undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles6
3,7 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 mars 2014
L'excellent guitariste hollandais et enfin de retour, j'ai nommé Vandenberg. Ce grand musicien a fait parti d'une formation mondialement connue: WHITESNAKE. Alors si vous aimez le hard blues rock comme Led Zeppelin et bien sûr Whitesnake achetez ce "Mookings" vous ne serez pas déçu ! Vous pourrez découvrir un excellent vocaliste d'un niveau d'un David Coverdale, son nom Jan Hoving .Retenez ce nom on va vite reparler de lui, il a une puissance vocale et un feeling à couper le souffle!.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Complètement d'accord avec cette critique pour ce CD qui n'est quand même pas de très haute volée, malgré la patte de l'ancien Whitesnake 's lead de retour après ... 20 ans d'absence (je n'en reviens pas !), et cette dernière tournée calamiteuse partagée avec Steve Vai, et avant deux têtes de gondoles des bacs d'occase "Restless heart" et "Starkers..."... et bien... C'est à peu près du même niveau que Shine de Bernie, dans un registre un peu différent, mais toujours avec la présence du peroxydé-lifté de service pour une reprise "Sailing ships" de l'immonde "Slip on the tongue", et qui pourtant avait déjà été repris et massacré sur "Starkers à Tokyo"... totalement inutile, mais clin d'œil obligé, notamment pour le génial Nagui et Taratamère, qui par deux fois a félicité Adrian pour sa carrière aux côtés de Ritchie Blackmore (sic !génial ! un vrai spécialiste) ....Alors ce disque ? ni bon, ni mauvais, mais un seul intérêt : le chanteur ! Jan Hoving, qui me fait plus penser à Ian Gillan, qu'à Coverdale, tant physiquement que vocalement. Le reste est un fourre tout alternant ballades plutôt bien tournées, et riffs banaux et mille fois entendus lorgnant vers les glorieux ainés des seventies avec des titres qui deviennent vite pénibles. Retour sympathique du peintre-guitariste-blond-grand-batâve, dont les ennuis palmaires sont visiblement un lointain souvenir.... tout comme ce disque dans un proche avenir ! .
22 commentaires1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Retour fracassant d'Adrian Vandenberg ancien guitariste de Whitesnake, avec un nouveau groupe.
Le moins que l'on puisse dire est que c'est une retour réussi, c'est vraiment un retour à un vrai et pur hard rock mélodique aux sonorités très US et aux couleurs parfois bluesy très 70s (un mélange étonnant de Led Zeppelin et de Whitesnake).
Puissant, mélodique et frais, notre hollandais nous revigore vraiment avec une musique que l'on croyait perdue.
Aaahh, ça fait un bien fou de se nettoyer les oreilles après les bassinages permanents de Stromae à la radio.
0Commentaire8 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2014
Le retour à la musique d'Adrian Vandenberg, ex-guitariste de Whitesnake (pas la meilleure période, ne nous enflammons pas) est sur le papier une très bonne nouvelle.
En effet, après bon nombre d'années à s'être adonner à un autre art qu'est la peinture, il revient donc avec cet album qui sans surprise peut rappeler le serpent blanc, mais pas toujours le meilleur hélas.
Sa dernière apparition en version studio remonte à "Restless heart" paru en 1997, qui aurait d'ailleurs dû plutôt sortir sous le nom de Coverdale tant il se rapproche plus d'un album solo. De plus, la pochette est bien significative puisque seul y figure le divin chanteur.
Mais revenons en à ce "Vandenberg's moonkings" pour qui le guitariste hollandais a préféré s'entourer de jeunes loups, dont ce chanteur inconnu (sauf peut-être en Hollande) qu'est Jan Hoving, et qui s'en sort plutôt pas mal, notamment sur les ballades où il pose plus sa voix.
Quant au reste, il peut devenir vite pénible sur des titres qui l'obligent à s'époumoner sur des refrains pour la plupart sans âmes.
On commence pourtant plutôt bien avec ce "Lust and lies" avec son intro à la basse donnant un ton prometteur qui malheureusement s'avère être un beau miroir aux alouettes au fil des morceaux défilant avec un amer ressentiment d'ennui.
("Line of fire" est tout de même à retenir est reste une des réussites de l'album).
L'intérêt principal étant dans les ballades, et c'est pas bon signe pour un groupe dit de Hard rock, une préférence allant pour la première ("Breathing") dont le chant se révèle assez émotionnel pour laisser place avec regret à un refrain des plus orientés radios U.S.
La partie la plus barbante demeure sûrement à partir de ce "Feel it" qui donne envie de zapper, "Leave this town" ou encore "One step behind", des morceaux soporifiques à souhait et sans grand intérêt. "Leeches" ne sauve pas la donne avec son riff pompé à Led Zeppelin et un refrain encore une fois des plus plats.
Seul "Nothing touches" sauve l'honneur avec un rythme enfin réellement énergique et un esprit rock'n'roll davantage convaincant.
On pense bien sûr encore au dirigeable mais aussi à AC/DC.
Enfin, on termine sur une note nostalgique qui voit David Coverdale apparaître sur la reprise de "Sailing ships" du décrié "Slip of the tongue" avec Steve Vaï. Pourtant en comparaison avec ce "Vandenberg's moonkings" et les deux derniers albums de Whitesnake, on se dit qu'il n'était pas si mal que ça ...
Une déception donc pour ce retour au devant de la scène, dont on aurait aimé un style plus mélodique en comparaison à ce Hard blues basique pas toujours inspiré.
Après, comme il est bon ton de le dire ... chacun ses goûts et tant mieux si Adrian Vandenberg trouve un public pour ce nouveau projet.

Mes titres préférés : "Line of fire", "Breathing", "Nothing touches", "Out of reach".

Note : 11/20
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2014
Hard rock façon Whitesnake, fait par un de ses anciens guitaristes d'ailleurs.

Pour les amateurs du genre.

Bonne album en général et très belle partie vocales.
0Commentaire1 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2014
Enfin !! Adrian est de retour et comme toujours il met sa patte et c'est du Vandenberg avec un chanteur top et un jeune batteur qui promet !
Merci monsieur Adrian Vandenberg
0Commentaire0 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus