Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Beau concept, bel album !, 30 juillet 2005
Par 
Arnaud (Le Blanc, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
Autant l'avouer: si Epica n'avait joui de cet incroyable engouement de la part de la presse spécialisée et du public, je n'aurais jamais porté une oreille sur le second effort de ce groupe (je n'ai à ce titre toujours pas écouté le premier effort du groupe). Non pas que je sois hermétique aux artistes qui ont du succès (il y a quand même des limites à la bêtise humaine) mais simplement parce que les groupes de metal symphonique ne sont pas réellement ma tasse de thé, hormis des exceptions telles que Dimmu Borgir, Rhapsody ou Therion, qui ont réussi à réinventer le style, quoiqu'on en dise.

Puis le dernier Leaves'Eyes m'a tellement fait tomber de ma chaise à plusieurs reprises que je me suis dit: "pourquoi pas ?" et me suis finalement, et tardivement quand on voit la date de sortie de l'album, décidé à jeter une oreille sur ce que le groupe avait à proposer.

Les premières écoutes furent tout simplement catastrophiques, pour la simple et bonne raison que j'avais l'impression d'entendre une énième copie de Nightwish, en moins bien évidemment. J'ai laissé l'album de côté environ une semaine, puis je m'y suis repenché car malgré tout, j'avais envie d'en découvrir un peu plus; après tout, je l'avais écouté peu de fois.

Et là, première surprise: même si musicalement, l'album ne me semblait pas spécialement inspiré, j'avais toutefois l'agréable surprise de constater que le style proposé par les Hollandais n'était en aucun cas pompeux, ce qui n'est franchement pas facile à éviter dans ce type de musique.

Suffisamment intrigué par cette caractéristique qui demande une maîtrise musicale absolue de la part de ses géniteurs, je regarde l'excellent documentaire qui accompagne le CD sur l'édition limitée de l'album. Et là, le déclic ! Différents extraits de l'album accompagnent en effet, en fond sonore, les nombreuses interventions de chaque membre du groupe, ce genre d'extraits dont on ne se rend pas compte lorsqu'on écoute le disque en une fois, car ce sont surtout les ambiances qui marquent les esprits. Leur particularité, et surtout leur force, est qu'ils sont très travaillés et surtout très variés ! Il n'en faut pas plus pour me pencher davantage sur cet album, aidé par ces repères qui s'insèrent parfaitement dans le squelette des morceaux qui se révèlent ainsi sous un autre angle.

Et c'est là que d'innombrables pépites se dévoilent au grand jour: les magnifiques orchestrations sur la majorité des morceaux qui ponctuent une rythmique en tout point exemplaire, mais mise suffisamment en retrait pour que celle-ci nous parvienne uniquement lorsqu'on se concentre sur la musique, qui réclame ainsi une attention toute particulière de la part de l'auditeur, et nous convainc de la finesse instrumentale de l'ensemble. Egalement la voix de la chanteuse qui, si elle se montre assez mal à l'aise sur les passages les plus rapides de l'album (le début de "Dance of Fate" en est la plus parfaite illustration, alors que "Mother of Light" lui semble étrangement beaucoup plus abordable), fait preuve d'une maîtrise parfaite dès qu'elle pose son timbre mezzo-soprano sur les titres les plus majestueux de l'album: écoutez "Solitary Ground", "Blank Infinity" et surtout les très beaux "Quietus" et "Trois Vierges", chanté en duo avec Khan du groupe Kamelot, pour vous en convaincre.

Les musiciens savent faire également parler la poudre: des morceaux comme "Force of the Shore" sont tout simplement des tueries, dans la mesure ou Mark Jansen, le guitariste, dispose d'une voix death absolument monstrueuse (sans conteste les meilleurs vocaux death que j'ai entendus depuis belle lurette) qui contraste de manière inhabituelle avec le chant tout en douceur de la belle Simone Simons.

Le disque fait ainsi montre d'une diversité peu commune dans l'ensemble: aucun morceau ne ressemble en effet à un autre, tant les ambiances proposées ici sont uniques en leur genre. Mais c'est le morceau-titre qui conclut l'album qui met réellement tout le monde d'accord: c'est bien simple, TOUS les styles qui parsèment l'oeuvre se retrouvent dans cet ultime morceau qui mélange habilement speed, sympho, heavy, death et black metal de la manière la plus naturelle qui soit tout au long des 9:45 qui le parcourent, achevant ainsi le disque de la plus belle manière qui soit pour un album de ce style.

On sent à la fin de l'album quelle pièce de choix celui-ci représente, ce qui est véritablement impressionnant de la part d'un groupe dont c'est ici seulement le deuxième album et qui est en train de se constituer une fan base ultra-solide et de plus en plus grandissante. La réussite artistique de ce second effort tombe donc à point nommé, et il y a fort à parier qu'Epica sera demain LE groupe de metal symphonique sur lequel il faudra compter !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La confirmation d'un géant, 28 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
Après The Phantom Agony, son premier album, il paraissait difficile qu'Epica fasse mieux tant la barre était placé haut. Eh bien, en ce qui me concerne, le pari est réussi. Ce second album bénéficie à mon sens d'un son plus puissant que TPA, la paire de guitariste distille toujours des riffs bien heavy, les tempos sont élevés (pour le genre du moins, pas par rapport à Slayer), mais les mélodies y sont encore plus poussées. Avec cet album, Epica a su faire cohabiter la chanson la plus calme de son répertoire (Solitary ground) et la plus puissante (Force of the shore), le tout avec un naturel et une logique incroyables. Les grunts de Mark Jansen sont moins présents mais toujours aussi puissants, et sans doute mieux utilisés, et Simone Simmons, la chanteuse mezzo-soprano du groupe, a accompli des progrès énormes et chante mieux que jamais.
Cet album est excellent, et Epica est l'un des seuls groupes de qualité à pouvoir plaire à beaucoup, d'horizons musicaux et d'âges différents, tant son "paradoxe" heavy + mélodique + voix lyrique est utilisé avec talent.
Pour finir, et ce qui ne gâche rien, le groupe est absolument énorme en concert, les musiciens sont géniaux (niveau mentalité c'est sûr qu'on a pas des Axl Rose !!!!) et aiment passer en France, alors que dire de plus ? Qu'une légende est en train de naître peut-être ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellentissime, 27 mai 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
Bon voila je viens d'acheter et de faire connaissance avec Epica et franchement je ne suis pas decu...

C'est beau, c'est melodieux, c'est calme puis de suite apres c'est plus rock...Que dire de plus...

En plus si vous aimez Epica allez vite acheter ce CD en version collector le DVD qui est avec montre le groupe dans son intimité et c'est vraiment bien de leur part de faire ca.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Consign to Oblivion, 16 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
Pour les fans du genre, c'est un objet à avoir à tout prix car indispensable et nécessaire pour bien profiter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 consign to oblivion, 13 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
Ce CD est excellent pour un deuxième opus , j'ai rudement bien fait de l'acquérir il manquait cruellement dans ma discothèque !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Album très agréable à écouter., 27 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Consign to Oblivion (CD)
C'est mon premier album d'Epica et je ne suis pas déçue. On reconnaît bien le style du groupe et Simone assure !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Consign To Oblivion
Consign To Oblivion de Epica (CD)
Cliquez pour plus d'informations
Habituellement expédié sous 4 à 5 jours
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit