Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dans les steppes de l'Asie centrale, suite: l'invitation au voyage selon Bright Sheng, 8 avril 2014
Par 
Denis Urval (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bright Sheng (CD)
Depuis Debussy se prenant de passion pour le gamelan à l’Exposition universelle en 1889, depuis «Pagodes » et « Et la lune descend sur le temple qui fut » du même, depuis le chef-d’oeuvre qu’est Asie dans la Schéhérazade de Ravel (et « ma belle Tasse chinoise » dans L’enfant et les sortilèges), depuis la sensuelle Tragédie de Salomé de Florent Schmitt et les Heures persanes de Koechlin, depuis la Turangalila d’Olivier Messiaen, il y a dans « notre » musique comme un désir d’Orient, plus ou moins proche, plus ou moins lointain. Alors, lorsque les compositeurs nés un peu plus à l’Est, de Takemitsu à Tan Dun, font le chemin inverse, c’est quelque chose qui ne doit ni surprendre, ni choquer et il faut juger sur pièce.

Né à Shanghai en 1955, puis installé à New York, Bright Sheng a été en particulier l’élève de Leonard Bernstein et, inévitablement, de l'immense Chou Wen-ChungChou Wen-Chung : Echoes From The Gorge. Le présent disque réunit trois de ses œuvres orchestrales, interprétées par le Philharmonique de Hong-Kong, que dirige le compositeur.

« The song and dance of tears » (2003, révision 2013) a pour point de départ, nous dit le compositeur, des musiques collectées dans les montagnes et les déserts de l’ancienne Route de la Soie. Introduction extatique, dans l’esprit de Hovhaness, puis allegro furieux, puis adieu poignant, c’est une musique des impressions du voyage, riche en couleurs instrumentales exotiques. Apparaissent en soliste le sheng, un orgue à bouche, et le pipa, qui appartient à la famille du luth. L’alliance entre les bois de l’orchestre, le piano et ces instruments traditionnels chinois est très heureuse. Une pièce certes influencée par un certain symphonisme américain, mais qui va plus loin que le pittoresque, un peu comme les pièces de Kodaly parvenaient à faire entrer le folklore dans la salle de concert sans le dénaturer. La prise de son, en outre, donne beaucoup de présence et de relief au résultat.

« Colors of Crimson » (2004) est écrit pour marimba solo et orchestra, marimba dont Bright Sheng fait un usage bien moins lassant que beaucoup de ses confrères. La pièce est écrite pour la célèbre percussionniste virtuose Evelyn Glennie. Vous ne saviez pas que Messiaen avait un fils adoptif chinois ? Vous ne pourrez plus l’ignorer.

“The blazing Mirage” (2012), pour ensemble de cordes avec violoncelle principal, est inspiré par les célèbres grottes bouddhistes de Dunhuang (ou Mogao). On voit bien Yo-Yo Ma à l’ouvrage, mais avec le soliste de cet enregistrement, Trey Lee, on n’a pas de regrets.

On présente souvent le monde contemporain comme un monde en voie d'uniformisation où tout ce qui circule serait devenu ordinaire, inodore, incolore et sans saveur, expression de formes de « perte d’identité », de destruction des traditions locales, comme si l’identité n’était pas, aujourd’hui comme hier, quelque chose qui se construit, ou se reconstruit, plutôt qu’un bien patrimonial qu’on se transmet en plus ou moins bon état, comme un vieux meuble. La question n’est donc pas anodine : les compositeurs chinois dotés d’un bagage occidental sont-ils les suppôts d’une culture uniformisée où un peu de folklore surnage au milieu d’une soupe musicale passe-partout ? Ecouter une superbe pièce comme « The song and dance of tears », c’est se convaincre que ce n’est pas du tout le cas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bright Sheng
Bright Sheng de Bright Sheng (CD - 2014)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit