undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

42
4,0 sur 5 étoiles
Her (Oscar® 2014 du meilleur scenario original)
Format: DVDModifier
Prix:10,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juillet 2014
super scénario, belle mise en perspective de notre société et de son possible devenir.
chapeau pour l'interprétation !
enfin un film original !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2014
Tout aussi futuriste que déstabilisant ... Une relation virtuelle plus qu épistolaire mais sans contact physique ... Une être aimé à disposition ... Aimer sans concessions ... Quelques frustrations et un faux pas ... Le cumul de liaisons ... Une envoûtante OS ... Film merveilleux ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2015
Ma note ne concerne que le packaging bluray français qui est lamentable.

J'ai trouvé le film excellent, placé dans ce monde intemporel, nous pouvons voir évoluer cette relation amoureuse homme/machine.
Les acteurs sont très bien choisit je trouve, j'adore personnellement la voix de scarlett johansson, l'acteur principal est impressionnant, à tel point que l'ont sent vraiment la présence de l'OS. Le sujet est bien traité je trouve.

Regardant tous mes films en VO (je continue à prendre mes bluray en france pour pouvoir les regarder en famille pour ceux qui veulent voir la verison française). Je suis très peiné de voir que WILD SIDE video (méfier vous de ce studio j'ai plein de Bluray qui ont des soucis similaire) n'est pas capable d'éditer un bluray correctement...
Les sous-titres français sont collés sur la piste audio anglaise et AUCUN MOYENS de les désactiver. Peut-être cela coûte-t-il trop cher de rajouter une option dans le menu pour désactiver la piste de sous-titre française sur la VO.

Pour toutes les personnes qui veulent pouvoir jouir de ce film en VO de manière correcte, passer votre chemin et acheter ce titre sur amazon uk (ou tout autre site de vente en ligne permettant d'avoir des import UK) pour avoir une version VO sans pollution.

Une belle mention négative pour amazon qui ne fait pas la différence sur la description de l'article (enfin que pouvons-nous faire, déjà avec l'agrégation des commentaires des différentes éditions dvd, bluray, etc. on n'arrive que très peu à retrouver les bon commentaires).

Ce commentaire concerne la version Bluray Her [Blu-ray] (Oscar® 2014 du meilleur scenario original)
http://www.amazon.fr/Blu-ray-Oscar%C2%AE-meilleur-scenario-original/dp/B00HYJRIE6/ref=pd_sim_d_1?ie=UTF8&refRID=029ZCR9ED4SK1VYMBNMC
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 août 2014
Her repose sur une idée intéressante, d'autant plus à l'ère des smartphones et de l'addiction aux nouvelles technologies. Pourtant j'ai trouvé le film un peu creux, je comprends qu'on puisse traiter le sujet sans cynisme ni méchanceté mais là pour le coup ce n'est rien de plus qu'un mélo très générique qui reprend des codes déjà trop usés. C'est lent, bêtement triste et n'apporte aucune réflexion particulière sur le sujet en dehors d'un "les histoires d'amour finissent mal".
Un petit mot sur la durée du film, je ne sais pas d'où vient ce gimmick actuel de faire des films de plus de 2h pour raconter des histoires qui perdent leur souffle en quelques minutes, mais c'est vraiment assommant. N'est pas Spielberg qui veut, faire un film d'une telle durée nécessite un sacré sens du rythme. Là c'est juste horriblement long et plat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Impossibile de rater un film avec Joaquin Phoenix tant il m'a donné du plaisir dans d'autres oeuvres (et bien sûr chez James Gray).

Le film démarre très bien, se positionnant dans un futur très proche que tout le monde peut conceptualiser et dans lequel chacun peut se projeter. Il n'y a pas là de "gadgets" improbables, juste une évolution de technologies que nous connaissons déjà.
Le pitch est connu: un garçon sensible développe une relation avec une voix, émanant d'un système d'opération évolué. Cette relation pose de nombreuses questions intéressantes, la nature de la relation amoureuse, l'ontologie de cette relation, la notion d'étant, un appui très marqué au matérialisme d'un Epicure (nous sommes tous des atomes). Le ton est alors très subtil: facticité des rapports (lettres d'amour écrites par des tiers); illusion des rapports amoureux (les séparations, le sexe), etc.

Mais rapidement, le film repose trop sur ses gimmiks. Cette relation, qui se répand dans la société, homme-machine n'est plus crédible. La translation physique de la relation est pathétique, et on finit dans le cheesy le plus gras et inutile.

Dommage, car nous aurions pu avoir un grand film sur la vacuité des rapports humains rongés par le consumérisme et la recherche de la performance, au lieu de cela nous avons un récit qui s'enferme dans son propre système interne, sans réel intérêt, de la même façon que Malkowich n'était que Malkowich.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2015
J'ai trouvé ce film ridicule. Il n'a provoqué chez moi aucune sympathie pour le héros, ce n'est ni crédible ni attendrissant. Limite malsain d'ailleurs et surtout très pathétique.
Bref, chacun ses goûts bien sûr, moi j'ai trouvé ça archi-nul.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La proposition de Her est simple. Celle, vue et revue, d’une histoire d’amour impossible. Or, l’univers de Spike Jonze a souvent montré que le costume derrière lequel le postulat de ses films peut se cacher n’est qu’un leurre à un film tout autre. De Dans la peau de John Malkovich au grandiose Max et les maximonstres, Her vient regrouper les atouts de sa filmographie pour un film-monde, au propos universel et à l’empreinte visuelle époustouflante.

Derrière le caractère souvent malsain de la relation mise en images, c’est pourtant une mise en scène pleine d’amplitude et de légèreté qui vient emmener le propos, tout en conservant les mêmes interrogations par rapport à l’histoire d’amour. Quelle fonction épouse Theodore ? L’idée de l’Amour ou l’idéal d’un amour ? C’est la principale question du film de Jonze. Car Her est avant tout un film porté sur le contact, où chaque mot fait sens. C’est d’ailleurs cette autre idée d’une mise en scène bâtie autour d’implicites et de sous-entendus qui rend l’appréciation de Her totale. Spike Jonze surprend dans chacun de ses plans et finit pas supprimer tous les doutes concernant la possible distance du spectateur face au métrage. Her est une romance exceptionnelle car elle fait oublier la barrière qui sépare les deux protagonistes. Il y a une telle audace et une telle fluidité dans le geste que le film éblouit pendant deux heures, celles d’un amour naissant qui vogue vers les rives du voyage initiatique.

La découverte de l’amour, d’un savoir, pour Elle, une sorte de renaissance pour Lui, Her embrasse tous les genres à la fois : de la science-fiction qui vire à la dystopie, de la romance au drame intimiste. Les thèmes abordés par Spike Jonze sont traités avec nuance et son travail avec le chef opérateur Hoyt Van Hoytema – à l’origine de la grisonnante photo de la Taupe – accentue la douceur de sa mise en scène, merveille chromatique où désir et mélancolie sont parfaitement joints, tout en mettant en exergue les menaces qui planent constamment au-dessus de chacune de ses têtes. Le dernier regard vers l’avant de deux âmes comme abandonnées, découvrant le monde sans leurs repères technologiques, évoque autant notre époque que l’avenir du monde avec le développement et la place prépondérante que la technologie prend dans nos coeurs. Ici, les jeux vidéos sont aliénés par la violence et la vulgarité. Malgré le mystère qui l’entoure constamment, le personnage qui avance dans ce jeu vidéo ressemble à un écho du personnage de Theodore, perdu dans ses propres sentiments, dans la conception d’un désir qu’il ne semble plus manipuler.

La performance sublime de Joaquin Phoenix, qui imprègne la grande majorité des plans, est d’ailleurs d’une complexité et d’une variété incroyables. Souvent seul à l’écran, il parvient à faire exister le personnage de Scarlett Johansson à travers une large palette d’émotions. On vit auprès de lui, au fil de ses joies, ses peines et ses hésitations. Son personnage est sans doute l’un des plus beaux conçus par Spike Jonze, une sorte de transition avec le jeune impulsif que fut Max dans Max et les maximonstres. Mais Her ne serait sans doute rien sans la prestation hors du commun, splendide de Scarlett Johansson qui, tout en n’apparaissant jamais à l’écran, parvient à faire passer des émotions propres et une aura qui en fait un personnage à part dans le cinéma moderne. Souvent critiquée pour la banalité de ses performances, le personnage qu’elle porte est un véritable modèle de cinéma, qui rappelle l’importance des dialogues dans l’élaboration narrative et émotionnelle. Chaque ligne de dialogue écrite par Jonze met à l’honneur de vastes questions et c’est ce qui fait tout le brio de ce film.

Her ressemble à un miracle de cinéma à chaque instant de sa vie à l’écran. Ses seconds rôles ne sont pas non plus mis à l’écart comme le bouleversant personnage joué par Amy Adams, créatrice incomprise et élaboratrice de jeux vidéos dans lequel on peut percevoir un écho au cinéaste. Au cours d’une scène comique, Spike Jonze réussit à mettre en évidence l’autre problème, actuel, face auquel la création est sans cesse confrontée. L’incompréhension de celui qui la voit, quand deux définitions s’opposent. C’est l’autre force de Her. En confrontant les opposés, la virtualité à des sensations propres à l’homme, la machine face à Théodore et des exigences de cinéma, c’est ici un fabuleux manifeste à l’Amour que signe le metteur en scène. Avec Her, Spike Jonze offre au cinéma l’une de ses plus belles histoires d’amour et un choc de cinéma terrible, en mêlant un savoir-faire extraordinaire à des thèmes diamétralement opposés, mais conjointement liés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2014
Une réflexion sur la relation à l'Autre, et sur les nouvelles technologie de communication. Interrogation aussi sur ce qui définit une personne humaine, cad corps et âme. Ce film, très perturbant, a eu la mérite de m'expliquer pourquoi je suis seul, et que je parle à ma télé, au lieu de chercher à rencontrer de vrais gens. Ce film parle aussi des difficultés de la vie de couple (que je veux m'éviter). L'être humain est tellement compliqué qu'il a du souci à se faire avec le développement de l’AI ... Bon, la seule erreur est d'avoir oublié un aspect de l'évolution prochaine de notre société, avec l'intégration des écrans à notre vue, ce qu'on appelle la réalité augmentée, ou encore les vêtements intelligents, etc. Mais, on ne peut pas tout évoquer.
Pour conclure : "Her" est un film de SF comme Gattaca, avec des concepts futuristes bien calés dans une histoire. Il fait l'effet d'un miroir sur notre devenir. En plus, c'est bien filmé. j'attend avec impatience le Blue ray !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 novembre 2014
Le produit dans sa présentation est nickel, neuf... le délai a été parfaitement respecté, voire avec un ou deux jours d'avance! par contre je ne l'ai pas encore testé car c'est un cadeau à offrir pour Noel. Je connais le film et le recommande aux romantiques. Ce film articule très bien la technologie futuriste et la nostalgie des relations authentiques... à travers une histoire de coeur. C'est un petit bijou :)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 août 2014
N'ayant pas pu le voir au cinéma en version française et aimant beaucoup Joaquin Phoenix j'ai acheté ce dvd. J'ai aimé l'histoire qui m'a finalement rendu un peu triste. On garde un sentiment étrange après ce film, je ne sais pas décrire mon ressenti...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
The Grand Budapest Hotel
The Grand Budapest Hotel de Ralph Fiennes (DVD - 2014)
EUR 6,99


Dallas Buyers Club  (Oscar® 2014 du meilleur acteur)
Dallas Buyers Club (Oscar® 2014 du meilleur acteur) de Matthew McConaughey (DVD - 2014)
EUR 6,77