Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbes airs à jouer, 4 mars 2014
Par 
Henrard "ivan henrard" (france) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marais : Alcione, Suites des airs à jouer pour (CD)
Marc Minkowski avait chez ERATO réalisé l'enregistrement intégral de l'opéra de Marin Marais "Alcione", véritable chef d'œuvre de la tragédie lyrique française après Lully Marin Marais : Alcyone.

Jordi Savall avec son ensemble le Concert des Nations en a gravé les suites d'airs à jouer en 1994 Alcyone - Suites des airs à joüer, 1706. Cette pratique d'interpréter les airs et danses des tragédies lyriques à l'occasion de concerts ou d'entre acte était fort courante à l'époque de Marin Marais.

Le présent disque est une réédition bienvenue de cette somptueuse musique qui met en lumière si il le fallait le génie mélodique de Marin Marais que l'auditeur connait peut être plus pour ses nombreuses suites pour viole de gambe, elles aussi gravées magnifiquement par Jordi Savall.

Le disque commence par une grande ouverture à la française en mode mineur, impressionnante par sa dimension.

Vient une suite d'airs pour les bergers et Driades sur des thèmes champêtres et rustiques. On y trouve un menuet sublime qui est un véritable tube de la musique baroque française, des bourrées, passepieds, rudes danses campagnardes que Marais déroule avec un art consommé de la musette, tellement en vogue à cette époque.

La seconde suite, pour les éoliens et éoliennes (sujets du dieu des vents Eole dont Alcyone est la fille) débute par une grande ritournelle tout droit sortie d'un opéra de Lully dont Marais fut l'élève et l'admirateur. Marais utilise dans cette suite les hautbois aux sonorités charmeuses que Lully affectionnait tant. Menuets, gigues et sarabande peignent ici une atmosphère plus noble et éthérée. La suite culmine dans la sarabande qui la termine, aux harmonies sensuelles et raffinées.

La troisième suite pour les prêtresses et les magiciens utilise les percussions pour rendre une atmosphère théâtrale et grandiloquente, un peu comique même, en particulier dans une gigue entrainante et dans un air dit des "démons", dont on trouve un exemple dans la plupart es opéras de l'époque.

Mais c'est la quatrième suite qui est sans conteste la plus belle. Celle ci "pour les matelots et les tritons, dépeint avec pittoresque les péripéties de l'infortuné amant d'Alcyone qui périt en mer ainsi que la douleur de sa dulcinée.
La célèbre marche pour les matelots et ses variations enjouées vous trotte dans la tête toute la journée tant sa simplicité mélodique et son efficacité vous va droit au cœur. Une magnifique "symphonie pour le sommeil" déroule au son des flûtes (comme dans Atys de Lully) une mélodie languissante et poignante. Elle précède le fameux air de la tempête qui fit en grande partie la renommée de l'opéra, tant la virtuosité et l'ingéniosité de Marais pour dépeindre le rugissement des vents, des vagues et du tonnerre a étonné à l'époque.

La grande chaconne qui termine traditionnellement ces suites d'airs à jouer n'a rien à envier à celles de Lully.
Ce grand genre marqué par la lenteur et la solennité du tempo, la mesure à 3 temps et le principe de l'ostinato est indissociable des tragédies lyriques françaises.

Un remarquable disque que voila et qui n'empêchera pas de se procurer l'opéra complet par la suite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit