés , des maires etc ..., mais avant tout des hommes avec leurs qualités et leurs défauts : personne n'est parfait .On découvre dans ce livre un Nicolas Sarkozy différent de tout ce que l'on a pu lire ou entendre , en bien , en mal , on reste sur ses positions ou on modifie l'idée que l'on avait du Président et de l'homme . A chaque lecteur de tirer ses conclusions . Moi , j'ai aimé car certains passages m'ont fait rire et rares sont les evènements politiques qui me divertissent .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Puissance et impuissance du pouvoir, 24 février 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Une magnifique écriture au service d'une approche sensible et désenchantée de l'Etat, analysé de l'intérieur, en quelque sorte. Au-delà de la chronique, au jour le jour, du vécu d'un ministre, entre 2010 et 2012, ce livre dévoile ce que gouverner peut vouloir dire : la frontière entre la totale puissance et la totale impuissance est plus que ténue. Ce qui émerge surtout, c'est la fascination un peu folle que peut exercer le pouvoir pour tous ceux qui l'approchent et croient pouvoir en jouir (c'est le terme ici qui paraît le moins mal convenir à la lecture de ce livre).
Et puis il y a ce portrait, touche après touche, d'un Sarkozy, le président aux mains parfumées, "monarque fragile et absolu", tout à la fois maître et victime de cette toute puissance du pouvoir, jouissance délectable, aussi éphémère qu'illusoire : "avec quelle voracité le temps engloutit tout. Et les monuments, les palais, les ministères, les bureaux font de formidables écrins vides pour les maîtres nouveaux et précaires que nous sommes" (p. 121)...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un style politique pour un style littéraire, 31 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Broché)
Bruno Le Maire nous a déjà habitué à des récits de haute volée. Rarement homme politique aura-t-il si bien maîtrisé la fome pour traiter du fond. On n'est certes pas au niveau des Mémoires de De Gaulle mais nous n'en sommes pas si loin, bien que les enjeux contextuels soient moindres et la verve un peu moins fluide.

Toutefois, avec une approche plus active qu'observatrice, Le Maire, cet ancien ministre de l'agriculture nous ouvre les portes des coulisses d'un métier qui fascine toujours autant les Français. Il confirme tout le bien que j'avais pensé de Musique Absolue. Assurément un meilleur écrivain qu'homme politique : foncez sur Jours de Pouvoir, peu importe votre parti de coeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Bruno : l'autenthicité de son vécu en politique., 15 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jours de pouvoir (Poche)
Lecture facile, illustrée d'épisodes vécus, cela donne pour nous les novices de ce monde très particuliers de "la politique" une petite idée de ce qui ce passe en "sous sol" !! Cet Homme Bruno Le Maire semble authentique dans son discours, souhaitons que lui aussi ne soit pas déformé par le "POUVOIR" et le " FRIC".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Jours de pouvoir
Jours de pouvoir de Bruno Le Maire
EUR 7,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit