undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:8,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

100 PREMIERS RÉVISEURSle 2 juillet 2014
Gabriel Dupont connut un destin tragique. Il contracta la tuberculose lors de son service militaire et mourut à trente six ans, à l'aube de la première guerre mondiale après avoir passé l'essentiel de son temps, malade, enfermé dans des santoriums ou dans des petites chambres parisiennes.

Sa musique aurait pu, du coup, être d'une grande tristesse et exprimer les regrets d'une vie gâchée. Au contraire, elle est la joie même, celle que l'esprit imagine et élabore quand le corps épuisé interdit les déplacements. C'est donc spirituellement et musicalement que Gabriel Dupont se transporta, écrivant une musique typiquement française, encore très romantique. Une musique essentiellement pour piano ainsi qu'un superbe quintette avec piano enregistré ici (pour la première fois, je pense...). On y entend les grands espaces, la mer, le vent, le soleil mais aussi les jeux d'enfants comme dans certains des extraits des cahiers de piano proposés ici.

Ecouter ces pièces, c'est tomber sous le charme d'une musique totalement méconnue. De la très grande musique qui mérite qu'on s'y arrête, qu'on prenne le temps de l'écouter et de la savourer. On doit ce petit miracle à la pianiste un peu iconoclaste qu'est Marie-Christine Girod qui défend avec acharnement l'oeuvre de Dupont ainsi que celle de bien des compositeurs de talent mais qui n'on pas forcément les faveurs d'un public non averti.

Si vous aimez la musique française de facture classique, la belle musique de chambre, le piano raffiné, ce disque est assurément pour vous !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2014
belle découverte de ce compositeur français, pleine de romantisme. l'interprétation est à la hauteur, délicate. Pur plaisir à partager sans hésiter.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2016
Mort à 36 ans seulement, de la tuberculose, Gabriel Dupont (1878-1914) apparait comme « le dernier romantique français ». Ses 2 opéras (la Cabrera et la Glu) connurent un grand succès. Qui s’en souvient ? Retiré au bord de la mer, pour tenter de reculer l’issue fatale, il compose une musique très personnelle, mélancolique, contemplative, introspective : la version musicale de la « Recherche » de Proust. Pour des détracteurs, cette musique apparaîtra comme la chanson des Frères Jacques « une chanson sans calcium », reflet d’une énergie vitale qui s’éteint progressivement.
La pianiste Marie Catherine Girod, toujours en quête de musiques oubliées à nous faire découvrir (voir son impressionnante discographie), interprète ici avec le célèbre quatuor tchèque Prazak le Poème pour piano et cordes (un quintette donc), puis, seule, de courts pièces pour piano. Pour terminer, 2 pièces pour piano et violon qui sont 2 purs moments de grâce.
Commentaire en français, anglais, allemand. Enregistrement studio de 2013.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Compositeur oublie Gabriel Dupont est enfin remis au goût du jour. Des musiciens aimant ces œuvres nous permettent enfin de découvrir ce musicien qui mériterait plus d'écoute
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)