undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles6
4,3 sur 5 étoiles
Prix:15,03 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Une jolie petite curiosité très sympathique que ce film de Mario Bava datant de 1965 et d’obédience SF. Dans la tradition des films années 50 américains du genre, on ne peut que s'incliner devant une nouvelle preuve irréfutable du grand talent de Bava. Le scénario est bien malingre mais le réalisateur va réussir à camper tout le long du film un beau suspense. Par sa mise en scène rigoureuse et parfaitement maitrisée mais aussi et surtout par un technicolor de dingue, de toute beauté, jouant comme rarement avec les bleus pétants et les rouges perforants. Avec Bava, une simple brume laisse planer une inquiétante étrangeté. Tout cela est assurément délicieusement kitschounet aujourd'hui et le film se regarde avec un plaisir complice, on retrouve ses yeux d'enfants devant ce spectacle désuet mais assez magnifique visuellement. Notons enfin qu'Artus nous le sert dans un mignon petit digipak mais surtout avec une image de très grande qualité, ce qui est idéal tant ce film vaut pour ses fantastiques couleurs avant tout. Si Bava a ainsi pu toucher à beaucoup de genres, il en ressort encore une fois qu'il maitrise parfaitement son sujet ici et parvient à maintenir l'intérêt tout le long du film tout en respectant les codes du genre mais, en esthète qu'il peut être, il les repousse également pour magnifier cette petite histoire en un tableau féerique de toute beauté. On dit que ce film est l'ancêtre de "Alien". Oui, peut-être, mais il possède un réel intérêt pour lui-même tant visuellement, encore une fois, ce film est un pur délice.
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec un petit budget de 20 000 dollars ce qui était très peu à l'époque en comparaison avec "La guerre des mondes" (1953), 2 millions de dollars, "L'homme qui rétrécit" (1956), 750 000 dollars ou encore "Planète interdite" (1956), 4 900 000 dollars, le génial Mario Bava, réalise le tour de force de sortir un long-métrage assez magique.
En effet, le réalisateur transalpin se servit de deux rochers en plastique, des restes de décors de péplum, d'une maquette de 50 centimètres pour les vaisseaux Argos et Galliot (la deuxième maquette ayant été volée), d'un aquarium pour l'atterrissage de son engin spatial, de photos, miroirs, peintures et autres bouts de ficelle.
Cependant Bava grâce aux fumigènes qui cachaient les imperfections et surtout à un traitement remarquable de la photographie sorti un film de SF très honnête encore aujourd'hui.
Les couleurs bleues, rouges, vertes donne un charme indéniable à cette production.
Le seul problème à mon avis est que le scénario est très faible et certains dialogues un peu ridicules.
Le film reste tout de même assez kitsch mais c'est justement ce qui en fait le charme.
"La planète des vampires" ou "Terrore nello spazio" est comme je l'ai mentionné un film de science-fiction horrifique de Mario Bava, sorti en 1965.
On trouve dans la distribution, Barry Sullivan (acteur imposé par les Américains), Le Capitaine Mark Markary et Norma Bengell, "Sanya".
Les autres acteurs sont peu connus et à mon avis interchangeables.
Il m'a été difficile d'identifier les deux équipages mais ce n'est pas le plus important dans le long-métrage.
L'histoire: deux vaisseaux spatiaux reçoivent des signaux de la planète Aura et s'y posent.
Les astronautes subissent une puissante gravité et s'évanouissent pour la plupart.
En se réveillant certains deviennent fous et attaquent leurs camarades.
Pourtant sur Argos tout se termine bien ce qui n'est pas le cas sur Galliot.
Le capitaine Mark Markary et son équipe vont vite découvrir que des entités extra-terrestre invisibles prennent possession des corps des astronautes décédés.
Des vampires psychiques en quelque sorte, ce qui nous montre que le titre n'est finalement pas totalement idiot.
Certaines scènes que je ne vous citerai pas sont particulièrement réussies et d'autres assez nulles.
Le pire côtoie le meilleur mais Mario Bava réussit tout de même grâce à ses magnifiques images à tiré le film vers le haut.
En résumé un long métrage de science fiction mélangeant horreur et Gothique.
A voir pour les afficionados qui comme moi adorent ces productions SF des années 50/60.
Ce film comme le dise les autres commentateurs a servi de référence à Alien quoique Ridley Scott s'en défende.
Sur le fond, le DVD est d'excellente qualité et sur la forme le boitier est très beau.
Comme toujours chez Artus les bonus sont très intéressants.
Adanson Marco.
44 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2014
Au risque de contredire certains et de mon propre avis, même si ce film n'a pas disposé de financement énorme comme ceux de nos jours, il a été réalisé avec des moyens tout de même importants pour l'époque, costumes et décors, kitch, peut-être, mais originaux. L'éditeur Artus Films à réalisé un magnifique digipack, mais surtout la qualité de l'image est exceptionnelle. Je ne regrette pas de l'avoir acheté, malgré que je possédais depuis plus de 12 ans, que je considère de moins bonne qualité et que certains vendent à des prix qui frisent l'usure.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oui, Mario Bava a eu tort de ne pas multiplier les aventures du côté de la SF: elle est généreuse, ici et ce, malgré un budget riquiqui. "Terrore nello spazio" n'a de vampirique que le titre car il s'agit d'êtres sans enveloppe corporelle et non de suceurs de sang. (Bon, donc encore un titre traduit n'importe comment!)
Pour moi, ce film est d'abord à voir pour son ambiance, son atmosphère très particulières toutes les 2. La musique semble enserrer les personnages, un peu comme si elle les hypnotisait... et nous avec, bien sûr. Les jeux de lumière et les ombres sont remarquables et donnent à l'ensemble une aura infinie.
Pas étonnant que Ridley Scott ("Alien"1979) ou Tobe Hopper ("Lifeforce"1985) parmi tant d'autres, s'en soient inspirés.
Les séquences les plus flippantes sont celles du "retour des morts"... je n'en dirai pas plus afin de ne pas gâcher votre plaisir.
Ce DVD me plaît, sans nul doute. Je vous le conseille vivement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2014
enfin une réédition de ce classique de Mario Bava! Très belle copie, supérieure au zone 1 sorti chez MGM, et bonus intéressants! un sans faute!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2014
Excellent film du maestro bava dans une édition irréprochable ! Une fois de plus le travail d'Artus est digne du plus grand respect...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles