Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Tant attendu, trop attendu peut-être?
Ce avant-dernier épisode de la série Rachel Morgan (dernier tome prévu en février 2015) apporte une première conclusion à un des axes narratifs qui nous tenaient en haleine: Rachel et Trent sont ensemble (sans doute un peu plus fauchés que d'habitude, mais plus libres et plus heureux). Kim Harrison a très bien...
Publié il y a 9 mois par Lady Lama

versus
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un livre de transition bâclé, raté, ennuyeux et immature
-
Kim Harrison ne m'a jamais séduit par la qualité de son écriture, manifestement très travaillée pour un rendu juste correct, mais par ses qualités de soin, justement : très consciencieuse, cette auteur soigne habituellement ses personnages, le fil de son histoire, ses mises en scène, et le résultat a...
Publié il y a 9 mois par Guinea Pig


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Tant attendu, trop attendu peut-être?, 1 mars 2014
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Undead Pool (Format Kindle)
Ce avant-dernier épisode de la série Rachel Morgan (dernier tome prévu en février 2015) apporte une première conclusion à un des axes narratifs qui nous tenaient en haleine: Rachel et Trent sont ensemble (sans doute un peu plus fauchés que d'habitude, mais plus libres et plus heureux). Kim Harrison a très bien géré le basculement de leur relation, entre hésitations et bravades, le tout dans un cadre réaliste qui n'exclut pas les situations humoristiques.

Le second axe narratif développé ici concerne la Déesse vénérée par les elfes, et qui semble trouver Rachel un peu trop à son goût, quitté à semer la pagaille en ville. C'est intéressant, rythmé et tout à fait complémentaire à la trame concernant les relations elfs-démons développées dans les tomes précédents.

Jencks est la valeur sûre de la série avec son punch et son humour. Une dose de gravité se profile, Jenks se fait très vieux (même si ses amis ne semblent pas s'en rendre compte). Le démon Al demeure fidèle à lui-même (une mentalité de petit garçon capricieux et exclusif, malgré ses 5000 ans). Ivy reste Ivy, elle ne me semble pas avoir évolué depuis le premier tome de la série, c'est clairement pour moi un des personnages secondaires devenu le plus fade. Ellabeth et les bébés restent aussi des personnages stables. Par contre j'ai été très agréablement surprise par Newt, qui sort un peu de son personnage de douce folle dingue. Trent par sa patience, son intelligence, sa subtilité et son courage achève son basculement du côté du bien.

Au final j'ai trouvé que ce roman n'avait rien de renversant. Sans doute parce qu'il avait été excellent préparé dans les tomes précédents par l'auteur. Du coup tout m'a semblé tellement logique que j'ai manqué de surprises. Et les deux tomes précédents avaient été tellement remarquables pour narrer l'évolution de la personnalité de Rachel et sa relation avec Trent qu'il était difficile de faire mieux ou même de maintenir le niveau. Je reste bien sûre ravie par ce tome, dévoré en une demi-journée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 comme les précédents tomes.. mais...un peu trop mystic?, 15 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Undead Pool (Format Kindle)
Tome fidèle aux précédents, beaucoup beaucoup d'actions, et de sentiments egalement. les relations entre les personnages évoluent beaucoup! Il y a des retrouvailles et également des séparations, peut être pour mieux définir les "camps" de chacun pour le tome finale? mais... Peut être que je me suis un peu lassée, mais l'explication finale sur les "mystics" m'a laissé un peu de marbre, pour un univers où tout à une base magique et une explication en général limpide et logique, là je n'accroche pas! Difficile d'en dire plus sans spoiler, du coup, je ne dis rien! J'attends quand même avec impatience le tome suivant, et quel dommage que cela soit le dernier! Que va t'il se passer?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Excellent, 16 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Undead Pool (Format Kindle)
J'ai adoré la série et ce roman m'a plu autant que les autres. Je regrette qu'ils ne soient pas traduits.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un livre de transition bâclé, raté, ennuyeux et immature, 6 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Undead Pool (Format Kindle)
-
Kim Harrison ne m'a jamais séduit par la qualité de son écriture, manifestement très travaillée pour un rendu juste correct, mais par ses qualités de soin, justement : très consciencieuse, cette auteur soigne habituellement ses personnages, le fil de son histoire, ses mises en scène, et le résultat a toujours été très agréable à défaut de vraiment fluide.

Ce tome 12 m'a paru bâclé, mal relu. Certaines phrases n'ont ni queue ni tête, des répétitions malvenues interpellent (comme nous expliquer deux fois de suite à quelques chapitres d'écart, quasiment dans les mêmes termes, que Newt est folle : sachant que personne ne va lire ce tome sans avoir lu la dizaine qui le précèdent, la première explication était déjà superflue). Les mises en scènes, surtout de la première moitié, sont de très mauvaise qualité : les registres dramatique, romantique et pragmatique sont utilisés dans la même foulée pour un effet complètement à côté de la plaque. Des détails scéniques sont introduits au petit bonheur, sans rien apporter et nuisant au rythme.

Voilà pour la forme.
*Attention mini-spoilers-romance en vue*
Le fond ne vaut guère mieux ; la première moitié est barbante à souhait, il ne se passe rien d'autre que la "crise", détaillée selon ses points névralgiques, pendant que l'auteur passe mollement en revue ses personnages, les exposant en deux dimensions, tout plats, tout ternes, ennuyeux. Jenks risque une blague, Ivy est en plein mode garde-malade gnangnan, Al fait quelques grimaces sans convictions, Biz est "a good kid", Edden un brave humain bien costaud et bosseur, etc. : Promenade au pays de Rachel Morgan, n'oubliez pas la boutique des souvenirs en sortant, le T-Shirt "crap on toast" est en promo toute la semaine.

Pour remplir un peu, l'auteur nous accable de commentaires sur le sexappeal de chacun, la grâce sexy d'Ivy (avec au passage une allusion à la possible bisexualité de Rachel - bon sang je croyais qu'elle en avait terminé avec ça !), les fesses de Trent, de préférence fantasmé tout nu sous la douche, les abdos de David, etc.
Ennuyeux comme la pluie, avec comme seul assaisonnement les soupirs de groupie hypersexuée de Rachel, qui louche, lorgne et bave devant les appas de Trent, tout en gémissant in petto : "Oh non, je ne dois pas, notre amour est impossible, ô mon Roméo !!"

Peu après le milieu le récit s'améliore nettement, reprenant un peu ses couleurs habituelles. Hélas, l'idée de fond choisie est de celles qui m'ennuient, des abstractions magiques incompréhensibles (essayer de parler de quelque chose qui n'existe pas et qui n'a aucune logique semble être le must pour certains auteurs de fantasy, je ne me l'explique toujours pas).
La conséquence pratique de ce scoop magique sur Rachel (flou artistique anti spoilers) est sympa. Seul problème, il est d'une invraisemblance totale : que Rachel, aussi héroïno-woman soit-elle, parvienne à jongler gaillardement avec la situation, y trouvant même des avantages, ceci non pas au bout de longs mois de misère psychique, mais au bout de quelques heures, est d'une faiblesse navrante.

Enfin, quand la scène passionnée tant attendue (enfin j'imagine) arrive, eh bien elle est ratée elle aussi.
Je l'ai lu en diagonale, je n'étais pas dans le mood, le mode quasi exhibitionniste choisi par l'auteur m'a semblé contre-productif, pas du tout dans la psychologie des personnages. Dans les scènes suivantes, les réactions désespéramment chicklit de l'entourage ("Hiii !!!! C'est pas possible, vous l'avez fait ?!! Oui, ils ont fait la chose, venez tous voir !!!") m'ont anéantie par leur ridicule... celui qui ne tue pas, d'accord, mais qui gâche bien une relation prometteuse.
(Si Kim Harrison écrit un jour de la romance, retenez-moi, mon kindle a connu tellement mieux qu'il risque de faire une attaque d'apoplexie.)
Quel âge a Rachel déjà dans ce douzième tome ? Seize immature, c'est ça ?
Pire encore, la consommation ne calme pas la rousse ébouriffée, qui repart en mode girlie, soupirant sur l'objet de ses désirs, bien au vu et au su de tout le monde, c'est une grande famille, tout le monde s'aime et tout le monde est content de savoir que Trent et Rachel ont enfin fait crac-crac sur le comptoir de la cuisine au milieu des cookies !!!
Zut.
J'ai gaffé.

Bon. Il me reste, d'après Kikinou, une heure de lecture... Je vais essayer de m'en débarrasser. Un peu de lecture en diagonale n'a jamais fait de mal à personne.
En attendant le dernier Rachel Morgan (que je lirai bien sûr, en espérant que l'auteur aura la bonté de nous épargner la lune de miel) j'ai autre chose de bien plus prometteur sur le feu !

(Note : à mon intense mais résignée stupéfaction, ce tome faiblard semble avoir soulevé l'enthousiasme des foules outre-atlantique, à une poignée d'exceptions près. Une question de juvéniles hormones, dont je suis certainement dorénavant dépourvue, si tant est que j'en ai été un jour gratifiée, peut-être ?...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Undead Pool
The Undead Pool de Kim Harrison
EUR 5,49
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit