Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 TOPISSIME !, 14 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forcing Chess Moves: The Key to Better Calculation (Broché)
[...]
Ceux qui, comme moi, raffolent de tactique, devraient apprécier ce livre splendide, que j'ai découvert l'année dernière et que je vous avais promis de commenter... La couverture un peu racoleuse ne rend pas bien compte du sérieux et de la valeur de ce livre, publié en 2008 aux éditions New In Chess. L'auteur, Charles Hertan, ne cherche ni plus ni moins qu'à nous enseigner comment ne plus passer à côté de coups forcés et cite en exemple l'ordinateur en nous encourageant à développer un "regard d'ordinateur"! Dans sa préface, le GM Joel Benjamin écrit : "La beauté de la réalisation de Hertan réside dans la qualité à la fois des positions choisies, et de l'analyse. Les exemples sont utiles pour les plus forts maîtres, mais sont expliqués et analysés à un niveau qui débloque leurs mystères, même pour le joueur de club moyen."
Le thème principal développé dans le livre, comme le suggère le titre, consiste à trouver des suites de coups forcées. Selon la définition de Hertan "Un coup forcé est (tout simplement !) un coup qui limite les options de l'adversaire". A la fin du livre l'auteur révèle l'origine de sa démarche. Il explique qu'au cours de ses nombreuses années d'enseignement d'échecs, il a constaté que ses élèves au niveau varié, (du débutant au candidat-maître), passaient régulièrement à côté de certains coups forcés critiques. Ces étudiants expliquaient ne pas avoir considéré ces coups du fait de considérations générales, du genre : " le coup ruine mon structure de pions " ou "il est trop passif." qui apparaissent comme autant d'entraves au calcul. Les ordinateurs, eux, ne s'encombrent pas de telles considérations et calculent sans pitié jusqu'à ce qu'ils trouvent les plus fortes suites de coups. La méthode qu'il a entrepris était de conseiller à ses élèves de toujours analyser en premier les suites de coups forcés. Hertan reconnaît que les coups forcés ne sont pas nécessairement les meilleurs coups, puisqu'il constate : " Le coup le plus contraignant risque de perdre purement et simplement, et le fait le plus souvent". Néanmoins, l'auteur insiste pour que nous ayions l'habitude de toujours d'abord examiner ces coups. Ses arguments sont les suivants :
● Lorsque ces coups fonctionnent, ils transforment instantanément le cours de la partie à notre avantage.
● L'analyse d'un coup forcé fait gagner du temps, car aucune autre analyse n'est plus nécessaire si votre calcul montre que le coup forçant donne l'avantage.
● Parce que par définition, le coup forçant limite les options de votre adversaire, il ya moins de risque de calcul défectueux. Hertan affirme qu' " Une étude approfondie des coups forcés est probablement l'étape la plus importante vers la maîtrise des échecs." Si tout le monde n'est pas d'accord avec cette affirmation, il reste évident que cette gymnastique fera de tout joueur un dangereux tacticien .

La table des matières fournit un aperçu de la démarche de l'auteur. Comme toujours, le découpage des chapitres peut apparaître un peu artificiel, mais on apprécie l'effort didactique :
● Ch.1: Coups forcés classiques
● Ch.2: Attaques de mat classiques
● Ch.3: Combinaisons brutales
● Ch.4: Coups forcés surprises
● Ch.5: Menaces de force égale à supérieure
● ch.6: Coups forcés tranquilles
● Ch.7: Retraites forcées
● Ch.8: Zwischenzugs
● Ch.9: Coups forcés défensifs
● Ch.10: Coups forcés en finale
● Ch.11: L'intuition et la créativité
● ch.12: Divers exercices

Les deux premiers chapitres nous font réviser les schémas de mat classiques : mats du couloir et dérivés, mats étouffés, etc. ainsi que des attaques typiques sur les cases faibles h7 et f7. Hertan note que "L'école soviétique des échecs légendaire, qui a complètement dominé le monde des échecs depuis des décennies et continue d'être très influente, considérère ces combinaisons spectaculaires comme le b-a-ba de l'arsenal de tout maître d'échecs." Une grande partie du reste de l'ouvrage se compose essentiellement de positions où "les blancs (ou les noirs) jouent et gagnent" difficiles à résoudre. Hertan a sélectionné des positions qui imposent au lecteur de dépasser toute «partialité humaine» pour permettre des combinaisons surprenantes.
Dans le chapitre 5, l'auteur nous apprend à éviter les réflexes défensifs qui nuisent à la créativité : "Vous pouvez voir ce défaut très souvent chez les débutants :quand leur reine est attaqué, ils la déplacent immédiatement, comme si tous les autres coups étaient soudainement devenus hors la loi ! Mais même les joueurs les plus forts sont parfois coupables de réponses automatiques défensives du même type." Hertan suggère que lorsqu'on est confronté à une attaque, on doit toujours se demander si une menace égale ou plus forte est disponible. Ces retours de baton peuvent être parmi les coups qui procurent le plus de plaisir.
Chaque chapitre commence par quelques paragraphes de "matériel d'étude", dans lequel l'auteur introduit le lecteur à un autre aspect du jeu qui peut être renforcée par l'approche "computer eyes". Plusieurs exemples graphiques sont présentés et expliqués, puis chaque chapitre se termine par une série d'exercices pour tester le lecteur. La fin du livre contient trente-quatre "Divers exercices" qui représentent un assortiment des motifs précédents. Dans sa post-face, Hertan écrit: "En fin de compte, je pense que j'ai écrit le livre dont j'avais besoin au début de ma carrière."

Les joueurs d'échecs sont constamment encouragés à l'étude de la tactique, et il y a déjà d'innombrables livres d'exercices cet effet. Mais ce livre est bien plus qu'un simple livre d'exercices tactiques : il enseigne au lecteur le processus par lequel il pourra produire lui-même des combinaisons belles et surprenantes. Et lorsque le temps est compté alors qu'il y a le choix entre de trop nombreux coups candidats, rappelons-nous des conseils Hertan de toujours examiner les coups forçants en premier. Évitons les réponses «réflexe» et laissons-nous la liberté d'évaluer les coups qui ont l'air trop bizarres... Des progrès en perspective.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit