undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles151
4,4 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:10,85 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

« Hunger Games - L'embrasement », réalisé par Francis Lawrence, est le deuxième volet d'une trilogie annoncée comme telle. Il est également un peu moins réussi que le premier opus de la série « Hunger Games ».

Le scénario est construit en trois temps : la « Tournée » qui occupe la première heure du film, les « Jeux de l'expiation », au caeur véritable de l'histoire et enfin « l'Embrasement » qui ne survient que dans les derniers instants du film et en sera véritablement traité que dans le troisième film. Le problème vient un peu de là : la première partie se traine en longueur et le film se termine volontairement en « queue de poisson », dans l'attente d'une suite. Heureusement sa partie centrale - les 75e Hungers Games dans le dôme tropical - est particulièrement réussie.

L'adaptation des romans de cultes de Suzanne Collins est toujours aussi convaincante d'un point de vue visuel. Les décors, les costumes et la réalisation très léchée sont à l'origine de scènes somptueuses et spectaculaires. Les quelques scènes intimistes sont abordées de manière plus profondes que dans le film précédent. La force principale « Hunger Games - L'embrasement » réside à nouveau dans son actrice principale, Jennifer Lawrence, qui est réellement prodigieuse dans le rôle de Katniss Everdeen. Woody Harrelson (Haymitch), Philipe Seymour (Plutarch Heavensbee) et Jena Malon (Joanna Mason) se font également remarquer plus que les autres au sein d'un casting très brillant.

Plus encore que dans le premier « Hunger Games », la manipulation des esprits et des images est au caeur du propos d'un film de science-fiction et d'action qui nous renvoie aux dérives déjà bien palpables de notre société d'aujourd'hui. Vivement la suite !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le premier volet était très réussi en ce sens qu'il mêlait habilement émotion et action. Ce deuxième volet n'est pas aussi plein. On a vu que pour les grosses productions, les longues durées n'étaient plus vraiment un problème et on pouvait facilement atteindre 2h30 de film. Voir la série des Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux. "Hunger Games: L'Embrasement" dure, lui, 2h20. Et passe une bonne heure à installer son histoire. Or cela semble absolument nécessaire: les autres films précités, s'ils sont longs, semblent tous minutés et respecter un cahier des charges obligatoire qui alternerait vingt minutes de blah-blah avec une scène d'action et ainsi de suite jusqu'à la fin. D'ailleurs, je ne sauve que le premier Harry Potter du lot, celui-ci retrouvant par moments le bel élan des films fantastiques pour enfants. La série du Seigneur des Anneaux m'ennuie elle au plus haut point et ce dès le premier épisode. Et je ne peux reprocher à ce second volet de "Hunger Games" de prendre son temps pour installer son histoire, simple certes mais pas simpliste, et surtout aux ressorts psychologiques importants pour le bon déroulement du film. Le personnage principal en particulier se trouve dans une position difficile, ayant apporté l'espoir à tout un peuple, voulant quelque part s'en défaire mais sans pour autant se renier. Les attitudes de tout un chacun sont donc délicates car elles représentent un virage par rapport au premier épisode. D'où la nécessité, pour la crédibilité, pour qu'on y croit, mais aussi pour ne pas réduire le film à un simple divertissement, pour lui donner une profondeur psychologique finalement très peu commune dans les blockbusters, d'établir doucement la cartographie des sentiments de chaque personnage et leurs enchevêtrements intrinsèques les uns avec les autres. Alors, bien sûr, le fan lambda des Transformers aura envie de s'arracher un bras au bout de 45 minutes. Mais c'est bien la force du film que de préparer ainsi le terrain. La deuxième partie est donc mouvementée comme il se doit, bien fichue, alerte et immersive, mais c'est bien à cause de l'implication des personnages dans l'histoire due à la longue première partie qu'on suit avec plaisir les péripéties des différents protagonistes. Sinon, le film ne serait donc qu'un bon petit film d'action sans grande envergure. Alors, même si on n'atteint pas le bel équilibre du premier film, on ne peut que saluer l'initiative, quelque part osée, de ne pas compromettre un film plutôt intelligent en le vidant de toute sa substance pour ne pas égarer ou ennuyer le spectateur. Et, quelque part aussi, le succès de ce second film est assez rassurant. A l'arrivée, un bon film, donc, car divertit sans abrutir mais avec esprit.
44 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2014
La suite des Hunger Games.... basé sur la célèbre trilogie de Suzanne Collins. Ce film est encore plus époustouflant que le premier, nous continuons à suivre Katniss lors de son retour des jeux au district 12 envers ses proches lorsqu'elle apprend qu'elle devra repartir dans l'arène... L'histoire d'amour avec Peeta ne fait que commencer...
Ce film nous emporte dans la tourmente des jeux de la faim de Panem.... Ce film est tout public.
Je recommande vivement la trilogie The Hunger Games, dans ses livres, Suzanne nous emporte dans une société où les libertés d'une grande partie de la population sont restreintes au profit d'une élite qui se délecte dans le luxe, le superflus et la mort des autres habitants. L'histoire d'amour et les personnalités de Katniss et Peeta nous permettent de découvrir de l'intérieur cette société jusqu'au soulèvement... ce qui sera le sujet du 3ème film the Mockingjay (lisez le livre avant sa sortie sur les écrans en novembre 2014!)
Passionnant!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2014
très beau coffret mais dommage de devoir achete le combo blu ray+dvd juste pour avoir les bonus, pas de version double dvd collector contrairement au premier volet.
Le film en lui même est top plutôt fidèle au livre pour les parties les plus importantes
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2015
I finally had a chance to watch Hunger Games Catching Fire yesterday. The Hunger Games Catching Fire movie definitely has me looking forward to watching the 2014 installment and the other movie that comes out later this year. It helps to watch the first Hunger Games installment because so much of the plot in Hunger Games Catching Fire is tied into what happened during the first movie. Hunger Games Catching Fire has Katnis Everdeen (Jennifer Lawrence) still coming to terms with how her life has changed. She is grappling with dealing with the pros and cons of being known as one of the game survivors and handling the complex relationship dynamics with Peeta Mellark (Josh Hutcherson) and Gale Hawthorne (Liam Hemsworth). To complicate matters, President Snow (Donald Sutherland) seems to want to do everything in his power to prevent Everdeen from being able to fully enjoy her life. As a matter of fact the only time Snow seems to have any heart is when it comes to his granddaughter (which doesn’t say much because even some of the most known evil people in real-life are known to at least show some semblance of humanity towards their own kids and/or grandchildren). I understand that Sutherland was only doing his job, I just found it jaw dropping how sinister he was required to be. For instance, one of Snow’s motives for wanting to target Everdeen has more to do with the hope that she brings rather than what she has done. There are a multitude of other famous celebrities that star in this movie as well (Lenny Kravitz, Woody Harrelson, the late Phillip Seymour, Elizabeth Banks, Stanley Tucci, and more). Music by Coldplay features at the end credits of Hunger Games Catching Fire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avertissement : je n'ai vu que le film, et pas lu le livre. Je suis donc incapable de dire si le travail d'adaptation est réussi ou non, et laisse cela aux exégètes de la série. Mon commentaire se limitera donc au film, que j'ai vu sans a-priori.

Voici enfin une suite réussie et assumant complètement le volet précédent, malgré le changement aux manettes (Francis Lawrence au lieu de Gary Ross). Là où, dans les Harry Potter, chaque nouveau réalisateur imprimait sa marque personnelle en changeant le style des décors, le fonctionnement des baguettes magiques, la palette de couleurs employées, la musique, etc., ce qui nuit en partie à la cohérence de l’ensemble, les Hunger Games réussissent leur pari de l’homogénéité. Grâce à cela, le spectateur est immédiatement projeté dans l’univers de Panem en restreignant l’exposition au minimum. De plus, la trame générale en trois actes est très similaire au premier volet : 1-exposition dans le Secteur 12 et arrachement, 2-préparation des jeux au Capitole, 3-les jeux dans l’arène. Le processus étant considéré comme connu et acquis, le scénariste a pu pratiquer de nombreuses ellipses dans le récit (principalement dans la deuxième partie) que le spectateur peut combler par lui-même avec une relative facilité. L’avantage est que le film reste en-deçà d’une durée tolérable de 2h30 tout en accélérant le rythme général et améliorant même la qualité. L’inconvénient est que le spectateur DOIT avoir vu le premier volet (ou lu le premier roman) pour comprendre vraiment toutes les péripéties. A cela s’ajoute qu’il est moins conçu comme le deuxième volet d’une trilogie que comme la première moitié d’une suite, à l’image de Matrix 2 ou Pirates des Caraïbes 2. Le résultat est que le spectacle se termine sur un gros cliffhanger et de nombreuses situations restent non résolues, laissées en suspens ou en manque d’explications. C’est assez frustrant quand on n’est pas prévenu.

Côté caméra, on note une multiplication des gros plans sur les visages, traduisant une volonté réelle d’approfondir la psychologie des personnages en utilisant le jeu des acteurs. Le résultat est une demi-réussite. On profite en effet mieux des prestations d’un casting de choix ; hélas, c’est la matière de fond, le scenario, qui ne suit pas suffisamment. En privilégiant l’harmonie du rythme et des péripéties, c’est la complexité des personnages qui en a fait les frais. Globalement, il y a des gentils et des méchants mais très peu de nuances. La psychologie même de l’héroïne Katniss est difficile à suivre, à la limite de la suspension d’incrédulité. A qui va réellement son affection ? Gale ou Peeta ? D’où viennent sa valse-hésitation et ses revirements amoureux ? Rien n’est vraiment clair, et c’est dommage car c’est le grand talent de Jennifer Lawrence qui est gâché.

Heureusement, il nous reste le plaisir de découvrir que Josh Hutcherson (Peeta) s’est grandement amélioré depuis le premier épisode et que les nouveaux-venus sont très bons : Jeffrey Wright (Syriana,Casino Royale, Quantum of solace), Jena Malone (Donnie Darko, Into the wild, Sucker Punch), Philip Seymour Hoffman (Le temps d’un week-end, La 25e heure, Truman Capote, Good morning England), Amanda Plummer (Pulp fiction, Bazaar) et surtout le charismatique Sam Claflin dans le rôle de Finnick. On retrouve également avec délectation les apparitions du grand Donald Sutherland en Président Snow et de Stanley Tucci en présentateur vedette.

Côté histoire, l’accent est moins mis sur la décadence du Capitole (thématique déjà traitée dans le premier film) que sur la révolte des autres régions de Panem. On nous offre divers aperçus des différents Secteurs, ainsi qu’une meilleure vision des tensions politiques et des allusions à une certaine Résistance. Cette élaboration est intéressante, mais pas assez approfondie : on souhaiterait en savoir plus sur les spécificités des Secteurs qui, ici, se ressemblent un peu tous, et sur la façon dont la révolte y gronde et grandit, malgré une répression féroce. Cela dit, le cliffhanger final semble nous promettre plus d’éclaircissements dans le troisième film. En définitive, Hunger Games 2 est plus mature et un peu plus sombre que le précédent. Mais pour rester en PG-13, toute la violence du sujet est maintenue à un niveau minimum, on ne voit aucune vraie blessure ni aucun sang à l’écran.

Au final, si vous avez bien en tête Hunger Games et si vous êtes préparé à une interruption brutale en guise de fin, cette suite se révélera très satisfaisante, notamment grâce à un script plus nerveux et plus grave, complété par de solides prestations d’acteurs. Les adeptes de l’univers auraient tort de se priver !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2014
Si le prix n'était pas entré en compte, je me demande pourquoi cette édition est dans ma collection. Je trouve absolument stupide d'avoir fait un coffret avec les mêmes dvd et Bu-Ray. Soit l'un soit l'autre....

Finalement, je n'utilise que la moitié.

Bref, vraiment, heureusement que le prix est un équivalent... Mais je ne comprends toujours pas le type qui a décidé de sortir un tel produit...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2014
produit non conforme à la l'image et description. Blu-ray édition belges benelux(français présent dessus et sous sous titre fr et neerlandais) reçu et non l'édition française donc pas de sous titre anglais...
review image review image
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2014
Il n'y a plus l'effet de surprise pourtant cette suite est beaucoup plus fine et moins stéréotypée que le 1. Tous les acteurs excellents sont au service de personnages creusés et aboutis avec intelligence. Le tout est brillamment filmé. Il y a bien quelques ficelles un peu faciles et une fin expédiée au profit du business mais le principal est d'attendre la suite avec impatience.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2014
Le coffret est pas mal, mais moins bien que le premier volume pour plusieurs raisons :

- le rangement : Le coffret contient 2 bluray et 2 dvd avec sur chacun le film et les bonus, ainsi que la version du film en Bluray Imax (là-dessus rien à redire, c'est top !) Mais le CD qui s'y trouve aussi, est rangé de la même manière, sans aucune boite, ce qui n'est vraiment pas pratique si on veut l'emporter pour l'écouter dans la voiture par exemple.

- le contenu : pour à peu près le même prix que le coffret du premier volume, on n'a aucun goodies, même pas une petite affiche, ce qui est dommage.

En ce qui concerne le film en lui-même, je le trouve vraiment top ! Fidèle au film, une très bonne interprétation des acteurs, une très belle musique originale, bref on passe un très bon moment !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)