undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

  • Theli
  • Commentaires client

Commentaires client

7
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Theli
Format: CDModifier
Prix:21,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2000
Cette oeuvre de Therion est littéralement géniale.On peut sans hésitation comparer sa qualité à celle de Symphony Of Enchanted Lands (Rhapsody) ou à celle de Nexus Polaris (Covenant). La encore tous les titres sont extraordinaires. Les mélodies sont puissantes et magnifiques ,à tendance orientale,death ,classique et baroque . Une symbiose totale pour une oeuvre de génie à la fois singulière et de référence.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Grandiloquence et puissance sont les 2 mamelles de ce disque aux allures de Carmina Burana revisité version métal (ce sera fait plus tard sur un autres album). Un titre comme "Nightside Of Eden" vaut à lui tout seul l'achat de disque, véritable monstre de puissance lyrique sombre. Balancé sur un tempo rapide mais clair, renforcé d'un eligne de basse à faire vibrer les fondations d'un immeuble, et doté de choeurs ténébreux et pharaoniques, c'est un chef d'oeuvre. Le reste est du même tonneau. Cet album impose le respect par son originalité, la qualité de sa production et des compos, ainsi que par sa puissance. Wow quelle claque !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 30 avril 2012
Therion, groupe de Death suédois va révolutionner le Metal avec la sortie de son quatrième album studio. Si l'on sentait déjà le groupe évoluer vers une musique un peu moins Death et avec de nombreuses influences depuis les deux albums précédents, "Symphony Masses Ho Drakon Ho Megas" et "Lepaca Kliffoth" (mais où vont-ils chercher des titres pareils?), avec "Theli", le pas est franchi.
Christofer Johnsson, le maître de cérémonie de l'oeuvre Therion, passionné de musique classique, avait envie depuis longtemps de mêler ses influences à la musique de son groupe. Le label lui donnant la possibilité d'exprimer ses ambitions, Johnsson va recruter une dizaine de chanteurs et chanteuses pour les choeurs, va s'offrir les services d'une chanteuse solo soprano et d'un chanteur solo basse/baryton et va également obtenir l'aide de Dan Swanö, leader de Edge of Sanity et producteur. Dan Swanö qui chante sur deux morceaux de cet album.

Therion est un groupe dont le line-up a pas mal changé au cours de sa carrière. A ce moment-là, Christofer est entouré de Lars Rosenberg à la basse (ex-Entombed), de Piotr Wawrzeniuk à la batterie et au chant et surtout, de Jonas Mellberg à la guitare, transfuge de chez Unanimated, et qui signe les musiques de deux titres dont le magnifique "Siren of the Woods".

Après une intro uniquement orchestrale qui donne le ton, on rentre tout de suite dans le vif du sujet avec l'un des joyaux du groupe, l'incontournable "To Mega Therion" (en hommage à l'album de Celtic Frost du même nom, grande influence de mister Johnsson). D'entrée, les choeurs se taillent la part du lion. Les lead vocals sont partagés entre Piotr et Christofer (qui chante encore à cette époque). Mais ce sont bel et bien les choeurs masculins et féminins, utilisés comme une véritable chorale, qui marquent tout de suite les esprits. Ajouté à cela des orchestrations importantes tout au long du morceau. Les cordes notamment sont omniprésentes. La partie Metal est là pour la rythmique presque exclusivement. Aucun groupe n'était jusqu'alors allé aussi loin dans le mélange des genres. Et ça fonctionne bien, très bien même.
Le morceau suivant, "Cults of the Shadow" voit l'arrivée au chant lead de Dan Swanö qui, avec sa voix profonde et claire, donne à ce morceau une couleur heavy. Du reste, le Death Metal des débuts est bien loin de toute façon. Orchestrations et instruments Metal se partagent toujours aussi habilement l'espace. Les choeurs sont toujours autant utilisés et aussi inspirés. Il ne fait plus aucun doute que ce sont eux les héros de cet opus. Therion ne fonctionnera plus jamais dans la configuration habituelle du Metal avec un seul chanteur attitré (ou même deux) mais bien plusieurs.
"In the Desert of Set" ne fait qu'enfoncer le clou. Les choeurs dominent le début de morceau, bientôt rejoints par le duo Johnsson / Wawrzeniuk. Piano et cordes se répondent sur la fin du morceau.
"Interludium", comme son nom l'indique, est un interlude instrumental avec choeurs avant d'attaquer deux morceaux dévastateurs : tout d'abord "Nightside of Eden" où l'on retrouve pour la seconde fois Dan Swanö au chant, un titre Heavy à souhait qui n'oublie pas d'accélérer le tempo dans sa partie finale. Puis "Invocation of Naamah", certainement le morceau le plus Death Metal de l'ensemble. Mais il garde un côté mélodique de premier ordre grâce aux envolées lyriques de la chorale et aux orchestrations (piano et cordes encore à l'honneur). Ces deux titres sont reliés par un autre instrumental avec choeurs, "Opus Eclipse".
Pour le dernier morceau chanté, "Siren of the Woods", ce sont deux chanteurs d'opéra qui sont à l'honneur, Anja Krenz et Axel Patz. Ce titre, tout en douceur, avec guitares acoustiques, est tout simplement sublime et magnifié par les chants masculin et féminin de très grande qualité qui se répondent. Et le solo de guitare sur la dernière partie est à tomber.
Enfin, l'outro, "Grand Finale", vient parachever l'oeuvre sur une touche grandiloquente.

Theli est un album majestueux, véritablement l'album qui a propulsé Therion hors des sentiers battus, sur la voie royale du Metal Opéra, orchestral, épique et symphonique. Le groupe devenant pour l'occasion le leader incontesté de ce style musical qu'il a créé. Un album que tous les amateurs du style se doivent de posséder, bien entendu.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com" dans la rubrique "back to the past".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 août 2012
Cet album "Théli" est pour moi incontournable pour ceux qui aiment le style musical de Thérion. Avant ce disque, la musique de Thérion était beaucoup plus style "death métal", avec quelques touches de symphonique dans l'album précédent, qui annonçaient la couleur. De mon point de vue, cet album est un des tous meilleurs du groupe dans la liste des compositions métal symphonique, avec des touches prog intéressantes, des parties instrumentales et des choeurs de toute beauté.
Rien n'est à jeter dans cette oeuvre, et lorsqu'on arrive aux dernières notes du disque, on regrette que ce soit déjà fini tellement on se prend dans ces compositions mélodiques, à la fois variées, envoûtantes et d'une grande beauté!
Pour tous les amateurs de musique métal symphonique avec inspiration classique, vous pouvez y aller les yeux fermés, vous ne serez pas déçus, c'est du grand art!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 janvier 2003
Fou et Génial !!
Les mots manquent pour qualifier cet ovni dans le paysage musical. A l'époque (1996) les suédois de Thérion créent véritablement ce mix entre l'opéra tendance Wagner et le heavy-métal. Cet album sublime, grandiose, emphatique fait date dans l'histoire de la musique. Les compositions sont hyper-travaillées, avec l'apport déterminante de l'orchestre et des choeurs d'opéra ou des chanteurs lyriques solos. De leur passé death métal, il ne subsiste qu'une intervention parcimonieuse de la voix gutturale. On croyait le mariage entre le classique et le rock quasi-impossible (combien ont échoué !!). Et bien Thérion nous assène leur contre-exemple et l'on en reste béat d'admiration !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2004
j'ai vraiment écouté cette album par hasard, il y a quelques années....il est vrai que Therion pour moi était égale à bruit (voir leurs premiers albums) il est vrai aussi que la pochette de ce CD peut faire peur....
mais des que vous écoutrez l'intro....vous serrez scotché au plafond...c'est pour moi la meilleur intro de toutes la production métal et j'en écoute depuis....20 ans !!
enfin bref...le reste de l'album est puissant tout en restant mélodique...du grand art (depuis j'suis fan !)
il faut vraiment écouter...Indispensable !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2003
Qui que vous soyez, cet admirable pièce de métal-opéra devra vous plaire! Malgré son style d'apparence un peu sinistre, Therion compose de véritables merveilles, des trésors d'arrangements entre deux styles musicaux pourtant diamétralement opposés, du moins c'est ce que je pensais. Car le Métal et l'opéra sont en fait parfaitement associables, à condition d'avoir le talent de Therion!
To Mega Therion, le MEGATUBE du groupe Suédois, est là perle rare du genre! Ce morceau à lui seul justifie l'achat du CD. Il atteint son paroxysme à deux reprises, quand piano classique et guitare électrique dialoguent pour notre plus grand bonheur!
Mais ce n'est pas la seule merveille de l'album, au contraire, Cults of the shadow étant pour moi l'autre pièce maitresse de cet ouvrage, tout comme Siren of the Woods (un morceau qui clôt l'album avant le dernier instrumental) quasi-émouvant et surtout frissonnant.
Conclusion, avec Theli, vous ressentirez le métal-opéra, physiquement!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Gothic Kabbalah
Gothic Kabbalah de Therion (CD - 2007)

Les Fleurs Du Mal
Les Fleurs Du Mal de Therion (CD - 2012)