Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 On prend les mêmes... et on recommence !, 17 mai 2014
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terror Hungry (Edition deluxe) (CD)
Maintenant qu’il paraît admis que le Metal des années quatre-vingt, c’était ce qui se faisait de mieux vu qu’actuellement, quasiment tout le monde y puise généreusement ses influences et que même les groupes des eighties nous réenregistrent leurs albums sortis lors de cette période plutôt que d’en enregistrer de nouveaux (Manowar, Flotsam & Jetsam) ; sans compter ceux qui recyclent inlassablement les riffs qui ont fait leur succès à ce moment-là (Gamma Ray). Intéressons-nous aux groupes qui semblent le mieux avoir intégré cette héritage. Et à ce jeu-là, dans la catégorie Thrash Metal, on trouve en bonne position les jeunes finlandais de Lost Society.
Lost Society qui nous sortent aujourd’hui leur second album, pile un an après leur premier méfait.

Mais voilà, je suis un peu embêté. J'avais chroniqué le premier album et là, avec celui-là, j'ai peur de me répéter. Parce que nos Finlandais n'ont pas changé leur fusil d'épaule et nous proposent toujours un Thrash Metal de bonne facture qui prend sa source dans la Bay Area principalement et, plus largement, dans le Thrash américain. La recette est la même mais ça fait toujours son effet, pour peu qu'on aime le Thrash Metal à l'ancienne évidemment.
Car difficile de ne pas se répéter tant ce "Terror Hungry" ressemble à son aîné. Les garnements de Lost Society ont bien compris ce qui a fait le succès de "Fast Loud Death" et n’ont trouvé aucune raison de changer quoi que ce soit à leur recette. Il faut dire que nos quatre lascars connaissent leur affaire et font ça très bien. C’est bien simple, on se croirait revenu à l’époque de la sortie des premiers albums de Nuclear Assault ou d’Exodus ("Game Over" serait-il un hommage à peine déguisé au premier ?), avec la même fougue et la même envie de foutre le boxon dans les salles de concert. Le rythme est franchement rapide, les refrains sont, comme il se doit, gueulés par tout le groupe. On retrouve donc toujours cette énergie débordante qui est vraiment l’atout principal de ce jeune combo, car vous vous doutez bien que ce n’est pas l’originalité. Le ton est toujours aussi décontracté, comme le prouve ce décapsulage de canette (de bière, forcément) dès la première seconde du disque.
Comme sur le premier album, la plupart des morceaux sont courts (priorité à la fougue et à la vitesse d’exécution) mais cette fois-ci, on note tout de même une certaine évolution. En effet, le groupe propose trois compos qui dépassent les cinq minutes. Ces trois titres ("Tyrant Takeover", "Overdosed Brain" et "Brewtal Awakening") sont un peu différents du reste avec des parties plus lourdes, des riffs plus complexes, une structure moins linéaire et des influences qui sont cette fois plus à chercher du côté des premiers albums de Metallica. Oui, ça reste d’excellentes références et ça amène surtout un peu plus de variété à l’ensemble, ce qui est positif.

Finalement, pour cette seconde chronique, je garde la même note que pour la première, même si je préfère légèrement ce second album au premier. Pourquoi ? Parce que l’effet de surprise créé par "Fast Loud Death" est maintenant passé et le groupe se contente d’appliquer une recette qui fonctionne, certes, mais sans prendre le moindre risque ou mettre là-dedans une touche un peu personnelle. On en est au second album, on ne va pas trop leur en tenir rigueur pour le moment mais clairement, Lost Society va devoir faire attention à ne pas nous sortir quinze fois le même album, surtout dans un style aussi archi balisé que le old-school Thrash Metal.
16 / 20

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le webzine "auxportesdumetal".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit