undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

2,7 sur 5 étoiles3
2,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
1
Prix:14,33 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 février 2014
Je possède toute la collection de rééditions en SACD que Praga consacre depuis quelques mois à des enregistrements issus de son catalogue ou plus récemment d'autres éditeurs (« tombés » dans le domaine public probablement). J'en ai souvent fait l'éloge ici, et cela est grandement justifié tant la qualité sonore est supérieure aux éditions précédemment parues, jusqu'à ... ce SACD consacré à Richard Strauss.

Il ne s'agit certainement pas de remettre en cause la qualité artistique des interprétations, ce sont des références bien connues, toutes issues du catalogue EMI. Et il s'agit d'enregistrements des années cinquante MONOPHONIQUES ... et voilà bien d'où provient la mauvaise surprise du présent produit. Certes, la tentation était grande sans doute au cours du remastering d'ajouter un petit « plus », mais il aurait été suffisant de se procurer de très bonnes sources et de les encoder au format SACD. Hélas, des artefacts ont été utilisés pour restituer un son qui n'est plus strictement mono, mais est « enrichi » de quelque ambiophonie dont j'ignore tout de l'aspect technique mais dont le résultat n'est pas du tout à mon goût.

Pour les trois poèmes symphoniques dirigés par Furtwängler, j'ai la chance de posséder l'édition en SACD réalisée pour le Japon à Abbey Road sous le label EMI ... le prix de ce SACD est exorbitant (comme tout le reste de cette collection, ce que j'ai à maintes reprises dénoncé dans mes commentaires sur ce site) mais le son y est miraculeux ... et il respecte strictement la monophonie.
Je possède les derniers lieder de Schwarzkopf / Ackermann dans une simple édition CD mono de EMI.

L'écoute du présent SACD Praga se révèle rapidement très fatigante car l`on entend (ou l'on ressent ... le terme est peut-être plus approprié) très distinctement le traitement bizarre infligé au son mono d'origine. Cette « spatialisation » était pratiquée, et de façon très rudimentaire, au début de l'ère de la stéréo, puis heureusement rapidement abandonnée. Cependant, l'on trouve sporadiquement chez Urania par exemple ou sur un site célèbre de téléchargement d'enregistrements historiques quelques « arrangements » de ce genre ... ils me déçoivent tous.

Je serai peut-être le seul à déplorer ce genre de pratique qui pourrait séduire certains auditeurs et je regrette de devoir publier ce commentaire à l`endroit de Praga qui vient de nous offrir des rééditions (de Richter, Michelangeli, ...) absolument stupéfiantes de beauté. Cependant, il est peut-être utile de signaler à l'éditeur que certaines pratiques ne rendent pas le son meilleur ... bien au contraire ... et qu'elles risquent, sous de mauvais prétextes, de discréditer le format SACD qui demeure à ce jour la référence pour la restitution du son, y compris en vraie monophonie.
44 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2015
Le son est stéréophonisé avec ajout de réverbération, comme au temps du sinistre 'Breitklang' de certains microsillons Electrola des années 60.
Ni les sonorités, ni la dynamique, ni les phrasés du chef ne sont reproduits, au profit d'un douteux et artificiel confort sonore.
Les SACD japonais d'EMI (maintenant Warner) sont quant à eux parfaits.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2014
pour repondre à la critique precedente ce sacd est fabuleux et restitue dans un son presque ideal des interprétations legendaires
pas besoin forcement (meme si cela m'est arrivé) d'acheter à des prix prohobitifs des cd au JAPON
Un grand bravo à PRAGA
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,34 €
55,96 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)