Commentaires en ligne 


18 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un démon lâché dans l'enfer des hommes
Ce second épisode est déconcertant. L'ouverture nous réhabitue au regard cinématographique de Tim Willocks. L'entrée de Matthias Tannhäuser dans Paris nous gratifie d'une description hallucinante de que aurait pu être la ville à cette époque. Comme toujours, est-ce hyper documenté ou bien est-ce le fruit de la...
Publié il y a 1 mois par éric

versus
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop c'est trop
J'avais adore La Religion, le premier opus qui racontait l'epopee de Matthias Tannhauser, janissaire ET chevalier de Malte, et je me suis jetée sur ses aventures dans Paris la nuit de la St. Barthélémy. Mais trop, c'est trop! À la 500eme éviscération, je n'en pouvais plus. J'ai continue jusqu'au bout, parce que Willocks a vraiment...
Publié il y a 3 mois par Gurviez Patricia


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop c'est trop, 21 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Format Kindle)
J'avais adore La Religion, le premier opus qui racontait l'epopee de Matthias Tannhauser, janissaire ET chevalier de Malte, et je me suis jetée sur ses aventures dans Paris la nuit de la St. Barthélémy. Mais trop, c'est trop! À la 500eme éviscération, je n'en pouvais plus. J'ai continue jusqu'au bout, parce que Willocks a vraiment un talent de conteur, qu' on veut savoir si ses personnages ( ou plutôt lesquels) vont survivre dans l'enfer et le chaos décrits, mais je ne crois pas que je replongerai dans un autre roman de cet auteur. Dommage, avec un peu moins de sang, d'intestins et d'œil crevés, Willocks serait l'Alexandre Dumas du 21ème siècle. Là, il fait surtout grand malade...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 écœurant, 21 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Voici un outrage à la littérature et à la lecture
N'ayant pas l'habitude de lâcher une lecture sans l'avoir achevée je suis allée jusqu'à l'ultime page sans en retrancher aucune . C'est un concentré de violences décrites jusqu’à plus soif, de façon gratuite et malveillante : on peine à comprendre les intentions de l'auteur à moins qu'il ne pense que ces lecteurs sont de tels benêts qu'il faille répéter continuellement les même phrases descriptives en ne changeant que l'ordre des mots utilisés
Je pense que dans chacune de ces pages il y a un mot "élégant" tel que : m***, pisse, vomi,"couille", sang ... de quoi avoir vraiment la nausée
J'ai aussi du mal a parler d'un "livre" ou même d'un "ouvrage" concernant ce texte , car la langue employée est très laide (la faute au traducteur?) les phrases sont mal agencées , pauvres
Pour soulager (?) le lecteur, Tim Willocks s'autorise des envolées pseudo-ésotériques totalement abstruses et ! absurdes !
Je ne recommande pas cette abjection qui pendant plus de 900 pages vous fera regretter votre achat
Par contre si vous désirez une bonne lecture de cet auteur " La Religion" est un bon choix
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un démon lâché dans l'enfer des hommes, 9 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Ce second épisode est déconcertant. L'ouverture nous réhabitue au regard cinématographique de Tim Willocks. L'entrée de Matthias Tannhäuser dans Paris nous gratifie d'une description hallucinante de que aurait pu être la ville à cette époque. Comme toujours, est-ce hyper documenté ou bien est-ce le fruit de la richesse imaginative qui nous fait avaler la couleuvre et croire à ses visions personnelles? Le 1er tiers du livre nous fait entrer dans un monde d'une sauvagerie démentielle. Willocks pose les pièces sur son échiquier diabolique. La description des "cours" nous ramène chez Victor Hugo ou Eugène Sue. Le 2nd tiers désappointe. Le part pris de poursuivre le récit en alternant les points de vue de Matthias et de Carla altèrent le rythme. Les passages décrivant la relation entre Carla et Alice, la mère du roi des brigands s'éternise et affaiblit l'intérêt du lecteur. Par Bonheur, le dernier tiers est un déchaînement, une envolée dans les flammes d el'enfer. La grande idée est de se servir du massacre de la St Barthélémy comme d'une toile de fond funèbre. Les exactions sont omniprésentes mais Willocks rend presque le lecteur complice de ces méfaits car on s'y habitue et l'on finit presque par les relativiser. Le roman imposant ne manque pas de scènes d'anthologie. L'enfant aux rats, l'énucléation de Grymonde, l'attaque de l'hôtel d'Aubray avec ses chiens vivants enflammés ponctuent la marche de mort de Tannhäuser, ivre de vengeance et assoiffé de sang. Bien sûr, on ne retrouve pas ici les déchirements intérieurs du héros partagé entre deux cultures et deux femmes comme il l'était dans la Religion. Il est un ange exterminateur, un semeur de morts passé maître dans l'art de la guerre et de l'assassinat. Et ses 12 enfants sont autant de lueurs humaines qui viennent le rendre moins monstrueux, moins granitique et lui rappellent qu'il est encore un peu humain.
Je rêve d'une adaptation cinématographique ou télévisuelle. Rêve que partage sans doute Tim Willocks. Mais qui pourrait prêter ses traits à Matthias Tannhäuser? Les paris sont ouverts. Pour moi, ce ne pourra être que Mads Mikkelsen ou Vigo Mortensen. Laissez moi rêver en attendant le 3ème et dernier chapitre de l'histoire de Matthias Tannhäuser.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 découverte de cet auteur, 21 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
j'adore l'histoire, et je savoure chaque étapes de ce livre mais beaucoup trop de détails violents. Toutefois, j'achéterai le premier livre de cet auteur "la religion".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon !, 18 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Enfin le deuxième tome que j'attendais depuis 5 ans !!!

J'ai moins aimé que "La Religion", en grande partie à cause du changement de décor. Mais comment surpasser le contexte épique du siège de Malte ?!!!

Là, Mattias livre des combats sans honneur face à des miliciens plus que sous-entraînés (et je reste poli...), "Ce n'était pas des adversaires mais des victimes"!

Donc forcément, face à un Janissaire hors-pair, ça dézingue à tout va !!! (la précision des combats et blessures est très (trop?) poussée !!! Peut donner la nausée...^^)

Mais réduire ce livre à 900 pages de boucherie serait bien injuste à mes yeux !

Tim Willocks nous offre des instants de grande poésie, des dialogues et des protagonistes pétri d'une noblesse qui à depuis longtemps désertée notre époque, à mon goût... Et c'est ce contraste entre violence et poésie,à l'image de Tannhauser, qui fait toute la richesse du livre, je trouve.

Merci Tim et vivement la suite !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déçue de ce seconde volume des aventures de Tannhauser..., 27 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Cette suite des aventures de Tannhauser est très en dessous du premier volume (la Religion) si "formidable", pas à cause de l'intrigue qui est plutôt bonne, mais du style, souvent confus... C'est peut être un problème de traduction, mais c'est très gênant.
Ajouter au mysticisme à deux sous qui tartine le texte, bien trop par rapport au premier volume, cela donne une étrange mollesse verbieuse à tout le livre, ponctué (comme il se doit) de carnages détaillés dignes d'un traité de "parfait boucher", bien plus que dans le premier tome, parfois des pages entières (à sauter, donc..) d'anatomie de massacre.

En bref, l'intrigue est bonne , d'autant que le contexte historique se prête tout à fait à la névrose sanguinaire du héros. Mais là ou il aurait pu être intéressant que ce massacre de la St Barthélémy le fasse se remettre en question en tant que chevalier de la "Religion", et donc que ses "névroses et tourments" aient un vrai "fond" à dérouler le long de ces 937 pages, il n'y a que nihilisme ou mysticisme frôlant le ridicule...
Tannhauser a pourtant combattu du coté Turc, puis Catholique, et dans ce livre il sauve des protestants, il y aurait eu matière à écrire!!!

Le tout laisse un sentiment de déception, de frustration. Mais c'est peut être la destinée des seconds volumes quand le premier est si réussit??
Je ne peux pas m'empêcher de me poser des questions à propos de l'écrivain: comment fait-on un livre si réussit (La Religion), que j'ai offert à beaucoup de mes amis et qui ont tous été très enthousiastes (ce n'est donc pas seulement moi) et une "suite" si ratée au niveau de l'écriture ??
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel!, 18 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Si vous avez aimé "La religion", vous aimerez "Les douze enfants de Paris".
On y retrouve le même souffle épique qui nous avait suffoqué avec son héros, Mattias Tannhauser, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, 7 ans après avoir vaincu les ottomans lors des 4 mois du grand siège de Malte. Sombre à souhait lorsqu'il manie les armes et totalement lumineux dans son rapport avec les humbles, alliant l'aisance d'esprit à la capacité de tuer sans broncher, Tannhauser va débarquer à Paris en pleine Saint Barthélémy pour retrouver son épouse, enceinte.
Prenez un maître d'arme, expert dans l'art de tuer rapidement, dites lui que sa femme est morte après de grands sévices, jetez le au milieu d'un massacre de masse qui a lieu en toute impunité dans la ville la plus grande, la plus sale et la plus corrompue du monde, et vous obtiendrez évidemment un chaudron explosif et jouissif qui va vous tenir en haleine 900 pages. Attention toutefois, âmes sensibles s'abstenir, le sang coule à flot au milieu des poèmes persans, des violes de gambe et des rossignols enchanteurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les douze enfants de Paris., 17 mai 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Il y a quelque chose de Johnatan Littel dans ce livre, bouleversant, sanglant, mais que l'on arrive à lire d'une manière détachée, avec en toile de fond, la grande Histoire.
Un moment exceptionnel dont personne ne devrait se priver.
Annie Barbier-Hoffmann
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Super, 12 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Très très bon livre je n'ai pas pu m'arrêter de le lire très prenant une vision de la St. Barthélémy sûrement pas si éloigne que ça de la realite
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Passionnant, 11 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Douze enfants de paris (Broché)
Je l'ai offert à mon fils pour son anniversaire, il a été passionné et a acheté "la religion" après l'avoir lu car l'auteur lui a plu. A recommander aux lecteurs
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Douze enfants de paris
Douze enfants de paris de Tim WILLOCKS
EUR 16,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit