undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

11
3,5 sur 5 étoiles
Histoire De J.
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mars 2014
Cet album possède un charme féminin et une fraîcheur envoutante.

Il rappelle par son style un peu le très bon son des années 70 d'une véronique Sanson ou le Michel Berger de la même époque.

Pourtant, rien ne semble suranné ici ! C'est plutôt épuré avec un piano omniprésent qui donne une couleur assez intemporelle.

Les textes collent très bien : ils sont légers ou profonds mais sont toujours ciselés sans aucune fausse note.

Mon coup de coeur de ce printemps qui devrait plaire à tous les adorateurs de bonnes chansons françaises.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juin 2014
Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération. Pourquoi, alors, attendait-on son nouveau disque avec une fébrilité teintée d'inquiétude ? En 2006, L'Eau nous avait emportés par sa densité aérienne, qui cernait en douceur les sujets les plus complexes (Le Tissu reste sans doute la plus belle chanson jamais écrite sur le voile). Charade, sorti quatre ans plus tard, fut certes réussi, mais ne parvenait pas à cette même alchimie.

A l'époque, la jeune femme semblait se chercher, en quête d'elle-même et de son style, accouchant au forceps d'une pop-rock qui ne collait pas toujours à son monde de nuances.Et depuis ? Pas de disque. Une participation aux Françoises — un spectacle unique donné au Printemps de Bourges en 2010, où elle chantait avec Camille, La Grande Sophie, Olivia Ruiz, Emily Loizeau et Rosemary Standley (de Moriarty). Un rôle dans un opéra contemporain, The Second Woman. Puis, en 2012, un concert hommage à Véronique Sanson. Ce ne devait être qu'une récréation — qui laissait craindre une panne d'inspiration. Visiblement, ce fut une révélation.

Car Jeanne Cherhal a tout compris, et beaucoup retenu, du son si chaleureux des premiers albums de Sanson. Elle ne s'en cache pas : ce cinquième disque sonne comme un hommage, un exercice d'admiration, si bien digéré qu'il ne penche pas vers le plagiat, mais semble au contraire l'aider à s'exprimer tout à fait.

Dès le début, une longue intro, presque un générique, nous immerge dans des harmonies qu'on jurerait issues du début des années 1970. Musicalité charnelle et organique d'autant plus réjouissante qu'elle se fait rare sur la scène hexagonale — on sature de tous ces chanteurs qui, les uns après les autres, cèdent aux sonorités froides et synthétiques de la décennie 1980.

Quant au propos, il est, lui aussi, très sensuel. Corporel. Voire sexuel. Il enchante par son audace, parée d'une écriture non démonstrative (bien moins que sur Charade). Et il frappe par sa cohérence : plus on écoute les chansons, plus on découvre qu'elles se répondent, dans un jeu de miroirs multiples. Les deux premières (J'ai faim, L'Echappé) évoquent les lois du désir, trésor intime et, par essence, périssable. Les deux suivantes se font plus politiques : Noxolo dénonce l'ostracisme sexuel, Quand c'est non c'est non, chanté avec les Françoises, s'en prend aux violeurs. Puis c'est l'ardeur de la rencontre qui se retrouve croquée dans un Bingo joyeux, ou un Cheval de feu très... volcanique. Avec ses allusions sexuelles d'une parfaite limpidité, ce titre-ci consacre le culot de la chanteuse : le texte et la musique s'y gonflent de libido et s'y déploient comme un coït. Qu'elle semble loin, la petite Jeanne des débuts, qui montait sur scène affublée de deux tresses enfantines.

C'est qu'entre-temps la vie a pris ses aises. Elle l'a émerveillée et elle l'a blessée. Sur ce dernier sujet, les mots sont pudiques. En pointillés, on décèlera le manque, toujours vif, d'un disparu (Petite Fleur) ; l'amour et le respect portés à une survivante (Femme debout). On devinera l'ombre des parents, et le désir d'un enfant (Comme je t'attends). Sans doute, pour la chanteuse, le moment est-il venu de quitter pour de bon le monde de l'enfance. A 36 ans, Jeanne Cherhal n'a jamais semblé aussi ancrée dans sa vie, dans son chant et dans son écriture. Disque autobiographique ? Le titre, Histoire de J., laissera toujours planer un doute. Mais, derrière l'initiale, on est à peu près sûr de l'avoir reconnue. Amoureuse clairvoyante, résistant à la mièvrerie. Concernée par le monde, et qui ouvre le sien. Féministe viscérale, sachant célébrer l'union du masculin et du féminin.

Fin de l'expectative. Dès la première écoute, notre fébrilité inquiète s'était envolée. Aux suivantes (qu'on ne compte plus), c'est une sensation d'accomplissement qui envahit. Jeanne Cherhal nous a contraints à la patience, et elle a eu raison de prendre son temps : ce nouveau disque est son plus beau. Il dessine le portrait épanoui d'une femme libre, qui a fait de ses craintes une force. Il fait voir et entendre la vie, au point parfois d'ouvrir les yeux. On appelle cela une oeuvre d'art. — Valérie Lehoux
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
chaque titre est d'une couleur différente ce qui rend l'écoute de cet album très agréable, quelques titres sont des clins d'oeil parfois libertin, parfois teintés de condition féminine bien amenée. En tant qu'homme cela m'amène à réfléchir sur la manière dont les femmes nous perçoivent et c'est enrichissant. D'autre titre nous font penser que l'on aurait bien voulu qu'une femme nous l'écrive, tellement le texte est simple et beau à la fois. Un album intelligent, qui nous renvoie quelquechose. Bravo Jeanne !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 juillet 2014
Je ne suis absolument pas fan de Jeanne Cherhal. Surtout en fait par méconnaissance de cette artiste accomplie car il faut reconnaitre qu'elle a énormément de talent.
Enfin bref, j'ai acheté cet album avant tout pour ma femme.
Par curiosité je l'ai écouté sur mon installation hi-fi. Et là, j'en suis resté ébahi !
La prise de son est parfaite, le rendu est sensuel, palpable et sur un plan musical c'est vraiment impressionnant. Ça sonne comme un bon vieil album des années 70. Il paraît que l'album a été enregistré dans des conditions live et avec du matériel analogique; mais pourquoi n'est-ce pas pareil pour toutes les productions actuelles qui bien souvent sonnent creux, sans vie ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2014
J'étais jusque là fan de Jeanne Cherhal: de jolies mélodies, une voix juste, agréable, des textes forts. Je n'ai hélas trouvé ici rien de ce qui me ravit d'habitude: Je n'ai entendu que des sonorités basiques, je trouve cet album plat et, lorsqu'on connait Jeanne Cherhal, c'est vraiment décevant.
Si je peux me permettre un conseil: Achetez les albums précedents, de vrais petits bijoux. Et passez votre chemin devant celui-ci... en attendant le prochain!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 juin 2014
Un album dont j'attendais plus au niveau de la créativité. Cela dit, il n'est pas décevant et j'aime bien la plupart des morceaux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 août 2014
Bien sûr, c'est incontestablement un bel album...
Par contre le vinyle est hors de prix !
Jeanne Cherhal avec qui j'ai eu un échange via FB considère que le prix est prohibitif (deux fois trop cher)
De plus, je trouve le pressage médiocre : le son est limite confus, du moins pas très détaillé et notamment la voix noyée dans des accompagnements envahissants.
Dommage !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mai 2014
Mademoiselle Jeanne dit que c'est son album le plus intime alors que tout, paroles et musiques sont des emprunts, des copies insipides. A trop vouloir diluer le propos ça ne dit plus rien de pertinent. De la démagogie polie sur des sujets graves. Avec cet album Jeanne Cherhal a perdu sa fraicheur, ses prises de risques. Tout est désormais prévisible, comme sa promo où tel un ange de lumière elle arpente les plateaux télés et radios avec le même sourire, la même candeur qui sonnent faux. Elle prône la simplicité et nous livre un disque simpliste. Il y a de quoi être en colère tant la déception est grande. Tout est calibré pour viser le succès. Rendre hommage à une certaine chanson de qualité des années 70 avec ça c'est n'avoir rien compris. Dire que Véronique Sanson était une petite révolution c'est oublié ou ne pas connaitre toutes les femmes auteurs et interprètes avant elle et qui ont chanté la féminité au moins aussi bien. Petite anecdote: n'essayez pas d'écrire votre déception sur sa page facebook, votre commentaire sera supprimé et vous serez bloqué. Voila encore une artiste qui se dit proche des gens mais ne joue pas le jeu du réseau social et n'accepte aucune critique. Et pour moi un artiste qui a du talent ne doit pas craindre des avis défavorables. Jeanne Cherhal j'y ai cru avec ses deux précédents albums. Avec celui-ci je réalise que sa musique n'a aucune originalité et que sa personnalité n'est qu'un personnage entièrement voué à sa notoriété. Une imposture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 mai 2014
Un album sans aucune inspiration, sans aucun rythme, sans rien! Mais comment est-ce possible vu la concurrence. Parmi laquelle de nombreux artistes inconnus extrêmement taluentueux?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2014
album tout à fait génial cela parle de la vraie vie que du bonheur!!!a ecouter absolument jeanne cherhal s affirme d année en année
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Charade
Charade de Jeanne Cherhal
EUR 9,99

L'eau
L'eau de Jeanne Cherhal
EUR 6,99

Jeanne Cherhal
Jeanne Cherhal de Jeanne Cherhal
EUR 6,99