undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes RLit Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Rentrée scolaire Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

12
3,8 sur 5 étoiles
Mehliana: Taming The Dragon
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:11,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le Jazz est un mot valise qui recoupe une grande variété de réalités. Aussi, à Jazz doit-on souvent associer un autre terme (modal, be bop, bossa nova, etc.) pour apprécier le contexte.
Je pense toutefois qu'il y a un trait commun entre tous les adeptes de ces musiques Jazz: l'ouverture, le mélange des genres, la recherche, parfois la découverte.
C'est pour cela que j'ai toujours été étonné de ces débats sur les évolutions de Miles Davis, par exemple, après sa période modale et de ses témoignages de fans qui se disaient meurtris.

De quoi s'agit-il ici? Brad Mehldau est l'un des plus grands pianistes de Jazz actuel. Il dispose d'autant d'autorité que Keith Jarrett et est souvent comparé avec bonheur à Bill Evans. Il a réalisé des disques en trio qui font désormais partie du classique.
Or, il nous livre ici un disque atypique avec des sons électriques et électroniques et un duo inattendu (pianos éléctriques / batterie / incantations vocales de Brad lui-même).

Je suis ravi de ce disque qui est avant tout une performance de musiciens extraordinaitres. Je suis ravi qu'ils explorent un territoire généralement laissé à de la musique en carton surproduite et sans innovation (Daft punk notamment). Je suis enfin ravi de l'énergie qui se dégage de ce bel opus.

Alors, peut-être hésiterez-vous à ranger votre CD à côté de vos autres CDs de Jazz, mais who cares?
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 janvier 2015
Ce disque est vraiment un sommet, une sommité, un alliage parfait ! Tout d'abord entre Mehldau et Guiliana bien sûr mais aussi une synthèse entre le jazz-rock, le rock, le jazz, la chanson française, les musiques 'actuelles', les références africaines etc. Mais tout d'abord, c'est une oeuvre originale d'un artiste (je pense que Brad est le premier créateur) qui a entendu et écouté et assimilé : Herbie Hancock (en premier), Chick Corea, Soft Machine (qui s'en souvient ?), Marcus Miller, Bill Evans, Serge Gainsbourg (vibrant hommage) d'autres rockers, d'autres pianistes ... J'adore ! J'écoute dans la voiture depuis plusieurs mois et je trouve que Guiliana -que je ne connaissais pas- n'est pas mal non plus !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 décembre 2014
J'aimais déjà beaucoup Brad Mehldau et ce depuis ses premiers CD. Ce nouvel album me ravit aussi. On entend tellement de musique électronique en carton et totalement insipide (à part le grand Steve Reich bien entendu).
(Trois mois et quelques écoutes plus tard) Les parties parlées (à part l'émouvant enregistrement de Amelia Earhart) m'horripilent maintenant. Brad Mehldau est aussi bon au clavier qu'il est tartouille avec une plume. Je zappe quand il se met à gazouiller comme un grand dadais qui se prend au sérieux. Dommage car sa musique et sa collaboration avec Marc Guiliana restent superbes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Mettons tout de suite de côté la question de savoir s'il s'agit là ou non de jazz. Car voici belle lurette que les frontières du jazz sont devenues perméables et floues au point qu'il devient de plus en plus difficile de différencier jazz, pop et rock par exemple. Disons que "Taming the dragon" est un OMNI (Objet Musical Non Identifié) rassemblant deux artistes d'exception et au sommet de leur art. Brad Mehldau s'est imposé depuis une quinzaine d'années maintenant comme l'un des pianistes phares de la planète jazz mais aussi comme un instrumentiste qui n'hésite pas à s'aventurer vers des formes plus classiques comme dans son album avec Sophie von Otter par exemple. Mark Guiliana est quant à lui un immense batteur, un jongleur capable de multiplier et superposer les rythmes à l'infini, de manier la délicatesse la plus subtile avec la brutalité la plus sauvage.

Et c'est cela qui compte et ressort avant tout à l'écoute de cet étrange album. Etrange car la combinaison claviers (Mehldau utilise assez peu ici le piano sauf quand il est préparé mais beaucoup une petite armée de bijoux électroniques) et percussions est des plus inhabituelle quand elle est jouée en duo.

Le charme opère indéniablement lorsque les titres se contentent d'explorer des horizons musicaux très oniriques qui pourraient rappeler de temps à autre ce qu'un Gerhard Schultz a cultivé pendant des années, les percussions en moins. C'est là qu'on apprécie le toucher de Guiliana, les subtils changements de rythme, les jeux à contretemps, les mesures à seize temps omniprésentes.... Magique !

On restera en revanche plus en retrait lorsque Mehldau introduit ses compositions par des séquences parlées (souvent sa propre voix) disant des textes d'intérêt très relatif, donnant un caractère archaïque et surtout un peu déplacé à une musique qui se suffisait à elle-même. Le titre d'intro laisse craindre l'impasse et heureusement, ce sentiment s'estompe jusqu'au prochain resurgissement d'un voice over, heureusement plus lointain. Sans cela, l'album eût été parfait. Avec, il est séduisant, étrange et vaut le déplacement par la qualité d'interprétation éblouissante et les infinitisémales variations à la John Adams auxquelles certaines compositions donnent lieu.

Superbe prise de son dans tous les cas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mars 2014
On ne présente plus Brad Mehldau. Pianiste virtuose et de génie, qui ici s'associe avec Mark Guiliana, jeune batteur de la nouvelle scène jazz. Il a officié pendant quelques années avec Avishai Cohen. Un jeu fin, subtil, légé, rapide et qui colle aux sonorités d'aujourd'hui. (Une caisse claire sans timbre, mode lancée par Chris Dave qui sert de tom).
Une symbiose parfaite, originale, pleine de sentiments et d'émotions qui nous fait oublier combien leur technique de jeu est maîtrisée.
Amateur de jazz, de lounge, d'électro, c'est album ne demande qu'à s'écouter.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mars 2014
Brad Mehldau : superbe pianiste, artiste et personnage un peu énigmatique... Avec les magnifiques premiers albums de "The Art of the trio" on comprends vite qu'on a affaire à un gros calibre...
Mais c'est la loi du business et des majors : il faut produire... - c'est pas de la tarte ! - alors on a affaire à du "moins bien" "pas très intéressant", "toujours un peu pareil"...
Et puis heureusement, il y a les "bonnes rencontres"; et celle avec Mark Guiliana donne lieu à un vrai nouveau projet.
Du Fender-Rhodes, des synthés, un groove et une connivence qui font un album qui tient vraiment debout.
Presque un concept-album...
Rien de révolutionnaire mais un univers assumé et cohérent pour nous embarquer à nouveau... (à bord de la soucoupe volante qui figure au dos de l'album ???)
Pour les musiciens : je les ai vu en concert : pas de séquences. Tout est joué "live" avec deux mains et quelques claviers.
Mark Guiliana lance parfois quelques samples de bruits et d'ambiance, mais c'est tout.
Un côté "performance" qui a aussi son charme.
Très loin du swing bien sûr, "Mehliana" est une musique américaine de 2014.
J'aime bien cet album dans ma cuisine quand j'épluche les légumes.
Faites l'expérience, vous ne le regretterez pas !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 mars 2014
j'ais adoré les trois morceaux présents sur youtube dans une version en public .On ne retrouve cependant pas la même énergie sur ce cd et ces trois morceaux sont évidement les meilleurs de l'album.J'ai donc été un peu déçu
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mai 2015
j'ai choisi cette note car je suis satisfaite de mon achat et de sa réception seul bémol je ne peu toujours pas envoyé ma critique car à chaque fois il y a un blême j'espère donc que cette fois-ci sera la bonne merci
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 avril 2014
Album venant diversifier le répertoire de Brad, appréciable d'entendre des vieux sons de claviers souvent utilisés dans les années 80 réactualisés à la sauce 21ème
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 avril 2014
Un disque fort et inventif, un disque vraiment original et habité de poésie. Je l'écoute sans arrêt. Une vraie réussite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Threesome
Threesome de Aldo Romano
EUR 7,99

Enjoy The View
Enjoy The View de Bobby Hutcherson and David Sanborn and Joey DeFrancesco
EUR 9,99